Jaz à l’Exposition du CNAM en 1949

 

Pendant la Seconde Guerre Mondiale , si l’occupant a honteusement spolié les œuvres appartenant aux juifs , les collections publiques ont été à peu près préservées grâce à la prévention des conservateurs résistants tels que Jacques Jaujard , ou la célèbre Rose Valland , qui les ont expédiées en Province , contre les injonctions de Vichy .

A l’issue de la guerre , les collections des musées parisiens regagnent la capitale . Elles commencèrent à revenir après l’armistice. Dès juillet 1945 furent présentées, dans une exposition temporaire, une sélection d’œuvres prestigieuses du Louvre , et une exposition intitulée L’Activité des musées pendant la guerre, constituée de panneaux documentaires illustrés de photographies. Laure Albin Guillot Le Louvre pendant la guerre 1939Un de ces panneaux reprenait le thème du musée privé de ses collections, sous le titre « Le Louvre désert » : « Les cadres béants, les socles solitaires restent les seuls vestiges de ce qui fut le plus grand musée du monde », pouvait-on lire. Le musée du Louvre rouvrit ensuite par étapes : le département des Antiquités orientales fut inauguré le 27 juin 1947 en présence du président de la République. La Grande Galerie , qui avait été rénovée et dont la muséographie avait été revue, rouvrit au public le 7 octobre 1947. canam portailLe CNAM , Conservatoire des Arts et Métiers , est à la fois un grand établissement parisien d’enseignement supérieur reconnu pour la formation des ingénieurs …

…et un musée des Arts et métiers qui recèlent des pièces historiques , comme l’avion d’Ader , sur sept thèmes dont les transports , l’énergie , la mécanique , etc , mais surtout les instruments scientifiques et l’horlogerie , évidemment ,  qui avaient été , elles aussi , dissimulées dans différentes villes et châteaux de province .

Après le Louvre , le CNAM , organise une exposition inaugurale de ses collections restaurées en 1949 , dont la section JB est consacrée à l’horlogerie .                                La devise du CNAM Docet Omnes Ubique , fondé par l’abbé Henri Grégoire en 1794 ,  qui signifie il enseigne à tous et partout est abrégée et transcrite autour du médaillon sur la couverture du catalogue . 1949 CNAM page 59Jaz participe en présentant la pièce numéro 431 . La direction de la marque au jaseur n’a certainement pas apprécié que , ni le nom commercial de son entreprise , ni sa raison sociale ne soient correctement orthographiés puisqu’on lit JAZZ au lieu de JAZ et Cie Industrielle de Mécanique au lieu de Cie Industrielle de Mécanique Horlogère ou CIMH .

En guise de lot de consolation , le mécanisme silencieux de Jaz cotoyait lors de cette exposition de prestigieuses pièces comme le n°434 , une Atmos de 1949 , ou le n°433 cette Jaeger Lecoultre Carte du Ciel .

Mais aussi le gong chinois de Cartier , n°440 à gauche , et à droite le numéro 438 , la fameuse pendulette Cartier en Cristal de Roche de 1913 , consultez l’article que nous lui consacrons sur notre nouveau site collaboratif Cartier, actuellement en construction  .   1949 CNAM page 61949 CNAM page 71949 CNAM page 81949 CNAM sommaire

REVIC 1957 à 1960

revicREVIC  , grand réveil ,  gamme des Gros Jaz , version Silentic , mouvement mécanique ,  calibre 2U , mouvement à tic tac discret . Nouveauté du catalogue 1957 à la page 17 , référencée 1131-11 . revic coqueBoîtier en érinoïd  blanc jaspé et  garnitures métal façon or revic coque dosLe REVIC n’est plus disponible au catalogue 1960/61 , il est la version Silentic à tic tac discret des RABIC et BARIC . revic dosArrêt de sonnerie au dos revic demonteCadran zone centrale argenté et soleillé ; chiffres noirs sur zone gris blanc , aiguilles métal doré ; vitre en verre bombé ; aiguilles et points lumineux . Format 16 x 12 cm . revicLa trotteuse est remplacé par un disque strié rouge placé entre le logo et l’axe central calibre REVIC.jpgCe calibre 2U en plus d’être silencieux présente la particularité de porter sa sonnette intérieure .dubic-pub-1958Publicité de presse de 1958 . Le modèle représenté affichant la mention Silentic sous le logo Jaz est donc un REVIC , mais il illustre également son sosie le RABIC . La thématique de cette publicité est en fait le calibre 2U dit silencieux qui équipe les trois Silentic représentés : REVIC , BUDIC et DORMIC .

