Le LODRIC de Jacques CHIRAC Maire de Paris

         Avertissement liminaire : Jaz est un site laïque , apolitique et non-polémiquechirac lodric (1)Jacques CHIRAC dans son bureau de l’Hôtel de Ville de Paris en Mars 1977 , derrière son bras gauche , on reconnaît un grand réveil Jaz modèle LODRIC .

Chirac et Raffarin . Stoléru et Rocard , les deux co-créateurs du RMI .

Pour comprendre comment un LODRIC arrive sur le bureau de Jacques Chirac , un petit préambule historique , en guise de rappel , s’impose . En 1977 , la fonction de premier édile de la capitale venait d’être rétablie après 105 ans d’abandon , si bien que son prédécesseur est Jules Ferry . Avant d’être Maire de Paris , il avait été Premier Ministre de mai 1974 à 1976 , lorsqu’il donne sa démission au Président Giscard d’Estaing , le 25 Août .

En 2016  Stoléru décoré par Raffarin . Stoléru et Sarkozy                                                                                                                                                                                                      Alors qu’il était à Matignon , Lionel Stoléru était son Secrétaire d’État chargé de la condition des travailleurs manuels et immigrés , poste qu’il occupait déjà dans le gouvernement précédent avec Raymond Barre et occupera de nouveau deux fois avec le même Barre de 1978 à 1981 . Chirac lui -même occupait un poste similaire en 1967/1968 , comme Secrétaire d’État chargé des problèmes de l’emploi . Donc après avoir été , sous Giscard et ses deux Premiers Ministres ,  plusieurs fois Secrétaire d’Etat , Stoléru reprend du service sous Mitterrand et son premier Ministre Rocard avec lequel il crée le RMI , ancêtre du RSA . En 2003 , Stoléru est nommé président du Conseil d’Analyse Economique par le même Jean-Pierre Raffarin devenu à son tour Premier Ministre . Il était donc logique que ce soit Raffarin qui lui remette la cravate de Commandeur  Légion d’Honneur .

raffarinM. Maigrat, le collaborateur mulhousien du ministre Stoleru, devant le poste d’une travailleuse manuelle. Au centre, Henri Klopfer de Wintzenheim , responsable du Service Méthodes de l’usine. A droite, on reconnaît… Jean-Pierre Raffarin, conseiller technique, chef de la cellule communication au cabinet du ministre (photo DNA, 23 mars 1976 ).          C’est donc à ce titre de Secrétaire d’État chargé de la condition des travailleurs manuels et immigrés que Stoléru visite l’usine Jaz en 1976 ; consultez l’article très complet de notre ami Guy Frank , grand spécialiste de l’histoire de Wintzenheim que nous remercions . piselli2Stoléru debout , le soir de la visite , lors du dîner-débat avec les directeurs de l’entreprise et une quinzaine de couples de travailleurs de l’usine Jaz .                                                      Ce genre de visites s’accompagne de cadeaux protocolaires pour chaque visiteur et leurs supérieurs . Stoléru et Raffarin ont probablement rapporté à leur ami et encore Premier Ministre pour quelques jours , un Jaz offert à cette occasion .

lodric chirac 1Le choix aurait porté sur un LODRIC qui a visiblement convenu puisqu’il le conserve dans sa nouvelle fonction de Maire de Paris .

lodric chirac 2Jacques CHIRAC tend le bras droit vers son terminal téléphonique . On aperçoit encore le LODRIC derrière lui dont on reconnaît la silhouette si particulière, l’épaisseur et la taille importante , son cadran noir et on devine même l’espace que provoque le socle par rapport au bureau . Si le cheminement jusqu’au bureau du futur Président de la République n’est pas avéré totalement , en revanche l’identification est certaine .

