Prospectus , notices et modes d’emploi

CLIQUEZ SUR LE TITRE DE L’ARTICLE EN ROUGE POUR CONSULTER LE DOCUMENT DANS SON INTEGRALITE ET ACCEDER A NOTRE ANALYSE

Prospectus Salon de l’Auto 1957/58Prospectus 1923 page 1Prospectus en français 1923prospectus espagnol page 1Prospectus en espagnol 1923notice jaz 1974 versonotice de 1974 Contacteur Jaz noticeContacteur JAZ 

Notice boîte de réparations 1956

Notice DUBRIC 1968 

Notice PARIC 1942/1945

Prospectus Staybric 1942/ 1945tempic noticeNotice TEMPIC 

Notice horloge murale calendriernotice torpic chiffres romainsNotice TORPIC 1952

Notice CLAMIC 1950

mode d'emploi jaz electronic facemode d'emploi jaz electronic rectoMode d’emploi STANDIC Jaz Electronic

Mode d’emploi compte-minutes TEMPIC dépliant pub versodépliant pub rectoDépliant publicitaire 1976telic-1976-tarifsCompteur téléphonique TELIC

Mode d’emploi DRILIC notice EK 141E de II 1969 (1)Notice EK 141E de Février 1969 recto en français notice EK 141E de II 1969 (2)Notice EK 141E de Février 1969 verso en anglaisprospectus EK 50 P de  1969 (2).jpgPetit prospectus plié en quatre , réf.EK 50P de 1969 . Format 7,8 x 7 cm fermé , recto .prospectus EK 50 P de  1969 (1).jpgPetit prospectus plié en quatre , réf.EK 50P de 1969 . Format 7,8 x 7 cm fermé , verso .

Galerie Publicités papier

Cliquez sur les images pour accéder à l’article
salon de l'auto 1957 1958 stand entier
Stand Jaz au salon de l’automobile 1957/58

timbre européenCarnet le Timbre Européen 

publicité Jaz actualités n°18 1958
Dans la presse professionnelle

Les AFFICHES et AFFICHETTES 

Les PROSPECTUS , NOTICES et MODES d’EMPLOI

jaz-pub-lillustration
Dans la presse française et étrangère

cp-avis-de-passage-1950-mr-haller-nordles avis de passagesEMA de 1966

Les Flammes Postales Publicitaires ou EMAbuvard-horlogerie-pariset-besancon-jaz-vers-1945-1955-buv50Les buvards publicitairessachets AUBRUN 1938Les sachets et tickets de réparation  jaz-hitchcockTicket de cinéma publicitaire

jaz-ticket-métro

Tickets de métropolitain publicitaires 

Carnet LE TIMBRE EUROPEEN 1954

img006.jpgCarnet de propagande Le Timbre Européen , circa 1954 , avec publicité Jaz à gauche . Le carnet de propagande s’inscrit à mi-chemin entre le carnet de timbres postaux à message publicitaire et ceux des timbres primes que de nombreuses enseignes proposaient jusque dans les années 70 .

tisane du laboureurLes carnets publicitaires comprenaient d’authentiques timbres postaux , alternant avec des messages pour les marques les plus diverses ; la publicité se prolongeait souvent dans les marges des timbres officiels , comme cette Tisane du Laboureur cernant des timbres rouges de 10 cts à la fameuse Semeuse gravée par Roty .

Les carnets de primes étaient les ancêtres du crédit à la consommation ; ils subsisteront jusque dans les années 70 . Le principe consistait à acheter , ou recevoir ,  un ou plusieurs timbres lors d’un achat , les accumuler sur l’année , les coller sur un carnet afin d’obtenir une « prime « . La dite prime était un objet à choisir sur catalogue . Cette petite digression est nécessaire pour les plus jeunes générations , qui ne peuvent connaître ce système , afin de comprendre ce que Paul Nicolas veut dire lorsqu’il précise que Jaz n’a jamais accepté que ses réveils soient des primes .

Enfin il y a le timbre de propagande : ce terme a été avili par les dictatures .

