Les aiguilles

Sur les horloges ou réveils Jaz , on peut rencontrer trois à quatre types d’aiguilles :

L’aiguille des heures , la plus courte et charnue qui pointe vers les index ou chiffres des heures . Les premières montres n’avaient que cette seule aiguille, celle des heures .            

L’aiguille des minutes ou autrement nommée « la grande aiguille » apportant ses indications quant aux minutes , dont l’introduction vers 1691, est attribuée à l’horloger anglais Daniel Quare. L’aiguille des minutes est toujours plus longue que celle des heures. Cette taille offre une meilleure facilité de lecture puisque les graduations des minutes sont placées sur le pourtour du cadran – une échelle nommée chemin de fer – et l’aiguille peut ainsi pointer de façon précise vers chacune d’elles.

L’aiguille des secondes , plus communément  appelée la trotteuse , pas toujours présente et même plutôt rare sur les réveils Jaz , est d’une finesse extrême s’agitant tout autour du cadran pour donner les secondes , parfois appelée  » seconde trotteuse «  : ATTENTION pas seconde au sens de deuxième , comprenez plutôt trotteuse des secondes ; Lorsque l’aiguille des secondes est placée au centre du cadran , on dit : grande seconde  au centre ou trotteuse centrale ; elle est souvent de couleur rouge . La trotteuse permet en outre le contrôle visuel du bon fonctionnement du réveil ou de l’horloge .Replic 168  (2).jpg On l’appelle aussi « petite seconde » lorsqu’elle est installée dans un petit cadran situé à six heures ou à neuf heures du cadran principal . La petite seconde se trouve dans un petit cadran spécifique, lui-même intégré dans le cadran principal de la montre .

L’aiguille de sonnerie : uniquement destinée aux réveils , elle indique l’heure de réveil ; elle est la plus proche du cadran , derrière toutes les autres aiguilles , si elle est en position centrale . Mais , comme la petite seconde , elle peut se trouver dans un petit cadran spécifique .

La rotation des aiguilles

Les aiguilles , tournant de la gauche vers la droite , ont donné naissance à l’expression « dans le sens des aiguilles dans une montre ».  Mais pourquoi donc ce sens et pas l’inverse , qui est nommé sens anti-horaire ou rétrograde , en Belgique on dit assez logiquement : antihorlogique et horlogique .

GnomonPour comprendre le sens horaire , il faut retourner à l’époque du premier outil de la mesure du temps : le cadran solaire , aux alentours de 1 500 avant JC dans l’hémisphère nord . Le déplacement de l’ombre de la tige appelée « style », permettait alors de lire l’heure. Dans cette partie du globe, le soleil se lève à l’est et se couche à l’ouest, créant sur le cadran un mouvement allant de la gauche vers la droite, mouvement qui a ensuite été gardé pour déterminer le sens des aiguilles sur les montres.

Anatomie de l’aiguille

composition-aiguille-montreCette pièce mécanique essentielle à la montre se compose de quatre parties. On retrouve à parfois la base un contrepoids A qui permet, comme son nom l’indique, de contrebalancer le poids des aiguilles un peu longues comme la trotteuse. Ensuite vient le cou de l’aiguille qui est à la base entre la tête et le corps de l’aiguille. La tête B est la pièce centrale de l’horloge où l’on vient fixer l’aiguille par le trou au centre rivée au pivot vertical. Il reste une dernière pièce et c’est celle qui est susceptible d’être la plus originale : le corps D de l’aiguille .

les-diffc3a9rentes-parties-dune-aiguillesConcordance de l’aiguille avec l’esthétique du réveil

à gauche sur ces deux exemples les aiguilles de remplacement ne sont pas adaptées

La beauté d’un cadran et son équilibre vont être intimement liés au choix de la forme des aiguilles . En cas de remplacement du calibre , les aiguilles sont rarement conservées et en général l’assortiment n’est pas réussi ; il peut même être ridicule comme dans les exemples ci-dessus . Le changement des aiguilles est rare sur les réveils car il est techniquement difficile ; en revanche il est très courant sur les horloges murales car il est à la portée de n’importe quel bricoleur . Fuyez les à l’achat , n’achetez pas de voiture avec des roues de vélo !!! Fiez vous à notre inventaire qui présente systématiquement en photographies  les aiguilles d’origine des réveils et pendules Jaz .                                                                                                                                                                                                                INVENTAIRE des grands noms et types d’aiguilles                                         à la manière d’une robe haute couture qui habillera une femme et viendra dessiner parfaitement ses courbes , les aiguilles d’une horloge viennent à elles seules , habiller le cadran et définir le style de celle-ci . Nous passons en revue , ci-dessous , les aiguilles les plus singulières utilisées par Jaz .                                                                                                                                                                                                                                         « Les détails font la perfection et la perfection n’est pas un détail «  Léonard de Vinci