Calibre RK à quartz 1978 à 1981

calibre rkLe calibre RK est un calibre à quartz pour petits réveils , entièrement conçu par Jaz , dérivé du calibre MK pour horloges murales . Le calibre MAK lui succède à partir de 1981 . Il dotait 34 petits réveils électriques Jaz de 1978 à 1981 , à savoir les FEGIC , JUNIC , SABRIC , RAPIC , CRAMIC , MILIC , PIATIC , LUXIC , PIOMIC , PELIC , HANSIC , CIMPRIC , CEPRIC , DOMIC , CARMIC , DERIC , GALIC , HOUSSIC , QUERCIC , RALIC , SOBRIC , TAIPIC , NIRIC , NULIC , TOPLIC , TRILIC , URTIC , MARTIC , PERFIC , PRECIC , CAILLIC , FICIC , PLITIC , CASPIC .calibre rk détailsA arrêt de sonnerie B après un changement de pile , ce bouton relancera le mouvement en le poussant vers la gauche molette de minuterie D molette de changement d’heure , elle est plus petite puisqu’ elle sert beaucoup moins que celle pour le choix de l’heure de sonnerie E ergot de contact positif  ⊕ de la pile ; n’oubliez pas d’enlever la pile lors du démontage d’un réveil sinon cet ergot peut se bloquer dans le boîtier .jaz quartz miot mars 1978 page 0 0Extraits du fascicule de 14 pages , édité par Jaz en Mars 1978 et rédigé par Roger MIOT , inspecteur technique de Jaz S.A.jaz quartz miot mars 1978 page 0jaz quartz miot mars 1978 page 7jaz quartz miot mars 1978 page 8jaz quartz miot mars 1978 page 9jaz quartz miot mars 1978 page 10

Calibre MK 1978 à quartz pour murales de 1978 à 1981

calibre mkLe calibre MK est le premier calibre à quartz pour horloges murales , à pile LR6 , entièrement conçu par Jaz . Le calibre MAK lui succède à partir de 1981 .calibre mk molette midic-calibreCe calibre va doter 28 horloges murales entre 1978 et 1981 : SOLIC , TORIC , NANRIC , MENTIC , LAINIC , DEVIC , ASMIC , DERNIC , FOURMIC , DETTIC , ATIC , CANIC , VENIC , ESTIC , FAMIC , MALTIC , MIDIC , NOTIC , PLATIC , CADRIC , POELIC , METRIC , TRAMIC , ANTIC , RELIC , PLECIC , STAINIC , MIXIC .jaz quartz miot mars 1978 page 0 0Extraits du fascicule édité par Jaz en Mars 1978 , rédigé par Roger MIOT , inspecteur technique de Jaz S.A. jaz quartz miot mars 1978 page 0jaz quartz miot mars 1978 page 1jaz quartz miot mars 1978 page 2jaz quartz miot mars 1978 page 3Jaz Quartz Miot Mars 1978 page 4.jpgjaz quartz miot mars 1978 page 5jaz quartz miot mars 1978 page 6

Petite enseigne lumineuse JAZ QUARTZ

petite enseigne luineuse (1)

petite enseigne luineuse (5)

Petite enseigne lumineuse , destinée à un usage intérieur . Eclairage au néon , 220 volts . L’appellation JAZ QUARTZ apparaît en 1984 et disparaîtra à la fin des années 80 puisque tous les Jaz sont alors en quartz : les enseignes perdront donc cette mention Quartz .

Format 19,5 X 28 X 7,5 cm . Munie d’une longue chaînette pour la suspendre.

GREINER Electronics et JAZ

Dans les années 50 Jaz avait breveté et distribué le SPIREGLOR et le TEXTOSCOPE   , deux appareils destinés à l’industrie horlogère . Jaz Actualités 2 Janvier 1975extrait Jaz Actualités n°111 du 2 janvier 1975                                                                    En 1970 Jaz se lance enfin dans la production de montres – consultez le site de référence https://sites.google.com/site/jazmontrevintage/  de notre ami Stéphane spécialiste des montres Jaz – ce qui impliquera un gros effort de formation des horlogers affiliés d’autant que cela correspond avec l’essor de l’horlogerie électronique , à diapason et à quartz . Afin de faciliter l’équipement des réparateurs , Jaz va s’associer à GREINER Electronic .

