Publicité en carton triptyque en forme de maison circa 1925/1933

pub maisonnette (1)Carton , triptyque dépliant en forme de maison en  trichromie 21,8 x 9,7 cm  (la cheminée est manquante) par Publicité Mallerich & Vitry à Paris pub maisonnette (2)pub maisonnette (3)L’argumentaire est celui-ci :  Le soleil règle l’heure sous un grand cadran solaire accroché à la façade auquel répond JAZ pareillement sous des vues intérieures de la maison .maison carton versoAu verso : une vue des usines de Puteaux sous une dormeuse qui , pour une fois, s’éveille de dos contemplant le soleil levant . carton espagnol 2.jpgLa version espagnole ne s’en distingue que peu , la traduction est strictement littérale .pub maison cartonQuatre réveils sont présentés et aucune horloge murale ,  probablement parce que les premières horloges Jaz à suspendre apparaîtront en 1934 et ce prospectus est antérieur .carton espagnolREPLIC , MODIC , CLASSIC et CLUB sont les quatre Jaz choisis dont il est encore nécessaire d’expliquer quelques fonctions évidentes aujourd’hui comme l’arrêt de sonnerie au sommet , le remontage toutes les 24Heures et les aiguilles lumineuses .sigmaSIGMA  célèbre entreprise basque espagnole de machines à coudre fondée en 1938 , reprend presque vingt plus tard , le modèle de cette publicité Jaz , reproduction de l’usine vue de trois quarts comprise. Preuve que la version espagnole de la publicité de Jaz a trouvé un auditoire certain au delà des Pyrénées .sigma maison 2sigma maison

 

 

Horlogerie Bijouterie AUBRUN à Chauvigny 1920 à 2000

Nous devons l’essentiel de cet article à Max AUBRUN  ex-conservateur des musées de Chauvigny et co-auteur du remarquable ouvrage de 460 pages : CHAUVIGNY 1851- 1970 120 ans de photographies . Nul n’était mieux placé que lui pour retracer l’histoire de la bijouterie AUBRUN fondée par son grand père Maxime AUBRUN , par ailleurs maire de cette petite ville de la vallée de la Vienne et successeur de Henri BOZIER l’horloger bijoutier de la rue du Marché . Son fils Pierre AUBRUN reprendra le flambeau qui le transmettra à son tour à son propre enfant Max AUBRUN qui – par chance pour tous –  a fait œuvre d’historien pour sa ville et sa famille : qu’il en soit remercié !Chauvigny 0 Chauvigny 1Chauvigny page 298Chauvigny 2

Chauvigny page 300.jpgL’identification des pendules , aux styles les plus caractéristiques , apparaissant dans cette vitrine permet de dater cette photo un peu au delà de l’estimation de l’auteur puisqu’elles sont toutes extraites du catalogue 1964/65 .

 

Chauvigny page 407 600ppLes réveils , à cloche surmontés d’un anneau , qui sont bradés ne sont pas des Jaz , en revanche le réveil géant est bien un Jaz de vitrine , du même  modèle que celui du Raja de Nanpara ; à n’en pas douter il n’est pas bradé mais fait la promotion des Jaz que les AUBRUN  distribuait dès avant -guerre .Chauvigny page 406 600ppMax sera , plus tard , le troisième AUBRUN  à la tête de l’horlogerie bijouterie  jusqu’à sa fermeture .Chauvigny Foire 600ppil n’est pas bien difficile d’identifier une LUMIC à son néon annulaire allumésachets AUBRUN 1938Trois sachets de réparations au nom de Maxime AUBRUN , modèle 1938 , format 11 x 7,5cm

CUBIC peintures craquelées (1929 à 1934)

cubic vert ecrinCUBIC , petit réveil  de Luxe , mouvement mécanique , daté en creux 1931 sur la platine du calibre E .  Le CUBIC a été disponible aux catalogues Jaz de 1929 à 1936 dans diverses versions :  Consultez notre galerie photo des variantes de CUBIC 

Le CUBIC est également disponible , de 1929 à 1934 , avec un décor de peinture craquelée décliné en  plusieurs couleurs : vert , rouge ou havane . Corps en métal au décor de peinture craquelée , cadran métal dit de Luxe , arrêt de sonnerie au sommet servant de fixation pour la bélière , quatre pieds carrés , aiguilles cathédrales pour les modèles lumineux,  aiguilles cubiques pour les modèles non-lumineux, vitre aux bords fortement biseautés , disponible avec aiguilles et chiffres lumineux ou en version non-lumineuse dite « cadran blanc » . Format 58 x 58 mm .cubic vert dessousLe décor de peinture craquelé est appliqué sur les quatre côtés . Pieds , clefs , dos et bélière sont dorés .

