Réveil de style maçonnique

Réveil à décor maçonnique sur base de SAPIC . Il ne s’agit pas d’une production Jaz et même assez probablement d’une travail artisanal au vu de la naïveté et une certaine gaucherie de la facture . Les initiales JB sont celles de Jakin et Boaz qui sont , selon la Bible Hébraïque , les noms des deux colonnes d’airain fabriquées par Hiram et placées par le roi Salomon à l’entrée du Temple de Jérusalem dont les temples maçonniques s’inspirent et qui sont positionnées sur ce réveil à V et VII heures .

Montres maçonniques et horloges maçonniques : on voit qu’aucune règle n’existe sur la répartition des symboles dont on comprend qu’elle est absolument aléatoire . La raison est évidente : si les rites , l’architecture des temples et leurs décorations sont codifiés , il n’y a rien concernant l’horlogerie qui n’entre pas dans les accessoires usuellement employés par les Francs Maçons comme les gants blancs , les tabliers , épées , médailles , etc , lors de leurs rites ou assemblées . D’ailleurs les boutiques en ligne consacrés aux objets maçonniques , lesquels ne sont pourtant avares d’objets hétéroclites comme des confettis équerres pour la table des Agapes , ne proposent ni montres , ni horloges . Ce réveil Jaz transformé n’est probablement qu’un de ces nombreux objets fabriqués sur cet thématique dans le seul but d’en tirer profit .

Hybride TABLIC

hybride usaLa mise en scène tape à l’œil , ou show off ,  fait partie de la supercherie , d’autant que le vendeur est américain . Il  propose ce « marvellous » assemblage pour la modique somme de 450$ , depuis plus de deux ans sans se décourager , sans doute très fier de ce qu’il qualifie évidemment de Large Art Deco French Clock by Jaz  ; il fallait bien y associer l’Art Déco comme beaucoup d’ignorants pour compléter le tableau de l’entourloupe , voir notre article sur Jaz et l’Art Déco .jaz hybride faux Usa (1)La victime est  une TABLIC à chiffres romains . Il est plutôt rare qu’une horloge murale soit victime d’une hybridation de ce type ; en revanche il est très fréquent que les pendules ne soient pas dotés de leurs aiguilles ou mouvements d’origine car le changement de calibre d’une horloge est à la portée d’un petit bricoleur contrairement à un réveil qui nécessite des connaissances plus avancées .tablic romainsTABLIC 7169-80 , horloge murale de 1983 jaz hybride usa (2)jaz hybride usa (3)jaz hybride usa (4)jaz hybride faux Usa (2)jaz hybride usa (1)

Hybride GOLDIC

goldic hybrideCe GOLDIC8103-61 a certainement perdu son chevalet pour se retrouver collé sur ce support bois ; on verra sur les photos plus bas que cela n’est pas sans inconvénients pour l’accessibilité aux changements d’heure , de réveil ou de pile . On notera , voir les autres hybrides , que c’est souvent au dos que ces assemblages contre nature montrent leurs origines coupables .goldic hybgoldic hygoldic hybri

Art populaire

Jaz art populaire (5)Evidemment ce type de décor trouve naturellement sa place dans notre rubrique des hybrides , néanmoins il faut lui accorder une indulgence , voire un respect , que nous n’accorderons pas aux autres assemblages . Il s’agit en effet d’une vraie création , d’un pur artefact d’Art Populaire comme on en trouve dans les écomusées . L’art Populaire est tantôt valorisé, pour la force, la simplicité, la sincérité, voire la naïveté de ses créations comme le prouve le regain d’intérêt récent pour le Facteur Cheval ; tantôt déprécié , pour la rudesse , la maladresse , l’absence de style de ses productions . On peut le définir comme l’art des non-artistes , l’art de ceux pour qui la création artistique n’est ni une activité spécialisée , ni une occupation professionnelle socialement reconnue t qui n’ont pas reçus de formation académique . Paradoxalement l’art du peuple par opposition au non-peuple , aux élites cultivées , aux classes sociales dirigeantes , aux savants et aux lettrés est collectionné par ces mêmes élites et certaines de ces horloges atteignent des prix étonnants .Jaz art populaire (8)Cette fois c’est  un JAZIC qui se prête son concours à cette création Jaz art populaire (6)Jaz art populaire (7)Jaz art populaire (3)Jaz art populaire (2)Jaz art populaire (1)Jaz art populaire (4)