Dans les années 70 , le leader des appareils de réglage et de diagnostic c’est bien  GREINER Electronic de Langenthal en Suisse dont Jaz se fera le distributeur exclusif . Les représentants de Jaz montres – ce n’était pas les mêmes que ceux des horloges ou des réveils – étaient également distributeurs exclusifs des machines GREINER Electronic Jaz Actualités 1° Juillet 1977extrait Jaz Actualités n°131 du 1° juillet 1977                                                                      Le nettoyeur à ultrason l’ULTRASON U-3 ( voir son fonctionnement sur You Tube  https://www.youtube.com/watch?v=L0miGsLkTlc  )Jaz Actualités 8 sept 1978Fin de cette collaboration en 1978Jaz Espanola SACette enveloppe en notre possession , datée du 23 Septembre 1974 , prouve qu’à la même période , la branche espagnole de Jaz , JAZ ESPANOLA S.A. , s’adressait à la concurrence directe pour GREINER electronic  qu’était WITSCHI Fils , autre spécialiste suisse des appareils de mesures et de test pour l’horlogerie .

Calibre RPK à quartz 1981

calibre RPKTexte et illustrations extraits du Jaz Actualités n°148 d’Octobre 1981          Dorénavant cornaqué par le Groupe Matra Horlogerie , JAZ doit , dans son catalogue 1982 , inévitablement suivre l’ascension mondiale du Quartz en horlogerie et dote ses gammes de réveils et horloges analogiques de trois mouvements de technologie Hattori , lesquels avaient fait leurs preuves puisque vendus à des millions d’exemplaires par SEIKO ( Kintaro Hattori est le fondateur de Seikosha Factory ). Ce calibre RPK à pile LR6 , le calibre RQK à pile bouton pour les plus petits réveils et le calibre MAK pour horloge murale . On notera que les boutons sont tellement petits qu’ils se manipulent à plat avec le gras du doigt , renouant en cela avec les boutons du PARIC de 1942 . Il dote le DAILLIC , l’OFFIC , etc .calibre RPK La France Horlogère n°375 Février 1977 page 61& 62 montageLa France Horlogère n°375 Février 1977 page 61 & 62 (assemblage ) calibre RPK La France Horlogère n°375 Février 1977 page 63La France Horlogère n°375 Février 1977 page 63

Calibre MAK et JAK à Quartz pour murales 1981 à 1986

calibre MAK photoscalibre MAK texteTexte et illustrations extraits du Jaz Actualités n°148 d’Octobre 1981                                                                                                                                                                                       En 1981 Jaz est dorénavant entre les mains du Groupe Matra Horlogerie et doit  inévitablement suivre l’ascension mondiale du Quartz en horlogerie . Ses gammes de réveils et horloges analogiques se voient alors dotées de trois mouvements de technologie Hattori , lesquels avaient fait leurs preuves puisque vendus à des millions d’exemplaires par SEIKO ( Kintaro Hattori est le fondateur de Seikosha Factory ) à savoir le RPK à pile LR6 pour réveils , le RQK à pile bouton pour petits réveils et ce MAK pour horloge murale . Il succède au calibre MK qui n’équipait que 28 pendules mais qui était de conception Jaz et de fabrication française  ; ce sont 72 horloges murales qui écoperont du MAK entre 1981 et 1986 . Il est donc loin derrière le calibre J , employé dans 112 réveils mécaniques ou plutôt 186 si l’on compte ses variantes calibre 3 J , 4J etc . Néanmoins il s’agit du deuxième calibre le plus employé par Jaz et le premier pour les murales . En 1988 il est encore employé pour les murales à quartz Japy .regic dosLe calibre MAK peut être inséré dans ce type de carénage calibre JAKCalibre dateur JAK à calotte noire pour horloge donnant le jour et la date . Calibre JAK à calotte blanche                                                                                                                                                                                             On pourrait même ajouter tous les calibres JAK pour horloges à dateur qui ne sont que des variantes du MAK que l’on reconnaît aisément au centre de ce mouvement : JAK voulant signifier MAK à Journalier , comme le calibre JK était le dateur pour le MK .Jaz notice calendrierCette notice en six langues confirme l’analogie entre calibre JAK et MAK    pages 2 & 3Jaz notice calendrier 2pages 1 & 4 La France Horlogère  n°375 Février 1977 page 61.jpgLa France Horlogère n°375 Février 1977 page 61 calibre MAK La France Horlogère n°375 Février 1977 page 62La France Horlogère n°375 Février 1977 page 62

