Boîtes pièces détachées de rechange Jaz circa 1921 à 1935

boîte ancienne (4)Boîte en carton pour pièces détachées de rechange Jaz . L’adresse du 7 avenue du Président Wilson à Puteaux , nous permet de dater cette boîte d’avant 1936 puisque la domiciliation de l’usine CIMH , Compagnie Industrielle de Mécanique Horlogère , change en 1936 pour devenir 46 rue Edouard Vaillant ; Voir notre article l’usine Jaz de Puteaux.  Format longueur 14 cm, largeur 13 cm et hauteur boîte fermée 5,2 cm. Boîte en carton épais de 2,2mm , les cloisons intérieures ont 3 mm. Le carton est recouvert de papier bleu sombre . Très belle finition pour une boîte à pièces détachées et de construction solide.boîte ancienne (5)Nos remerciements les plus chaleureux à notre ami , correspondant en Alsace et collectionneur , Mariano MACOR pour ses photos .boîte ancienne (1)boîte ancienne (3)boîte ancienne (2)boîte ancienne (6)variante espagnolevariante de cette boîte

Waterman réveil par Jaz

waterman_111330[1]Waterman , réveil par Jaz, corps en aluminium brossé, existe avec cadran argenté ou cadran noir, aiguilles lumineuses, aiguilles noires, pas de chiffres mais des plots en guise d’index, trotteuse centrale, calibre TM, pile LR6, entre 1973 et 1980. Format longueur 13 cm, profondeur 4,7 cm et hauteur 9,3 cm. Vitre en plexiglas de 6 cm de hauteur. Waterman étant une marque de stylos, ce réveil était vendu en librairie    .waterman_105928[1]Nous remercions notre ami, correspondant en Alsace de Jazlebontemps et collectionneur Mariano Macor, pour les photos de son exemplaire.

waterman_110048[1]waterman_110524[1]Calibre TM et vibreur VE par Jaz; les masses métalliques coniques à droite et à gauche sont juste destinées à assurer la stabilité du réveil.

Existe avec cadran noir, aiguilles blanche et trotteuse rouge

waterman noir et noirCet exemplaire, à corps et cadran noir, a été mis en vente aux enchères, samedi 11 mai 2019, chez Salorges Enchères. Au catalogue, le commissaire – priseur indiquait que le réveil était en plastique noir.

 

Présentoir support pour Jaz de Luxe

support1[1]Présentoir support en métal pour Jaz de Luxe , plaque en verre . Photos courtoisies du collectionneur et correspondant de Jazlebontemps en Alsace , Mariano MACOR .support_avec_BOUSSIC1[1]Avec son BOUSSIC, il semble que Monsieur MACOR ait trouvé le réveil idéal pour ce support : il ne nous apparaît pas que d’autres Jaz de Luxe y trouveraient aussi naturellement leur place.support2[1]support_avec_BOUSSIC2[1]

MERIC 1979

MERIC_79[1]MERIC , petit réveil de voyage , gamme Jaz Quartz , à pile LR6 , corps en aluminium brossé réf. 8999-41 ou métal doré réf. 8999-81 , forme rectangulaire , écran LCD , Made in Hong Kong . Format 12,5 x 4,5 cmmeric jlbt (6)

MERIC-79[1]MERIC dosLa dénomination MERIC avait déjà été attribuée en 1960 .meric jlbt (3)meric jlbt (4)meric jlbt (5)meric jlbt (7)meric jlbt (8)meric jlbt (1)

Antiquités Brocante revue n°255 Janvier 2020 Jaz l’horloger qui swingue

Antiquités Brocante Janvier 2020.jpgLa revue Antiquités Brocante , dans son numéro 255 de Janvier 2020, a consacré un grand article de six pages  Jaz l’horloger qui swingue , que nous ne pouvons reproduire pour des raisons évidentes de copyright . Cette publication à priori nous réjouit d’autant que nous sommes cités , sans toutefois que nous ayons été contactés par l’auteur . Celui-ci  n’y était en rien contraint , évidemment ,  même si cela lui aurait évité quelques petites erreurs . Soyons honnêtes et beaux joueurs , il y en a moins que d’habitude et c’est plutôt bien résumé , toutefois il est de notre devoir de les relever pour nos lecteurs :

