Calibre AL

calibre-2alCalibre AL qui était selon le catalogue 1959/60  » la grande nouveauté 1959 : précision remarquable » avec  » 18 mois d’heure exacte dans l’autonomie la plus absolue » et sa « trotteuse centrale » .Ce calibre AL est un mouvement électrique à pile à remontage électro-aimanté à bascule et balancier circulaire avec trotteuse centrale .En résumant beaucoup , le principe est celui d’un électro-aimant qui attire une bascule munie d’un contrepoids , lequel est muni d’un ressort qui sert de force motrice pour le mouvement . La régulation est assurée par un balancier circulaire comme une horloge mécanique classique . Comme toutes horloges à pile , les PARMIC , TALIC , ALGIC , PONCIC , SARTIC , BLONIC , SOLMIC et MOBIC sont évidemment beaucoup plus silencieuses que leurs consœurs mécaniques avec leur tic-tac régulier caractéristique , toutefois l’électro-aimant provoque le remontage brusque de la bascule qui entraîne un claquement à intervalle régulier relativement audible . Néanmoins tous ces modèles apparus en 1959 , les premières horloges murales Jaz à pile , représentent un énorme progrès d’autonomie , de précision et d’esthétique . Effectivement en 1958 , Jaz proposait déjà quatre horloges murales électriques sur secteur donc dépendantes d’un fil , peu décoratif , pendant le long des murs et bien sûr d’un branchement à une prise de courant sur plinthe basse : RUMIC , LIMIC , VIRIC et DIFFIC . N’oublions pas non plus la qualité du courant , qui n’était pas celle d’aujourd’hui , avec des variations d’ondes de tension néfastes pour les mouvements d’horlogerie et des soucis de continuité d’alimentation en raison de fréquentes et plus ou moins longues coupures de courants . Mais , par dessus tout , l’inconvénient des horloges sur secteur était celui du passage du 110 volts au 220 volts qui avait commencé en 1955 et montait en puissance au début des années 60 ;  Jaz proposait donc ses horloges au choix dans les deux tensions mais quel dilemme pour celui dont la région ou le village étaient encore alimentés en 110 volts : problème résolu par ces nouvelles horloges à pile ! calibre AL éclaté.jpg

SOLMIC 1959 à 1961

solmicSOLMIC , pendule à poser ou suspendre , Jaz Electric , mouvement à pile , calibre AL , à trotteuse centrale . Nouveauté du catalogue 1959/60 à la page 23  , référencée 1847-10 . Boîtier en Pollopas ivoire , jonc plastique et lunette « or » ; cadran ivoire , zone centrale rouge , chiffres romains en relief et aiguilles or .  Le modèle présenté sur la photo est un exemplaire à suspendre mais en option on pouvait acheter un ensemble de pieds et cabochon « or », référencé 2PE52 , pour la transformer aisément en pendule à poser . Attention de ne pas la confondre avec la SMOLIC dont elle se différenciait uniquement par l’emploi d’un mouvement mécanique 4 AG d’une autonomie de 8 jours dont le remontage par clé se faisait en façade entre l’axe central et le VI ; de cette conception commune la SOLMIC à hérité d’une lunette en verre bombée cerclée de métal « or » qui s’ouvre , tout à fait inutile puisque le changement d’heure se fait au dos par un bouton intégré au mouvement à pile .Les mouvements à clé qui se remontent tous en façade , ne disposent pas de bouton pour ajuster l’heure , il faut tourner l’aiguilles des minutes au doigt  .Selon un tradition bien implanté chez Jaz , des modèles ayant un habillage identique mais se différenciant par leur mécanisme portent des noms qui sont l’anagramme de leurs  » jumeaux » ( voir la rubrique anagramme )  . Etrangement la SOLMIC disparaît du catalogue en 1962/63 alors que sa  » cousine » la SMOLIC à mouvement mécanique , de conception technique plus ancienne donc , s’y maintient encore cette année là pour la dernière fois . Format 20 x 16,5 cm .