Aiguilles « Breguet »

bregic 3

L’aiguille « Breguet » a été créée par Abraham-Louis Breguet à la fin du XVIIIème siècle. Cette aiguille est très fine et légère puis possède à son extrémité une petite pomme ou une lune évidée dans les modèles non-lumineux . Idéalement elles sont associés à des chiffres Breguet ;  voyez l’article que nous leur avons consacrés .

Aiguilles glaives

Les aiguilles glaives prennent comme leur nom l’indique la forme d’un glaive romain ou d’une épée , sword en anglais .

Aiguilles serpentines

boulic

On retrouve sur ce Boulic , ces aiguilles en forme de serpents ondulants .

Aiguilles Louis XV/ Louis XVI

Les aiguilles Louis XV et Louis XVI sont étonnement très proches quand ces deux styles sont si dissemblables pour le mobilier . Ce sont les aiguilles les plus employées par Jaz pour ses horloges murales .

Aiguilles gothiques ou trèfles

Inspirées , comme les aiguilles cathédrales , du style gothique , elles reprennent la silhouette des trilobes ou trèfles , élément d’architecture à trois lobes que l’on retrouve dans les églises , particulièrement , où elles font allusion à la Sainte Trinité.

Aiguilles « phalliques»

Ces aiguilles qui arborent une forme explicite , certainement involontaire, équipent treize types de réveils Jaz dans les années 50 .

Aiguilles alphas

Assez proches des dauphines et des lances, les aiguilles alpha se distinguent de par un cou très fin avec un corps large s’affinant en pointe telle une flèche perçante. Son cou est très fin, puis le corps s’élargit largement avec une forme anguleuse avant de finir en une longue et fine pointe .

Aiguilles dauphines

Les aiguilles dauphines qui reprennent la forme d’un triangle effilé  . L’aiguille dauphine est souvent en relief , la partie centrale étant surélevée . Très similaires aux aiguilles alpha , elles se distinguent de ces dernières de par leur forme se continuant vers la base de chaque côté de la tête .

Aiguilles bâtons

Parmi les plus classiques, il existe les aiguilles bâtons, d’une forme droite et uniforme à l’instar des aiguilles fils, mais assez épaisses.

Aiguilles feuilles

Les aiguilles feuilles, ou « leaf » en anglais, vont disposer d’une forme organique et effilée avec un corps plus charnu que la tête et la base.

Aiguilles flores , fleurs de lys et dérivées

Dans un style très chargé , il existe les flores ou fleur de lys qui , comme leur nom l’indique , reprennent l’esthétique de la forme emblématique des fleurs de lys , symbole de la royauté française que l’on retrouve notamment sur les réveils dit de « styles ».

Aiguilles cathédrales

Si l’on reste dans celles qui reprennent les formes de notre histoire, on retrouve également les aiguilles cathédrales reprenant la forme des vitraux et leur séparation en plomb . Par ailleurs , elles sont également souvent utilisées sur des montres à vocation militaire.

Aiguilles bleuies

La couleur spéciale de ces aiguilles, souvent fines, provient d’une oxydation de l’acier grâce à un procédé de chauffage de l’aiguille. Si l’opération est menée correctement, le métal change alors de couleur au contact de l’air pour adopter une robe bleue de calamine du plus bel effet . Elles sont très peu employées par Jaz : BrisicFleuric et Cubic .

Aiguilles squelettes

Les aiguilles squelettes permettent d’entrevoir mieux , à travers ces dernières , le cadran qui se situe dessous. Celles-ci ont tout simplement été découpées , soit squelettées, afin d’ouvrir leur corps . Ce sont les aiguilles qui en général dotent les réveils non-lumineux   puisqu’elles ne sont pas alourdies par les produits luminescents comme le radium , le tritium , etc.