DORMIC 1957 à 1960

dormicDORMIC , grand réveil , gamme des Gros Jaz , mouvement mécanique , calibre 2U . Nouveauté du catalogue 1957 à la page 16 , référencée 1092-31 . Boîte , gros bouton d’interruption et pieds boules : tous chromés ; cadran zone centrale soleillée , zone des heures blanches , chiffres cernés de noir , aiguilles noires , aiguilles et points lumineux . Diamètre 9,5 cm . Son calibre 2U à tic tac discret qui respecte le dormeur est à l’origine de son nom de DORMIC et explique la mention SILENTIC au cadran ; vous noterez qu’ il ne s’agit pas d’un argument publicitaire exagéré , les Silentic sont réellement silencieux : il faut mettre l’oreille contre le réveil pour s’assurer qu’il fonctionne bien .

La trotteuse est remplacée par un petit disque strié qui tourne dans un petit orifice ménagé sous l’axe central au dessus du logo et c’est en fait le meilleur moyen de s’assurer qu’il fonctionne puisque contrairement aux autres Gros Jaz vous ne l’entendez pas .

Le DORMIC est disponible du catalogue 1957 à 1959/60. Nous avons créé un panorama des Gros Jaz pour différencier aisément les grands réveils de la fin des années 50 au début des années 60 .cleric dormic pubpublicité Paris Match n° 442 , Sept 1957 , tiers de page format 34,5 x 12,5 cm

Calibre H 1934 à 1956

 

Calibre H en durilium , version période de l’occupation allemande 

La particularité du calibre H est d’être considéré comme un calibre silencieux . Les calibres E , G , J, 4J et K pulsaient à 14.400 oscillations par heure et le calibre D à 12.600/ heure . Ces oscillations correspondent à autant de tic -tac bruyants . La singularité du calibre H s’explique par deux améliorations successives  : avant guerre ce calibre , par ailleurs similaire au calibre D , voit le nombre de ses oscillations abaissé à 9.000/heure . Cette baisse du nombre de pulsations le rendent donc plus « silencieux ». Après la guerre, on isole le calibre H de l’emboîtage par une boîte intérieure à l’aide de supports en caoutchouc, ce qui limite encore les résonances .

Nécessitant moins de puissance , le ressort du calibre H est plus fin – 0,25 contre 0,37- et moins long que celui du calibre D – 1050 contre 1090 – , il prend donc beaucoup moins de place dans son logement sur son axe : la différence est très visible à l’oeil ; voyez ci-dessous que la différence se remarque également à l’oreille .

Calibre D à gauche -en durilium gris – et calibre H à droite -en laiton doré – . Ce dernier est d’évidence plus lent à l’œil mais , en montant le son de cette animation vidéo ,  vous constaterez que cela s’entend aussi très nettement à l’oreille .calibre H faceCalibre H de dos / côté clefs ; avant / après guerre les platines et rouages sont en laiton calibre H dosCalibre H de face / côté cadran ; avant /après guerre les platines et rouages sont en laiton

Ci-dessus , un calibre H de 1942 , aux platines et rouages en DURALUMIN qui remplaça le laiton durant toute la Seconde Guerre Mondiale . Cet alliage fut longtemps sujet à controverse auprès des horlogers affiliés . On remarque les trous de pivotement qui sont malgré tout en laiton .

 

BUDIC 1958 à 1960

budic

BUDIC , réveil de la gamme des Gros Jaz , mouvement mécanique , calibre 20U à tic tac discret . Présenté comme une des nouveautés du catalogue de 1958-1959 à la page 18 référencée U1146-11 . Boîte polystyrène blanche , jonc de décoration doré , chiffres bruns , aiguilles  métal doré , mouvement tic-tac discret , aiguilles et index lumineux sur chemin de fer . En l’absence de trotteuse centrale , il est doté d’une petite fenêtre , entre l’axe central et le VI , où un disque rayé de spirales rouges tourne pour attester que le mouvement est bien en fonctionnement . Format 20,5 x 15,5 cm . dubicDUBIC                                                                                                                                                                        Pour des modèles aux boîtiers identiques Jaz a fréquemment usé d’anagrammes pour leurs dénominations  , c’est ainsi  que son sosie , mais équipé du calibre 20U est nommé  DUBIC . Ce dernier n’affiche  donc pas la mention « Silentic » au cadran puisqu’il ne dispose pas du calibre à tic-tac discret du BUDIC . Apparus ensemble les deux faux jumeaux ont une existence éphémère puisqu’ils ne sont déjà plus disponibles au catalogue 1960/61 . On notera qu’outre le cadran qui est légèrement différent , il est aisé de les distinguer puisque la coque du BUDIC est blanche alors que celle du DUBIC est ivoire .dubic-pub-1958Publicité de 1958 . Le modèle reproduit affichant la mention Silentic au dessous du logo , il s’agit d’un BUDIC , toutefois s’agissant de la seule différence esthétique avec le DUBIC il n’a pas été jugé utile de doubler l’illustration : il en est d’ailleurs de même pour les REVIC et RABIC qui sont eux aussi des variantes , Silentic ou non .nitric intric dubic budicPublicité presse 1958 ; Reader’s Digest 18,5 x 13 cm . C’est un usage constant chez Jaz de décliner les dénominations de ses productions sous forme d’anagramme si le boîtier est commun à des mouvements différents ; nous en avons deux exemples dans cette publicité avec les NITRIC / INTRIC et DUBIC / BUDIC 

