Publicité espagnole circa 1923 /1929

pub espagnole 27 x20 cmPublicité espagnole . Format 27 x 22 cm . Traduction libre : Jaz le réveil d’une clientèle raffinée . La demande de Jaz augmente de jour en jour . Pourquoi ? Pour vos commandes de réveil en gros A.Buser 6 rue Esparteros  ( Appt. 12001 )  MADRID.                                                                                                                                                     Le réveil representé , un CLASSIC non-lumineux , le type de typographie et de présentation nous permettent de dater cette publicité , destinée aux professionnels , du début des années 20 . Toutefois la plus étonnante curiosité de ce document est l’emploi d’un coq pour l’illustrer , bien que ce gallinacé soit particulièrement adapté pour cet usage puisqu’il est à la fois le symbole du réveil matinal et la mascotte nationale française . Cette dernière qualité n’est peut être qu’un usage subliminal puisqu’il n’est fait aucune autre allusion à l’origine de la fabrication transpyrénéenne – considéré depuis l’Espagne- des réveils Jaz . A vrai dire ce n’est pas le seul usage qui est fait d’un coq pour la publicité des productions Jaz puisqu’au tout début des années folles , dans un de ses premiers films publicitaires diffusés au cinéma – avant 1924 – LORTAC faisait acheter au vieux Chantecler un Jaz pour ne pas faillir à sa mission légendaire . Mais il s’agit bien de deux exceptions puisque le coq avait déjà été adopté par la marque BLANGY et que surtout c’est un autre oiseau qui est choisi par Jaz à partir de 1941 : le jaseur boréal ! Belle ironie puisque le pauvre volatile est d’ailleurs assez souvent confondu avec un coq et parfois même avec un autre corvidé pour avoir lu quelques annonces de vente pour un réveil à  la Pie qui Chante  qui est le nom d’une marque de confiserie marseillaise , elle même inspirée par un cabaret parisien éponyme . Avant guerre Jaz laissait encore ses revendeurs français ou étrangers , particulièrement en Grande Bretagne , libres des slogans et visuels pour leurs publicités dans la presse locale . A partir de 1940 , avec l’arrivée du grand publicitaire Paul Nicolas à la tête de Jaz , la communication est totalement gérée par la direction française de Jaz même si elle tient compte des particularités locales .

les publicités Jaz dans la presse française et étrangère

La CIMH , Compagnie Industrielle de Mécanique Horlogère , est co-fondée en 1921 par Yvan Benel , Louis-Gustave Brandt et Georges Scemama , un grand publicitaire des années folles , déjà connu par ses publicités pléthoriques pour Jubol et Urodonal dans la presse nationale et qui lui trouve son nom commercial : JAZ .                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               Mais ce n’est pas la publicité sur papier qui fera de Jaz une marque qui réussit aussi rapidement à entrer dans l’imaginaire populaire . Effectivement , elle sera la première entreprise française à se faire connaître grâce à la publicité au cinéma comme l’expliquera en 1935 , dans un grand article de la revue VENDRE , le rédacteur en chef et célèbre théoricien de la publicité française Paul NICOLAS qui deviendra d’ailleurs pendant la guerre vice-président de JAZ . Si les campagnes de publicité de Jaz au cinéma par Robert LORTAC sont capitales pour la notoriété de la marque , les joyeuses affiches de René RAVO  , qui envahirent colonnes Morris et couloirs de métro , ne sont pas plus à négliger que ses milliers de publications publicitaires dans les journaux français et étrangers créées par Ray , Bydo , Jean Chesnot  , les photographes Burguglian Scaïoni , René-Jacques et autres créateurs  , sans oublier ses gigantesques campagnes radio jaz 1990Ci-dessus : cette page , destinée aux horlogers affiliés en 1990 , donne une idée de l’effort consenti envers la publicité dans la presse par JAZ  .                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             Ci-dessous : un grand pêle-mêle des publicités de  1923 à 1984 ( cliquez sur la photo d’une de nos 231 réclames pour l’agrandir) Chaque document à été dépouillé et renvoyé à l’article des Jaz reproduits en dessins ou photographies . jaz-pub-lillustration

