Jean CHESNOT artiste

enveloppe-premier-jour-chesnotJean CHESNOT  peintre et dessinateur de l’Ecole Française,  né à Dinard . Essentiellement connu comme dessinateur de timbres postes et d’enveloppes Premier Jour , il reçoit en 1977 le Grand Prix de l’Art Philatélique  pour le dessin de son timbre « L’abbaye de Fontenay ». Mais son œuvre picturale cotée va bien au delà des commandes alimentaires pour des publicités et des timbres . chesnot dessin d'audienceIl est également connu pour ses dessins d’audience . nu par Jean ChesnotHuile sur toile par Jean CHESNOT circa 1970                                                                                                                                                                                                                En 2012 , La Comédie Française acquiert six aquarelles de Jean CHESNOT représentant les coulisses de la Comédie-Française . Pour Jaz , il réalise de nombreux dessins publicitaires : Jaune PERNOD ;  l’heure en plein air  ; etc …

Prospectus 1923 version française

Prospectus de 16 pages . Format 15 x 11 cm . Imprimeur Draeger à Paris . Consultez notre article sur la version espagnole de ce prospectus .Prospectus 1923 page 1Page de Une : la  Compagnie Industrielle de Mécanique Horlogère était la première raison sociale de Jaz , on retrouvera son estampille , soit sous la forme de son acronyme CIMH , soit en toutes lettres en bas des cadrans jusque dans le début des années 50 alors que le nom commercial devient aussi la raison sociale  en 1948 : JAZ S.A.  Si tous les mots ont leur importance , celui à retenir dans cette dénomination est INDUSTRIELLE car la nouveauté est là . Cette activité était , en France , cantonnée à quelques ateliers parisiens pour l’horlogerie de luxe . Pour les classes laborieuses qui lisaient l’heure sur des réveils francs comtois , des horloges de parquet ou des carillons c’est au talent des  paysans-horlogers qui travaillaient l’hiver dans leurs fermes qu’il fallait s’adresser , celles du  Jura , Haut Doubs , Haute -Savoie , etc . Après l’hostilité ouvrière aux progrès du machinisme au début du XIX° siècle , succède une première avancée vers la modernisation avec la sous-traitance de cette main d’œuvre par de grands noms comme JAPY qui finit par s’imposer avec la mécanisation de ses ébauches vendues bien moins chères que la concurrence . Prospectus 1923 page 2page 2 Comme nous l’expliquions dans cet article sur un autre prospectus contemporain  , il était d’usage , au début du XX°siècle , de montrer ses usines pour valoriser une entreprise . Offrir une vue de son usine atteste d’un passage réussi à l’industrie . On peut , en outre , comprendre cette fierté aux vues de ce bâtiment de 2500 mètres carrés tout neuf , sorti de terre à quelques mètres du grand Carrefour de la Défense que l’on aperçoit derrière où le CNIT s’installera en 1958 en ambassadeur du nouveau quartier de la Défense , qui va exproprier et démolir cette usine en 1961 .Prospectus 1923 page 3page 3 le prospectus n’est pas daté mais le Capital Social est porté à 3,6 million de Francs en 1923 ; datation confirmée par les modèles présentés . Vous constaterez qu’il comporte une partie pédagogique sur le rôle du réveil , objet jusqu’alors strictement utilitaire .Juste à la sortie de la Grande Guerre , l’argument évoqué de réaliser un réveil français dans un marché essentiellement tenu par les allemands à certainement fait mouche . On vante l’usine , les qualités du matériel , des ingénieurs , des études préalables , de la sonnerie , etc. sans un mot pour le personnel , il est vrai peu qualifié . Enfin une partie technique , allant jusqu’au démontage indiquant clairement que la cible de ce prospectus est plus l’horloger distributeur que son client . Prospectus 1923 page 4 Ces vues des grands ateliers Jaz marquent une étape dans l’histoire de l’industrialisation de l’horlogerie puisque précédemment la fabrication de pièces fonctionnait traditionnellement selon le procédé dit de l’établissage : des artisans spécialisés travaillent à domicile et fournissent chacun un élément très spécifique . Les pièces sont ensuite collectées et assemblées par un « établisseur ». L’étape suivante sera Frédéric Japy qui regroupe ses ouvriers autour de sa fabrique pour minimiser les coûts de transfert . Puis pour chaque poste de travail , il conçoit une machine-outil adaptée et capable d’opérer une production en série . Japy augmente à faible coût les cadences de production tout en réduisant la main d’œuvre nécessaire . Chez Jaz , les ouvrières que nous voyons en blouses à leurs postes ont été formées en interne à des tâches peu spécialisées et mal payées , comme en témoignent les différents mouvement sociaux qui secoueront la manufacture ( article en préparation) .

