Bulletin de garantie indien circa 1975

favre -leuba guarantee rectoBulletin de garantie recto rappelant l’union de Favre -Leuba et Jaz  pour la distribution et l’assemblage des réveils de la marque au jaseur boréal sur le subcontinent indien favre -leuba guarantee versoBulletin de garantie verso , au quatrième paragraphe il est directement fait allusion à la  » most modern factory at Hyderabad « USINE JAZ INDE détail 2USINE JAZ INDE détail

Le musée anglais de la Bakélite

Patrick Cook est artiste , sculpteur , auteur de livres de référence sur la Bakélite , plusieurs fois réédités et traduits en plusieurs langues . Il a étudié au Goldsmiths College et au Royal College of Art sous la direction de Peter Blake , l’auteur de la plus célèbre pochette de disque au monde , celle de Sgt Pepper’s des Beatles  ; Il expose à l’ICA , la South London Gallery , la Whitechapel Gallery et la Royal Academy  of Arts .Bakelite-Museum-Seeks-A-New-HomePatrick Cook est un  personnage haut en couleurs ,  plein de fantaisie et d’humour .Bakelite-Museum-Seeks-A-New-Home (1) Il est membre fondateur de la Plastics Historical Society et crée le Bakelite Museum au milieu des années 70 , qu’il installe d’abord à Londres puis en 1995  dans le petit village de Williton du comté de Somerset ; actuellement il lui cherche un autre point de chute ….

Comme le musée de la bakélite de Bâle en Suisse , dont nous avons parlé dans un long article , il souffre d’itinérance , faute d’aides étatiques , et ne présentait pas un aspect muséal classique et formel , occupant à l’époque toutes les pièces du petit cottage de l’artiste collectionneur , un ancien moulin du XVIII° .bakelite-coffinOn y trouvait toutefois des raretés comme un cercueil en bakélite …

…ou des caravanes …Jaz at Bakelite Museum (1)Un musée de la bakélite est inimaginable sans , au moins,  une horloge Jaz en vedette …Jaz at Bakelite Museum (2)…c’est donc une FANTIC qui représente la marque au jaseur dans ce charmant fouillis Jaz at Bakelite Museum (3)Fireplace with vintage fenderà l’étage de son moulin , sur la cheminée c’était une grande HOTIC de 1934/35 qui trônait pub-anglaiseRien d’étonnant que l’on trouve précisément une HOTIC et une FANTIC quand on sait les campagnes de publicités dont elles ont fait l’objet avant guerre en Grande Bretagne .Annotation 2019-10-11 004509Patrick Cook appuyé sur une DS avec Catherine Southon , la célèbre commissaire -priseur et présentatrice d’émissions de télévisions britanniques en 2016 à Williton .Annotation 2019-10-11 004438Le vrai point commun avec le musée suisse de la Bakélite , outre la présence d’horloges Jaz  , c’est la personnalité exubérante et sympathique de son fondateur  …

…dans une version évidemment typique de l’excentricité et du dandysme britanniqueDull Men of Great BritainCe qui lui vaut d’entrer dans le fameux club outremanche des DULL MEN , littéralement : les hommes ennuyeux , qui  comprend entre autres farfelus : un passionné de gare , un autre des ronds points , un collectionneur d’aspirateurs , un dingue de scies à main , un jaugeur de montagnes et un enfant qui accumule les tax discs  . Patrick Cook.JPGCes 40 Britanniques « ennuyeux » sont tous passionnés par des choses que d’autres pensent sans intérêt , leur excentricité est dûment célébrée dans le livre de Dull Men of Great BritainIMG_6708 (2)IMG_6698 (2)

 