Jean CHESNOT artiste

enveloppe-premier-jour-chesnotJean CHESNOT  peintre et dessinateur de l’Ecole Française,  né à Dinard . Essentiellement connu comme dessinateur de timbres postes et d’enveloppes Premier Jour , il reçoit en 1977 le Grand Prix de l’Art Philatélique  pour le dessin de son timbre « L’abbaye de Fontenay ». Mais son œuvre picturale cotée va bien au delà des commandes alimentaires pour des publicités et des timbres . chesnot dessin d'audienceIl est également connu pour ses dessins d’audience . nu par Jean ChesnotHuile sur toile par Jean CHESNOT circa 1970                                                                                                                                                                                                                En 2012 , La Comédie Française acquiert six aquarelles de Jean CHESNOT représentant les coulisses de la Comédie-Française . Pour Jaz , il réalise de nombreux dessins publicitaires : Jaune PERNOD ;  l’heure en plein air  ; etc …fevric bardic tarvic julic tournic pub.jpgpublicité Paris Match 31 x 23,5 cm bardic calbric julic pub par chesnotpublicité estivale ; Paris Match 1958 , 35 x 14 cm bardic par chesnotversion condensée de la précédente uniquement axée sur le BARDIC

platic vetic tevic paissic rosticPublicité presse , 27 x 13 cm , publiée dans Bonnes Soirées , magazine hebdomadaire féminin belge francophone , probablement dans son édition française puisque les prix sont en francs français .ridic diric par chesnot.jpgpublicité presse 18,5 x 13 cm ; Reader’s Digest  1959tournic bornic julic par chesnotlassic bornic futic pub chesnot

Format 35 x 14 cm . Un même dessin pouvait être réemployé plusieurs fois . duplic pubDans cet article nous avons reproduit principalement les publicités portant sa signature mais il existe , à la même période , bien d’autres dessins qui sont d’évidence de sa main sans porter son nom .

Ceux qui ne s’en font pas ! plagiats de publicité 1956

Ceux qui suivent les actualités de Jazlebontemps  sur Facebook animées par Boris PAGLIA , co-fondateur de ce site , auront noté qu’il a inauguré , en complicité avec nos lecteurs les plus actifs , une série de mise en avant des annonces de vente de Jaz les plus drôles ou choquantes … Il les appellera dorénavant « Ceux qui ne s’en font pas » en hommage à cette rubrique récurrente de la revue VENDRE dirigée par Paul NICOLAS , par ailleurs Vice Président de Jaz . Cette allusion à un court métrage musical de Germaine DULAC sur une chanson de Fréhel et sans doute aussi celle de Maurice CHEVALIER  » dans la vie faut pas s’en faire » avait pour but de dénoncer les plagiats grossiers et évidents en publicité .Ceux qui ne s'en font pas Vendre Janvier 1954Touchant à la fois et à l’humour et à l’éthique , cette rubrique correspondait pleinement au caractère enjoué de Paul NICOLAS qui , pour autant , était membre de toutes les instances nouvelles de régulation de la publicité comme l’ Office de Contrôle des annonces  . Il poussera l’humour jusqu’à en faire un concours et distribuer des prix à ceux qui les découvraient ….quand même pas aux coupables . pub copiéePreuve de son impartialité , c’est Jaz qui est épinglé en Novembre 1956 pour un évident plagiat d’une publicité d’Héléna RUBINSTEIN reprise pour illustrer une annonce pour les SOMMIC et PHARIC . En fait Jaz n’y est pour rien , ne pouvant soupçonner son agence et leur dessinateur d’une copie aussi grossière .

 

