Les Jaz géants de vitrine

Giants JazLes deux types de réveils géants de vitrine des années 50 que Jaz confiait en prêt aux horlogers comme objets publicitaires .

Pour les horlogers , utiliser des réveils colossaux comme publicités n’est qu’une déclinaison de l’emploi , depuis le XIX° siècle , d’horloges géantes comme enseignes . Lesquelles prenaient fréquemment la forme d’une montre à gousset , beaucoup plus rarement d’une horloge de cuisine comme ci-dessus à Nantes dans les années 60.Jaz GiantsLa malle-cabine Vuitton donne la proportion de ces pièces impressionnantes de 56 cm de haut chacun pour un diamètre de 46 cm .

jazic géant

Celui-ci est une reproduction assez fidèle du  Jazic 193-20  ; Effectivement sur le Jazic original , la trotteuse rouge centrale est derrière les deux autres aiguilles , le reste est semblable . Si le Jazic est animé par un mouvement mécanique , celui de démonstration est évidemment animé par un mouvement électrique sur secteur . Au dos , une étiquette « Proprieté de C.I.M.H, 64 bis, Rue de Boetie PARIS, n° 29 » rappelle que , par exemple en cas de saisie suite à une faillite du magasin , ces objets restent la propriété de la C.I.M.H. , acronyme de la Compagnie Industrielle de Mécanique Horlogère , raison sociale d’origine de Jaz  que l’on retrouve d’ailleurs inscrite au bas du cadran de ce réveil géant comme sur les Jazic vendus au public jusqu’au changement de 1951 en Jaz Société Anonyme . Grand Jaz de vitrineFort aimablement , un de nos correspondants nous a confié les photos de ce bel et énorme exemplaire qui reprend également la silhouette des JAZIC  mais ne correspond à aucun modèle existant malgré son cadran à chiffres romains proche de celui d’un FRANCIC . On notera qu’il n’ y a d’ailleurs pas d’aiguille de réveil .Jaz de vitrine 2vue de dos étiquettePlaque de propriété affichant la nouvelle raison sociale de Jaz , anciennement C.I.M.H. Compagnie Industrielle de Mécanique Horlogère devenue JAZ S.A en 1951 . De nos jours cet usage de prêt d’objets d’étalage continue particulièrement pour les grands factices de parfums qui sont théoriquement interdits à la vente , restants la propriété de la marque.Stand JAZ Hamelin AngersCette rarissime photo originale du stand de la Maison Hamelin à la foire d’Angers en 1935 , nous offre un panorama quasi complet des Jaz en vente cette année là et surtout nous montre les deux ancêtres de nos « Jazic » de vitrine : un énorme FONIC en bakélite dont il s’agit de la seule représentation connue à ce jour ; tandis que sous la flèche rouge , on reconnaît un REPLIC , grand format , dont nous possédons un exemplaire offert au Raja de Nanpara en 1935 .

Réveil non identifié circa 1939/41

Jaz_11x11[1]Grand réveil de bureau , format 11 x 11 cm , gainé de faux cuir façon crocodile ,  non-lumineux, aiguilles glaives , chevalet , cadran métal à bords montants faisant office de réserve , zone des heures cuivrée . Ce cadran inédit nous confirme que ce réveil n’est pas un hybride mais bien une rare production Jaz non -identifiée . Poids 292 gr . réveil inconnu dos.jpgLe mouvement d’origine ayant été changé pour un calibre J de 1948 ,  donc identique mais postérieur  , nous ne pouvons que le dater approximativement entre 1935 date d’apparition du calibre J et 1942 date d’apparition du jaseur boréal , l’oiseau sur le logo . Toutefois d’après les catalogues et tarifs que nous possédons où il n’apparaît pas , nous pouvons , par soustraction , resserer la fourchette entre 1939 et 1941 .Jaz_11x11_(2)[1]Cet exemplaire , bien élégant est la propriété de Stéphane G . ,  le créateur du site consacré aux montres Jaz   https://sites.google.com/site/jazmontrevintage/