ANGLIC 1933

Jaz Anglic (5)ANGLIC , réveil borne , mouvement mécanique , corps en bakélite , existe en Lx ou Nl . Disponibles en quatre variantes de couleur de bakélite : noyer , ébène (noir) , acajou et vert marbré ( comme l’exemplaire ci-dessus) . Mouvement mécanique , calibre D , arrêt de sonnerie au sommet .Jaz AnglicThe Watch and Clock Maker du 15 mars 1933 ; Revue de la corporation des horlogers britanniques , elle n’était donc pas destinée à la clientèle des particuliers mais aux professionnels , comme le confirment les indications commerciales du texte et l’allusion à John Bull , un grand revendeur auquel nous avons consacré un grand article . Ce texte cherche à nous faire croire que ce réveil a été conçu pour répondre au goût de la clientèle anglaise , alors que cette silhouette bien banale aurait très bien convenu de l’autre côté de la Manche . La raison réelle est très probablement un contournement des taxes d’importation . L’assemblage avec un boîtier fabriqué localement ,d’un mouvement français suffisait à réduire les droits de douane . Pour les cadrans on notera , comme comme pour ces contemporains , REPLIC , CLASSIC , MODIC , que ceux -ci et leurs aiguilles changent ‘aspect suivant les versions lumineuses ou non . La dénomination ANGLIC coulait donc de source pour ce réveil à moitié anglais , ce nom sera réattribué en 1972 à une horloge vraiment de style anglais .Jaz Anglic (2)Jaz Anglic (8)Jaz Anglic (9)Jaz Anglic (10)Jaz Anglic (11)Jaz Anglic (7)Jaz Anglic (1)

Collaboration Phinney-Walker / Jaz

1911 phinneyPhinney-Walker est une compagnie américaine qui s’est fait connaître avant guerre pour équiper en montres de tableau de bord des Ford T jusqu’au Rolls Royce Phantom II …phinney walker auto… qui portaient , en général des noms de villes américaines , comme  Manhattan , Frisco , Tacoma , Broadway , Erie , etc . Mais à partir des années 30 , Phinney- Walker n’est déjà quasiment plus productrice d’horloges . Devenue une division de Hamilton Watch Company , elle se contente jusque dans les années 70 de distribuer sous son nom des horloges et réveils produits par diverses entreprises européennes ou japonaises : UTI Swiza , Europa et donc Jaz . Elle s’inscrit ainsi dans la longue liste des entreprises horlogères qui ont collaboré avec Jaz comme Bulova , Seth Thomas , EuropaMetamec , Acctim , Peter Uhren , Lorentz , Vedette , Smi , etc … 1962 Phinney-Walker Jaz.jpgCette page de 1962 ne contient que des Jaz estampillés Phinney-Walker , sans qu’aucune allusion ne soit faite à la firme au jaseur boréal . En haut un CLENIC , au milieu un OFFIC , en bas à gauche une CLAUSIC  , en bas à droite un MOSIC .publicite-italie-1962-legendeeIl s’agit des mêmes Jaz qui étaient proposées à l’export en Italie où elles étaient rebaptisées contrairement aux Usa où elles perdent leurs noms .

à gauche la SACLIC de 1961 et à droite la page de publicité de 1959 prouve que les deux marques avaient certainement , dans ce cas spécifique ,  le même fournisseur .

à gauche la PENDIC de 1957 et à droite sa version Phinney-Walker de la même année , dotées toutes deux du même boîtier d’origine allemande mais de mouvements différents

Grande similitude entre la version Phinney-Walker et le TAGIC , hormis les orifices prévus pour les crayons chez Jaz et les cadrans différents pour ces deux réveils apparus tous deux en 1957

OFFIC par Jaz …                                                      et sa version Phinney-Walker

phinney-walker-france-transistor cadranSeule différence : la marque mentionnée au cadran , Phinney-Walker au lieu de Jaz .

D’ordinaire Phinney-Walker ne modifie en rien ses reprises , hormis la substitution de son logo à celui de Jaz , exception faite pour cette LORENESE qui se voit encadrée de joues en bois assez réussies .

Pour ses réveils de voyage , fera appel comme la moitié de l’Europe horlogère dont Jaz  , à l’allemand Europa et aux fabricants japonais .

Reprise de la célèbre lampe d’Aladin par Swiza devenue , aux USA , une Phinney-Walker .

 

Le Réveil du Dimanche de Michael Cacoyannis 1954

le réveil du dimanche (1)le réveil du dimanche (2)

Ce film nous emmène à Athènes , dans les années 50 , pour une histoire d’amour naissant à cause d’un billet de loterie volé .

Au détour de deux scènes , dans la chambre de l’héroïne, un JAZIC est posé sur la table près du lit. Il s’agit certainement du modèle vert, réf. 193-32.

Le réveil du Dimanche , film grec, tourné en Grèce et en Egypte , nous montre une fois de plus que JAZ était implanté partout dans le monde.