Ecole Professionnelle à Nantes                                Manufrance atelier de polissage                                                                                                                                                                  Les ateliers bardées de courroies , qui actionnent les machines outils , dont la force motrice venait de la vapeur , dans un vacarme effroyable , ne vont disparaître qu’après la seconde guerre mondiale et l’avènement de l’eléctricité

Prospectus 1923 page 5Avant la nationalisation du secteur électrique par le Général de Gaulle en 1946 , ce ne sont pas moins de 1450 entreprises françaises privées qui coexistent pour assurer la production, le transport et la distribution d’électricité et de gaz .

Jaz pouvait s’auto-alimenter en énergie comme les usines de batteries et de véhicules électriques DININ de Puteaux et leur machine à vapeur ou se fournir auprès de l’usine d’électricité Ouest Lumière de la rue Volta .

Prospectus 1923 page 6 La version espagnole vante les mérites des machines outils , des études préalables , du bon goût français mais aucune allusion au personnel . Pour la France , il est qualifié de Main d’œuvre raffinée de la région parisienne : ils n’ont pas osé opposer la classe ouvrière de l’Ouest parisien censée être plus éduquée à celle de l’Est plus revendicatrice . Prospectus 1923 page 7 De DION BOUTON voitures 36.000 m2 /2.000 ouvriers , UNIC camions , SAULNIER avions , , HUTCHINSON pneus , COTY parfumeur , sans oublier le célèbre  Arsenal Atelier de construction de l’Artillerie de Puteaux. A coté de cette grande industrie lourde, Puteaux voit naître de très nombreux petits ateliers de mécanique qui travaillent en sous-traitance , des fonderies , etc .Prospectus 1923 page 8Prospectus 1923 page 9Prospectus 1923 page 10Prospectus 1923 page 11Prospectus 1923 page 12Prospectus 1923 page 13Prospectus 1923 page 14Prospectus 1923 page 15Prospectus 1923 page 16

Prospectus 1923 version espagnole

Ce petit prospectus en espagnol de 16 pages reprend la maquette et les illustrations d’un prospectus distribué en France à la même période . En revanche le texte étant sensiblement différent de la version française , nous vous en proposons une transcription en français ( traduction de Boris PAGLIA)  Format 15 x 11 cm . Imprimeur Draeger à Paris . Nous vous renvoyons à la version française pour l’analyse de ce prospectus puisque nous ne la répétons pas , nous nous limitons ci-dessous à soumettre la traduction et noter les différences avec la version française .prospectus espagnol page 1Page de Une : Jaz Réveil de précision prospectus espagnol page 2page 2  Ateliers : Service Commercial : prospectus espagnol page 3page 3 Patentes dans tous les pays du monde prospectus espagnol page 4Préambule
Il est nécessaire d’indiquer que le réveil n’a jamais été très apprécié par le public. Il faut avouer qu’aucun effort n’a jamais été fait pour donner au réveil une apparence élégante qui a contribué à être «le parent pauvre» de la grande famille de l’Horlogerie. Lorsque le mot «réveil» est prononcé, un objet laid et de classe inférieure est inévitablement évoqué avec un mécanisme imparfait,prospectus espagnol page 5 bref, quelque chose qui reste dans un coin sauf en cas de nécessité absolue. La constitution de la CIMH répond donc à un besoin : créer en France une industrie conçue pour fabriquer un réveil supérieur, par tous les moyens, aux modèles les plus connus au monde, à ceux fabriqués jusqu’ici en Allemagne et en Amérique du Nord.
Notre réveil « JAZ » est le résultat de plus de deux ans d’études, d’essais et d’observations;
il est le critère du bon goût français; et l’élégance de sa forme attire l’attention…prospectus espagnol page 6parmi tous les autres articles similaires qui apparaissent dans l’horlogerie. Le mouvement a été soumis à une étude minutieuse dans les moindres détails; il obtiendra les faveurs du public pour l’exactitude et la sonorité claire ou bruyante de la sonnerie; il fera plaisir à l’horloger par la facilité du démontage de ses pièces et l’interchangeabilité de chacune d’entre elles. Pour mener à bien son programme, la C.I.M.H. a construit une usine moderne, équipée des dernières innovations connues, selon des plans étudiés par une prospectus espagnol page 7mission spéciale d’ingénieurs en Suisse et aux États-Unis. Nous avons confié la partie mécanique à un groupe de techniciens spécialisés en la matière, en leur fournissant les meilleurs machineries de précision actuelles dans le monde. Ainsi, le principe fondamental de l’industrie moderne est réalisé:
a) Une installation mécanique de premier ordre pour obtenir la fabrication parfaite et continue;
b) l’intensification et la précision de la production pour atteindre les meilleurs prix.
Voici les principales caractéristiques du réveil « JAZ ».

