SOLIC 1953 à 1955

solic 1955 page 15.jpgSOLIC  , grande horloge murale , gamme Jaz Electric , pendule éclairante , mouvement électrique sur secteur , calibre 1R et 2R  . Présente au catalogue 1955 à la page 15  , référencée R985-10 en 110 volts et R685-20 en 220 volts . Equipée d’un tube fluorescent blanc rosé 32 watts , puissance réelle 100 watts ,  supportant des pastilles collées servant de points d’heures . Corps en aluminium laqué blanc , grandes aiguilles building peintes en bleu nuit , prise de courant estampillé Jaz , cordon et interrupteur blancs  . Diamètre 33 cm , poids plus de 3 kg .                                                                                                                                                                                                                                                                                                               La SOLIC est le version tout électrique de la LUMIC dont elle se distingue aisément par la mention Jaz Electric au cadran et sa trotteuse centrale rouge .Etrangement elle disparaît avant sa version mécanique puisqu’elle n’est plus au catalogue en 1956 .Consultez l’article de la LUMIC pour l’historique complet des pendules éclairantes Jaz à néon .En 1961 il n’y a plus aucune pendule éclairante au catalogue . La dénomination SOLIC sera réattribuée en 1972 et de nouveau en 1980 .solic 1953 et 1953Publicité presse , Reader’s Digest mi-août 1953 et fin août 1953 ; aucunes différences entre ces deux publicités , si ce n’est le prix passé de 14.800 Frs à 16.450 Frs alors que seulement 15 jours  les séparent ; l’explication n’est pas dans une inflation , certes importante à l’époque , mais dans la distribution du nouveau catalogue -celui de 1954 -qui était distribué aux détaillants dès l’été de l’année précédente .solic 1953 et 1954.jpgEn conséquence,  entre le 31 Août 1953 et 15 Janvier 1954 , le tarif n’a pas changésolic pub

DIFFIC 1956 à 1960

diffic-1957-page-22DIFFIC , horloge murale , gamme Jaz Electric , pendule éclairante , mouvement électrique sur secteur , calibre 1R en 110 volts ou calibre 2R en 220 volts . Nouveauté du catalogue 1956 à la page 18 , référencée P987-12  en 110 volts et P987 22 en 220 volts . Equipée d’un tube fluorescent blanc rosé 32 watts , puissance réelle 100 watts ,  recouvert d’un diffuseur en polystyrène incolore à l’origine de son nom ; points d’heures en métal doré mats , boîtier chromé , zone centrale peinte en blanc mat , aiguilles dorées mates , trotteuse centrale rouge , fil prise de courant estampillé Jaz , cordon et interrupteurs blancs . Voir l’article de la ZODIC pour l’historique des pendules éclairantes à tubes néon Jaz . En 1961 il n’y a plus aucune pendule éclairante au catalogue . Diamètre 35 cm . pub-solic-lumic-1954-difficPublicite presse pour la SOLIC en 1954 et la DIFFIC en 1957 . Reader’s Digest , format 18,5 x 13cm .

ZODIC 1954 à 1957 / SPHERIC 1956

zodic-1955-page-15ZODIC , horloge murale , pendule éclairante , mouvement mécanique à clé , autonomie 8 jours , calibre 5G , sans trotteuse . Présente au catalogue 1955 à la page 15  , référencée R686-10 en 110 volts et R686-20 en 220 volts . Equipée d’un tube fluorescent blanc rosé 32 watts , puissance réelle 100 watts ,  supportant des pastilles collées servant de points d’heures . Corps en métal chromé  , grandes aiguilles  peintes en bleu nuit . En 1961 il n’y a plus aucune pendule éclairante au catalogue . Diamètre 30 cm . Supprimée en 1958                                                                                                                                                                               Dotée  d’un mouvement électrique synchrone , le calibre 1R et 2R  , elle est nommée SPHERIC , réf.986-10 en 110 volts et réf.986-20 en 220 volts (986-12 / 22 en 1955) dans ce cas il n’y a évidemment pas d’orifice dans le boîtier pour la clé de remontage en revanche elle arbore une trotteuse centrale rouge . La SPHERIC n’est vendue qu’en 1956  , cette dénomination sera réattribuée en 1974 .                                                                                                                                                                          Afin de créer à coût raisonnable une horloge éclairante , le principe choisi par Jaz est assez simple et séduisant : utiliser un tube néon circulaire d’un diamètre de 32 cm d’usage courant , ils sont d’ailleurs toujours en vente de nos jours . Le corps creux en métal chromé dissimule , outre le mécanisme de l’horloge , l’indispensable mais volumineux et lourd  ballast ferro-magnétique . Celui-ci permet de fournir la haute tension nécessaire à l’allumage du tube puis , une fois le néon  allumé , il limite le courant le traversant. Le tube est tenu par trois crochets , celui qui est à 12 heures dissimule la broche d’alimentation à culot G10q à 4 prises . Les deux autres crochets plastique , à 4 heures et 8 heures , sont articulés par des ressorts pour libérer aisément le tube néon . L’aiguille des minutes est légèrement courbe à la pointe pour passer au dessus du tube . Deux fils sortent du corps de l’horloge : celui d’alimentation est au sommet avec une prise estampillée Jaz , en bas le câble abouti sur un interrupteur poire pour éteindre le tube néon à volonté . lumic-et-solicLa niche de vente de ces horloges éclairantes est nettement ciblée dans les publicités : cafés , hôtels , stations-service , garages , cinémas , magasins , bureaux , usines . Elles apparaissent en 1953 à la charnière de deux changements technologiques : la montée en puissance des horloges à mouvement électrique sur secteur  par rapport au traditionnel mouvement mécanique et le passage de la tension de distribution en France du 110 volts au 220 . Jaz est donc contraint  de multiplier les variantes et sous variantes en précisant dans ses catalogues « Ne confondez pas . Les pendules électriques LUMIC et ZODIC sont équipées d’un mouvement MECANIQUE  8 jours ,calibre 5G. Voyez page suivante le DIFFIC à mouvement électrique » .pub-solic-lumic-1954-diffic Esthétiquement la confusion n’est guère possible : La SOLIC  version électrique de la LUMIC est doté d’une trotteuse centrale et ses points d’heures sur le tube sont des barrettes rectangulaires , évidemment elle n’a pas d’orifice sous le logo pour introduire la clé de remontage comme une LUMIC . Preuve que les mouvements mécaniques ont encore leur mot à dire , Jaz ajoute en 1955 la ZODIC dotée du même calibre 5G mais le corps se limite à une cloche centrale , le tube néon se trouvant tenu par 3 bras qui en émergent et ses aiguilles sont plus grosses et arrondies . La DIFFIC , version tout électrique , est plus sophistiquée puisque le tube est dissimulé par un diffuseur qui est à l’origine de son nom , comme la fonction LUMIère donne la  LUMIC et la forme SOLeil induit  SOLIC .