Paul NICOLAS 1901 +1970 Vice Président de Jaz S.A

Jazette 1970 Décembre page 04 Paul NicolasCe résumé de la biographie de Paul NICOLAS fait comprendre que , s’il n’appartient pas du tout au monde de l’horlogerie , c’est un grand communiquant et un immense publicitaire qui va diriger Jaz pendant 30 ans à la fois industriel , éditeur , journaliste , professeur et économiste . Sa revue VENDRE traita du marketing avant que le mot ne fût inventé , il est un pionnier de la recherche appliquée aux progrès de la publicité . En consultant la liste des 33 publicitaires célèbres , on constate vite qu’il est , avec Decaux , le seul à être passer de la théorie à la réalité , de la publicité à l’industrie .                                                                                                                                                                                                                                                    **************************CHRONOLOGIE BIOGRAPHIQUE ***************************                                                                                                                                                               1913/1918 En tant que boursier , il fait de brillantes études secondaires au collège de Château-Gontier et autres établissements , au gré des affectations de son père gendarme . Se destinant à l’enseignement du grec et du latin , il prépare une licence de lettres . Si bientôt la publicité l’arrache à la Sorbonne , il n’en garde pas moins une plume remarquable                                                                                                                           1926  il fait ses débuts dans la publicité à l’agence ELVINGER comme Pal SARKOZY quelques années plus tard . damour pub 19361927 voit son entrée à l’agence DAMOUR comme chef de publicitévendre-nc2b05-mars-1924-ours 1929 Etienne et Léon DAMOUR lui confient la rédaction en chef de la revue VENDRE  1930  il fonde avec Edmond JEANDET , directeur des biscuits BRUN , la DCF , association amicale des Directeurs Commerciaux de France .                                                                                                    vendre-nc2b0143-octobre-1935-ours1931 à la mort d’Etienne DAMOUR , il devient administrateur de la SAPC , société éditrice de VENDRE                                                                                                                        1932 création du brevet professionnel publicitaire ; à l’école technique de publicité , la direction des travaux est confiée à Paul NICOLAS .

1933 Parution du premier Marché Français                                                                      1936 Paul NICOLAS est nommé Conseiller du Commerce Extérieur de la France . Depuis le début du 20ème siècle, les CCEF sont des industriels , négociants , etc , qui mettent bénévolement leur expérience au service de la présence économique française dans le monde                                                                                                                                                1939 il entre chez Jaz comme directeur des ventes ; il exerce alors de nombreuses fonctions d’administrateur notamment au Bureau Français pour l’étude de la distribution près la Chambre de Commerce Internationale ; à la Chambre Syndicale de commerce International ; à la Confédération des Travailleurs intellectuels , à l’Office de Contrôle des annonces ( premier organisme d’auto régulation de la publicité) , à l’Office de Justification des Tirages (association professionnelle française dont le rôle est de certifier la diffusion, la distribution et le dénombrement des journaux et de tout autre support de publicité ) , au Syndicat de la Presse , à l’Institut d’Etudes de l’Opinion Publique actuel IFOP , premier institut de sondages français                                                                                                1940 pudiquement Brandt  lui donne la Direction Commerciale de Jaz « par intérim », ne sachant ou ne voulant entériner le départ forcé de BENEL . Mais quelques mois plus tard , la situation ne s’améliorant pas pour les juifs – par un horrible et tragique euphémisme – il est confirmé à ce poste                                                                                                           Jazette Juin 1942 une1942 il envoie une lettre portant sa fameuse signature et la première Jazette , organe de communication interne , aux horlogers affiliés  Jaz .Elle sera  présenté plus tard comme une publication clandestine ce qui est un peu exagéré pour avoir échappé au contrôle du COIACL . Si les journalistes et diffuseurs des quelques journaux clandestins arrivant à être publiés et distribués sous le manteau risquaient leur vie , il fallait tout de même que le propos soit polémique ce qui n’était pas le cas des messages de Paul NICOLAS .                                                                                                                                  signature paul nicolas1945 il est nommé président de la revue VENDRE où il paraphe éditoriaux et articles de cette même signature .etmar1947 Paul NICOLAS est nommé président d’ETMAR et devient Directeur Général de Jaz RESEAU-OMEGA-1939Le réseau professionnel de la famille Brandt en 1939                                                                                                                                                                  1948 après le décès de Louis-Gustave BRANDT il est nommé administrateur de la Maison Brandt Frères ( Montres Oméga , Tissot , caméras Beaulieu , etc )                                                                                   pub_omega_171949 il devient président du Conseil d’administration de Brandt Frères                          1950 il effectue un séjour de 35 jours aux USA pour étudier les méthodes de ventes et de production dans le cadre de la mission DISTRIBUTION du Plan Marshall elite1955 il fonde l’ELITE institut national d’études commerciales et professionnelles des Horlogers Bijoutiers JoailliersActualités n°1 1955 une1955 Mars  premier numéro de Jaz Actualités qui remplace la Jazette des Horlogers , organe de communication interne . Paul Nicolas signe de petits éditoriaux et fait la liste des nombreuses campagnes de publicité de Jaz , indiquant les journaux , leurs tirages , les passages à la Radio ou à la télévision                                                                         1959 il crée la société Le mouvement de Paris dont il assure la présidence                    1961 il est élu membre de l’Académie des Sciences Commerciales qu’il présidera jusqu’en 1964                                                                                                                 1964  il fonde l’Institut Proscop                                                                                                                                               1970 il meurt à Paris le 27 Novembre.                                                                                                                                                                                         ************                  PAUL NICOLAS EN PHOTOS ET CITATIONS                 ********