prospectus espagnol page 8Ce réveil est solide et robuste, mais d’apparence léger et élégant. Il se compose:
d’une « cage » cylindrique monobloc, solide et sans soudure;
d’un « cache-poussière » en acier embouti fixé à la boîte; les quatre piliers sont vissés sur ce cache-poussière, de sorte que le mouvement est parfaitement maintenu et exactement centré;
de la « cloche », en acier massif, fixée au cache-poussière avec prospectus espagnol page 9trois vis. Elle est remarquable par son timbre clair et sa forte sonorité.
Par la forme spéciale de la cage, où se logent les clés, le « JAZ » peut être accroché au mur. Le nickelage abondant et le polissage soigné donnent au « JAZ » l’apparence élégante d’un article de qualité. Le « JAZ » est fabriqué avec cadran blanc, ou avec les aiguilles peintes au radium, qui permettent de voir l’heure pendant la nuit.prospectus espagnol page 10Description du « JAZ »
Partie technique
En raison de tous les dispositifs techniques, de la vérification rigoureuse de chaque pièce et d’une révision finale minutieuse, l’ajustement parfait est réalisé, ce qui fait du « JAZ » un réveil de précision, une excellente horloge murale.
L’échappement, spécialement étudié techniquement et pratiquement, donne un résultat inégalable.
Le balancier, exactement centré, fait 12 600 oscillations par heure; son équilibre rigoureux assure l’isochronisme des oscillations dans toutes les positions, et quelles que soient les différentes amplitudes correspondant à la tension du ressort.

prospectus espagnol page 11L’axe du balancier est en acier trempé, poli et rectifié; Les vis-à-cornet sont trempées et polies à l’intérieur: ces deux détails sont des facteurs essentiels pour le bon fonctionnement et la longévité du mouvement.
Le spirale, en bronze inoxydable et peu magnétique, adopté après plusieurs essais méthodiques, assure au « JAZ » une parfaite régularité.
La fabrication des roues est l’objet de la plus grande attention; ces pièces délicates sont attentivement calibrées.
Les pignons internes, trempés et polis, adoptés malgré leur difficulté de fabrication, présentent un minimum de frottement, une grande résistance, notamment à la poussière et assurent une marche douce et régulière.
Les axes sont fabriqués dans une machine de grande précision qui garantit une ajustement précis.prospectus espagnol page 12Les pivots sont soigneusement polis par un procédé spécial, qui empêche l’usure des trous des platines.