Aiguilles « Buildings »

Cette dénomination , nous l’avons créée parce qu’elle nous semblait particulièrement appropriée pour le rappel de la forme des buildings américains et la concordance avec la période Art Déco où elle apparaissent .

Aiguilles flèches ou lances

Les aiguilles lances disposent d’une forme plus racée avec une pointe en forme de flèche assez large prenant la forme d’un triangle. Ce type d’aiguilles est très souvent utilisé dans les montres sportives ou disposant de fonctions techniques et sont reconnues pour leur haute lisibilité.

Aiguille rectangles ou seringues

Rectangles c’est ainsi que Jaz les définit ainsi mais elles peuvent être nommées seringues  pour des raisons évidentes de forme , par d’autres marques .

Aiguilles poire et feuille

Cet assemblage se retrouve fréquemment , même sur des montres , mais toujours distribué ainsi : l’aiguille de l’heure étant en poire et celle des minutes en feuille .

Aiguilles pyramides ou deltas

Les aiguilles pyramides , comme leur nom l’indique , incluent dans leur corps une petite pyramide ou un triangle en forme de Delta .

Aiguilles pontifes

L’aiguille pontife comprend une grosse bulle , en général seule l’aiguille des heures comprend cette bulle à l’origine de son nom : bulle pontificale .

Aiguilles cubistes

Les aiguilles cubistes sont la version cubique des aiguilles Breguet , un carré évidé remplace la pomme ronde des Breguet .

aiguillesAncienne nomenclature d’aiguillesaiguilles OmégaAiguilles de la marque Oméga aiguilles glossaire

Circuit PAUL RICARD horloge publicitaire

circuit Paul Ricard (2)Horloge murale à quartz , horloge publicitaire pour le Circuit Paul Ricard , corps en plastique noir , trotteuse terminée par une Formule 1 , vitre en plexiglas plate , calibre MAK .  Diamètre 25 cm , poids 390 gr sans la pile . Le circuit Paul Ricard , dit aussi circuit du Castellet , est né en 1970 sous l’impulsion de Paul Ricard, un temps maire du village de Signes voisin du site, qui voulait créer un évènement d’ampleur internationale dans la région, avec les conseils de Jean-Pierre Beltoise et quelques autres spécialistes du sport automobile. Au delà de la passion réel du créateur du Pastis Ricard pour le sport automobile , ce circuit permettait aussi de contourner la loi Evin qui n’interdit pas mais encadre  la publicité en faveur des boissons alcoolisées . En 1959 Jaz avait collaboré avec Pernod , aîné et ennemi héréditaire qui se verra absorbé en 1975 dans le groupe Pernod Ricard . circuit Paul Ricard (3)circuit Paul Ricard (1)Made in Hong Kong

 

La version par Jaz s’inscrit dans une longue liste de pendules estampillées Ricard , l’un des plus grands annonceurs français , qui ne pouvait ignorer ce type de média publicitaire .

TINIC 1978

Tinic (4)TINIC , horloge murale , gamme des Jaz Electronic , mouvement à pile LR14 , calibre TM licence ATO . Corps constitué d’une plaque de métal contrecollée sur un stratifié , aux quatre coins des faux rivets en plastique doré , lunette en métal doré , vitre en verre bombé , trotteuse centrale rouge , format 26 x 26 , poids sans la pile 875 gr , mention France en bas de cadran . Deux versions disponibles : argenté réf.4354-30 ou doré réf.4354-70 . Les TINIC ne sont en vente qu’en 1978 .Tinic (5)Tinic (1)

ROUBRIC 1978

RoubricROUBRIC , horloge murale , de la gamme Jaz Electronic , mouvement à pile LR14 , calibre TM , licence ATO, trotteuse centrale rouge . Corps en plastique , vitre en plexiglas , trotteuse centrale rouge Format 28 x 22 cm . Sa dénomination ROUBRIC est l’anagramme de ses contemporaines les BOUCRIC et COURBIC , selon l’usage très ancien chez Jaz de baptiser d’un anagramme des horloges qui sont certes différentes mais partagent un même boîtier de base .1978 (2)Hors catalogue, probablement uniquement destinée à l’export ;  nous ne connaissons la ROUBRIC que par cette page dont les trois horloges sont non répertoriées dans les catalogues français , au contraire des quatre réveils qui sont bien connus .

