La gamme des PENDULITES 1931 à 1952

pendulites Jazextrait catalogue 1942 page 5                                                                                                                                                                                                                                              Le terme PENDULITE est un néologisme , créé par Jaz  avant guerre , pour distinguer ses réveils aux boîtiers en bakélite , ou comprenant au moins un socle dans cette matière , de ses gros réveils ronds , dit classiques . Deux réveils en zamak , les CARRIC et PENTIC les rejoindront . Cette gamme comporte  31 réveils et apparaît aux catalogues de 1931 à 1952 ; ils étaient dotés pour la plupart de calibres D ou calibres H : BERRIC cal.1D , CAMIC  cal.20D , CARRIC   cal.3D puis 1D , CROISIC cal.11D , DEGIC cal.1D , FACIC  cal.H , FONIC ,  cal.1D , GALLIC cal.1D , GENIC cal.H , GILIC  cal.1D , GOTIC  cal.1D , LOGIC cal.H , LORRIC cal.1D puis 3D , MUSIC cal.20D ,  NOVIC cal.3D puis 1D ,  OBLIC cal.H , PENTIC cal.H , PERSIC cal.D , ROMIC  cal.1D , SYLVIC cal.H , TOURIC cal.1D , VOLTIC cal.3D .                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Avant guerre les références des Jaz ne comportent que trois chiffres , à partir de 1942 elles comportent cinq chiffres qui se décomposent ainsi : les trois premiers chiffres correspondent au modèle , les deux derniers à sa finition ( cadran nickelé , couleur , etc ) ; Le dernier chiffre s’il est est pair ou zéro , indique un modèle  non lumineux ; impair il désigne un modèle  lumineux .  Le premier chiffre indique la catégorie de l’article :  1 pour les Gros Réveils 3 et 4 pour les Stylites 30 heures ;  5 pour les Stylites à l’autonomie de 8 jours ; 6 pour les horloges murales ; 7 pour les modèles de  de Luxe ( Jaz de Luxe et Tirage Limité )30 heures et 8 pour les modèles de Luxe 8 jours . Le chiffre 2 est donc attribué aux PENDULITES .pendulites tableauParallèlement aux PENDULITES , Jaz invente le terme de STYLITES pour désigner ses petits réveils « de style ».

 PANORAMA  des PENDULITES , cliquez sur l’image pour accéder à l’article correspondant

         

         

         

         

         

         

      

 Le dernier Pendulite produit  , le CROISIC , était défini en 1951 comme un PENDULITE  mais devient un Gros Jaz en 1953 ,                                                        sans que celui ci ne subisse le moindre changement ; pour la simple raison qu’il était inutile de maintenir                                                                                                           une catégorie pour un seul réveil .

 

POLIC 1946 à 1947

polic

POLIC , gros réveil mécanique , calibre H . Présenté dans le tarif FH46 d’octobre 1946. Boîtier , cloche et lunette duralinox poli , pieds boules , sans bélière . Plusieurs modèles existants : cadran noir non-lumineux : réf. 145-22 ; lumineux: réf. 145-23 ou cadran métal chiffres repoussés, lumineux : réf. 145-30 . Diamètre 9,5 cm . Le POLIC est l’ancêtre direct du CHROMIC dont il ne se distingue que par les aiguilles et la date sur le marteau de sonnerie . La dénomination POLIC sera réattribuée en 1982 .

         POLIC 145-23

LAMPIC 1953 à 1954

lampic

LAMPIC , réveil dont la base est un  JAZIC calibre 12D , formant une lampe de chevet , allumage à la main ou commandé par déclenchement de la sonnerie avec le contacteur/rupteur . Il était vendu avec un abat jour en tissu couleur chamois . Format 34 x 25 cm . Disponible uniquement en 1953 et 1954.

En 1956 la LUPIC reprendra le principe de la lampe réveil mais sur la base d’un GALBIC .

Boîtier nickelé ,  socle et cloche ivoire , cadran à zone ivoire , sans trotteuse , aiguilles et chiffres lumineux . Réf. 198-11 pour la version 110 volts et 198-21 pour le 220 volts .

En 1954  il passe du calibre 12D au calibre H et adopte donc cette nouvelle référence 199-11 pour la 110 volts et 199- 21 pour la 220 volts

NICKLIC 1947

nicklic

NICKLIC , gros réveil , mouvement mécanique dont il précisé qu’il est « en laiton », certainement à la suite de la période de guerre et l’utilisation d’alliages jugés moins nobles et moins durables par le public et les horlogers , calibre H dit silencieux . Nouveauté dans le tarif F.C.47 de Mars 1947. Boitier en métal nickelé à l’origine de son nom ; pieds boules , cadran métal , chiffres repoussés sur zone noire , sans bélière . Diamètre 9,5 cm . Modèle non-lumineux réf. 182-10 ou lumineux réf. 182-11. Il n’est plus disponible en 1947.

Il est esthétiquement très proche du CHROMIC qui apparaît la même année.