Hybride RONDIC

hybride rondic (4)Cette fois c’est un RONDIC à cadran noir qui fait les frais de cette hybridation ,  plus ou moins recevable esthétiquement , mais qui n’a guère de sens fonctionnel : il n’existe évidemment pas d’horloge murale dotée de la fonction réveil , ni de pendule murale dotée d’aiguilles et chiffres lumineux : une seule exception la MULIC en 1982 . En outre le RONDIC étant d’un petit format , avec un diamètre de 6,5 cm , cette horloge murale n’a pas d’efficacité puisqu’il faut en être tout près pour lire l’heure .hybride rondic (1)hybride rondic (4)hybride rondic (3)hybride rondic (2)

Réveil bakélite hybride Jaz/Japy

Jaz bakélite fakePour une fois l’hybridation est assez réussie , puisqu’il s’agit d’un mouvement Jaz sur un boîtier en bakélite issu de la collection  Japy , bien avant que la marque au jaseur n’absorbe la vieille manufacture de Beaucourt .

Pour être plus précis il s’agit d’un cadran de CLAMIC non-lumineux  , de 1950/1954 , doté d’aiguilles et d’un boîtier de réveil Japy .

Hybride / Toutes blessent la dernière tue

hybride toutes blessent (3)La facture est suffisamment artisanale pour qu’aucun doute ne subsiste sur l’origine de cet hybride qui emprunte le cadran et les aiguilles d’un FILIC .filicFILIC 1959 à 1963hybride toutes blessent (4)L’emploi de la faux , du sablier et de cette devise : toutes blessent , la dernière tue méritent quelques explications et mises au point .

La faux , le sablier et les ailes noires sont les attributs modernes de Chronos qui  n’existent pas du tout dans la mythologie classique . Ce n’est qu’au XVII° siècle qu’il commence à être représenté ainsi . Effectivement , Dieu du Temps dans la tradition orphique , il est décrit à l’origine comme ayant une forme serpentine à trois têtes : une tête humaine, une tête de taureau et une tête de lion .

Dans la mythologie alexandrine et romaine, Chronos est le père des Heures , déesses qui sont les personnifications des douze heures du jour ou de la nuit qui répondent aux noms de : Augé la première Lueur du jour , Anatolé l’Aurore ou le Lever du Soleil , Musica l’Heure de la musique et de l’étude , Gymnastica l’Heure du gymnase , Nymphé l’Heure des ablutions et du bain , Mesembria le Midi , Spondé pour les Libations versées après le repas , Eleté l’Heure de la prière , Acté l’Après-Midi ou l’Heure du repas et du plaisir , Hesperis le soir , Dysis le Crépuscule ou le Coucher du Soleil et Actos la dernière Lueur du jour .

Certains associent , à tort, Chronos (Χρόνος) qui est la personnification du Temps au nom de Cronos  (Κρόνος) le Titan , celui qui dévorent ses propres enfants . Il est vrai que la confusion est d’autant plus aisée que Cronos possède aussi des attributs du temps , comme la faucille avec laquelle , il avait émasculé son père Ouranos , le Ciel . C’est donc assez logiquement que le sablier et la faux seront , plus tard , associés à la faucheuse , personnification de la Mort .hybride toutes blessent (6)La devise d’origine est « Omniae vulnerant, ultima necat »… avec , sous-entendu, le mot « horae » heures , soit : « Omniae (horae) vulnerant, ultima necat »/ Toutes les heures blessent , la dernière tue .

Sous sa forme latine , on la trouve fréquemment sur les cadrans solaires , sous plusieurs versions possibles , mais tout à fait synonymes : omnes feriunt ultima necat ou vulnerant omnes ultima necat  ou encore omniae vulnerant , ultima necat .fugic Vous avez surement remarqué que les cadrans solaires sont souvent accompagnés d’une formule moralisante, comme si indiquer l’heure qui passe était avant tout un message sur la condition humaine . On y trouve , par exemple , souvent celle-ci : TEMPUS FUGIT , employée par Jaz pour le FUGIC  dont l’origine est dans sa version complète : Fugit irreparabile tempus = La fuite irréparable du temps , qui est une citation du poète romain Virgile dans ses Géorgiques, liv. III, v. 284 . Leçon bien pondérée par Alphonse Karr dans Clothilde en 1839 : « Dans les livres de tous les temps et de tous les peuples, on trouve répété à chaque instant le fugit irreparabile tempus ; on l’a écrit sur le marbre, sur le papyrus, sur la cire, sur le papier ; ce qui n’a jamais empêché ceux qui écrivaient, lisaient et répétaient ces lieux communs, de passer leur vie à se plaindre des heures qui durent un siècle ».

hybride toutes blessent (2)hybride toutes blessent (1)