Mais les timbres de propagande servaient à l’origine de belles et grandes causes , comme le vaccin du BCG ou la lutte contre la tuberculose . Plutôt que de timbres ,  on devrait parler de vignettes car elles n’ont pas de valeurs faciales et ne peuvent donc permettre d’affranchir un courrier . Les jeunes générations auront du mal à comprendre que ces carnets s’achetaient – pas uniquement dans les bureaux de poste- pour soutenir une cause et qu’ensuite on pouvait les coller à côté d’un timbre officiel des Postes et Télécommunications afin de répandre un message , à une époque où l’on écrivait beaucoup .tuberculoseSur la page de gauche , le message est d’ailleurs clair : il ne suffit pas d’acheter ces « timbres » , il faut les diffuser en les collant sur des courriers ou autres supports . On notera que ceux -ci sont d’un type intermédiaire avec des bandes publicitaires pour un dentifrice .img005 Ce préambule historique était nécessaire pour comprendre ce qu’est ce carnet LE TIMBRE EUROPEEN et la présence d’un message publicitaire Jaz . Ce carnet ne comprenant aucune date , il faut donc l’analyser pour le contextualiser . La citation de l’écrivain suisse Denis de Rougemont  , considéré comme l’un des grands penseurs pionniers de l’idée d’instituer un  fédéralisme européen et l’un des principaux représentants du fédéralisme intégral , est une première piste , mais n’indique que le courant de pensée politique . Les plus curieux iront consulter les articles , très complets et savants ,  que le site Histoire et Philatélie consacre à la France dans la Construction Européenne .

img008La présence d’autres marques de dimensions européennes ne peut nous étonner mais ne permet pas de préciser une datation . 2° expo philatélisteC’est ce rare document de 1954 , où l’on retrouve une des vignettes du carnet , qui va nous donner la solution . On voit bien ici , que pour expédier cette carte dite Premier Jour , il faut un timbre avec une valeur faciale de 4 LUF Francs Luxembourgeois , la vignette ne vient qu’en complément : on notera qu’elle reprend le vert du drapeau fédéraliste avec son grand E étiré , bien caractéristique .

En marge de la Foire Internationale de Luxembourg de 1954 avait lieu cette exposition philatélique sous l’égide de l’Union Fédéraliste qui organise une journée européenne , toujours au Luxembourg quelques mois plus tard .timbre européenLa date de 1954 semble se préciser ; elle est totalement validée par le chiffre présenté par Jaz puisqu’il y a exactement 60 modèles de réveils et pendulettes au catalogue de 1954 ; il est le seul catalogue de cette période à afficher ce nombre précis . La présence de la publicité Jaz dans ce carnet , s’il ne faut pas la surinterpréter en adhésion politique , ne peut être totalement gratuite pour autant . Le fédéralisme européen prôné par ces vignettes s’opposait vivement aux confédéralistes , aux unionistes et aux souverainistes qui n’ont pas forcément apprécié le soutien publicitaire et donc financier de la marque au jaseur boréal à cette cause politique . Elle était celle de Paul -Henri SpaakJean Monnet , René Pleven et Robert Schuman , les pères de l’Europe telle que nous la connaissons , preuve que Jaz avait du flair et concrétisera d’ailleurs sa fibre européenne par l’accord de 1967 , dans le cadre du Marché commun , avec Peter Uhren qui est le premier accord de ce genre conclu à Bruxelles .

Le véritable Timbre Européen n’apparaît que deux ans plus tard  , en 1956 , sous ce nom bien connu des philatélistes , l’ EUROPA  . Le premier exemplaire représente une tour formée des lettres du mot « EUROPA », en construction puisque entourée par un échafaudage . Longtemps ces timbres représentaient un thème identique pour chaque pays membre qui le déclinait dans sa monnaie , avant que les émissions à motifs communs s’essoufflent , preuve que les timbres sont un écho assez fidèle de la société qui les emploie .

.