Waites & Son horloger à Cheltenham

1950 jan 23 Gloucestershire EchoPublicité par WAITES  dans le Gloucester Echo du 23 Janvier 1950 . Il est étonnant que la maison Waites , qui avait également l’activité de joaillier , cible cette publicité uniquement sur les , famous Jaz Alarm , célèbres réveils Jaz.Gloucester Business Magazine été 2017Gloucestershire Business Magazine été 2017                                                                                  La maison Waite & Son est visiblement toujours florissante en 2017

Productions anciennes de la maison Waites & Son

Les réveils humains ou knockers concurrents des Jaz

Il est important de garder à l’esprit qu’au XIXe siècle et au début du XX° siècle , il n’y avait toujours pas de réveille-matin , ou du moins n’étaient ils  pas très courants , dans la plupart des maisons de la classe ouvrière.                                                                                                                                                                                                                                                                          Ce n’est qu’au moment où l’industrialisation est apparue , que la plupart des citoyens sont allés travailler comme salariés d’un patron , qui les obligeait à respecter un calendrier d’entrée et de sortie , et que la nécessité d’un réveil ponctuel s’est fait sentir.

Ainsi en se basant sur l’exemple des armées , où un soldat assurait le réveil de ses camarades à l’aide d’un tambour ou d’un clairon ,  a commencé à émerger dans l’ Angleterre et l’Irlande du XIX° siècle , la figure de «l’alarme humaine» .

alarmArmés de perches en bambous pour atteindre les fenêtres à l’étage , ces Knockers allaient de maison en maison pour réveiller ces travailleurs qui devaient se lever pour aller à leur travail.

knocker-up (5)ils se devaient d’attendre de voir le dormeur à la fenêtre

knocker-up (13)Le poste d ‘«alarme humaine» était exercé par des retraités, des policiers qui en tiraient un petit salaire supplémentaire ou des femmes au foyer qui n’avaient pas obtenu de travail dans l’usine locale . Si certains étaient à leur compte , des usines ont fait le choix d’engager ces réveilleurs pour s’assurer de la ponctualité de ses salariés .

Parmi les dizaines de cas singuliers qui ont parcouru les rues britanniques de grand matin , on peut citer Mary Smith et sa manière particulière d’éveiller ses concitoyens : en utilisant un petit tube en forme de sarbacane avec lequel elle tire, d’un coup , des pois secs qui frappent les fenêtres et dont le bruit réveille ceux qui y vivent. molly moore        Mrs Molly Moore , une autre célèbre Knocker-Upperknocker_up-postcard1au même titre que les crieurs de rue , cireurs , livreurs de lait et ramoneurs , le knocker-up appartient à l’imaginaire populaire britannique .    knocker womanAu Royaume-Uni, la profession d’alarme humaine a officiellement disparu au milieu du XXe siècle, lorsque les prix des réveils ont commencé  être accessibles pour une somme modique et que tous les ménages ont été équipés de réveils mécaniques .knocker-up (12)L’emploi du marteau , même gainé de cuir comme ci-dessus , posait deux problèmes : il réveillait aussi ceux qui voulaient dormir mais surtout ceux qui n’avaient pas payé .

Les perches en bambou permettaient de cibler la fenêtre visée et pas les voisins

Toutefois on signale encore des knockers dans les années 70 . Spécifiques aux îles britanniques , Jaz n’a pas eu ce type de concurrent sur le continent .                                                                                                                                                                                                            Voir sur You tube :                                                                                           https://www.youtube.com/watch?v=ngegztks61Y&t=77s       https://www.youtube.com/watch?v=TZGNf6zIO-8bugle_recycle_en_reveilCet hybride vous amuse ? c’est le but mais il aurait pû être le symbole de Jaz qui a failli se nommer OZARM – aux armes – ou CLERSON , voyez notre article sur l’origine du nom Jaz 

 

 

METAMEC & Jaz collaboration

Horloge murale METAMEC , calibre FC par Jaz

Pendule murale à dateur dotée d’un calibre FC par Jaz

En fait , toutes les pendules murales à dateur de la marque METAMEC sont dotées de calibres Jaz comme Bulova , Seth Thomas , Europa Uhren ou Acctim Ltd .

