Réveil hors catalogue export 1968

swiss made CH facePetit réveil , mouvement mécanique , calibre CH . Cadre et socle en métal doré et brossé , cadran en métal bleu effet de gouttes , vitre plate en plexiglas , aiguilles et points lumineux , pas de chiffres mais des index . Format 9,5 x 8 cm , 380gr . Le chiffre 8 dans un cercle , qui est reproduit au cadran , rappelle l’autonomie de huit jours de ce calibre d’origine suisse , justifiant la mention Swiss Made sous le VI .

SWISS MADE CH 1969 anatomieLa mention SWISS est reportée au dos , les finitions sont de qualités , les matériaux nobles portant le poids de ce petit réveil à 380 gr .

calibre 800 CHLa référence 800 CH de ce calibre , à échappement ancre et 7 pierres , fait évidemment référence à son origine suisse . Daté en creux de 1968 sur le calibre , ce réveil n’apparaît pourtant pas aux catalogues français de cette période . Le calibre 800 CH fera sa première apparition officielle au catalogue 1971/72 dotant les BANIC , BRILIC , BRONZIC , BULIC et le réveil de voyage BERNIC . Mais nous savons par les Jazettes , le journal interne de communication avec les horlogers affiliés , que Jaz testait régulièrement de nouveaux modèles à l’export avant de les introduire ou pas sur le marché français comme par exemple la LORENESE qui ne sera vendue qu’en Italie . Apparemment ce modèle , que nous avons acquis en Angleterre , ne sera pas retenu mais a directement inspiré le BRONZIC avec son décor « minéral »  . En 1974 , tous les réveils 8 jours sont supprimés du catalogue , les modèles électroniques ayant pris leur place . Voir un exemplaire similaire daté de 1970 .

RIDIC guillochés 1957 à 1959

ridic guillochésRIDIC 769-71 guilloché                                RIDIC 769-81 guillochés et fleurettes                                                                                                                                                                 RIDIC , petit réveil de la gamme des Jaz de Luxe , mouvement mécanique à sonnerie limitable , calibre AB , 7 pierres , échappement à ancre . Nouveautés du  catalogue 1957 à la page 2 . La version 769-71 , sans les fleurettes , n’est plus au catalogue 1959/1960 et celle aux fleurettes -769-81 n’est plus au catalogue suivant 1960/1961 . Ne pas confondre ces RIDIC avec les DIRIC qui ont le même type de boîtiers mais pas le même mécanisme ni les mêmes décors .ridic 769-71 et 769-81RIDIC 769-71 769-81 cadrans.jpgridicface et dos.jpgLes RIDIC guillochés ont le même cadran et le même dos                                                                                                                                                                                                Boîtier en laiton guilloché . Socle , pieds , colonnettes , lunette et joncs sont en métal façon or , cadran façon argent satiné , zone centrale quadrillée relief  argent , aiguilles façon or , chiffres et points d’heures façon or en relief , glace biseautée , portes escamotables , aiguilles et points lumineux . Format 7,5 x 9 cm.RIDIC 769-71RIDIC 769-71 face fermé ridic dos 769-71RIDIC 769-71 dos ferméridic dos 769-81RIDIC 769-81 dos ferméridic couleurs 1957On le constate sur cette publicité de 1957 , la différence de prix entre les RIDIC guillochés et les « cloisonnés » étaient négligeables .Paradoxalement les modèles ci -dessus sont  donc les RIDIC les plus difficiles à trouver alors qu’ils sont moins fragiles que les RIDIC peints mais ces derniers ont été commercialisés pendant neuf ans , quasiment au même prix et rencontrèrent un succès vraiment considérable .

Sur ce réveil LANCEL , on reconnaît aisément les fleurettes du RIDIC 769-81 . Nous savons par Monsieur Henri KOPFLER , ex -directeur de Méthode à l’Usine de Wintzenheim , que ces boîtiers étaient produits par une manufacture bisontine qui visiblement ne fournissait pas que Jaz .

calibre CS 1978 à (1999)

cal cs

Le calibre CS est un calibre de réveil d’une autonomie de 30 heures qui apparaît en 1978  en remplacement du calibre DK .

doc cal cs (2)doc cal cs (1)

Pour identifier facilement un calibre CS sans l’ouvrir , il suffit de regarder la morphologie du dos dont la principale caractéristique est qu’il ne comporte qu’une clef de remontage pour remonter le mouvement et la sonnerie contrairement à ses prédécesseurs qui  nécessitaient deux clés séparées.

Il existe trois variantes du calibre CS de base qui n’est doté que de 2 rubis : celle à 7 rubis , dans ce cas les réveils portent en général la mention 7 jewels au cadran ;  une variante à dateur simple sans les jours ( exemple le CALIC ) et enfin le 6CS à dateur jour et date ( exemple le JOURIC )