Dispositifs accessoires
Les deux ressorts (mouvement et réveil) se remontent dans le même sens.
Les clés, composées de deux ailes parallèles, sont faciles à manipuler.
L’arrêt sonnerie, bouton placé au-dessus de la cage, fonctionne d’un simple contact. Ensuite, le bouton est immobilisée jusqu’à ce que l’alarme soit remontée de nouveau. Cela empêche les sonneries intempestives, aussi ennuyeuses que mal venues.

prospectus espagnol page 13Démontage
Ressorts : l’un des pivots des arbres de barillets est ajusté dans un coussinet démontable attachée à la platine postérieure par un écrou; Retirez cet écrou pour lâcher l’arbre, la roue et le ressort.
Fourchette: Un des boulons d’ancrage est placé sur la platine postérieure, bloqué par une vis: tournez cette vis pour libérer la platine et l’ancre. Pour enlever le mécanisme, retirez la vis placée sous le pied arrière; desserrer la tête moletée devant l’anneau et l’enlever avec le bouton arrêt sonnerie; et en tenant la boîte d’alarme, exercer une légère pression sur le verre.

prospectus espagnol page 14Pour isoler le mouvement – Retirez les deux clés, les deux boutons et les quatre écrous qui maintiennent les supports sur le cache-poussière. Les aiguilles et la plaque du cadran ne doivent être retirées qu’en cas de réparation des parties de la minuterie.
Pour remplacer le mécanisme. – Opérer inversement, après avoir enclenché le levier à ressort du cliquet sur la roue d’échappement.

Ceux qui ne s’en font pas ! plagiats de publicité 1956

Ceux qui suivent les actualités de Jazlebontemps  sur Facebook animées par Boris PAGLIA , co-fondateur de ce site , auront noté qu’il a inauguré , en complicité avec nos lecteurs les plus actifs , une série de mise en avant des annonces de vente de Jaz les plus drôles ou choquantes … Il les appellera dorénavant « Ceux qui ne s’en font pas » en hommage à cette rubrique récurrente de la revue VENDRE dirigée par Paul NICOLAS , par ailleurs Vice Président de Jaz . Cette allusion à un court métrage musical de Germaine DULAC sur une chanson de Fréhel et sans doute aussi celle de Maurice CHEVALIER  » dans la vie faut pas s’en faire » avait pour but de dénoncer les plagiats grossiers et évidents en publicité .Ceux qui ne s'en font pas Vendre Janvier 1954Touchant à la fois et à l’humour et à l’éthique , cette rubrique correspondait pleinement au caractère enjoué de Paul NICOLAS qui , pour autant , était membre de toutes les instances nouvelles de régulation de la publicité comme l’ Office de Contrôle des annonces  . Il poussera l’humour jusqu’à en faire un concours et distribuer des prix à ceux qui les découvraient ….quand même pas aux coupables . pub copiéePreuve de son impartialité , c’est Jaz qui est épinglé en Novembre 1956 pour un évident plagiat d’une publicité d’Héléna RUBINSTEIN reprise pour illustrer une annonce pour les SOMMIC et PHARIC . En fait Jaz n’y est pour rien , ne pouvant soupçonner son agence et leur dessinateur d’une copie aussi grossière .

 

Paul NICOLAS 1901 +1970 Vice Président de Jaz S.A

Jazette 1970 Décembre page 04 Paul NicolasCe résumé de la biographie de Paul NICOLAS fait comprendre que , s’il n’appartient pas du tout au monde de l’horlogerie , c’est un grand communiquant et un immense publicitaire qui va diriger Jaz pendant 30 ans à la fois industriel , éditeur , journaliste , professeur et économiste . Sa revue VENDRE traita du marketing avant que le mot ne fût inventé , il est un pionnier de la recherche appliquée aux progrès de la publicité . En consultant la liste des 33 publicitaires célèbres , on constate vite qu’il est , avec Decaux , le seul à être passer de la théorie à la réalité , de la publicité à l’industrie .                                                                                                                                                                                                                                                    **************************CHRONOLOGIE BIOGRAPHIQUE ***************************                                                                                                                                                               1913/1918 En tant que boursier , il fait de brillantes études secondaires au collège de Château-Gontier et autres établissements , au gré des affectations de son père gendarme . Se destinant à l’enseignement du grec et du latin , il prépare une licence de lettres . Si bientôt la publicité l’arrache à la Sorbonne , il n’en garde pas moins une plume remarquable                                                                                                                           1926  il fait ses débuts dans la publicité à l’agence ELVINGER comme Pal SARKOZY quelques années plus tard . damour pub 19361927 voit son entrée à l’agence DAMOUR comme chef de publicitévendre-nc2b05-mars-1924-ours 1929 Etienne et Léon DAMOUR lui confient la rédaction en chef de la revue VENDRE  1930  il fonde avec Edmond JEANDET , directeur des biscuits BRUN , la DCF , association amicale des Directeurs Commerciaux de France .                                                                                                    vendre-nc2b0143-octobre-1935-ours1931 à la mort d’Etienne DAMOUR , il devient administrateur de la SAPC , société éditrice de VENDRE                                                                                                                        1932 création du brevet professionnel publicitaire ; à l’école technique de publicité , la direction des travaux est confiée à Paul NICOLAS .