Geoffrey Bowman Jenkins et Bernard A. Smart s’associent en 1926 pour créer la société Bowman Models de Dereham, comté de Norfolk en Angleterre ,  qui fabrique des jouets , particulièrement des locomotives . Bowman Jenkins est un homme étonnant et inventif qui avait commencé par vendre des jouets en bois à partir de 1917 , puis commercialise le rasoir de sécurité Domex en 1931 et présente sa célèbre brosse à dents à moteur à eau Kavor en 1932 . Avec sa femme Edith , ils fondent la fameuse société de meubles Jentique  qui pour contribuer à l’effort de guerre , se convertira pendant le conflit en fabricant de bombes . Dans les années 1950 avec son fils Max, il retourne aux jouets en bois avec la gamme recherchée des collectionneurs , les yachts Bowman Racing                                                                                                                                                       

 En 1936 Bowman Jenkins s’était séparé de son associé B. A. Smart qui fonde en 1947 dans la même ville de  Dereham une usine d’horlogerie domestique sous le nom «Metamec» , dérivé de «métallurgie et mécanique». Le parcours de Bernard Arthur Smart1891 +1979 ) n’est pas moins atypique que celui de son ex-associé . Effectivement il commence dans l’entreprise de ses parents en 1911 , qui produit des chapeaux de paille . En 1916, à l’âge de 24 ans, il se qualifie pour devenir pilote du Royal Naval Air Service , devient un As de l’air effectuant une des premières attaques aériennes depuis un porte-avions de l’Histoire , abattant des Zeppelins et sera médaillé de la DSO par le Roi Georges V.   Après la guerre, en 1919, il prend sa retraite en tant que pilote et devient un homme d’affaires en s’alliant d’abord à Bowman Jenkins .

metamec usine Metamec 1954Usine Metamec à Dereham en 1954 , montage des calibres sur les boîtiers.    Metamec usines clocks Dereham, 2nd March, 1954Ouvrière , dans un atelier Metamec , collant des chiffres sur un cadran en 1954 grâce à un gabarit métallique  . Sur la chaîne de production , en blanc , ce sont des horloges électriques surmontées d’une douille pour former une lampe de chevet asservie , un peu comme la LAMPIC de Jaz à la même date dont le mouvement était en revanche mécanique

Dès l’origine , l’essentiel de la production de METAMEC a été des horloges électriques sur secteur .

Derrière une METAMEC , il y a presque toujours un fil électrique qui pend .

La gamme comprenait tout de même quelques horloges mécaniques mais aucun carillon , ni montres , ni minuteurs .

Ces formes trapézoïdales en éventail sont un peu la signature de cette marque et ce sont celles qui se collectionnent visiblement le plus .

Horloges à quartz avec leur propre mouvement METAMEC Made in England

….mais METAMEC a beaucoup fait appel à Kienzle pour ses mouvements à piles

Même avec l’évolution des techniques , la société reste essentiellement axée sur l’horlogerie alimentée sur secteur ; en conséquence vous trouverez beaucoup de METAMEC proposées sur les sites marchands , toutefois les ventes sont bien rares pour les murales , effectivement qui souhaite voir courir un fil électrique le long de son mur ?

Toutes les horloges produites par Metamec ont été produites en grande série et l’usine a été agrandie avec l’achat de nouvelles machines pour leur permettre de créer leurs propres mouvements , afin de limiter les importations d’autres horlogers . Toutefois il était certainement plus rentable d’acheter des systèmes à dateur auprès de Jaz , plutôt que de concevoir et construire son propre calibre .

L’usine a augmenté de taille dans les années 1960/70 et employait environ 750 personnes, produisant 350 modèles d’horloge à un rythme de 25 000 horloges par semaine.

Metamec était alors le plus grand fabricant d’horloges au Royaume-Uni, se contentant de son marché intérieur et n’exportant quasiment qu’en Australie .                                                                                                                                                                                                            Comme tous les horlogers européens , METAMEC a décliné à la fin des années 1980 en raison de la pénétration de l’industrie horlogère d’Extrême-Orient . Metamec a été mise sous séquestre en décembre 1984 et a été achetée en janvier 1985 par FKI de Halifax, West Yorkshire , qui a continué à utiliser le nom jusqu’en 1993 .

Quelques exemples de la production de l’usine METAMEC à Dereham .

William LISLE horloger à EXETER

 

 

William  LISLE  , horloger depuis 1845 , 179 Fore Street à EXETER  , comté de Devon .WR LISLE à EXETERCarte de visite de W. R. LISLE

1931 mars 20 the Devon and Exeter Gazette                                 1931 The Devon & Exeter Gazette 20 Mars ;1931 mars 13 western times                           1931 Western Times 13 Mars1931 mars 6 the Devon and Exeter Gazette                                       1931 The Devon & Exeter Gazette 6 Mars