REPTIC 1943 à (1944)

repticREPTIC 148-10

REPTIC , grand réveil à mouvement mécanique , calibre H dit silencieux , présenté dans le tarif F.A. 43 de 1943 . Boîtier en métal de couleur émail imitation peau de serpent à l’origine de son nom , lunette duralinox , cadran en carton gaufré , sans bélière . Diamètre 9 cm . Référencé 148-10 pour la version non-lumineuse et 148-11 pour la version lumineuse.

OBLIC ( 1935 à 1937 )

oblicOBLIC , grand réveil , gamme des Pendulites silencieuses , mouvement mécanique , calibre H dit silencieux . Présent au catalogue 1937 à la page 14 . Boîtier en Jazolite , aiguilles buildings , glace biseauté , lunette chromée , aiguilles et points lumineux . Format 17 x 13, 5 cm . oblic 2Existe en deux couleurs de bakélite acajou réf .503 ou thuya réf.505 .oblic 3

MODIC n°158/159 1937

modic-158

Le MODIC est l’un des quatre premiers réveils « JAZ » de la CIMH avec le REPLIC , le CLASSIC et le CLUB . Initialement équipé du calibre D , il évolue dans les années 30 en acquérant le calibre H sans oublier quelques changements esthétiques . Voir notre article détaillé sur le MODIC.

MODIC N°158 (159 pour le modèle lumineux ), gros réveil « modèle courant », mouvement mécanique , calibre H silencieux. Nouveauté dans le catalogue de 1937, page 16. Diamètre 9,5 cm. Le nom de MODIC sera réattribué en 1978 à un petit réveil .

Se voulant à la mode  mais surtout  accessible pour une somme modique comme l’indique les publicités de son lancement  , son nom était tout trouvé

 

 

Boîtier pour MODIC n°159 

 

Boîtier pour MODIC n°111 de 1939

Le thème récurrent de la dormeuse pour ses publicités est encore exploité par Jaz dans une de ses nombreuses variantes . Pour les modèles comme les ROMIC ou FONIC de la gamme des Pendulites , les boîtes étaient spécifiques et représentait la silhouette et le nom imprimés du réveil . Dans le cas des réveils courants , comme le CLASSIC ou ce MODIC , un espace était prévu au centre de la silhouette d’un réveil pour appliquer un tampon donnant le nom , la référence et les caractéristiques principales .modic 1938 dosDos d’un MODIC 1938 en état parfait ; les très fines inscriptions que l’on aperçoit sont les dates de révision que les horlogers gravaient à la pointe sèche ; en général , ils les plaçaient en dessous à un endroit moins visible mais dans ce cas précis , l’entretien étant très régulier , il n’y a plus guère d’emplacements disponibles en dessous . pochette réparationPochette de réparation de 1938 , représentant un MODIC 158 .

SYLVIC ( 1936 à 1937 )

sylvic faceSYLVIC n° 511 , grand réveil , gamme des Pendulites , mouvement mécanique , calibre H dit silencieux . Boîtier chromé , socle en Jazolite noyer , mention silencieux sous le logo , aiguilles et points lumineux . Format 21 x 11 cm . sylvic gauchesylvic droitsylvic dossylvic dessous

 

La dénomination SYLVIC sera réattribuée en 1972 .

Hybride Jaz /inconnu calibre H circa 1941

hybride-1Pendule à poser anonyme dotée d’un calibre H par Jaz . Corps et socle en plastique noir , inter-socle en métal , aiguilles en métal , vitre en plexiglas , lunette en plastique nacré blanc . Hauteur 19,5 cm , poids 900gr . Composition de très belle facture aux finitions soignées , sans marque . Elle offre l’avantage , avec la cloche arrière remplacée par une cloche de plexiglas transparent , de pouvoir observer le calibre H que Jaz a utilisé de 1934 à 1956 . Ce mouvement est daté de 1941 sur le battant , toutefois en raison des matières choisies et du style employé cette horloge est très certainement postérieure . Le calibre H est doté d’origine de la fonction réveil , toutefois le concepteur a fait l’impasse sur cette capacité ne la dotant ni de troisième aiguille au cadran , ni de cloche au dos sur lequel le marteau pourrait battre , voulant visiblement concevoir une horloge à poser hybride-1-doshybride-1-detailhybride-1-detail2

Calibre H 1934 à 1956

 

La particularité du calibre H est d’être considéré comme un calibre silencieux . Les calibres E , G , J, 4J et K pulsaient à 14400 oscillations par heure et le calibre D à 12600/ heure . Ces oscillations correspondent à autant de tic -tac bruyants . La singularité du calibre H s’explique par deux améliorations successives  : avant guerre ce calibre , par ailleurs similaire au calibre D , voit le nombre de ses oscillations abaissé à 9000/heure . Cette baisse du nombre de pulsations le rendent donc plus « silencieux ». Après la guerre, on isole le calibre H de l’emboîtage par une boîte intérieure à l’aide de supports en caoutchouc, ce qui limite encore les résonances .

 

Ci-dessus , un calibre H de 1942 , aux platines et rouages en DURALUMIN qui remplaça le laiton durant toute la Seconde Guerre Mondiale . Cet alliage fut longtemps sujet à controverse auprès des horlogers affiliés . On remarque les trous de pivotement qui sont malgré tout en laiton .