GENIC (1939/42) et 1947 à 1954

genic-1

GENIC , grand réveil de la gamme des Pendulites , mouvement  mécanique dit silencieux , calibre H . Boîtier en Jazolite , garnitures dorées ou de couleurs , chemin de fer rectangulaire à l’intérieur de la zone des heures , cadran métal satiné , lunette en polopaze . Format 19 x 13,5 cm .                                                                                                L’histoire du GENIC est emblématique des difficultés rencontrées par les industries pendant la Seconde Guerre et particulièrement l’industrie horlogère en raison du contingentement des matières premières . Ainsi le GENIC , ci dessus , avec sa lunette verte en Polopaze et sa cage en Jazolite date de 1939 , mais la guerre interrompant  peu à peu totalement la production de la bakélite et autres plastiques , il disparaît des catalogues en 1943 pour ne réapparaître qu’en 1947 avec le modèle ci dessous  qui voit le jaseur boréal remplacer le logo Jaz d’avant guerre que l’on voit en tête d’article , ci-dessus .                                                                                                                                Le GENIC apparaît pour la dernière fois au catalogue en 1954 , aux côtés de sa variante non silencieuse le DEGIC qui est presque totalement identique d’aspect .genic GENIC présenté dans la brochure tarifaire F.F.47 de Décembre 1947 , référencé  235-11 . Boîte en Jazolite couleur noyer , aiguilles et chiffres  lumineux , lunette en Polopaze blanc . Existe en non lumineux . En 1950 et 1951 ,  la sombre couleur noyer cède sa place à la couleur thuya , plus claire .genic baguettes de couleurs (1)La mention silencieux du modèle d’avant guerre cède la place à Silentic , une nouvelle gamme Jaz . 1953 page 12Au catalogue Jaz de 1953 , DEGIC et GENIC sont exposés séparément , en observant attentivement on distingue une seule différence entre eux : sous le logo du GENIC on devine la mention SILENCIEUX qui n’est logiquement pas sous celui du DEGIC .

En revanche au catalogue 1954 , le dernier où le GENIC apparaît , il n’est plus reproduit à côté de son jumeau le DEGIC  comme en 1953 , mais une seule reproduction suffit pour les deux . En général , il ne faut attribuer aux catalogues une trop grande fiabilité , des images anciennes pouvant être utilisées sur des catalogues plus récents ; néanmoins il semble , pour avoir vu des exemplaires sans mention SILENTIC ou SILENCIEUX au cadran , que son caractère discret n’était parfois indiqué que par une étiquette amovible , comme l’exemplaire ci-dessus , issu de la collection de Monsieur Véga .

Calibre D à gauche au rythme rapide et calibre H à droite beaucoup plus lent

Pour ceux qui ne veulent pas ou ne sentent pas capables d’ouvrir leur réveil pour savoir s’il s’agit d’un calibre D et donc d’un DEGIC ou du calibre H du GENIC : il suffit de les écouter et comparer avec l’animation ci-dessus , la différence est évidente .genic baguettes de couleurs (3)On notera que pour éviter de payer une redevance  à Bakeland GmbH pour l’emploi de la marque déposée Bakélite ou à F.Pollak pour le Pollopas , Jaz comme d’autres fabricants avaient déposé ses propres brevets  sur des matières similaires et « jazifié » leurs dénominations devenues Jazolite et Polopaze . Le GENIC apparaît pour la dernière fois au catalogue en 1954 , aux côtés de sa variante non silencieuse le DEGIC qui est presque identique d’aspect .

genic-2

 

 

On trouve des lunettes de couleur brune blanche , verte , rose et même totalement rouge incluant les baguettes de côté qui sont en générales dorées mais peuvent être de couleur blanche .

 

 

CHROMIC 1947 à 1956

chromic-192-30CHROMIC 192-30 non-lumineuxchromic 192-33CHROMIC 192-33 lumineux                                                                                                                                                                                                                                             CHROMIC , réveil de la gamme Gros Jaz , mouvement mécanique, calibre H dit silencieux . Présenté dans le fascicule Tarifs F.F. 47 de 1947 . Boîte et cloche chromées qui sont à l’origine de son nom , pieds boules , cadran métal satiné avec chiffres en réserve sur zone bleue , sans bélière , aiguilles alphas noires ou chromées pour le cadran noir  ,arrêt de sonnerie au sommet , chemin de fer au pourtour pour les 192-30 et 192-31 ,  mention CIMH en bas de cadran , mention made in France en haut ou en bas de cadran . Diamètre 9,5 cm , poids 420/430 gr suivant les modèles  .