fondateurs et dirigeants_previewCette photo historique a été prise en 1947 , quelques jours avant la mort de Louis-Gustave BRANDT l’un des fondateurs de Jaz . Paul NICOLAS se distingue immédiatement par cette taille imposante qui est mise en avant dans tous les témoignages que nous avons recueillis le concernant . On notera que la photo a été prise par un des plus grands photographes français Willy RONIS , peut être en tant que membre de l‘agence Rapho . A la fois juif et militant communiste , RONIS n’aurait pas accepté de travailler pour Jaz quelques mois après la Libération si cette entreprise avait eu un comportement suspect pendant l’occupation ( nous y reviendrons bientôt dans le dossier en cours de rédaction Jaz pendant la guerre) . C’est pourtant probablement l’ordonnance allemande plaçant sous séquestre les entreprises et biens appartenant aux Juifs absents ou arrêtés, dite ordonnance d’Aryanisation du 18 octobre 1940 , qui amène BRANDT à nommer Paul NICOLAS à la place d’Ivan BENEL , cofondateur de Jaz de confession israélite parti se réfugier en zone libre . Par chance , BENEL échappera à l’occupant et décédera en 1970 , la même année que Paul NICOLAS , mais sans avoir repris sa place au sein de la CIMH . Jazette 1970 Décembre page 02_previewPaul NICOLAS n’est ni un des fondateurs de Jaz , ni un horloger ayant apporté des brevets innovants , ni un des actionnaires de la marque , et pourtant , il est sans aucun doute une des figures marquantes de la marque au jaseur boréal . C’est lui qui fait ajouter cet oiseau  au logo de la marque pendant la guerre pour calmer les velléités anti américaines des allemands qui trouvaient que décidément Jaz sentait trop la Nouvelle Orléans et le Jazz .Jazette 1970 Décembre page 03 Paul NicolasCes extraits mettent en avant ses principaux combats

Ne distribuer les Jaz que chez des horlogers affiliés opposant des refus de vente aux centrales d’achats , grands magasins , coopératives , etc                                                                                                                                                                  Discount 1Combats contre plusieurs gouvernements pour le maintien de la vente à prix imposés par le fabricant , cinq  procès perdus , une jurisprudence portant son nom l’arrêt NICOLAS  pour que partout en France Métropolitaine , les réveils et pendules soient vendus au même prix .                                                                                                                                                                      La valorisation du métier d’horloger qu’il incitait à réparer et entretenir lui même les mouvements d’horlogerie , à se former aux nouveaux mouvements électriques .                                                                                                                                                                                       10 millionOn le reconnait aisément à sa stature imposante derrière la chaine de production pour fêter le dix millionième Jaz en 1943 ; Mais il aura aussi à gérer pendant la guerre les pénuries d’électricité , de chauffage , de matières premières , les restrictions de l’occupant ; l’expropriation de l’usine de Nanterre ; la crise de Suez et sa pénurie en laiton ; l’absorption de CARAT et de son usine de Colmar ; l’acquisition de JAPY ; l’installation à Wintzenheim ;  dans les années 60 les mouvements sociaux , l’extension de la TVA au commerce de détail , la concurrence  des bureaux de tabac dans la vente d’horlogerie courante ,  l’ouverture au Marché Commun avec un des premiers joint-venture de la nouvelle Europe signé avec l’allemand Peter Uhren Paul NicolasEn bon publicitaire , Paul NICOLAS accepte de se mettre en scène pour Burroughs sans omettre de vanter les succès de Jaz .Paul Nicolas profilPaul NICOLAS , à droite , est encore plus imposant de profil que son mètre 85 de face ! Marcel Bleustein - Blanchet et Paul Nicolas 19661966 Marcel BLEUSTEIN -BLANCHET ( 1) le plus célèbre publicitaire français , fondateur de Publicis , aujourd’hui  troisième groupe mondial de publicité , et père de Madame  Elisabeth BADINTER . En (2) à droite Paul NICOLAS Paul Nicolas à WintzenheimPaul NICOLAS faisant un discours dans la cour de l’Usine de Wintzenheim , courtoisie de Monsieur Henry KOPFLER jean gramain hommage à Paul NicolasEn Janvier 1972 paraît le dernier numéro de VENDRE ruiné par l’apparition des photocopieuses , un abonné copiant sa revue pour beaucoup d’autres lecteurs et cruel ironie par l’absence de publicité . Il est l’occasion d’un ultime hommage à Paul NICOLAS par ses collaborateurs et amis ; nous avons choisis son éloge funèbre ci-dessus et surtout ce témoignage de Jean GRAMAIN parce qu’il fut lui -même chef de publicité chez Jaz  .Henry de Farcy SJCet éloge funèbre prononcé aux obsèques de Paul NICOLAS à l’Eglise Saint Pierre de Montrouge , Pais XIV°,  vaut surtout par la qualité de son auteur Henri de Farcy de La Villedubois , Jésuite et économiste agricole de renom , président d’honneur de l’Académie des Sciences Commerciales que Paul NICOLAS dirigea jusqu’en 1964 .