L’effet craquelé s’obtient en appliquant en même temps deux produits – peinture , médium , vernis – qui ne sèchent pas à la même vitesse provoquant naturellement ces craquelures : chaque réveil est donc unique dans son aspect .

Réveil de Luxe mais n’appartenant pas à la catégorie « Jaz de Luxe « qui n’apparaîtra qu’en 1951 , ce CUBIC pouvait être vendu dans des écrins spécifiques .

Un écrin type pendulette d’officier était également disponible comme pour ce CUBIC vert de 1929 non lumineux  .cubic craquelé vert et sa boîtecubic vert craquelé boite romainToutefois , pour le prix de base , le CUBIC était livré en boîte carton portant imprimé au tampon rouge les caractéristiques principales , en l’occurrence CUBIC VERT cadran lumineux cubic havane (4)Boîte de CUBIC craquelé havane et or , à cadran non-lumineux dit « blanc » . Format de la boîte 8,3 x 7,5 x 5,5 cm .

cubic vert ouvertDans cette version du CUBIC comme sur le CUBIC n°312 , le gong de sonnerie est fixé sur le dos contrairement aux versions n°308 et n°309 .

En Grande Bretagne , où les réveils sont importés par Jaz Clock Co , Ltd , 6 Holborn Viaduct  à Londres , les écrins-chapelles sont légèrement différents avec des pans coupés boîte cubic rouge gbboîte cubic rouge gb 2Ces écrins sont eux mêmes protégés par des boîtes vertes en carton au décor de lutins spécifique aux Jaz diffusés Outre-Manche .                                                                                                                                                                                                                                                                      Voyez les autres versions des CUBIC en consultant notre galerie photo des variantes de CUBIC 

 

Robert LORTAC 1884 +1973

Lortac RobertRobert Alphonse Collard dit Robert Lortac (Cherbourg 19 XI 1884 + Paris XIV° 10 IV 1973 ) est un écrivain , dessinateur , portraitiste , critique d’art , scénariste , pionnier français du dessin animé, en particulier publicitaire .                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               Il « inventa » la publicité en dessins animés dont il fit des petites fictions amusantes                                                                                                                                                                                                                                                                                                           Lortac commence son premier dessin animé en 1914 . Après sa rencontre avec Émile Cohl , il crée sa propre société de production en 1919 et sa maison de Montrouge devint le premier studio de dessins animés en Europe avec entre dix et quinze collaborateurs et cinq  caméras. Il utilise banc-titre, poupées animées, prises de vues réelles pour tourner des documentaires et des films techniques,  éducatifs ou publicitaire . Lortac eut de très nombreux  collaborateurs dont le célèbre Poulbot , l’affichiste Raymond SavignacRaoul Guérin et son fameux Toto , entre mille autres …   Il réalise ainsi plusieurs dessins animés de fiction que la société Pathé intégre plus tard dans la filmathèque 9,5 mm Pathé Baby . Parmi les plus connus , on peut retenir La Cigale et la fourmi , Le Lion et le rat , Toto cuisinier, etc. En 1922, il publie un journal satirique d’actualités en dessins animés Le Canard en ciné , projeté en salle avec les actualités Pathé. Après la Libération Lortac vend sa dernière caméra et abandonne le dessin animé et la publicité. Il écrit des scénarios de bandes dessinées et devint très prolifique pour Les Pieds Nickelés  et Bibi Fricotin . Mais  se consacre aussi à la peinture et publie également des  romans policiers et de science-fiction qu’il illustre parfois Publi-Ciné-copy-605x453Dès 1921 , la publicité filmée est introduite dans les cinémas . La société Publi-Ciné popularise l’image du petit groom noir qui devient un personnage aussi familier que, plus tard , le sympathique mineur avec son piolet de Jean Mineur Publicité. Les publicités sont presque toujours des dessins animés , qui offrent plus de liberté que ne l’aurait fait un film avec décor et acteurs  et sont souvent humoristiques . Cette source de revenus complémentaires incite beaucoup d’exploitants de salles à accepter les publicités d’abord accusées de vider les buvettes à l’entracte . L’atelier Lortac , où œuvrent aussi O’Galop et Émile Cohl , travaille beaucoup pour Publi-Ciné dont les principales firmes annonciatrices sont  Citroën , les vins Nicolas , les parfums Arys , la SEITA …                                                                                                                                                                                                                                           …mais aussi les médicaments Jubol et Urodonal dont la communication était gérée depuis des années par Georges Scemama , cofondateur de la Compagnie Industrielle de Mécanique Horlogère avec Yvan Benel et Louis-Gustave Brandt . C’est Scemama qui trouve à la CIMH son nom commercial : JAZ ! C’est bien logiquement qu’il va choisir LORTAC pour la promotion de sa marque d’horlogerie au cinéma .                                                                                                                                                                                                                                                                              Consultez les articles de VENDRE celui de Mars 1924 et celui d’Octobre 1935 pour mesurer l’importance des petits films de Publi-Ciné dans le succès de Jaz .