Le site alsacien de Jaz lui vient de l’absorption de la SAP , créatrice du calibre AB , bien avant l’acquisition de Japy qui se trouvait dans le territoire de Belfort et dont Jaz n’a pas repris les locaux .

loisic (1)

L’article est fort bien illustré même si on peut regretter le choix de l’assiette la plus laide parmi les plus affreuses et se demander s’il était vraiment nécessaire dans le cadre d’un article généraliste de donner des descriptifs si détaillés sur les réveils reproduits .

Le réveil Bureau qui a été photographié n’est pas doté des bonnes aiguilles .  

La montre incabloc reproduite ne peut dater de 1950 puisque l’article explique que Jaz commence à commercialiser des montres à partir de 1970 , ce qui n’est pas tout à fait juste d’ailleurs et là encore aurait pu être précisé , avec plaisir , par notre ami Stéphane spécialiste du sujet qui aurait donné des images plus représentative de la production Jaz comme l’iconique Derby Swissonic plutôt que la bien médiocre et tardive montre à quartz choisie par l’auteur .

Pour les évaluations des cotes des Jaz à l’achat , le moins que l’on puisse c’est que l’optimisme règne : allez trouver un radio réveil ou même une murale à 10 € … heureusement mais rarement , cela arrive encore sur quelques vide-greniers mais assurément plus à Emmaüs ou sur le Bon Coin , eBay ou Delcampe , bien loin de ce type de tarifs  , hélas..

Renvoyer au livre de Karine Myotte,  Jaz Une histoire d’une marque , est certes une bonne idée puisque cet ouvrage est un remarquable travail , avec très peu de fautes, sauf qu’il est quasi introuvable .

Un collectionneur est mis en avant pour ses 800 modèles , c’est sans doute lui qui a fourni les photographies . On y trouve son portrait , là où on aurait préféré voir sa collection , mais le pauvre n’y est sans doute pour rien . S’y ajoute un petit texte qui explique comment il a constitué son petit musée , à savoir comme tout le monde ou presque , et la précision selon laquelle pour lui  » le must est de les posséder dans leur boîte d’origine «  n’apporte rien à ce lectorat de collectionneurs dont le but est identique quelque soit l’objet recherché . Que ce soit pour un train miniature , une Lampe Berger , un savon ou un briquet , tous souhaitent obtenir l’emballage d’origine , c’est trop évident pour en parler .

Nous sommes surtout étonnés , et peut être même peinés , de n’avoir jamais entendu parler de ce monsieur précédemment , alors que nous répondons à tous les mails , rapidement et avec sérieux . D’autant que notre Facebook est ouvert à tous .

collection jazlebontemps (17)Ce site nous l’avons conçu pour tous les collectionneurs que nous souhaitions fédérer , sans aucune exclusivité , avec lesquels nous correspondons fréquemment car nous souhaitons unir tous les passionnés de réveils Jaz , pour lesquels nous avons créé une rubrique spécifique . Elle démontre qu’il y en a bien d’autres , qui ont d’ailleurs pour certains bien plus que 800 pièces , à commencer par la nôtre qui dépasse aujourd’hui les 1200 , mais d’autres ont atteint des chiffres tout aussi impressionnants ou une qualité de sélection remarquable avec des pièces rarissimes , à savoir nos amis : Marc Barat , Jean-Stéphane Véga , Jean François Musset , Gérald Stéphan , Serge Bennati , Mariano Macor , Romain Gallardo , Arnaud Lepage , Joël F. , Anthony Lemaître , Sébastien Charles , Jean Pierre Gouat , Alain Lauby , Benoît Noo,  Louis Vermeesch , Mathys Delattre , Christian Valentin , Marie Pia Auschwitzky , Jean Michel Auvray , Rémi Rolland , Fred Ladronze , Julien Zen , Alain Sais , Jessyca Loens , Patricia de Cubzac , Patrick Mendel , Nam Nguon et M-K  Termagazis en Grèce , sans oublier tout le groupe Facebook l’Heure Jaz .

