TURZIC 1959 à 1960

turzic repetition

TURZIC , grand réveil à répétition de la gamme des Gros Jaz , mouvement mécanique , calibre 17 U. Nouveauté du catalogue 1959/60 à la page 15 , référencée 1019-81 . Boîtier laquée corail , réserve avant et cloche bronzées , pieds boules, arrêt de sonnerie au sommet ; cadran crème , chiffres relief façon or ; aiguilles et point lumineux. Diamètre 9,5 cm . Il n’est plus disponible au catalogue de 1960/61.turzic trancheturzic repetitionturzic dos

REPIC 1959 à 1960

repic 49

REPIC , réveil de la gamme des Gros Jaz , mouvement mécanique à répétition (sonne six fois) , calibre 17 U . Nouveauté du catalogue 1959/60 à la page 15 , référencée 1017-13. Boîtier nickelé , cadran blanc , chiffres relief bruns , pieds boules , aiguilles noires et index lumineux. Diamètre 9,5 cm . Il n’est plus au catalogue 1960-61 . Son nom fait évidemment allusion à sa fonction de répétition et sera d’ailleurs réattribué en 1967 à un réveil doté de la même fonction . Mention Made in France au bas du cadran .repicdos

POLIC 1946 à 1947

polic

POLIC , gros réveil mécanique , calibre H . Présenté dans le tarif FH46 d’octobre 1946. Boîtier , cloche et lunette duralinox poli , pieds boules , sans bélière . Plusieurs modèles existants : cadran noir non-lumineux : réf. 145-22 ; lumineux: réf. 145-23 ou cadran métal chiffres repoussés, lumineux : réf. 145-30 . Diamètre 9,5 cm . Le POLIC est l’ancêtre direct du CHROMIC dont il ne se distingue que par les aiguilles et la date sur le marteau de sonnerie . La dénomination POLIC sera réattribuée en 1982 .

Le CHROMIC comme le POLIC  existent aussi avec la mention « silencieux » sur le cadran.

         POLIC 145-23

SISTRIC 1959 à 1960

sistricSISTRIC , pendule à poser  de la gamme Jaz Transistor , mouvement électrique à pile , calibre AT , à transistor , 15 pierres et balancier circulaire , licence ATO . Disponible uniquement au catalogue 1959/ 60 à la page 1 , référencée 2030-10 . sistric 2Boîtier en métal doré , cadran perforé blanc , zone centrale argentée mat , chiffres en relief , non-lumineux  pieds boules . Format 15 x 20 cm . C’est une nouveauté du catalogue 1959/60 et quelle nouveauté ! Une PREMIERE MONDIALE même puisqu’il s’agit avec les TRANSIC et ALPIC de la première pendule dans le monde à transistor et à balancier circulaire , ce qui explique la présence de la SISTRIC  à la première page  du catalogue 1959/60 . Ce catalogue voit donc l’apparition d’une nouvelle catégorie les « Jaz Transistor » avec un logo surmonté d’un « jazeur » dans un écusson comme pour ces prédécesseurs : les « Jaz de Luxe » et « Jaz electric ».sistric 3sistric 4

FERRIC 1952 à 1954

ferric (6).JPG

FERRIC , petit réveil de la gamme des Stylites, mouvement mécanique , calibre 1J . Nouveauté du catalogue 1952 , référencée 0358-21 .

Il apparaissait avant cela en juillet 1952 dans la Jazette des horlogers, avec la référence 0358-11.

Boîtier et cloche au dos en laiton peint de couleur bois de rose , cadran argenté , en écrin simili-cuir havane ; pieds boules , aiguilles phalliques et chiffres lumineux . Diamètre 6,5 cm .

 

 

NICKLIC 1947

nicklic

NICKLIC , gros réveil , mouvement mécanique dont il précisé qu’il est « en laiton », certainement à la suite de la période de guerre et l’utilisation d’alliages jugés moins nobles et moins durables par le public et les horlogers , calibre H dit silencieux . Nouveauté dans le tarif F.C.47 de Mars 1947. Boitier en métal nickelé à l’origine de son nom ; pieds boules , cadran métal , chiffres repoussés sur zone noire , sans bélière . Diamètre 9,5 cm . Modèle non-lumineux réf. 182-10 ou lumineux réf. 182-11. Il n’est plus disponible en 1947.