Stand Jaz au Salon de l’Automobile 1957/58 clignotant

salon de l'auto 1957 1958 stand entierStand CPC ou Compagnie Parisienne des Cables et Appareils Electriques Pierre François au Salon de l’Automobile 1957/58 , au centre le panneau et le présentoir Jaz . Salon de l’automobile du 3 au 13 Octobre 1957 à Paris , au Grand Palais , 1°étage , salle V .salon de l'autoAu Grand Palais , les automobiles occupaient le rez de chaussée , les équipementiers étaient relégués au 1° étage sur les galeries qui centuraient le bâtiment .salon de l'auto 1957 1958 stand Jaz détailPrésentoir et panneau Jaz ( agrandissement )                                                                                                                                                                                                       En 1956 Jaz avait créé un clignotant électromécanique qui dotait les premières DS 19 . Voyez notre article Minuterie clignotant DS 19 en 1956 . Vous y trouverez la première version du petit prospectus ci dessous , distribué au Salon de l’Automobile précédent dont l’emplacement pour le distributeur reste libre . Pour le Salon 1957/58 ce petit prospectus est repris , en omettant de changer la date , mais cette fois le distributeur s’affiche : la CPC ou  Compagnie Parisienne des Cables et Appareils Electriques Pierre François qui commercialisait d’autres équipements automobiles comme des chaînes , prises de courants pour remorques , câbles électriques , etc . salon de l'auto 1957 1958 prospectus (1)Petit prospectus Jaz , verso , format 20 x 13 cm

salon de l'auto 1957 1958 prospectus (2)Petit prospectus Jaz , recto avec la mention du distributeur CPCsalon de l'auto 1957 1958 Jaz0001 (1)La CPC occupait la salle V – en fait une partie de la coursive numérotée V ; elle offrait à ses visiteurs un ensemble de prospectus , contenus dans un chemise aux quatres pages illustrées . Page 1 , format 21 x 27 cmsalon de l'auto 1957 1958 couverture 2page 2salon de l'auto 1957 1958 couverture 3page 3salon de l'auto 1957 1958 couverture 4page 4

Publicité des produits distribués par la CPC qui se trouvaient dans ce dossier , tous au format A4