calibre CS

Réveil hors catalogue export 1970

export facePetit réveil , mouvement mécanique , calibre CH . Cadre et socle en métal doré , cadran en métal brossé , vitre plate en plexiglas , aiguilles Bréguet , aiguilles et points lumineux . Format 7 x 7,5 cm , 275 gr . Le chiffre 8 dans un cercle qui est reproduit au cadran rappelle l’autonomie de 8 jours de ce calibre d’origine suisse , justifiant la mention Swiss Made sous le VI .export dosLa mention Swiss est redoublée au dos export calibre CH (1)La référence 800 CH de ce calibre , à échappement ancre et 7 pierres , fait évidemment référence à son origine suisse . Daté en creux de 1970 sur le calibre , ce réveil n’apparaît pourtant pas aux catalogues français de cette période . Le calibre 800 CH fera sa première apparition officielle au catalogue 1971/72 dotant les BANIC , BRILIC , BRONZIC , BULIC et le réveil de voyage BERNIC . Mais nous savons par les Jazettes , le journal interne de communication avec les horlogers affiliés , que Jaz testait régulièrement de nouveaux modèles à l’export avant de les introduire ou pas sur le marché français comme par exemple la LORENESE qui ne sera vendue qu’en Italie . Apparemment ce modèle , que nous avons acquis en Allemagne , ne sera pas retenu mais avait servi de test pour les cinq  modèles cités plus haut qui ne seront proposés qu’aux catalogues 1971/72 et 1972/73 . En 1974 tous les réveils 8 jours sont supprimés du catalogue , les modèles électroniques ayant pris leur place . Voir un exemplaire similaire de 1968

BASSIC 1953 à 1954

BASSIC , pendulette à accrocher de la gamme des Stylites, mouvement mécanique 8 jours , calibre K , 7 pierres , sans fonction réveil . Nouveauté de 1953, présenté dans le catalogue 1954 à la page 2 , référencée K565-11 . bassic ouverteBoîtier en forme de bassinoire à l’origine de son nom , corps en cuivre rouge poli verni , manche en bois , boucle et piton d’accrochage cuivre rouge ; cadran « argent », chiffres et aiguille façon or ; aiguilles phalliques et points lumineux . Longueur 37 cm , diamètre 10 cm .

RAFIC 1982 à 1984

rafic face

RAFIC , petit réveil , mouvement mécanique , calibre CS , 7 jewels . Nouveauté du catalogue 1982-83 à la page 19 . Coque plastique , chiffres romains doré sur cadran noir , aiguilles et points lumineux. rafic dosRéférences 1462-21 pour le modèle à boîtier en plastique beige et 1462-41 pour le noir . Format 7 x 7,5 x 2,5 cm , poids 135 gr . En 1985 le RAFIC n’est plus disponible .

PULIC 1982 à 1985

 

pulic gauchepulicPULIC , réveil de voyage , mouvement mécanique , calibre à deux clés , 7 jewels . Nouveauté du catalogue 1982-83 à la page 19 , réf. 1460-21. Coque plastique gainée cuir naturel , pas de chiffres mais des index , aiguilles et points lumineux . Format 6,3 x 6,5 x 2 cm.

En 1985 il porte la référence 3403 . Le PULIC n’est plus disponible en 1986 .

raffic et pulicLa comparaison de taille avec un RAFFIC de 1957 et ce PULIC de 1982 démontre , qu’en 25 ans , la miniaturisation avait fait de gros progrès sans encore passer par l’emploi de transistor .pulic cadranCadran argenté strié , index en métal rapportés

PULIC calibre daté de 1983

 

POINTIC 1957

pointicPOINTIC , petit réveil  , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AB , 7 pierres , échappement à ancre , à sonnerie limitable . Nouveauté du catalogue 1957 à la page 3 , référencée 723-11 . Boîtier et socle en métal doré , pas de chiffres mais des index sous formes de barrettes d’heures en relief sur cadran argenté mat , aiguilles et points lumineux . Si la  vitre bombée est étonnamment en plexiglas et non en verre , les parties métalliques font l’objet d’un traitement de surface bicolore assez sophistiqué , alternant parties dorées et argentées ; technique décorative que l’on retrouve sur d’autres Jaz de Luxe comme le VOUTIC et le TAMBRIC . Ainsi la partie plate du socle est argenté mais ses bords dorés et les pans de la lunette passe de l’argent mat au doré brillant . Diamètre 7,5 cm . Le POINTIC n’est disponible qu’en 1957 .

Son socle en pointe est à l’origine de son nom .

CENTRIC 1958 à 1960

centric joelCENTRIC , pendulette , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre K ,7 pierres, autonomie 8 jours , sans fonction réveil . Nouveauté du catalogue 1958 /59 à la page 15 , référencée 528-20 . centric joel dessuscentric joel dosBoîtier et pieds boules en métal doré , cadran zone centrale dorée soleillée , chiffres en relief sur zone noire à quadrillage doré brillant , non-lumineux . Diamètre 16 cm . Disponible uniquement aux catalogues 1958/59 et 1959/60 . Il apparaît dans un film de 1975 avec Bernard BLIER  . La dénomination CENTRIC  sera réemployée pour une horloge murale en 1968 et en 1982 .

GAPIC 1982 à 1983

GAPIC , réveil de voyage , mouvement mécanique , calibre CS , 7 jewels . Nouveauté du catalogue 1982 à la page 37 . Coque plastique gainée cuir , chiffres romains , aiguilles et points lumineux. Disponible en 2 coloris : naturel réf. 1463-71 ou noir réf. 1463-41 . Format 7,3 x 7,7 x 3 cm .

En 1984 il n’est plus disponible . La dénomination GAPIC avait déjà été attribuée en 1953 à un réveil de voyage .