FRANCIC 1978

FrancicFRANCIC , horloge murale , de la gamme Jaz Electronic , mouvement à pile , calibre TM ,  licence ATO , trotteuse centrale rouge  ; Corps en bois Format 23 x 22,5 cm . La dénomination FRANCIC avait déjà été attribuée en 1950 à un réveil .1978 (2)Hors catalogue, probablement uniquement destinée à l’export ;  nous ne connaissons la FRANCIC que par cette page dont les trois horloges sont non répertoriées dans les catalogues français , au contraire des quatre réveils qui sont bien connus .

Calibre R et dérivés 1952 à 1960

Le calibre R est un mouvement électrique sur secteur , en 110 ou 220 volts , apparu commercialement en 1952 , équipant essentiellement des pendules murales et une pendulette à poser , la SECTIC . Son apparition induit la création de la gamme Jaz Electric .

doc calibre R (11)doc calibre R (1)

Le calibre R fait ses débuts commerciaux avec les pendules murales VIRIC et CHAMPIC en 1952 puis la RUMIC et la pendulette SECTIC en 1953.

1954: RAMPIC, SOLIC, SPHERIC et ZODIC

1956: DIFFIC

1957: MARPIC

1958: LIMIC

1959: apparition du calibre AL à pile qui va « ringardiser » les calibres sur secteur

1960: TRALIC et ROMBIC alors qu’apparaissent les premiers calibres à transistors.

Le calibre R est abandonné en 1962.

 

Lancement d’un calibre 2R grâce à la tige métallique ( si l’indication du voltage a disparu du capot extérieur , vous le retrouverez inscrit à la peinture rouge sur le moteur lui même : 220 volts en l’espèce)calibre Rles inscriptions rouges 220 1 et 52 donnent donc le voltage 220 volts , la référence du calibre 1R et la date 1952.Jazette_1959_Decembre page 1 extraitUne de la Jazette de Décembre 1959 ( extrait)                                                                    Conçu en fait en 1932 , le calibre R est donc le premier mécanisme électrique commercialisé par JAZ , seulement vingt ans plus tard , qui n’est pas pionnier en la matière . En 1840 l’horloger écossais Alexander Bain réalise la première horloge électrique . L’énergie est fournie par une pile qui alimente un électro-aimant lequel fait osciller un pendule. Il imagine également qu’une horloge centrale pourrait envoyer des signaux électriques pour synchroniser de nombreuses autres horloges. Cette idée sera mise en application par Louis Breguet en 1856 qui installe à Lyon un système pouvant faire fonctionner 76 cadrans logés dans les lanternes de l’éclairage public reliés entre eux par un réseau de fils électriques . L’horloge mère, alimentée par une pile électrique, est connectée à un régulateur qui envoie un courant inversé à chaque minute dans le conducteur pour assurer à tous les cadrans d’afficher la même heure . Cela reste bien anecdotique jusqu’à l’extension des réseaux électriques au début du XX° siècle avec , toutefois , ce problème récurrent et rédhibitoire de régulation incertaine . Les premières horloges électriques pratiques sont réalisés en 1918 par Henry Ellis Warren  un inventeur américain sous la marque Warren Telechron Clocks . Elles fonctionnent avec un moteur synchrone asservi à la fréquence stabilisée du réseau électrique  alternatif . Il était parvenu à convaincre les fournisseurs américains d’électricité d’offrir la distribution d’un courant correctement régulé comme un service supplémentaire après que la faible , mais constante,  consommation des horloges soit devenue quantifiable électriquement et donc financièrement .