1933 Parution du premier Marché Français                                                                      1936 Paul NICOLAS est nommé Conseiller du Commerce Extérieur de la France . Depuis le début du 20ème siècle, les CCEF sont des industriels , négociants , etc , qui mettent bénévolement leur expérience au service de la présence économique française dans le monde                                                                                                                                                1939 il entre chez Jaz comme directeur des ventes ; il exerce alors de nombreuses fonctions d’administrateur notamment au Bureau Français pour l’étude de la distribution près la Chambre de Commerce Internationale ; à la Chambre Syndicale de commerce International ; à la Confédération des Travailleurs intellectuels , à l’Office de Contrôle des annonces ( premier organisme d’auto régulation de la publicité) , à l’Office de Justification des Tirages (association professionnelle française dont le rôle est de certifier la diffusion, la distribution et le dénombrement des journaux et de tout autre support de publicité ) , au Syndicat de la Presse , à l’Institut d’Etudes de l’Opinion Publique actuel IFOP , premier institut de sondages français                                                                                                1940 pudiquement Brandt  lui donne la Direction Commerciale de Jaz « par intérim », ne sachant ou ne voulant entériner le départ forcé de BENEL . Mais quelques mois plus tard , la situation ne s’améliorant pas pour les juifs – par un horrible et tragique euphémisme – il est confirmé à ce poste                                                                                                           Jazette Juin 1942 une1942 il envoie une lettre portant sa fameuse signature et la première Jazette , organe de communication interne , aux horlogers affiliés  Jaz .Elle sera  présenté plus tard comme une publication clandestine ce qui est un peu exagéré pour avoir échappé au contrôle du COIACL . Si les journalistes et diffuseurs des quelques journaux clandestins arrivant à être publiés et distribués sous le manteau risquaient leur vie , il fallait tout de même que le propos soit polémique ce qui n’était pas le cas des messages de Paul NICOLAS .                                                                                                                                  signature paul nicolas1945 il est nommé président de la revue VENDRE où il paraphe éditoriaux et articles de cette même signature .etmar1947 Paul NICOLAS est nommé président d’ETMAR et devient Directeur Général de Jaz RESEAU-OMEGA-1939Le réseau professionnel de la famille Brandt en 1939                                                                                                                                                                  1948 après le décès de Louis-Gustave BRANDT il est nommé administrateur de la Maison Brandt Frères ( Montres Oméga , Tissot , caméras Beaulieu , etc )                                                                                   pub_omega_171949 il devient président du Conseil d’administration de Brandt Frères                          1950 il effectue un séjour de 35 jours aux USA pour étudier les méthodes de ventes et de production dans le cadre de la mission DISTRIBUTION du Plan Marshall elite1955 il fonde l’ELITE institut national d’études commerciales et professionnelles des Horlogers Bijoutiers JoailliersActualités n°1 1955 une1955 Mars  premier numéro de Jaz Actualités qui remplace la Jazette des Horlogers , organe de communication interne . Paul Nicolas signe de petits éditoriaux et fait la liste des nombreuses campagnes de publicité de Jaz , indiquant les journaux , leurs tirages , les passages à la Radio ou à la télévision                                                                         1959 il crée la société Le mouvement de Paris dont il assure la présidence                    1961 il est élu membre de l’Académie des Sciences Commerciales qu’il présidera jusqu’en 1964                                                                                                                 1964  il fonde l’Institut Proscop                                                                                                                                               1970 il meurt à Paris le 27 Novembre.                                                                                                                                                                                         ************                  PAUL NICOLAS EN PHOTOS ET CITATIONS                 ********