Il est esthétiquement très proche du CHROMIC qui apparaît la même année.

PETIC (1945) à 1948

PETIC , petit réveil de la gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre J. Présenté dans la brochure tarifaire F.A.45 de Janvier 1945 . Boîtier miniature dodécagonal , cadran métal , chiffres repoussés , pieds boules . Référencé 404-10 pour la version non-lumineuse et 404-11 pour la version à aiguilles et chiffres lumineux . Diamètre 6,5 cm . Aucune indication sur la couleur du boîtier n’est alors donnée.

En 1946  ces modèles disparaissent pour de nouvelles références :  NL signifie non-lumineux et LX lumineux

petic tarif 46.jpg

En 1947 les modèles 404-90 et 404-91 ne sont plus disponibles au profit du (0)404-82 en acier tanké , cadran métal satiné et non-lumineux.

petic Joël FLe PETIC n’est plus disponible au tarif de Novembre 1948 mais en début d’année , il était encore proposé cette ultime variante à aiguilles et chiffres lumineux  que l’on retrouve sur son cousin le RONDIC . Effectivement , à part la forme du boîtier à douze côtés ou rond , rien ne distingue réellement ces deux réveils , même pas l’écrin en carton imitation peau de serpent qui est commun aux deux .

Cet écrin était proposé en option, dans ce cas la référence du réveil était précédée d’un zéro ; en revanche , elle était la seule boîte  Jaz à ne pas porter la référence du réveil qu’il contenait imprimée au tampon . Tout simplement pour ne pas altérer esthétiquement l’écrin et ensuite parce que , sur ce motif chargé , rien n’apparaît clairement : il faut d’ailleurs que le jaseur reflète la lumière pour qu’il apparaisse . La référence était donc déportée sur un fourreau de carton ondulé qui protégeait l’écrin .

                                           PETIC de 1948

Remercions Joël F. , collectionneur bordelais qui s’est spécialisé dans les Jaz rares , de nous avoir confiés les photos de ce modèle , daté 1948 en creux sur la platine du calibre , qui arborent des pieds spéciaux , que là encore , on retrouve sur les RONDIC mais uniquement en 1948 .

TOUCHIC 1956

touchic-1956-page-15TOUCHIC , grand réveil , gamme Gros Jaz, mouvement mécanique, calibre 1U. Nouveauté du catalogue 1956 à la page 15 , référencée 1008-13 . Boîtier et cloche en métal chromé , bélière basse , cadran large métal , chiffres sur zone gris clair , centre jaune clair , aiguilles et chiffres lumineux , pieds boules . Diamètre 9,5 cm . Le TOUCHIC n’est commercialisé qu’en 1956 . La dénomination TOUCHIC sera réattribuée en 1964 . Nous avons créé un panorama des Gros Jaz pour différencier aisément les grands réveils de la fin des années 50 au début des années 60 .

CHULIC 1956

chulicCHULIC , grand réveil , gamme Gros Jaz, mouvement mécanique, calibre 1U. Nouveauté du catalogue 1955 à la page 12 . Boîtier et cloche en métal peint , lunette avant doré , bélière fonctionnelle , cadran ivoire avec lignes verticales dorées , chiffres en relief doré sur zone grise , aiguilles et points lumineux , pieds boules . Existe en deux couleurs : boîtier et cloche arrière ivoire réf 1083-21 ou boîtier et cloche rouge réf.1083-41 . Diamètre 9,5 cm . Le CHULIC succède au CHILIC qui n’a été commercialisé qu’en 1955 et était doté du calibre 1D . L’existence du CHULIC est tout aussi éphémère puisqu’il n’est commercialisé qu’en 1956 .

CLUB ( 1924) à 1935

club (3)CLUB version non-lumineuse , calibre D daté d’Avril 1932 sur le marteau .                                                                                                                                                                 CLUB , réveil , mouvement mécanique , calibre B la première année puis calibre D . Boîtier en métal émaillé rouge et doré ou noir et rouge , pieds boules dorés , sans bélière , arrêt de sonnerie au sommet , existe en version lumineuse ou non-lumineuse dite à cadran blanc ,  chiffres et aiguilles Breguet , cadran en carton imprimé et chemin de fer au pourtour , vitre en verre plat . Diamètre 11 cm .