Voyez deux des films réalisés par LORTAC en 1939 pour Jaz : Le Réveil de la terre et Les méfaits d’un mauvais réveil 

 

En 1925 LORTAC réalise , pour la Manufacture de montres Zénith de Locle ,   Histoire de l’horlogerie un film d’animation , en N&B muet avec intertitres en français , qui  retrace l’évolution de la mesure du temps à l’aide de dessins animés et de quatre intertitres . On voit ainsi prendre forme sous nos yeux des dessins de la clepsydre des Grecs, du cadran solaire des Romains, de la « grosse montre à clef » du XIXe siècle puis de la montre bracelet moderne : « élégante et d’une exactitude absolue, la montre chic, c’est la montre Zenith» .

On reconnaît immédiatement , dans ce film pour Zénith , le graphisme et le style du film La Mesure du Temps diffusé par l’ODF dans les écoles  mais financé par Jaz en 1948 .

 

 

 

 

Galerie des Jaz en Bakélite / Jazolite

Galerie classée par ordre chronologique des Jaz en Bakélite / Jazolite                                                                                                                                                                                                                   Consultez notre article « Bakélite et Jazolite » sur l’histoire et l’emploi de la bakélite  nommée Jazolite chez Jaz ; N’oubliez pas que la bakélite n’est jamais de couleur claire , donc pour les réveils de couleurs crème  ou ivoire , consultez la rubrique des plastiques comprenant les Pollopas , Erinoïd , Polystyrène , Plexiglas , Cristaglas .                                                                                                                                                                                    CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR ACCEDER A L’ARTICLE CORRESPONDANT

gotic gotic-jaune janic 1932 nl 

Jaz Anglic (5)  

     

   lucic 1928   

         

  cadic 

     sylvic face

lorric    

         paric

chamic1    

logic face  grenic côté

camic annick (6)   

      

Galerie des Jaz mécaniques de 1921 à 1942

 

Galerie chronologique des réveils et pendules à poser de 1921 à 1942 ne portant donc pas encore au cadran de jaseur boréal au dessus du logo Jaz . Les modèles de transition comme les JOLIC , LEGIC , TOURIC , AFRIC , ARGIC , NERVIC , NOVIC et VERDIC existent également avec le jaseur à queue basse au dessus du logo Jaz , vous les retrouverez donc aussi dans la galerie des Jaz mécaniques de 1943 à 1967 . Les minuteurs et réveils de voyage font l’objet de galeries spécifiques .                                                                                                                                                                                     CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR ACCEDER A L’ARTICLE CORRESPONDANT

 

    réveil club (1)    galerie des cubic.jpg   

 artist (1) bureau-1928 portic face

       

    gotic  gotic bakelite

gotic-jaune romic  janic 1932 nl    

    Jaz Anglic (5)

     

lucic 1928    galerie nymphic

amplic 4805  amplic 4800 amplic (4) amplic (3)

cadic    Jolic

     

         

       lorric

           

public bleu 1940           1939 non identifie

         

 nervic 2  

  duric    

      pratic   staybric 2

   

CUBIC n°302 (1932 – 1935)

cubic bleu 1935CUBIC n°302 émail bleu non-lumineux

CUBIC n°302 , petit réveil , mouvement mécanique , date en creux  sur le calibre E de 1935 . Corps en métal chromé à effet miroir et émail , cadran blanc en métal à zone centrale en creux , vitre en verre biseauté , arrêt de sonnerie au sommet servant de fixation pour la bélière , quatre pieds carrés rivetés , aiguilles glaives . Existe en émail bleu, vert ou rouge, avec des cadrans assortis . Disponible en lumineux  ou  non-lumineux . Format 58 x 58 mm .