fondateurs et dirigeants_previewCette photo historique a été prise en 1947 , quelques jours avant la mort de Louis-Gustave BRANDT l’un des fondateurs de Jaz . Paul NICOLAS se distingue immédiatement par cette taille imposante qui est mise en avant dans tous les témoignages que nous avons recueillis le concernant . On notera que la photo a été prise par un des plus grands photographes français Willy RONIS , peut être en tant que membre de l‘agence Rapho . A la fois juif et militant communiste , RONIS n’aurait pas accepté de travailler pour Jaz quelques mois après la Libération si cette entreprise avait eu un comportement suspect pendant l’occupation ( nous y reviendrons bientôt dans le dossier en cours de rédaction Jaz pendant la guerre) . C’est pourtant probablement l’ordonnance allemande plaçant sous séquestre les entreprises et biens appartenant aux Juifs absents ou arrêtés, dite ordonnance d’Aryanisation du 18 octobre 1940 , qui amène BRANDT à nommer Paul NICOLAS à la place d’Ivan BENEL , cofondateur de Jaz de confession israélite parti se réfugier en zone libre . Par chance , BENEL échappera à l’occupant et décédera en 1970 , la même année que Paul NICOLAS , mais sans avoir repris sa place au sein de la CIMH . Jazette 1970 Décembre page 02_previewPaul NICOLAS n’est ni un des fondateurs de Jaz , ni un horloger ayant apporté des brevets innovants , ni un des actionnaires de la marque , et pourtant , il est sans aucun doute une des figures marquantes de la marque au jaseur boréal . C’est lui qui fait ajouter cet oiseau  au logo de la marque pendant la guerre pour calmer les velléités anti américaines des allemands qui trouvaient que décidément Jaz sentait trop la Nouvelle Orléans et le Jazz .Jazette 1970 Décembre page 03 Paul NicolasCes extraits mettent en avant ses principaux combats

Ne distribuer les Jaz que chez des horlogers affiliés opposant des refus de vente aux centrales d’achats , grands magasins , coopératives , etc                                                                                                                                                                  Discount 1Combats contre plusieurs gouvernements pour le maintien de la vente à prix imposés par le fabricant , cinq  procès perdus , une jurisprudence portant son nom l’arrêt NICOLAS  pour que partout en France Métropolitaine , les réveils et pendules soient vendus au même prix .                                                                                                                                                                      La valorisation du métier d’horloger qu’il incitait à réparer et entretenir lui même les mouvements d’horlogerie , à se former aux nouveaux mouvements électriques .                                                                                                                                                                                       10 millionOn le reconnait aisément à sa stature imposante derrière la chaine de production pour fêter le dix millionième Jaz en 1943 ; Mais il aura aussi à gérer pendant la guerre les pénuries d’électricité , de chauffage , de matières premières , les restrictions de l’occupant ; l’expropriation de l’usine de Nanterre ; la crise de Suez et sa pénurie en laiton ; l’absorption de CARAT et de son usine de Colmar ; l’acquisition de JAPY ; l’installation à Wintzenheim ;  dans les années 60 les mouvements sociaux , l’extension de la TVA au commerce de détail , la concurrence  des bureaux de tabac dans la vente d’horlogerie courante ,  l’ouverture au Marché Commun avec un des premiers joint-venture de la nouvelle Europe signé avec l’allemand Peter Uhren Paul NicolasEn bon publicitaire , Paul NICOLAS accepte de se mettre en scène pour Burroughs sans omettre de vanter les succès de Jaz .Paul Nicolas profilPaul NICOLAS , à droite , est encore plus imposant de profil que son mètre 85 de face ! Marcel Bleustein - Blanchet et Paul Nicolas 19661966 Marcel BLEUSTEIN -BLANCHET ( 1) le plus célèbre publicitaire français , fondateur de Publicis , aujourd’hui  troisième groupe mondial de publicité , et père de Madame  Elisabeth BADINTER . En (2) à droite Paul NICOLAS Paul Nicolas à WintzenheimPaul NICOLAS faisant un discours dans la cour de l’Usine de Wintzenheim , courtoisie de Monsieur Henry KOPFLER jean gramain hommage à Paul NicolasEn Janvier 1972 paraît le dernier numéro de VENDRE ruiné par l’apparition des photocopieuses , un abonné copiant sa revue pour beaucoup d’autres lecteurs et cruel ironie par l’absence de publicité . Il est l’occasion d’un ultime hommage à Paul NICOLAS par ses collaborateurs et amis ; nous avons choisis son éloge funèbre ci-dessus et surtout ce témoignage de Jean GRAMAIN parce qu’il fut lui -même chef de publicité chez Jaz  .Henry de Farcy SJCet éloge funèbre prononcé aux obsèques de Paul NICOLAS à l’Eglise Saint Pierre de Montrouge , Pais XIV°,  vaut surtout par la qualité de son auteur Henri de Farcy de La Villedubois , Jésuite et économiste agricole de renom , président d’honneur de l’Académie des Sciences Commerciales que Paul NICOLAS dirigea jusqu’en 1964 .