Les publicités Jaz dans la Presse Professionnelle

Jaz a mené d’importantes campagnes de publicité dans la presse grand public mais aussi dans la presse spécialisée , réservée aux professionnelles de l’horlogerie , comme La Vie des Métiers  édition horlogerie bijouterie ,  HBJO Horlogers Bijoutiers Joailliers et Orfèvres ou La France Horlogère avec , en général , la reprise de ses campagnes de publicité destinées à la clientèle particulière mais parfois avec des publicités spécifiques . Classement chronologique .Jaz La France Horlogère 1°Oct 1927 26°année n°19.jpgLa France Horlogère 1° Octobre 1927 , 26° année , n°19 , publication professionnelle bi-mensuelle , pleine page 38 x 27 cm . Jaz n’évoque que ses réveils ronds alors qu’en 1927 , ARTIST , NORMAL et BUREAU étaient au catalogue .bulletin fédéral 1929Bulletin Fédéral , organe officiel des Chambres syndicales des horlogers bijoutiers joailliers et orfèvres , mensuel 21° année Mars 1929 , n°133 , page 38  . Encart publicitaire , demie page , format 20 x 13 cm ; Tout au long de l’année 1929 Jaz a réédité la même publicité dans ce bulletin officiel publicité Jaz actualités n°18 1958Couverture de Jaz Actualités n°18 , Septembre 1958 . La une de ce  journal de communication interne avec les horlogers affiliés Jaz comptabilisent de tous les manières possibles l’importance des campagnes de presse de la marque au jaseur boréal .1968 HBJO de France Avril 1968HBJO de France Avril 1968 . En 1967 , c’est une PREMIERE MONDIALE pour Jaz : le calibre CF , qui équipe ses premières horloges à dateur , est le premier mouvement au monde à pile indiquant heure , seconde , jour et date .1969 la Vie des Métiers Oct 1969 23° année n°276la Vie des Métiers Octobre 1969 23° année n°276 . En 1969 , c’est une autre Première Mondiale pour Jaz avec le GENDIC à calendrier automatique , premières pendulettes à transistor au monde à indiquer le jour et la date .1970 la Vie des Métiers mars 1970 24° année n°281la Vie des Métiers Mars 1970 24° année n°281 . La page destinée au grand public est reproduite en avant première ; elle cible la période des communions pour laquelle Jaz avait l’habitude de cibler sa clientèle catholique , puisque l’usage était d’offir un cadeau aux communiants à cette occasion , comme le raconte Christophe GIRARD dans la défaillance des pudeurs .1972 La vie des métiers n°305 Mai 1972 page 10 et 11La Vie des Métiers , n°305 , Mai 1972 , pages 10 et 11 . Le succès de Jaz , de l’aveu même de ses fondateurs , est en grande partie à mettre au crédit de ses campagnes publicitaires au cinéma avant guerre . Mais les années de Gaulle sont marquées par un essor sans précédent de la télévision , qui voit le nombre de postes augmenter de près d’un million par an . Mais surtout la publicité de marque est autorisée à la télévision française , à partir d’octobre 1968 , sur la première chaîne de l’Ortf et apparaît en 1971 sur la deuxième chaîne , sonnant à terme le glas des régies publicitaires cinématographiques dont cette double page est un des derniers témoignages . Elle est pourtant bien talentueuse , cette publicité de l’agence Lafon & Associés , avec cette pellicule en forme de ressort pour réveil mécanique .1973 La France Horlogère n°337 novembre 1973 page 18 et 19La France Horlogère n°337 Novembre 1973 , pages 18 et 19 .  Abandonnant le cinéma ,  Jaz se lance dans campagnes publicitaires  Jaz télévisées faisant appel au très populaire marchand de sable de Bonne Nuit les Petits . 1973La France Horlogère n°332 Juin 1973 . L’horloge murale GRANDIC à transistor sert d’arrière plan aux petits réveils tel les CARDIC ,  DACRIC à mouvements mécaniques et un Jazistor à pile l’ANDRIC .
1974 la france horlogère n°341 Mars 1974 page 44 et 45La France Horlogère n°341 Mars 1974 page 44 et 45 . Seule la partie de droite est spécifique à la presse horlogère , les quatre publicités de gauche axées sur les montres Jaz reproduisent des pages que l’on retrouve dans Jours de France , Paris Match , Télé 7 Jours et Sélection du Reader’s Digest . On notera en bas de page , les références du stand Jaz à la foire de Bâle , Salon Mondial de l’Horlogerie , nommé Baselworld de nos jours . 1977 La France Horlogère N°378 Mai 1977 ala France Horlogère n°378 Mai 1977 . Cette publicité ne cible que les interventions radiophoniques de Jaz . L’année précédente c’est par un média plus original  , le Flexidisc , adressé directement aux horlogers affiliés qu’ ils étaient tenus informé de l’ampleur des campagnes publicitaires à la radio  de leur fournisseur .1977 La France Horlogère n°380 Juillet Août 1977 une couvertureUne du numéro 380 de la France Horlogère de Juillet Août 1977 , couverture plastifiée . En 1976, Jaz investit 10 millions de francs dans la recherche des réveils électroniques, qui représentent alors 83 % de la production contre environ 60 % en 1972 ;1978 La France Horlogère juin 1978 extraitla France Horlogère Juin 1978 . Publicité pleine page en noir et blanc , ciblée sur le seul MARTIC .1978 La France Horlogère n°387 mars 78 page 49La France Horlogère n° 387 page 49 Mars 1978 ; publicité en noir et blanc , ciblée sur le seul PRECIC .1978 La France Horlogère n°392 sept 78 réveils radio page 32 et 33la France Horlogère n°392 Sept 1978 . Ce ne sont pas moins de huit modèles différents  de radio-réveils qui sont présentés : de haut en bas et de gauche à droite  NATIC , FRECIC , MOFIC , LECIC , DELTIC , MUSIC , et deux variantes d’AUDIC . Etrangement , afin de faire volume , un MUSIC 2403-11 est ajouté dans cette publicité alors qu’il n’est plus en vente depuis deux ans !1978 La France Horlogère n°393 oct 78 Jaz Quartz présentoirla France Horlogère n°392 Sept 1978 . Sur ce superbe présentoir , ce ne sont que des réveils à quartz dont il est important de préciser qu’ils sont conçus et fabriqués en France à une période où le Japon domine ce qui est encore une nouveauté . Le quartz suscite une défiance certaine de la part d’une partie de la clientèle et surtout des horlogers qui tardent , pour certains , à s’adapter à cette nouvelle technologie venue d’ailleurs  .1982 hbjoLa France Horlogère 1981 . CERNIC , VILSIC MULIC , cette dernière horloge murale est une exception dans la gamme Jaz en raison de ses aiguilles et chiffres lumineux ce qui n’avait jamais été le cas depuis les origines de la marque  . Etrangement le nom de l’éphémère ARDIC à cadran blanc a été oublié . 1981 HBJO n°1 Sep Oct 1981HBJO de FRANCE n°1 Sept Oct 1981 ; En 1981, un accord est signé entre Hattori, le fabricant de  SEIKO et MATRA , nouveau propriétaire de Jaz . Une des conséquences résultant de cet accord est l’abandon par Jaz d’une partie de la fabrication des calibres mécaniques pour ses réveils et pendules à quartz au profit de mouvements japonais dont cette publicité fait la promotion car il fallait convaincre les horlogers affiliés Jaz souvent réticents face à l’invasion du Quartz . 1982 HBJO de France n°3 Janvier Février 1982HBJO de France n°3 Janvier Février 1982FUSIC , VALICTIGIC  et PARIC .1982 HBJO de France n°7 Sept Oct 1982 pendulettesHBJO de France n°7 Sept Oct 1982 ; revue professionnelle oblige on notera en bas de page les références du stand Jaz au 74° salon biannuel  BIJORHCA . L’année suivante , en  1983, malgré un contexte économique de plus en plus difficile en France, Jaz devient la première marque française d’horlogerie aux États-Unis avec plus de 200 000 montres et 100 000 réveils et pendules vendus . Apparaît alors le slogan Jaz le bon temps que nous avons repris pour nommer notre site 1982 HBJO n°5 Avril Mai 1982 a et bHBJO n°5 Avril Mai 1982 double page . L’allusion au célèbre western de 1952 avec Gary Cooper et Grace Kelly est évident ; à noter que Le Train Sifflera Trois Fois est certainement le film où les horloges ont le plus d’importance . Elles sont de plus en plus grosses à l’image et de plus en plus souvent montrées au fur et à mesure que la menace se rapproche.  L’action se déroule approximativement en temps réel , comme l’illustrent les plans récurrents montrant le cadran de l’horloge du bureau du shérif . Est cette abondance d’horloges qui a guidé Jaz dans ce choix  ? Ou la sortie , l’année précédente en 1981 , d’Outland reprise version S.F. spatiale avec Sean Connery de ce western mythique ? Certainement pas ! En revanche , lorsque paraît cette publicité  le film Le Facteur sonne toujours deux fois avec Nicholson et Jessica Lange  , gros succès de 1981 , est encore dans tous les esprits .1982 La France Horlogère n°437 novemb 1982 page 24 et 25La France Horlogère n° 437 , novembre 1982 ,  pages 24 et 25 . Plus aucunes allusions aux médias radiophoniques , ni au cinéma : dorénavant c’est sur la télévision et la presse que Jaz axe ses campagnes publicitairesjaz 1990Cette page , destinée aux horlogers affiliés en 1990 , donne une idée de l’effort consenti envers la publicité dans la presse par JAZ  .

