Les aiguilles

On peut rencontrer trois types d’aiguilles : la trotteuse , pas toujours présente , d’une finesse extrême s’agitant tout autour du cadran pour donner les secondes , appelée « petite seconde », elle correspond à l’aiguille indiquant les secondes sur une montre. Son nom se rapporte au verbe « trotter », faisant ainsi référence au déplacement du cheval, car elle avance par à-coups, comme de petits sauts effectués d’une seconde à une autre au rythme des oscillations du balancier. Elle effectue 60 sauts par minute . Une autre nommée « la grande aiguille » apportant ses indications quant aux minutes , dont l’introduction vers 1691, est attribuée à l’horloger anglais Daniel Quare. L’aiguille des minutes est toujours plus longue que celle des heures. Cette taille offre une meilleure facilité de lecture puisque les graduations des minutes sont placées sur le pourtour du cadran et l’aiguille peut ainsi pointer de façon précise vers chacune d’elles. Puis enfin l’aiguille courte et charnue qui pointe vers les index des heures . Les premières montres n’avaient que cette seule aiguille, celle des heures .

Nous passons en revue dans cet article les aiguilles les plus singulières utilisées par Jaz .

La rotation des aiguilles

Les aiguilles , tournant de la gauche vers la droite , ont donné naissance à l’expression « dans le sens des aiguilles dans une montre ».  Mais pourquoi donc ce sens et pas l’inverse , qui est nommé sens anti-horaire ou rétrograde . En Belgique on dit assez logiquement : antihorlogique et horlogique

GnomonPour comprendre le sens horaire , il faut retourner à l’époque du premier outil de la mesure du temps : le cadran solaire , aux alentours de 1 500 avant JC dans l’hémisphère nord . Le déplacement de l’ombre de la tige appelée « style », permettait alors de lire l’heure. Dans cette partie du globe, le soleil se lève à l’est et se couche à l’ouest, créant sur le cadran un mouvement allant de la gauche vers la droite, mouvement qui a ensuite été gardé pour déterminer le sens des aiguilles sur les montres.

Composition mécanique de l’aiguille

composition-aiguille-montreCette pièce mécanique essentielle à la montre se compose de quatre parties. On retrouve à parfois la base un contrepoids A qui permet, comme son nom l’indique, de contrebalancer le poids des aiguilles un peu longues comme la trotteuse. Ensuite vient le cou de l’aiguille qui est à la base entre la tête et le corps de l’aiguille. La tête B est la pièce centrale de l’horloge où l’on vient fixer l’aiguille par le trou au centre rivée au pivot vertical. Il reste une dernière pièce et c’est celle qui est susceptible d’être la plus originale : le corps D de l’aiguille .

les-diffc3a9rentes-parties-dune-aiguillesConcordance de l’aiguille avec l’esthétique du réveil

La beauté d’un cadran et son équilibre vont être intimement liés au choix de la forme des aiguilles . En cas de remplacement du calibre , les aiguilles sont rarement conservées et en général l’assortiment n’est pas réussi ; il peut même être ridicule . Passons maintenant à la présentation des grands noms et types d’aiguilles ; à la manière d’une robe haute couture qui habillera une femme et viendra dessiner parfaitement ses courbes , les aiguilles d’une horloge viennent à elles seules , habiller le cadran et définir le style de celle-ci .

bregic 3Aiguilles « Breguet »

L’aiguille « Breguet » a été créée par Abraham-Louis Breguet en personne à la fin du XVIIIème siècle. Cette aiguille est très fine et légère puis possède à son extrémité une petite pomme ou une lune évidée dans les modèles non-lumineux . Idéalement elles sont associés à des chiffres Breguet ;  voyez l’article que nous leur avons consacrés .

Aiguilles glaives

Les aiguilles glaives prennent comme leur nom l’indique la forme d’un glaive romain ou d’une épée , sword en anglais .

boulicAiguilles serpentines

On retrouve sur ce Boulic , ces aiguilles en forme de serpents ondulants .

Aiguilles Louis XV/ Louis XVI

Les aiguilles Louis XV et Louis XVI sont étonnement très proches quand ces deux styles sont si dissemblables pour le mobilier . Ce sont les aiguilles les plus employées par Jaz pour ses horloges murales .

Aiguilles gothiques ou trèfles

Inspirées , comme les aiguilles cathédrales , du style gothique , elles reprennent la silhouette des trilobes ou trèfles , élément d’architecture à trois lobes que l’on retrouve dans les églises , particulièrement , où elles font allusion à la Sainte Trinité.