Réveil non-identifié 1948

ladic inconnu (1)Réveil , mouvement mécanique , aiguilles et barrettes  lumineuses ,  calibre J , format 8,3 x 7 cm , poids  225 gr , hors tarifs et catalogues , non répertorié . Nous avons reproduit ce petit réveil dans l’article des LADIC parce qu’il partage avec ce modèle contemporain beaucoup de points communs : calibre , format , pied , etc .sauf la lunette et le cadran rond .ladic inconnu dos

réveils à chiffres anguleux (1942) (1946)

daté 1946 (7)Réveil non-identifié , mouvement mécanique , calibre 3D à répétition de sonnerie , aiguilles et chiffres  lumineux  , cadran en carton très exposé au vieillissement et aux taches d’huiles horlogères , vitre en verre plat , bélière , le battant du marteau est daté de 1946 ( le modèle ci-dessus ne possède pas de bélière) . Ces réveils très caractériques , avec leurs chiffres très anguleux , sont typiques dans leurs factures des fabrications Jaz impactées par les restrictions de guerre qui imposaient des produits d’origine française comme l’aluminium ou le carton .daté 1946 (1)L’emploi d’aluminium pour boîtier et lunette , ainsi que de durilium pour les platines du calibre , allège beaucoup ce réveil qui ne pèse que 300 gr .daté 1946 (5)Pendant et juste après la guerre , le laiton des platines et rouages est remplacé par des alliages dit  » blancs »daté 1946 (2)au sommet , derrière l’arrêt de sonnerie qui est sous la bélière , les réveils à répétition sont dotés d’un levier CONT/REP pour sonnerie CONtinue ou REPétition de sonnerie daté 1946 (6)Bélière et pieds sont rivetés sur le boîtier ; vitre en verre plat et lunette très légère chiffres anguleuxVersion sans bélière et sans fonction de répétition de sonneriejaz répétition GbUn correspondant anglais nous a fourni les photos de cet exemplaire à chiffres anguleux , à répétition mais sans bélière , au mouvement daté de 1942 . Les inscriptions à la plume à gauche et droite de l’axe central correspondent au nom et au régiment de l’ancien propriétaire . Le 27° Régiment a été dissous le 27 novembre 1942, après l’invasion de la zone libre par l’armée allemande, en riposte au débarquement allié en Afrique du Nord .Jaz répétition inconnu 1942 GB

Réveil non-identifié (1943)

non-identifié (5)Grand réveil de bureau , mouvement mécanique , calibre J en durilium daté en creux 1943 , socle en Bakélite , boules en bois , cadre métal , aiguilles et chiffres  lumineux  , vitre en verre plat . Socle de 21,5 cm de long , hauteur du réveil 13,5 cm ; poids 380 gr .non-identifié (2)Ce grand réveil n’apparaît pas au catalogue de  1942 ni au tarif F.A. de 1943 de Septembre 1943 , néanmoins son calibre J de 1943 en durilium et son boîtier au décor de boules en bois peints sont typiquement des productions de guerre comme les DAMIC qui , sous régime de restrictions strictes des métaux , font appel au bois qui est moins contingenté par l’occupant , comme ses contemporains le CORSIC et le GRADIC qui sont en bois laqué et frêne verni . Même souci  de pénurie dans le catalogue 1943  pour les TORIC et MARBRIC qui eux sont en pierre et marbre tout autant que les DANSIC et GRAVIC  conçus en verre et plexiglas . non-identifié (3)

BROSSIC 1967 à 1970

brossic 1967BROSSIC , petit réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre J . Nouveauté du catalogue 1967/68 à la page 3, réf. 543-11 . Boîtier et socle façon or, « finition diamant » , cadran argenté , vitre en verre bombé , chiffres romains et aiguilles noirs , aiguilles et points lumineux . Diamètre 6,5 cm .

On le trouve disponible dans le catalogue 1969-70 pour la dernière fois .

Son nom sera réemployé en 1978 pour un autre petit réveil.

CUBIC cubiste 1931

cubic 1931 cubiste (4)CUBIC , petit réveil de Luxe , mouvement mécanique , calibre E . Daté sur la patine du calibre de 1931  . Corps en métal chromé , version non lumineuse , aiguilles building ,  socle en Jazolite . Format 58 x 58 mm .cubic 1931 cubiste (3)En 1931 le CUBIC fait l’objet d’une audacieuse variante  » cubiste » où les chiffres sont remplacés par des index carrés . Dès lors sa dénomination CUBIC se justifie doublement .Jaz Cubic modernisteil était présenté , en option , en écrin chapelle .cubic cubiste 1931 (dosComme sur les CUBIC n°312 et n°313 son gong était fixé sur le dos . cubic cubiste lx (1)Version  lumineusecubic cubiste lx (2)Le CUBIC a fait l’objet de nombreuses déclinaisons : CUBIC n° 336 et n°337 Art Déco , CUBIC n°302 ,  CUBIC peintures craquelées ,  CUBIC n°308 , CUBIC n°309