TERRIC ( 1936 à 1937)

terric-bleuTERRIC bleu 8076 .                                                                                                                                            TERRIC , pendule murale , mouvement mécanique  à clé , calibre 1G , autonomie 8 jours , changement d’heure et remontage en façade . Présent à la  page 11 du catalogue de 1937 et au tarif d’août 1936 . Corps en faïence ,  céramique , aiguilles  » building » . En 1936 le format est de 233 x 225 mm pour 50 mm d’épaisseur et six couleurs sont proposées : bleu 8076 , ocre 8078 , ivoire 8170 et platine 8172 toutes équipées de mouvements rubis .terric ocre 4TERRIC ocre 8074 .                                                                                                                                        Toutefois  on pouvait encore acquérir deux couleurs dotés d’anciens mouvements à pointes donc moins chères : bleu 8072 et ocre 8074 . terric pointesLes mouvements à pointes sont signalés sur le couvercle du mouvement , sinon c’est la mention rubis que l’on trouve à cet emplacement .terric-vertTERRIC vert 8.173                                                                                                                                                                                                                                                                 En 1937 le format change un peu pour 24 x 22 cm , le choix de couleurs aussi mais elles sont toutes équipées du calibre G :  en gris 8.076, cerise 8.176 , vert 8.173 , platine 8.172 et bleu 8.174 . Les TERRIC ne sont plus au catalogue en 1942 .

Elles tiraient l’origine de leur nom des plats en terre , dont on reconnaît les poignées sur les côtés , qui étaient  utilisés dans les cuisines d’alors auxquelles ces pendules étaient destinées .horloge-ceramique La particularité des horloges en céramique Jaz , dotées du calibre G , est l’absence totale de vis de fixation dans le cadran grâce à un système exclusif de maintien par un œillet autour de l’orifice d’entrée de la clé . La concurrence affichait  au moins deux , trois voire quatre têtes de vis pour le moins voyantes et disgracieuses sur ses cadrans .

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s