Existe en trois versions : non lumineux réf. 192-30 , lumineux réf. 192-31 à zone des heures bleue ou  cadran entièrement noir lumineux  pour la réf. 192-33 . Le CHROMIC avait été précédé par le POLIC dont il ne se distingue que par les aiguilles et la date sur le marteau de sonnerie . Dans le catalogue de 1955 , seul le CHROMIC 192-31 reste en vente ainsi qu’en 1956 , la dernière année de disponibilité .

chromic 192-31CHROMIC 192-31 lumineux , cadran blanc , zone des heures bleues, avec mention SILENTIC sous le logoChromic facecadran légèrement différent au niveau des chiffres lumineux , en revanche ils sont semblables avec le premier modèle présenté , ci-dessus , dont il est la version non-lumineuse

                                                                                                                                        Jaz Chromic 4 1949 (19)CHROMIC version du 4° trimestre 1949 avec rare étiquette au double jaseur .                                                                                                                                                              Lors de sa sortie en 1947 , la mention  silencieux était absente du cadran , il faut attendre cette même année 1955 pour voir apparaître sous le logo l’inscription SILENTIC qui était la nouvelle dénomination des réveils dotés du calibre H dit silencieux  ; au catalogue on trouve même ce supplément de description  : mouvement tic-tac discret . Ce slogan on le trouvait déjà sur une petite étiquette collée , déjà vue sur un GENIC .                                                                                                                                                                  arretez-les-tamboursLe CHROMIC à cadran noir a décroché un petit rôle dans le film « Arrêtez les tambours «  de Georges Lautner en 1961 .Jaz Chromic 4 1949 (2)anatomie du CHROMIC du 4° trimestre 1949Jaz Chromic 4 1949 (7)Ce cadran semble doré ou s’agit il d’un jaunissement parfaitement réparti ? Difficile à déterminer , les catalogues n’en font pas état , ne permettant pas de trancher .Jaz Chromic 4 1949 (6)Sur cette photo rasante , on constate que Jaz ne lésinait pas sur le radium qui garnit les chiffres qui sont bombés de matière radioactive , le Radium qui les rendent lumineux . Cette matière était dangereuse pour les poseuses qui ne prenaient pas de précautions , pas pour les acheteurs qui ne les portent pas sur eux , contrairement à une montre qui est porté au poignet et en raison d’une concentration radioactive trop faible . Jaz Chromic 4 1949 (8)Exceptionnellement la date portée sur le battant du marteau est orientée du côté du dos , en facilitant la lecture , d’ordinaire les chiffres sont frappés à froid côté cadran , ce qui contraint à un démontage complet pour découvrir cette date .  En l’espèce 4.49 signifie : 4° trimestre 1949 .Jaz Chromic 4 1949 (1)Pour démonter un CHROMIC , il faut dévisser le bouton d’arrêt au sommet , sans frotter le carénage si l’on s’aide d’une pince Jaz Chromic 4 1949 (4)Le cache poussières , à gauche , s’encastre sur le bloc du calibre H Jaz Chromic 4 1949 (5)Cache poussière enclenché dans le bloc du calibre , il faudra introduire un tournevis dans l’encoche pour le libérer ; sans l’enfoncer trop profond au risque de toucher les rouages du calibre , évidemment . Le trou rond , que l’on voit en bas , est celui du bouton de l’arrêt de sonnerie .Jaz Chromic 4 1949 (13)par cette fenêtre oblongue , le battant du marteau de sonnerie vient frapper le dos clocheJaz Chromic 4 1949 (16)l’épais dos cloche , à droite , sera fixé sur le réveil et le marteau viendra le frapper pour une sonnerie qui ne sera pas silencieuse : au contraire ! sonnerie cristalline , certes , mais puissante …

à gauche , le cache poussières du calibre D est boulonné sur les platines du calibre . Sur le calibre H à droite , on constate que le cache poussière est encastré , les boulons n’y sont pas fixés .

Jaz Chromic 4 1949 (12)ATTENTION:  les pieds boules des CHROMIC , contrairement  à d’autres Jaz , sont rivetés ; n’essayez donc pas de les dévisser .Jaz Chromic 4 1949 (11)Pour le remontage , il faut d’abord pauser la vitre au fond puis la réserve qui va maintenir la cadran à distance du verre pour laisser la place aux aiguilles de tourner .Jaz Chromic 4 1949 (17)dos sans clefs , ni boutons Jaz Chromic 4 1949 (18)

Boîte de CHROMIC portant la référence 192-33 pour un modèle à cadran noir ; la date de production , qui est en général indiquée en bas à droite , est illisible . Format 11 x 10 x 7 cm .