STAYBRIC (1939 à 1942 et 1945 )

staybric 2.jpgSTAYBRIC , pendulette , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre K , autonomie 8 jours , sans fonction réveil . Présent au catalogue de Janvier 1942 page 12 , référencé 581-10 . Boîtier en acier inoxydable brossé , cadran métal soleillé , chiffres noirs , non lumineux . Format 7 x 7 cm .

En raison des restrictions imposées par l’occupant et des pénuries , les productions de guerre sont chaotiques , le STAYBRIC est encore dans le catalogue de 1942 mais on ne le retrouve pas dans les tarifs de 1943 ; il réapparaît pour la dernière fois dans le tarif de Janvier 1945 référencé 581-30 en raison d’un boîtier qui est laqué et non plus brut . On reconnait le cadran du STATIC . A noter que si l’adoption du logo à l’oiseau jazeur a eu lieu en 1941 – et non 1942 comme parfois affirmé – il tarde à gagner les cadrans sans doute pour les mêmes raisons de pénuries , Jaz en était réduit pendant la guerre à demander aux horlogers de renvoyer les boîtes d’emballages en carton pour pouvoir les réutiliser .staybrite-louest-eclair-19-mai-1934Son nom de STAYBRIC lui vient de STAYBRITE , un acier inoxydable utilisé pour les montres comme indiqué dans cette publicité de 1934 pour les montres Oméga , entreprise  fondé par Louis Brandt  dont Louis Gustave Brandt , lui même co-fondateur de JAZ , est un descendant .

Comme toutes les boîtes Jaz , elle porte au dos , imprimée au tampon ,  les références du réveil , en l’occurrence 581-10 .staybric notice 2staybric noticeCe petit fascicule plié en trois , au format de 6 x 6 cm fermé  , était inclus dans chaque boîte ; on reconnait d’ailleurs le STAYBRIC accompagné d’un porte stylo et d’un éphéméride , toutefois la légende est un peu étrange puisqu’il est question d’un réveil et de l’utilisation assez inusité de sa sonnerie pour ne pas oublier une « grosse » affaire alors que le STAYBRIC est doté du calibre K  sans fonction réveil , ni sonnerie évidemment : cette notice s’expliquera plus tard avec l’apparition de sa version réveil le BRESTIC .calibre staybric + clef.jpgLes deux derniers chiffres gravés sur le calibre correspondent à l’année de production 1939 ; le filetage des clés réf. ECL6 des calibres K n’est pas fermé .

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s