Aiguilles « phalliques»

Ces aiguilles qui disposent d’une forme explicite , certainement involontaire, équipent treize types de réveils Jaz dans les années 50 .

Aiguilles alpha

Assez proches des dauphines et des lances, les aiguilles alpha se distinguent de par un cou très fin avec un corps large s’affinant en pointe telle une flèche perçante. Son cou est très fin, puis le corps s’élargit largement avec une forme anguleuse avant de finir en une longue et fine pointe .

Aiguilles dauphines

Les aiguilles dauphines qui reprennent la forme d’un triangle effilé  . L’aiguille dauphine est souvent en relief , la partie centrale étant surélevée . Très similaires aux aiguilles alpha , elles se distinguent de ces dernières de par leur forme se continuant vers la base de chaque côté de la tête .

 Aiguilles bâtons

Parmi les plus classiques, il existe les aiguilles bâtons, d’une forme droite et uniforme à l’instar des aiguilles fils, mais assez épaisses. 

Aiguilles feuilles

Les aiguilles feuilles, ou « leaf » en anglais, vont disposer d’une forme organique et effilée avec un corps plus charnu que la tête et la base.

Aiguilles flores , fleurs de lys et dérivées

Dans un style très chargé , il existe les flores ou fleur de lys qui , comme leur nom l’indique , reprennent l’esthétique de la forme emblématique des fleurs de lys , symbole de la royauté française que l’on retrouve notamment sur les réveils dit de « styles ».

Aiguilles cathédrales

Si l’on reste dans celles qui reprennent les formes de notre histoire, on retrouve également les aiguilles cathédrales reprenant la forme des vitraux et leur séparation en plomb . Par ailleurs , elles sont également souvent utilisées sur des montres à vocation militaire.

Aiguilles bleuies

La couleur spéciale de ces aiguilles, souvent fines, provient d’une oxydation de l’acier grâce à un procédé de chauffage de l’aiguille. Si l’opération est menée correctement, le métal change alors de couleur au contact de l’air pour adopter une robe bleue de calamine du plus bel effet . Elles sont très peu employées par Jaz : BrisicFleuric et Cubic .

 Aiguilles squelettes

Les aiguilles squelettes permettent d’entrevoir, à travers ces dernières, le cadran qui se situe dessous. Celles-ont ont tout simplement été découpées, soit squelettées, afin d’ouvrir leur corps. Ce sont les aiguilles qui en général dotent les réveils non-lumineux puisqu’elles ne sont pas alourdies par les produits luminescents comme le radium , le tritium , etc.

Aiguilles « Buildings »

Cette dénomination , nous l’avons créée parce qu’elle nous semblait particulièrement appropriée pour le rappel de la forme des buildings américains et la concordance avec la période Art Déco où elle apparaissent .

Aiguilles flèches ou lances

Les aiguilles lances disposent d’une forme plus racée avec une pointe en forme de flèche assez large prenant la forme d’un triangle. Ce type d’aiguilles est très souvent utilisé dans les montres sportives ou disposant de fonctions techniques et sont reconnues pour leur haute lisibilité.

Aiguille rectangle ou seringue

C’est ainsi que Jaz les définit ainsi mais elles peuvent être nommées seringues  pour des raisons évidentes de forme , par d’autres marques

Aiguilles poire et feuille

Cet assemblage se retrouve fréquemment , même sur des montres , mais toujours distribué ainsi : l’aiguille de l’heure étant en poire et celle des minutes en feuille .

Aiguilles pyramides ou delta

Les aiguilles pyramides , comme leur nom l’indique , incluent dans leur corps une petite pyramide ou un triangle en forme de Delta .

L’aiguille : véritable clef de voûte d’un design réussi

Dans ce domaine de l’élégance et de la précision, une citation du poète et écrivain Paul Valéry tient une place importante qui résume bien ce choix cornélien : « Qui veut faire de grandes choses doit penser profondément aux détails. »aiguillesAncienne nomenclature d’aiguilles

POMPIC 1964 à 1967

pompic rougePOMPIC 2225-40                                                                                                            POMPIC , petite horloge murale , gamme Jaz Transistor , mouvement à pile LR14 , calibre 4AN,  licence ATO. Nouveauté du catalogue 1964/65 à la page 13 . Boîtier en plastique , cadran zone centrale blanche , chiffres blancs sur zone des heures noire ou bleue , aiguilles flèches noires , sans trotteuse . Diamètre 21 cm .                                                                                                                                                                                                pompicPOMPIC 2225-10                                                                                                               Trois couleurs disponibles : boîtier crème et zone des heures noire , réf.2225-10 ; boîtier rouge et zone des heures noire , réf.2225-40 ; boîtier bleu marine et zone des heures bleue , réf 2225-82 . Dernière apparition au catalogue 1966/67 .pompic tranchepompic aiguillespompic logopompic dos

