PLEXIC 1952 à 1953

plexic (2)PLEXIC , pendulette , gamme à Tirage Limité , mouvement mécanique , calibre KL , sans fonction réveil , autonomie 8 jours , échappement à ancre , 11 pierres . Référencée 891-10 dans le tarif de Juillet 1952 . Boîtier et cadran en métal doré , décor en cristaglas , non-lumineux .

Ce décor en cristaglas , un dérivé du plexiglas , est à l’origine de son nom . emic-plexic-pubPublicité presse publiée en 1952 qui est la dernière année pour l’EMIC et première année pour la PLEXIC ; elle sera réellement un Tirage Limité puisque la Jazette de Nov.1953 la mentionne déjà comme supprimée .

CRISTIC 1966 à 1968

cristicCRISTIC 2233-10                                                                                                             CRISTIC , petite horloge murale , Jaz Transistor , mouvement électrique à pile LR14 , calibre 7AN , licence ATO . Sa couronne en cristaglass taillé façon cristal est à l’origine de son nom . Ce modèle , à chiffres romains et cadran « or », est référencée 2233-10 dans le catalogue 1968 à la page 24 pour sa dernière apparition depuis sa sortie en 1966 , puisque la CRISTIC  n’est plus au catalogue en 1969. Diamètre 16 cm .cristic chiffres arabesCRISTIC 2233-20                                                                                                                      Une version référencée 2233-20 existe avec chiffres arabes et cadran blanc

TORSIC 1950 à 1951

TORSIC , réveil de la gamme des Stylites, mouvement mécanique , calibre J . Présenté parmi les nouveautés dans le livret Tarif F.A. 50 de mars 1950 . Boîtier en Cristaglas transparent ou opaque  ; socle et cadran en métal doré .

Existe en Cristaglas transparent  lumineux  réf 483-15 ou non-lumineux réf. 483-14 et en Cristaglas opaque crème non-lumineux réf. 483-20 ou  lumineux réf. 483-21 . Son nom est  inspiré de la fine torsade bordant le boîtier . Le TORSIC n’est plus au catalogue en 1952 . Le modèle opaque arbore trois rivets dorés à III , IX et XII heures quand le modèle transparent est simplement percé de 11 creux plus gros à III , IX et XII heures .

On peut remarquer différents cadrans, le premier apparu étant le modèle aux chiffres cernés de noir.

Le plexiglas est très fragile au niveau de la fixation du pied. On le trouve souvent fendu, cassé, et même parfois avec un pied de substitution, plus ou moins élégant.