 

Le CLUB est l’un des quatre premiers réveils « JAZ » de la CIMH  , Compagnie Horlogère de Mécanique Horlogère , mentionnée en bas de cadran . Avec les REPLIC ,  CLASSIC , MODIC ,  NORMAL , ARTIST , PRESIDENT et BUREAU , le CLUB est un des rares Jaz dont le nom ne se termine pas en -IC . Il n’est plus en vente en 1936 .                          Jaz La France Horlogère 1°Oct 1927 26°année n°19 La France Horlogère 1° Octobre 1927 , 26° année , n°19 , publication professionnelle bi-mensuelle , pleine page 38 x 27 cm                                                                                                                                                                                                                                         Y compris notre exemplaire , nous ne connaissons à ce jour que trois autres CLUB , tous sans bélière et dans cette robe craquelée noir et rouge , alors que la France Horlogère de 1927 et le tarif de 1934 , seuls documents à notre disposition actuellement , mentionnent un décor émail et or que l’on retrouve sur les CUBIC craquelés .réveil club (1)Catalogue 1934/1935 page 2 extrait                                                                            Dans ce catalogue 1934/1935 , le CLUB apparaît subitement sans ses pieds boules mais avec une bélière , il a gardé les aiguilles Breguet mais pas les chiffres , il est alors référencé n°142 et ses couleurs sont rouge et or craquelées .extrait tarif rose Tarif Jaz  circa 1934 extrait page 2 . Ce tarif illustré présente l’intérêt de faire apparaître une version à répétition , dotée d’un  calibre 3D . Ephémère variété puisque le CLUB n’est plus au catalogue en 1936 . On constate qu’il est à peine plus cher que ses confrères disponibles en nickel , chrome ou émail uni , c’est à dire peint . Ce n’est donc pas cette petite différence de prix qui explique la difficulté à trouver des CLUB , d’autant que l’on trouve aisément ses contemporains , FONIC , ROMIC , GOTIC et CUBIC tous plus onéreux . Le CLUB ayant été doté des mêmes calibres B puis D que ses confrères , sa fiabilité n’est pas en cause pour expliquer son évidente rareté de nos jours alors qu’il a été disponible à la vente pendant onze ans , ce qui implique une forte diffusion : rappelons que Jaz vend 786.000 pièces en 1929 et atteint 10.000.0000 en 1943.                                                                                                                                                                             Ce paradoxe ne peut donc s’expliquer que par sa seule différence , à savoir son revêtement en peinture craquelée , qui s’obtient par la différence de séchage entre les deux couleurs appliquées l’une derrière l’autre et l’incompatibilité entre leurs médiums , aqueux et cellulosique par exemple . L’état d’usure , dans lequel se trouvent les exemplaires connus , prouve que cette technique présente des défauts de durabilité ; en particulier dans la deuxième couche noire qui tient visiblement mal sur la primaire rouge . En résumé , les CLUB ne sont pas réellement rares puisqu’ils ont été produits à des dizaines de milliers d’exemplaires , en revanche leur mauvais état de conservation dissuadent leurs possesseurs de les mettre en vente , s’ils ne les ont pas jetés , d’autant que le craquelé peut apparaître comme un effet non voulu et être considéré comme un défaut d’aspect .commande-etiquettes-1926Bon de commande d’étiquettes de 1926                                                                           En 1926 l’offre de Jaz se limite à sept réveils : quatre  ronds le REPLIC , le CLASSIC et le MODIC et le CLUB  qui étaient disponibles en version non-lumineuse C.B. dite cadran blanc ou  lumineuse  C.L. dite cadran luxe et trois grands réveils en bois marqueté :  les NORMAL , ARTIST et BUREAU . Aux origines de Jaz , cela impliquait des aiguilles et des chiffres très différents d’une version à l’autre  ; ce n’est pas le cas du CLUB qui ne sera doté que d’aiguilles et chiffres Breguet  , avant 1935 .