TAMBRIC 1958 à 1963

tambricTAMBRIC 1° version                                                                                                       TAMBRIC , pendule à poser puis réveil , gamme Jaz de Luxe et  gamme Jaz à Tirage Limité , mouvement mécanique , calibre K puis AF , autonomie 8 jours . Nouveauté du catalogue 1958/59 à la page 3 , référencée 858-10 . Boîtier en métal argenté fin et finement striés ; arêtes avant et arrière, oreilles et socle façon or brillant , pas de chiffres mais des index sous forme de barrettes et 4 plots en relief , verre biseauté serti sur le cadre , non-lumineux . Diamètre 14,5 cm .                                                                                                                                                                                                                                                                                          En 1961/62 il est doté du calibre AF qui possède une autonomie de 8 jours comme le K mais dispose de la fonction réveil . En conséquence le TAMBRIC qui était une pendulette devient un réveil avec une troisième aiguille au cadran et l’aiguille des heures qui change pour un type Bréguet , rendant aisé la différenciation des deux variantes . Cette deuxième version est référencée 814-10                                                                                   tambric dosLe nom de TAMBRIC  trouve son origine dans sa forme de tambourin                                                                                                                                                                                Lors de sa première apparition en 1957 , elle appartenait à la catégorie des Tirages Limités , toutefois le succès a sans doute modifié l’intention originelle puisqu’il sera disponible jusqu’au catalogue 1962/63 ; en fait cette catégorie des Tirages Limités apparue en 1946 est supprimée à partir du catalogue 1959/60 même si certains modèles qui lui appartenaient sont maintenus à la vente au delà de cette date comme le TAMBRIC .tambric trancheLa tranche est en métal strié sur lequel sont vissés huit oreilles reproduisant les cymbalettes d’un véritable tambourintambric pubpublicité pour la première version du TAMBRIC , Paris Match n°662 , Déc.1961 , demi-page .

LOTRIC 1964 à 1968

lotric

LOTRIC , horloge murale , Jaz Transistor , mouvement électrique à pile LR14 , calibre AX variante 4AX , licence ATO . Nouveauté du catalogue 1964-65 . Corps en Formica , chiffres en reliefs , traits d’heures , vitre en plexiglas , trotteuse centrale rouge . Format 26,5 x 21,5 cm . Existe en trois versions de couleurs :  Formica frêne de fil – quasi blanc- avec jonc assorti au pourtour , référencé 2331-94 ; Formica merisier ( en bas) avec jonc assorti au pourtour , référencé 2331-90 ; Formica teck et jonc assorti , référencé 2331-92 pour ce dernier modèle les aiguilles et les traits d’heures sont blancs et non pas noirs .Lors de sa dernière apparition au catalogue 1967/68 , seule la version 2331-94 frêne de fil  restait disponible .lotric (2)

ANSIC / BERGERAC 1961 à 1964

ansicANSIC 2202-10 cadran noir ansic-blancANSIC 2202-20 cadran blanc 

ANSIC , pendulette transistor gamme Jaz Electric puis  gamme Jaz Transistor , calibre AN variante 5AN ,  licence ATO , mouvement à transistor et à balancier moteur fonctionnant sur pile LR14 , sans fonction réveil . Nouveauté du catalogue 1961/62 à la page 14  ,référencée n° 2202.10 en cadran noir ,  existe également avec cadran argenté référencée n°2202.20 . ansic-blanc-dosBoîtier et pied métal façon or  , lunette métal façon or  , finition diamant , cadran à filets rayonnants façon or , zone centrale filet et aiguilles « or » , non lumineux . Format 13 x 14 cm . En 1962/63 et 1963/64 seule la version à cadran argentée est maintenue et elle n’est plus au catalogue en 1964/65 ritic houdic lagic ansic clenic temic paltic officpublicité ELLE magazine , pleine page , format 31 x 23,5 cm pub-italieA l’export , comme en Italie , l’ANSIC est rebaptisé BERGERAC .offic ansic paltic clénic pub 1962 1964publicité presse hebdomadaire 1970 clénic ansic pub 1962 1964.jpgpublicité presse hebdomadaire , format 21 x 14 cm ( version réduite de la précédente)