rubis , jewels ou pierres

Rubis , pierres ou jewels sont les dénominations les plus courantes des pierres d’horlogeries que l’on retrouve fréquemment affichés en fonction de leurs nombres sur les cadrans ou les dos cloches : pour Jaz  cela va de 4 pierres à 15 pierres . Pour autant ne démontez pas vos réveils ou horloges , ces rubis sont faux  ; ce terme péjoratif est en fait exagéré , disons qu’il s’agit de rubis de synthèse . Il s’agit encore une fois d’une invention  suisse mais vulgarisée , modifiée et diffusée par un français .

Si la taille des pierres précieuses est connue depuis l’Antiquité, il faut attendre l’année 1700 pour qu’un Genevois établi à Londres, Nicolas Fatio de Duillier, géomètre et astronome qui alla jusqu’à calculer la distance de la terre à la lune , trouva le moyen de percer les rubis et de les appliquer au perfectionnement des montres .  Sa méthode tenue secrète restera longtemps une spécialité anglaise . Sur le continent , le premier à l’adopter sera Ferdinand Berthoud en 1768 

15 rubisJusqu’en 1902, les montres étaient montées avec de vrais rubis . La mention chaton indique que le rubis est serti puis vissé .Verneuil-_Aristide_Auguste_-1823-1895- Cette année-là , Auguste Verneuil invente le corindon synthétique. Cette pierre synthétique est aussi dure que le rubis , le chimiste français y ajoute simplement un colorant , l’oxyde de chrome , pour lui donner une couleur rouge intense qui n’a pas d’autres qualités qu’esthétiques .terric-pointes

Le cours du rubis ayant trop augmenté dans les années 1920 , toutes les montres sont depuis équipées de rubis synthétiques . Dans ses premières années Jaz proposait le choix entre pointes , moins chères , et rubis plus onéreux mais plus endurants dans le temps  pour ses calibres G dotant les SEVRIC et TERRIC .

Schema-Roulement-Rubis-et-pierre-angulaire-utilisé-sur-un-balancier-montre-600x394Les axes du balancier et des roues sont fixés dans des trous en rubis, appelés coussinets. Le fait que le rubis synthétique soit lisse et extrêmement dur , puisqu’il s’agit de la pierre la plus résistante après le diamant,  permet de minimiser le frottement et d’éviter que le trou ne s’agrandisse . De plus, il n’est pas conducteur, ne se dilate pas et est résistant aux changements de température et aux acides. La durée de vie de l’horloge et sa précision s’en trouvent ainsi améliorées. Mouvement-L094.1Toutefois le côté esthétique des rubis n’est pas à négliger et cette couleur rouge facilite la visibilité et donc la maniabilité pour les horlogers

Différentes étapes de la cristallisation dont – agrandie – la « bouteille » de rubis synthétique et un schéma du procédé de fusion Verneuil  dit monocristallin , le procédé par pression/extrusion  donne des polycristallins . Les montres de moyen/haut de gammes n’utilisent que des monocristallins alors que le bas de gamme utilise les polycristallins ; Aucun appareil de gemmologie traditionnel ne sait faire la différence entre un rubis de synthèse et un rubis naturel.  PM n°350 déc 1955Paris Match , décembre 1955 à noter que si 15 rubis semble être un minimum pour une montre c’est une exception pour un réveil . jaz-de-luxe-1964-1965-dosPar exemple pour Jaz seul le calibres AT est empierré à 15 rubis , derrière ce sont les calibres 4J  , calibres K et KL et  calibres 1AF ou 4AF à 11 pierres ou calibre 5 AF , le calibre Jaz S.A. Swiss CH et le fameux calibre AB et bien d’autres pour les 7 pierres .                                                                                                                                                                                                                                                                                                           On constate qu’en première approximation, le nombre de rubis constitue  un indice sur la qualité d’un réveil . Mais ça ne donne qu’une indication qui ne suffit pas à elle seule à déterminer précisément l’intérêt d’une horloge  . Tout un tas d’autres facteurs entrent en jeu que seule une certaine connaissance du sujet permettent d’apprécier.

Il est vrai que les rubis jouent un rôle, mais principalement les onze premiers pour le balancier et l’échappement. Les rubis suivants sont plus là pour éviter l’usure des trous que pour augmenter la précision , en effet le rubis ne s’use pas contrairement au laiton .

Un mouvement empierré jusqu’à la roue de centre ne sera pas nécessairement plus précis qu’un autre moins empierré, cependant il est probable que sa révision coûtera moins cher sur le très long terme car il n’y aura pas à « bouchonner » les trous ovalisés par un long fonctionnement ,  néanmoins les rubis peuvent aussi se casser.Lexique-antichoc-incablocPierresà noter que les rubis synthétiques ne sont pas uniquement façonnées en coussinets dits aussi pierres à trous A, le garnissage des ancres par des levées ou palettes B et des chevilles de plateau pour les échappements C . ellipseSur les montres Jaz et certains calibres Jaz comme le AF 8 jours et le AB  , l’éllipse est en rubis aussi . Les contre pivots pleins sont également des rubis                                                                                                                                                                                            Si la matière première a donc changé au début du XXe siècle, le travail du pierriste qui fournit aux horlogers ses rubis , ne s’en trouve pas modifié . Mais les mouvements à quartz peuvent très bien se passer de rubis .

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s