Maurice PAULIN illustrateur ( 1900+1986)

emic-plexic-pubPublicité de presse , pleine par le célèbre illustrateur Maurice PAULIN ; elle est publiée en 1952 qui est la dernière année pour l’EMIC et première année pour la PLEXIC .                                                                                                                                                                                                                                                                                            Maurice Ferdinand Paul Paulin, né le 14 Septembre 1900 à Paris V° , mort à Boulogne-Billancourt le 25 Février 1986 est illustrateur, dessinateur et peintre .

Il est principalement connu pour avoir illustré la série de trente deux romans d’espionnages pour la jeunesse : Langelot .

Outre Langelot , on lui doit les illustrations des neuf albums des Six Compagnons : de 1971 avec Les Six Compagnons et la Princesse Noire jusqu’à 1975 et Les Six Compagnons Dans La Citadelle.

De 1966 à 1976 , il illustre vingt albums de la série Les Jolivet de Jerry West

Il réalise de superbes gouaches publicitaires pour le paquebot FRANCE

             Quelques publicités illustrées par Maurice PAULIN de 1939 à 1960                                                                                                                                                           Elève aux Beaux-Arts de Paris, il avait beaucoup pratiqué le dessin de mode avant guerre et fait de nombreuses incursions dans la publicité et dans l’édition . Cette publicité pour Jaz se situe en 1952 au plus fort de sa carrière de publicitaire , toutefois il semble que ce travail autour de la PLEXIC et de l’EMIC reste son unique intervention pour la marque au jaseur boréal  .