LUMIC 1953 à 1960

lumicLUMIC , grande horloge murale , pendule éclairante , mouvement mécanique à clé amovible , autonomie 8 jours , calibre 5G , sans trotteuse . Présente au catalogue 1955 à la page 15  , référencée P685-10 en 110 volts et P685-20 en 220 volts . Equipée d’un tube fluorescent blanc rosé 32 watts , puissance réelle 100 watts ,  supportant des pastilles collées servant de points d’heures . Corps en aluminium laqué blanc , grandes aiguilles building peintes en bleu nuit . En 1961 il n’y a plus aucune pendule éclairante au catalogue . Diamètre 33 cm , poids plus de 3 kg . La dénomination LUMIC sera réattribuée en 1970 à un petit réveil à cadran lumineux .lumic-4

Afin de créer à coût raisonnable une horloge éclairante , le principe choisi par Jaz est assez simple et séduisant : utiliser un tube néon circulaire d’un diamètre de 32 cm d’usage courant , ils sont d’ailleurs toujours en vente de nos jours . Le corps creux en aluminium dissimule , outre le mécanisme de l’horloge , l’indispensable mais volumineux et lourd  ballast ferro-magnétique . Celui-ci permet de fournir la haute tension nécessaire à l’allumage du tube puis , une fois le néon  allumé , il limite le courant le traversant. Si la durée de vie d’un ballast est d’environ 60 ans , le petit starter doit être changé assez fréquemment , il est donc accessible mais partiellement dissimulé par le tube qui est tenu par trois crochets . Le crochet à 12 heures dissimule la broche d’alimentation à culot G10q à 4 prises . Les deux autres crochets plastique , à 4 h et 8 h , sont articulés par des ressorts pour libérer aisément le tube néon . L’aiguille des minutes est légèrement courbe à la pointe pour passer au dessus du tube . Deux fils sortent du corps de l’horloge : celui d’alimentation est au sommet avec une prise estampillée Jaz , en bas le câble abouti sur un interrupteur poire pour éteindre le tube néon à volonté . lumic-et-solicLa niche de vente de ces horloges éclairantes est nettement ciblée dans les publicités : cafés , hôtels , stations-service , garages , cinémas , magasins , bureaux , usines . Elles apparaissent en 1953 à la charnière de deux changements technologiques : la montée en puissance des horloges à mouvement électrique sur secteur  par rapport au traditionnel mouvement mécanique et le passage de la tension de distribution en France du 110 volts au 220 . Jaz est donc contraint  de multiplier les variantes et sous variantes en précisant dans ses catalogues « Ne confondez pas . Les pendules électriques LUMIC et ZODIC sont équipées d’un mouvement MECANIQUE  8 jours ,calibre 5G. Voyez page suivante le DIFFIC à mouvement électrique » .pub-solic-lumic-1954-diffic Esthétiquement la confusion n’est guère possible : La SOLIC  version électrique de la LUMIC est doté d’une trotteuse centrale et ses points d’heures sur le tube sont des barrettes rectangulaires , évidemment elle n’a pas d’orifice sous le logo pour introduire la clé de remontage comme une LUMIC . Preuve que les mouvements mécaniques ont encore leur mot à dire , Jaz ajoute en 1955 la ZODIC dotée du même calibre 5G mais le corps se limite à une cloche centrale , le tube néon se trouvant tenu par 3 bras qui en émergent et ses aiguilles sont plus grosses et arrondies . Plus étonnant encore Jaz met en vente en 1956 la SPHERIC version tout électrique de la ZODIC , mais elle n’est déjà plus en vente l’année suivante . La DIFFIC , version tout électrique également , est plus sophistiquée puisque le tube est dissimulé par un diffuseur qui est à l’origine de son nom , comme la fonction LUMIère donne la  LUMIC et la forme SOLeil induit  SOLIC .