Le faible investissement requis pour assurer une grande stabilité était largement compensé par la consommation supplémentaire engendrée par la multiplication des horloges : il fallait y penser et cela permet à Telechron puis General Electric d’envahir le marché américain d’avant guerre avec des pendules et horloges sur secteur . catalogue 1935 1936catalogue vedette 1935 1936Catalogue VEDETTE 1935-1936 page 14 et 15                                                                                                                                                                                                                De ce côté de l’atlantique , personne n’a cherché à convaincre L’Union d’Electricité  , L’Energie Industrielle ou l’un des nombreux autres précurseurs d’EDF  qui est créé en 1946 ( dans la Jazette de Décembre 1959 , citée plus haut  Jaz commet un petit anachronisme )

En revanche VEDETTE avait trouvé un solution ingénieuse en électrifiant des mouvements mécaniques : un petit moteur électrique remontait le ressort d’un mouvement classique , résolvant ainsi plusieurs problèmes inhérents aux mouvements électriques . Effectivement , en général , les horlogers étaient plutôt rétifs envers cette technologie qu’ils ne connaissaient pas , la consommation devenait réellement négligeable et la régularité du courant n’avait plus d’importance , toutefois cette solution astucieuse restera sans lendemain .( voir notre article sur la saga Vedette )

Avant guerre en Europe , les horloges électriques sont le domaine , sans conteste , de Léon HATO connu par la licence ATO . ( consultez notre grand article sur ATO)  Elles étaient pour la plupart alimentées par pile , esquivant le souci de la régularité du courant , mais toujours noblement habillées , parfois même par Lalique , elles n’étaient pas à la portée de tout le monde . En 1958 , Jaz lance son propre mouvement électrique à pile avec le calibre AL à remontage électro-aimanté à bascule et balancier circulaire . Celui- ci présente l’inconvénient d’être bruyant : consultez notre grand article sur le calibre AL . Toutefois c’est l’obtention de l’exclusivité de la licence ATO pour la France , la même année 1958 qui va permettre à Jaz de devenir le leader européen de l’horlogerie électrique par une diffusion à la portée de toutes les bourses avec 245 Jaz dotés de calibres sous licence ATO de 1959 à 1977 

doc calibre R (2)doc calibre R (3)

Calibre SH fiche technique

Calibre SH , made in Japan , avec  sonnerie à heure et demie sur deux gongs . Ce mouvement était fabriqué au Japon mais les horloges assemblées en France . Il équipe les PREVIC , NARGIC , SONNIC , RENIC , ALFIC , NOGIC , GARNIC , NAUDRIC , SOSIC , RHONIC , DODIC , mais aussi des horloges de la marque Vedette .calibre sh.jpgcalibre sh.jpg2calibre sh.jpg3calibre sh.jpg4Dodic mécanismecalibre SH équipant un DODIC dodic mode d'emploiAttention : si vous possédez ce type de pendules . Le mode d’emploi fixé au dos indique qu’ il ne faut jamais manœuvrer le bouton lorsque la sonnerie est en cours

HILLIC 1976

hillic 77

HILLIC , pendule murale de la gamme Jaz Electronic , mouvement électrique à pile , calibre TM ,   licence ATO. Réservée à l’exportation. Référencée 6306-42 pour la version noire, 6306-52  pour la bleue et 6306-62 pour la rouge dans le catalogues Jaz Export de 1976 à la page 44 , il n’est plus au catalogue en 1977. Corps en matière plastique , trotteuse centrale . Diamètre 23 cm .

hillic japy 76

Le HILLIC est disponible en France, estampillé JAPY à la page 46 du catalogue 1976. On note une variation de couleur pour les  chiffres de la version noire. Noire: réf. 6306-40; bleue: réf. 6306-50; rouge: réf. 6306-60.

La HILLIC n’est pas disponible à la vente en France , on les trouve uniquement dans ces catalogues Export . Ceux -ci sont rédigés en cinq langues et sont quasiment identiques aux catalogues de vente Jaz France sauf que les modèles d’entrée de gamme estampillés Japy en France sont badgés Jaz .

SAPIC 1977

SAPIC , réveil , Jaz Electronic , sonnerie moduleur et tic-tac discret , mouvement électronique à pile , calibre TR , licence ATO . Réservé à l’exportation , disponible uniquement au catalogue 1977 Export à la page 42 . Dimension 10,5 x 7 x 5,2 cm . Corps en plastique , arrêt de sonnerie au sommet , trotteuse centrale , aiguilles et points lumineux .Trois versions sont disponibles : bleu réf. 6453-55 , jaune 6453 -75 et corail 6453-85 .

sapic-japy-77Le SAPIC est disponible en France mais sous label Japy avec quelques variations de couleur à la page 41 du catalogue Jaz France 1977 : le Japy 6453 .

Le nom SAPIC avait déjà été attribué en 1951 .