 

 

Publicité espagnole circa 1923 /1929

jaz papier bible espagnePublicité espagnole sur papier bible . Format 26,7 x 20,5 cm . Traduction libre : Jaz le réveil d’une clientèle raffinée . La demande de Jaz augmente de jour en jour . Pourquoi ? Pour vos commandes de réveil en gros A.Buser 6 rue Esparteros  ( Appt. 12001 )  MADRID.                                                                                                                                                                                                                                                            Le réveil représenté , un CLASSIC non-lumineux , le type de typographie et de présentation nous permettent de dater cette publicité , destinée aux professionnels , du début des années 20 . Toutefois la plus étonnante curiosité de ce document est l’emploi d’un coq pour l’illustrer , bien que ce gallinacé soit particulièrement adapté pour cet usage puisqu’il est à la fois le symbole du réveil matinal et la mascotte nationale française . Cette dernière qualité n’est peut être qu’un usage subliminal puisqu’il n’est fait aucune autre allusion à l’origine de la fabrication transpyrénéenne – considéré depuis l’Espagne- des réveils Jaz . A vrai dire ce n’est pas le seul usage qui est fait d’un coq pour la publicité des productions Jaz puisqu’au tout début des années folles , dans un de ses premiers films publicitaires diffusés au cinéma – avant 1924 – LORTAC faisait acheter au vieux Chantecler un Jaz pour ne pas faillir à sa mission légendaire . Mais il s’agit bien de deux exceptions puisque le coq avait déjà été adopté par la marque BLANGY et que surtout c’est un autre oiseau qui est choisi par Jaz à partir de 1941 : le jaseur boréal ! Belle ironie puisque le pauvre volatile est d’ailleurs assez souvent confondu avec un coq et parfois même avec un autre corvidé pour avoir lu quelques annonces de vente pour un réveil à  la Pie qui Chante  qui est le nom d’une marque de confiserie marseillaise , elle même inspirée par un cabaret parisien éponyme . Avant guerre Jaz laissait encore ses revendeurs français ou étrangers , particulièrement en Grande Bretagne , libres des slogans et visuels pour leurs publicités dans la presse locale . A partir de 1940 , avec l’arrivée du grand publicitaire Paul Nicolas à la tête de Jaz , la communication est totalement gérée par la direction française de Jaz même si elle tient compte des particularités locales .

les publicités Jaz dans la presse française et étrangère

La CIMH , Compagnie Industrielle de Mécanique Horlogère , est co-fondée en 1921 par Yvan Benel , Louis-Gustave Brandt et Georges Scemama , un grand publicitaire des années folles , déjà connu par ses publicités pléthoriques pour Jubol et Urodonal dans la presse nationale et qui lui trouve son nom commercial : JAZ .                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     Mais ce n’est pas la publicité sur papier qui fera de Jaz une marque qui réussit aussi rapidement à entrer dans l’imaginaire populaire . Effectivement , elle sera la première entreprise française à se faire connaître grâce à la publicité au cinéma comme l’expliquera en 1935 , dans un grand article de la revue VENDRE , le rédacteur en chef et célèbre théoricien de la publicité française Paul NICOLAS qui deviendra d’ailleurs pendant la guerre vice-président de JAZ . Si les campagnes de publicité de Jaz au cinéma par Robert LORTAC sont capitales pour la notoriété de la marque , les joyeuses affiches de René RAVO  , qui envahirent colonnes Morris et couloirs de métro , ne sont pas plus à négliger que ses milliers de publications publicitaires dans les journaux français et étrangers créées par Ray , Bydo , Jean Chesnot  , les photographes Burguglian Scaïoni , René-Jacques et autres créateurs  , sans oublier ses gigantesques campagnes radio publicité Jaz actualités n°18 1958.jpgextrait de Jaz Actualités n°18 , Septembre 1958 , journal de communication interne avec les horlogers affiliés Jazjaz 1990Ci-dessus : cette page , destinée aux horlogers affiliés en 1990 , donne une idée de l’effort consenti envers la publicité dans la presse par JAZ  .                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       Ci-dessous : un grand pêle-mêle des publicités destinées au grand public de  1923 à 1984 ( cliquez sur la photo d’une de nos 231 réclames pour l’agrandir) Chaque document à été dépouillé et renvoyé à l’article des Jaz reproduits en dessins ou photographies . jaz-pub-lillustration