 

 

 

Clichés d’imprimerie publicitaire 1964/69

Cliché en cuivre sur plomb, format 6,5 x 4,5 ccm ; Publicité pour le DARLIC  circa 1966/1969.

Cliché en cuivre sur plomb , format 6,5 x 4,5 cm . Publicité pour le RAVIC , circa 1964/1968 .cliché jazComme l’indique cet extrait d’une Jazette , l’organe de communication de Jaz avec ses horlogers affiliés , ces derniers se voyaient remettre gratuitement ce types de clichés permettant une édition dans la presse locale avec une personnalisation effectuée par l’imprimeur local envers le revendeur local .cliché radio K7 papier barytéà la fin des années 70 , les techniques d’impression  ayant évolué , exit les clichés en métal au profit des clichés sur papier baryté . Jaz fournissait toujours les clichés gracieusement et remboursait même 50% des frais d’impression aux horlogers .

MALLERICH & VITRY publicité 1925 à 1926

Mallerich & Vitry vendre 1925En 1925 et 1926 la société MALLERICH et VITRY « Techniciens en Publicité  » comptait les réveils Jaz dans sa clientèle aux côtés des chaînes de vélo Brampton et  des phares Marchal

Mallerich et Vitry CIMH

Elle le faisait savoir pour sa propre publicité dans Vendre , revue pionnière des professionnels de la vente et de la publicité qui sera dirigé par Paul Nicolas , futur directeur de Jaz . CIMH est l’acronyme de Compagnie Industrielle de Mécanique Horlogère , première raison sociale de Jaz .  maison carton versoCes petites maisons en carton sont l’œuvre de cette agence qui semblait apprécier de présenter les usines de ces clients : ci-dessus les Usines Jaz de Puteaux Mallerich & Vitry vendre 1925.PNG2Même dans leurs projets , reproduire les usines du client semble indispensable à M&V.

Par exemple pour les machines à écrire Royal et , plus étrange pour une entreprise de comptabilité , la CSM leurs publicités sont également illustrées par des usines .

jaeger usinesJournal l’Illustration Juillet 1932 . Cette publicité n’est pas conçue par Mallerich & Vitry , on y voit malgré tout l’importance qu’il y avait à se valoriser par ses usines et succursales avant guerre plutôt que par ses produits puisqu’aucune montre n’apparaît sur cette page .1953 page 0Mais nous le verrons dans l’article sur les Usines , Jaz de tout temps exploitera ses implantations pour sa communication interne et externe.Gordon & Gotch 1925à la même période Jaz s’offrait les services de Gordon & Gotch en Grande Bretagne qui s’en faisait l’écho dans les journaux spécialisés afin de gagner d’autres clients français . Cette agence se surnommait the Empire Key en raison de son implantation dans l’Empire Britannique , essentiellement L’Afrique du Sud , l’Australie et la Nouvelle Zélande mais il ne semble pas que Jaz en ait fait usage .