Réveil de Luxe mais n’appartenant pas à la catégorie « Jaz de Luxe « qui n’apparaîtra qu’en 1951 . Voyez les autres versions dans notre  galerie photo des variantes de CUBIC 

LUCIC 1928 à 1943

 

lucic 1928LUCIC 1928.                                                                                                                                            LUCIC , petit réveil de la gamme Jaz de Luxe , puis gamme des Petits Calibres , mouvement mécanique . D’une fabrication très soignée, les petits réveils JAZ , 30 heures , calibre E possèdent  des pignons taillés , trempés , polis ;  des platines pleines ; un porte-échappement et des barillets indépendants , un échappement empierré . Format 63 x 72 mm , aiguilles glaives , mention Made in France , boîtier en Jazolite .

LUCIC n°362 acajou , non-lumineux

Boîte de LUCIC acajou , format 8,5 x 7,3 x 5,5 cm la plus petite boîte de cette catégorie qui servait également pour le petit BATIC  ; Cette boîte ne peut être datée précisément en raison de l’absence de prix qui est le seul repère possible puisque Jaz ne datait pas ses boîtes avant guerre . La mention au tampon cadran blanc signifie qu’il s’agit d’un modèle non-lumineux . lucicComparaison de taille entre une boîte de LUCIC au premier rang et une boîte de FONIC qui bénéficie de la reproduction de la silhouette du modèle contenu dont le cadran est remplacé par la dormeuse .

Lucic 1935                                                    LUCIC n°366 thuya non-lumineux

En 1936 la brochure tarifaire F129 propose trois versions : bakélite acajou , chiffres et aiguilles rouges , réf. 362 en non-lumineux et 363 en lumineux ; bakélite thuya , chiffres et aiguilles verts , réf. 366 en non-lumineux et 367 en  lumineux  ; bakélite granit , chiffres et aiguilles rouges , réf. 368 en non-lumineux et 369 en  lumineux .

Le modèle granit n’est plus disponible en 1937.                                                                              Au tarif F 178 , d’Avril 1939 , deux variantes disponibles sont disponibles en boîtier de Jazolite : n°372 non-lumineux , prix 130 fr ; n°373 , prix 140 fr .

lucic 1943lucic boîte recto verso 1943LUCIC 321-11 thuya de 1943 et sa sobre boîte typique des pénuries de la guerre

En 1942  seul le modèle Thuya est proposé , avec écrin réf. 0321-11 ou sans réf. 321-11 . Il est alors équipé d’une lunette émaillée rapportée , d’un cadran métal satiné avec zone émaillée vert clair et chiffres lumineux . Notre exemplaire , neuf de stock bien qu’acquis récemment , a été toujours protégé de la lumière ce qui explique la vivacité du vert de l’émail du cadran qui est en général devenu plus clair avec le temps . lucic calibre

Le calibre est numéroté en creux , les deux derniers chiffres indiquant l’année de fabrication , ici 1935 . Le cadran en carton est fixé au mécanisme par deux clous tordus selon un usage qui va se perpétuer jusqu’aux années 90 en URSS et en Chine . lucic gongComme pour ses contemporains , les CUBIC et JANIC , un gong fixé sur  le dos fait usage de sonnerie .lucic anatomie

ROMIC ( 1931 à 1932 )

romic faceROMIC , petit réveil , forme borne  , gamme des Pendulites , mouvement mécanique , calibre 1D . Boîtier en métal chromé , socle en Jazolite , cadran en carton , aiguilles cathédrales et chiffres lumineuxchemin de fer au pourtour du cadran , référencé n°429 . Format 9,5 x 11 cm . Mention CIMH Paris en bas du cadran .

 

Nous possédons des modèles datés de 1931 à 1933 . La dénomination ROMIC sera réattribuée en 1979.romic 1932ROMIC de 1932 et sa boîte spécifique . Le thème récurrent sur les boîtes et publicités Jaz de la dormeuse est encadré dans la silhouette d’un ROMIC .romic sur boiteLe modèle est reproduit sur la tranche .