CALIBRE RQK à Quartz pour petits réveils 1981 à 1986

calibre RQK photocalibre RQK texte .jpgTexte et illustrations extraits du Jaz Actualités n°148 d’Octobre 1981          Dorénavant cornaqué par le Groupe Matra Horlogerie , JAZ doit , dans son catalogue 1982 , inévitablement suivre l’ascension mondiale du Quartz en horlogerie et dote ses gammes de réveils et horloges analogiques de trois mouvements de technologie Hattori , lesquels avaient fait leurs preuves puisque vendus à des millions d’exemplaires par SEIKO ( Kintaro Hattori est le fondateur de Seikosha Factory ) . La particularité du calibre RQK est qu’avec une épaisseur de 0,9 cm , il est extra-plat et peut équiper de petits réveils comme les NORDIC , NODRICGONICDORNIC, LUSTIC , ELGIC , SUDIC , RUBIC , OLVIC , NORIC , NOGIC , LONIC  , DUSIC , TERCIC , CERTIC , MAURIC , LAVIC et VALIC de 1981 à 1986 .

Son corps en plastique peu flatteur est , en général , dissimulé par un cache en métal qui apporte du poids et , en conséquence,  un ressenti plus noble aux réveils qu’il anime . On notera que les boutons sont tellement petits qu’ils se manipulent à plat avec le gras du doigt , renouant en cela avec les boutons du PARIC de 1942 . Jaz précisait que les boîtiers de ces réveils alliaient le laiton et l’ABS doré ; ( c’est du vrai or !) comme le rappelait le Directeur Commercial ,  André FROMENT .calibre RQK La France Horlogère  n°375 Février 1977 page 63.jpg

La France Horlogère n°375 Février 1977 page 63La France Horlogère  n°375 Février 1977 page 64 fin.jpgLa France Horlogère n°375 Février 1977 page 64

RORIC 1976/ BORIC 1977

boric profilboric

 

ROBIC , pendule murale de la gamme Jaz Electronic , mouvement à pile , calibre TM , licence ATO . Référencée 4324-14 pour la version verte, 4324-74 pour la brune et 4324-84 pour la orange dans les catalogues Jaz à l’export de 1976 et 1977 . Format 29 x 22 cm . Corps en plastique , vitre en plexiglas , trotteuse centrale rouge .

A partir de 1977 elle est disponible simultanément dans la catégorie Jaz Quartz , dotée du calibre VK , d’une trotteuse modernisée , vendue sous le nom de BORIC et référencée 4194-14 , 4194-74 et 4194-84 . On notera qu’en Espagne d’où provient notre exemplaire , elle arbore les deux gammes au cadran et se trouve donc estampillée Jaz Electronic Quartz.

 

Les ROBIC/ BORIC ne sont disponibles que dans ces catalogues pour l’export rédigé en cinq langues ; ils sont  quasiment identique aux catalogues de vente Jaz France 1977 sauf que les  Japy y sont estampillés Jaz . Les CHABRIC / CHOBRIC sont les versions à dateur des ROBIC /BORIC . La dénomination BORIC avait déjà été attribuée en 1948 .

CHABRIC / CHOBRIC 1977

CHABRIC , pendule murale de la gamme Jaz Electronic , avec dateur jour et date, mouvement à pile LR14 , calibre TJlicence ATO  . Référencée 4735-50 pour la version noire , 4735-60 pour la rouge et 4735-70 pour la brune . Nouveauté du catalogue Jaz Export de 1977 à la page 43 . Format 29 x 22 cm . Corps en plastique , vitre en plexiglas , dateur jour et date , trotteuse centrale rouge .

Elle est disponible simultanément dans la catégorie Jaz Quartz , mais dotée du calibre JK , sous le nom de CHOBRIC et référencée 4697-50 , 4697-60 et 4697-70 .

Les CHABRIC / CHOBRIC ne sont disponibles que dans ce catalogue pour l’export rédigé en cinq langues ; il est quasiment identique au catalogue de vente Jaz France 1977 sauf qu’il ne comprend pas de Japy ceux ci étant estampillés Jaz . chabricCette version espagnole est dotée des trotteuses que l’on retrouve sur les BOUCRIC et  COURBIC ;chabric flamande (2)CHABRIC en version flamande chabric flamande détails (1)vendue à Boom par De Boeck  horloger / bijoutier encore en activité                               Boom est une commune néerlandophone de Belgique située en Région flamande dans la province d’Anvers.chabric flamande détails (2)chabric flamande (1) Les CHABRIC / CHOBRIC sont les versions à dateur des ROBIC / BORIC .