 

 

 

MALLERICH & VITRY publicité 1925 à 1926

Mallerich & Vitry vendre 1925En 1925 et 1926 la société MALLERICH et VITRY « Techniciens en Publicité  » comptait les réveils Jaz dans sa clientèle aux côtés des chaînes de vélo Brampton et  des phares Marchal

Mallerich et Vitry CIMH

Elle le faisait savoir pour sa propre publicité dans Vendre , revue pionnière des professionnels de la vente et de la publicité qui sera dirigé par Paul Nicolas , futur directeur de Jaz . CIMH est l’acronyme de Compagnie Industrielle de Mécanique Horlogère , première raison sociale de Jaz .  maison carton versoCes petites maisons en carton sont l’œuvre de cette agence qui semblait apprécier de présenter les usines de ces clients : ci-dessus les Usines Jaz de Puteaux Mallerich & Vitry vendre 1925.PNG2Même dans leurs projets , reproduire les usines du client semble indispensable à M&V.

Par exemple pour les machines à écrire Royal et , plus étrange pour une entreprise de comptabilité , la CSM leurs publicités sont également illustrées par des usines .

jaeger usinesJournal l’Illustration Juillet 1932 . Cette publicité n’est pas conçue par Mallerich & Vitry , on y voit malgré tout l’importance qu’il y avait à se valoriser par ses usines et succursales avant guerre plutôt que par ses produits puisqu’aucune montre n’apparaît sur cette page .1953 page 0Mais nous le verrons dans l’article sur les Usines , Jaz de tout temps exploitera ses implantations pour sa communication interne et externe.Gordon & Gotch 1925à la même période Jaz s’offrait les services de Gordon & Gotch en Grande Bretagne qui s’en faisait l’écho dans les journaux spécialisés afin de gagner d’autres clients français . Cette agence se surnommait the Empire Key en raison de son implantation dans l’Empire Britannique , essentiellement L’Afrique du Sud , l’Australie et la Nouvelle Zélande mais il ne semble pas que Jaz en ait fait usage .

 

 

Publicité en carton triptyque en forme de maison circa 1925/1933

pub maisonnette (1)Carton , triptyque dépliant en forme de maison en  trichromie 21,8 x 9,7 cm  (la cheminée est manquante) par Publicité Mallerich & Vitry à Paris pub maisonnette (2)pub maisonnette (3)L’argumentaire est celui-ci :  Le soleil règle l’heure sous un grand cadran solaire accroché à la façade auquel répond JAZ pareillement sous des vues intérieures de la maison .maison carton versoAu verso : une vue des usines de Puteaux sous une dormeuse qui , pour une fois, s’éveille de dos contemplant le soleil levant . carton espagnol 2.jpgLa version espagnole ne s’en distingue que peu , la traduction est strictement littérale .pub maison cartonQuatre réveils sont présentés et aucune horloge murale ,  probablement parce que les premières horloges Jaz à suspendre apparaîtront en 1934 et ce prospectus est antérieur .carton espagnolREPLIC , MODIC , CLASSIC et CLUB sont les quatre Jaz choisis dont il est encore nécessaire d’expliquer quelques fonctions évidentes aujourd’hui comme l’arrêt de sonnerie au sommet , le remontage toutes les 24Heures et les aiguilles lumineuses .