MINIC 1952 à 1954

minic nlMINIC 102-10 Nl                                                                                                                                     minic LxMINIC 102-11 Lx                                                                                                                                                                                                                                                                MINIC , réveil de la gamme Gros Jaz , mouvement mécanique , calibre 22D . Nouveauté du catalogue de 1952  . IMG_8700 (Copier)Boîtier et cloche en métal peint en vert métallisé ; cadran blanc en carton , sans bélière , réserve – entre vitre et cadran- en plastique blanc .minic nl et lx Deux variantes disponibles : non-lumineux réf. 102-10 ou aiguilles et points lumineux  réf. 102-11 ( on notera la différence de la typographie des chiffres en fonction des variantes) . Diamètre 9,5 cm , poids 355 gr .minic références Les références 102-10 imprimées au tampon bleu correspondent à un MINIC non-lumineux ; 123 indique la date soit Décembre 1953 .

Outre sa couleur verte , le MINIC ne présente aucune différence en apparence avec un CLAMIC et pourtant il représente une petite révolution par l’emploi du DURILIUM et non plus du laiton traditionnel pour sa fabrication  . minic calibre duriliumLe durilium , ou duralium sa dénomination la plus usitée , est un alliage d’aluminium , de magnésium , de manganèse , de silice et de 4% de cuivre ce qui en faisait un métal essentiellement « français » quand le laiton devait être entièrement acheté à l’étranger en le payant en devises voire en or . On le voit sur cette photo , platines et rouages sont de couleur grise – métal « blanc » – alors que les écrous , marteau et cliquet en laiton sont dorés .laiton restrictionsSi les restrictions et pénuries de guerre cessent presque complétement en 1948 , après une bien courte accalmie , elles reprennent en 1950 pour les matières premières en raison des besoins des usines d’armement du monde entier pour la Guerre de Corée . Illustrées de ces dessins explicites  , les Jazettes  – l’organe de communication interne de Jaz vers ses horlogers affiliés – vont se faire l’écho des déboires des industriels pour essayer acquérir du laiton ou du nickel alors même que le papier et le carton font de nouveau l’objet de restrictions .pinay antoine Cela aurait déjà dû suffire à assurer à cet alliage et au MINIC une belle carrière mais il y avait aussi  » le Miracle Pinay » du nom du célèbre ministre des finances et chef du gouvernement Antoine PINAY . En ce printemps de 1952 , avec son légendaire petit chapeau rond , sa simplicité, son air tranquille de gérant de la tannerie familiale, il sauve la France de la catastrophe financière où l’avaient acculée sept ans d’inflation . Il n’a jamais brillé dans l’arène politique ni dans les salons parisiens et les ténors parlementaires se gaussent de ses idées  » simples « . Mais il a un plan pour la défense du franc et la stabilisation des prix et annonce modestement une  » expérience « . Celle-ci se traduit par une campagne très habilement menée pour la baisse des prix , par l’annonce que la pression fiscale ne sera pas accrue et par le lancement d’un emprunt indexé sur l’or en Mai . MINIC la défense du FrancAffichette 27 x 21 cm 1952                                                                                                                                                                                                                                                                                     Le succès s’amorce , c’est cela  » le miracle Pinay  » et la Défense du Franc dans laquelle Jaz s’engage , ne cachant pas son soutien à l’homme providentiel , en offrant cette affichette tricolore avec chaque MINIC à la gloire de la Défense du Franc et de la baisse des prix . En outre sa dénomination MINIC s’explique clairement par la volonté de Jaz de proposer un nouveau Jaz populaire à un MINI prix , inférieur de 8% au précédent premier prix de la marque . En fait cette stratégie de petit prix  s’ajoutant à l’emploi d’un alliage aura un effet désastreux sur la manière dont les horlogers reçurent le MINIC : accoutumés au laiton , ils restaient méfiants vis à vis d’un nouveau métal , le durilium leur rappelait trop les alliages blancs de substitution de la guerre et en faire le premier prix de la gamme Jaz n’a pas joué en sa faveur , laissant croire à un produit au rabais . On devine à travers les différents éditoriaux dans les Jazettes de 1952 que la maison mère doit lutter contre les idées reçues et racontars  » encore un métal de guerre » ou  » tout ce qui n’est pas jaune ne peut pas être bon » aggravé de cette offre tarifaire qu’elle doit très vite corriger à la hausse pour revaloriser le MINIC . D’autant que la situation économique recommençant à se dégrader entraînant la démission de Pinay en Décembre 1952 , le MINIC se trouve indirectement et injustement lié à l’échec du Ministre . Il quitte la scène en 1954 avec la disparition des calibres D au profit des calibres U , lesquels n’auront pas de variante en durilium . La dénomination MINIC sera réattribuée en 1970 .