 

Le petit Journal 25 mai 1933 pub romic                      Sous la flèche un ROMIC reproduit dans une publicité de 1933

CLUB ( 1924) à 1935

club (3)CLUB version non-lumineuse , calibre D daté d’Avril 1932 sur le marteau .                                                                                                                                                                 CLUB , réveil , mouvement mécanique , calibre B la première année puis calibre D . Boîtier en métal émaillé rouge et doré ou noir et rouge , pieds boules dorés , sans bélière , arrêt de sonnerie au sommet , existe en version lumineuse ou non-lumineuse dite à cadran blanc ,  chiffres et aiguilles Breguet , cadran en carton imprimé et chemin de fer au pourtour , vitre en verre plat . Diamètre 11 cm .

 

Le CLUB est l’un des quatre premiers réveils « JAZ » de la CIMH  , Compagnie Horlogère de Mécanique Horlogère , mentionnée en bas de cadran . Avec les REPLIC ,  CLASSIC , MODIC ,  NORMAL , ARTIST , PRESIDENT et BUREAU , le CLUB est un des rares Jaz dont le nom ne se termine pas en -IC . Il n’est plus en vente en 1936 .                          Jaz La France Horlogère 1°Oct 1927 26°année n°19 La France Horlogère 1° Octobre 1927 , 26° année , n°19 , publication professionnelle bi-mensuelle , pleine page 38 x 27 cm                                                                                                                                                                                                                                         Y compris notre exemplaire , nous ne connaissons à ce jour que trois autres CLUB , tous sans bélière et dans cette robe craquelée noir et rouge , alors que la France Horlogère de 1927 et le tarif de 1934 , seuls documents à notre disposition actuellement , mentionnent un décor émail et or que l’on retrouve sur les CUBIC craquelés .réveil club (1)Catalogue 1934/1935 page 2 extrait                                                                            Dans ce catalogue 1934/1935 , le CLUB apparaît subitement sans ses pieds boules mais avec une bélière , il a gardé les aiguilles Breguet mais pas les chiffres , il est alors référencé n°142 et ses couleurs sont rouge et or craquelées .extrait tarif rose Tarif Jaz  circa 1934 extrait page 2 . Ce tarif illustré présente l’intérêt de faire apparaître une version à répétition , dotée d’un  calibre 3D . Ephémère variété puisque le CLUB n’est plus au catalogue en 1936 . On constate qu’il est à peine plus cher que ses confrères disponibles en nickel , chrome ou émail uni , c’est à dire peint . Ce n’est donc pas cette petite différence de prix qui explique la difficulté à trouver des CLUB , d’autant que l’on trouve aisément ses contemporains , FONIC , ROMIC , GOTIC et CUBIC tous plus onéreux . Le CLUB ayant été doté des mêmes calibres B puis D que ses confrères , sa fiabilité n’est pas en cause pour expliquer son évidente rareté de nos jours alors qu’il a été disponible à la vente pendant onze ans , ce qui implique une forte diffusion : rappelons que Jaz vend 786.000 pièces en 1929 et atteint 10.000.0000 en 1943.                                                                                                                                                                             Ce paradoxe ne peut donc s’expliquer que par sa seule différence , à savoir son revêtement en peinture craquelée , qui s’obtient par la différence de séchage entre les deux couleurs appliquées l’une derrière l’autre et l’incompatibilité entre leurs médiums , aqueux et cellulosique par exemple . L’état d’usure , dans lequel se trouvent les exemplaires connus , prouve que cette technique présente des défauts de durabilité ; en particulier dans la deuxième couche noire qui tient visiblement mal sur la primaire rouge . En résumé , les CLUB ne sont pas réellement rares puisqu’ils ont été produits à des dizaines de milliers d’exemplaires , en revanche leur mauvais état de conservation dissuadent leurs possesseurs de les mettre en vente , s’ils ne les ont pas jetés , d’autant que le craquelé peut apparaître comme un effet non voulu et être considéré comme un défaut d’aspect .commande-etiquettes-1926Bon de commande d’étiquettes de 1926                                                                           En 1926 l’offre de Jaz se limite à sept réveils : quatre  ronds le REPLIC , le CLASSIC et le MODIC et le CLUB  qui étaient disponibles en version non-lumineuse C.B. dite cadran blanc ou  lumineuse  C.L. dite cadran luxe et trois grands réveils en bois marqueté :  les NORMAL , ARTIST et BUREAU . Aux origines de Jaz , cela impliquait des aiguilles et des chiffres très différents d’une version à l’autre  ; ce n’est pas le cas du CLUB qui ne sera doté que d’aiguilles et chiffres Breguet  , avant 1935 .