CALIBRE D 1921 à 1954

calibre-dDepuis sa création, JAZ n’a cessé d’innover en matière de technologie pour proposer des réveils et pendules adaptés au plus grand nombre . Le calibre D apparu en 1921 , fut sans nul doute le plus grand succès de la marque et sera employé dans la plus grande partie des modèles pendant une trentaine d’années . Comme sa nomenclature l’indique , le D n’est pas le premier calibre créé par Jaz . A partir de 1924  il équipe le CLASSIC , le premier réveil Jaz  jusqu’alors doté du calibre B . Le calibre A n’était qu’un prototype jamais diffusé et remplacé par le B lors des premières commercialisations en 1921 . Le calibre C n’existe pas . Son successeur est le calibre U et ses dérivés en usages de 1955 à 1967 .

cal d.jpg

Il fait partie de la catégories des gros calibres, 30 heures voire 45 heures d’après certains documents des années 30 . On le voit apparaître également sous la dénomination de calibre 1D ou  de Grand Calibre Courant à ses débuts  . Il est la base d’autres calibres adaptés selon le type de modèle à réaliser.

Catalogue Jaz 1937 page 17.jpg

En observant la platine, on voit apparaître différents marquages. Le premier: « Mod.D » ou « cal.D ». Sur le marteau dit « battant » , la date de fabrication: trimestre et année (ex. 3 – 49) calibre D blancPendant la guerre le laiton des platines et rouages est remplacé par des alliages dit  » blancs » comme pour ce CARRIC de 1945 .

sans-titre-1Le calibre D est composé d’un peu plus de 50 pièces.                                                                                  Il a fait l’objet de nombreuses variantes :

  • 3 D: répétition, sonnerie sur cloche ø 9,5 cm  exemple TRIPLIC
  • 10 D: sujet animé, sonnerie sur cloche ø 9,5 cm  exemple BABIC 1946
  • 11 D: trotteuse centrale, sonnerie sur cloche ø 9,5 cm exemple CROISIC
  • 12 D: sans trotteuse, sonnerie sur cloche ø 13,5 cm  exemple POTIC
  • 13 D: avec trotteuse centrale, sonnerie sur cloche ø 13,5 cm  exemple JAZIC
  • 14 D: sujet animé, sonnerie sur cloche ø 13,5 cm  exemple FABLIC
  • 18 D: sonnerie sur clochette, exemple DUPLIC
  • 20 D: sonnerie à musique deux exemples CAMIC et MUSIC
  • 22 D: mouvement en Durilium exemples KINIC et  MINIC
  • 24 D: sonnerie sur clochette, exemples FURIC , DELTIC , BARIC

KINIC / KUNIC 1947 à 1959

kinic-belge-1950Catalogue export Belgique ;  NL = non-lumineux LX =lumineuxkinic 49 55 (2)KINIC 107-10 Nl                                                                                                                                                                                                                                                                KINIC , gros réveil , gamme des Gros Jaz , mouvement mécanique , calibre 1D . Nouveauté présentée dans la brochure tarifaire FF47 de décembre 1947. Boîte et cloche nickelées , cadran blanc et  bélière basse . Référencé  107-10 en non-lumineux et  107-11 avec aiguilles et chiffres lumineux . kinic 49 55 (3)Diamètre 9,5 cm , poids 430 gr .kinic duriliumKINIC 1954  lumineux calibre 22D en durilium comme son contemporain le MINICkinic durilium anatomie 2En 1954 le KINIC est proposé à la fois muni du calibre 1D en laiton ou du calibre 22D en durilium, en alliage blanc – voir l’article du MINIC .

KUNIC 1.007-11 de 1955

Kunic calibre U (6)KUNIC 1.007-11 de 1955  et son calibre U à droite

En 1955 le KINIC se transforme en KUNIC  en adoptant le tout récent calibre U , il entre alors dans la nouvelle catégorie des Gros Jaz . Référencé 1.007-10 pour le modèle non lumineux  et 1.007-11 pour le modèle avec aiguilles et points lumineux .kunickunic (2).JPG

Dans le catalogue de 1956 à la page 15 , le KUNIC change complètement d’aspect avec l’adoption d’un  cadran métal plus large  grâce à la suppression de la réserve entre le verre et le cadran dont le centre s’orne d’un centre jaune clair  . Les chiffres « or » brillants sont sur une zone gris clair . Trois modèles disponibles : lumineux réf. 1007-13 ou non lumineux réf. 1007-12 et points d’heures lumineux réf. 1007-19.

Dans le catalogue de 1957 à la  page 16, le KUNIC est toujours en vente, mais en 2 variantes seulement : cadran zone centrale métal soleillée , chiffres cernés noirs sur zone des heures blanche ; aiguilles noires ; non-lumineux  réf. P1007-30 ou lumineux réf. P1007-31.

En  1958-1959 , le KUNIC est muni de pieds « antigliss », il n’est  plus au catalogue de 1960-1961 . Le MIBRIC est la version à boîtier peint en crème ou vert du KUNIC . Pour distinguer aisément les grands réveils de la fin des années 50 au début des années 60 , nous avons créé un panorama des Gros Jaz .kunic cleric rabic soclic pub 1956publicité presse hebdomadaire , 1956 , format 35 x 13 cm .