Nous le savons , écrire un article résumant les cent ans d’existence d’une marque aussi importante en quelques pages est une gageure ; néanmoins , cet article nous laisse sur notre faim essentiellement par un manque de recul et une vision un peu trop boutiquière de la collection qui est le propre de ce genre de publications comme vous le constaterez dans  notre article sur le numéro 149 de la Vie du Collectionneur de 1996  . 

Il manque le plus important : pendant des générations le mot Jaz était devenu l’antonomasedu mot réveil , au même titre que Velux remplace fenêtre de toit , Sopalin l’essuie tout . Comme Klennex et Bic , très peu de marques françaises ont atteint ce statut emblématique . On ne disait plus un réveil mais un Jaz comme nous l’avons mis en évidence dans les livres de Frédéric Dard ou Georges Perec par le truchement de la rubrique Jaz et Littérature .

Autre fait historique qui fait la particularité de Jaz : la marque au jaseur boréal est la première entreprise française à devoir , de manière incontestable , son succès grâce à ses publicités dans les salles de cinéma . D’autres marques suivront la voie des salles obscures pour réussir mais plus tard .

Il aurait fallu évoquer les implantations de Jaz au Brésil , en Espagne et en Inde parce que ces délocalisations nous parlent aujourd’hui , c’est tellement d’actualité .

peintricTout aussi historique , le partenariat avec Peter Uhren , son associé allemand , qui est le premier accord de ce type dans le cadre de l’Europe qui ouvrira la voie à l’accord en 1972 entre Renault , Peugeot et Volvo pour le fameux moteur PRV ; nous démontrerons d’ailleurs prochainement qu’il y a de troublants rapprochements à faire entre l’industrie horlogère et automobile avec les mêmes délocalisations , innovations , associations , faillites et  mouvements sociaux  .

Pour revenir à nos apports à l’histoire de Jaz qui ont été omis dans cet article et qui nous semblent pourtant capitaux : nous avons été les premiers à démontrer que Jaz a été fournisseur de nombreuses marques horlogères comme Lancel , Longchamp , Bulova , Lorenz , Acctim , Phinney-Walker , Sarda , etc  .                                                                                                                                                                                                                    Nous avons décrypté la dénomination de plus de 300 Jaz qui avaient un sens plus ou moins cachés , c’est une nouveauté qui aurait pu être évoqué même sans nous l’attribuer.

buildingSaviez vous que c’est Jazlebontemps qui a inventé , en Juillet 2016 , la dénomination aiguilles buildings pour ces aiguilles qui reprennent la silhouette des gratte-ciels et qui dotent souvent les réveils Art Déco . C’est avec fierté que nous constatons que cette nomenclature de notre cru , nous la retrouvons reprise dorénavant par les commissaires priseurs ou autres sites de collectionneurs .

Jaz ce sont aussi des premières mondiales qui ne sont pas évoquées :  SISTRIC  TRANSIC ALPIC et CASTIC sont les premières pendules dans le monde à transistor et à balancier circulaire . Le DRILIC est le premier réveil à transistor 100% électrique . Le calibre CF est le premier mouvement au monde à pile indiquant heure , seconde , jour et date. Les MOIRIC VARTIC , FAMIC , et CERIC  sont les premiers réveils miniaturisés au monde automatique 24 heures par son modulé 100% électrique . trottic-lxLe DIGIC est le premier réveil digital mécanique à fenêtre mobile . Le TROTTIC est sans nul doute le premier réveil au monde équipé d’un mouvement à trotteuse centrale de grande diffusion . Le calibre AB était le seul mouvement à sonnerie limitable à doter des réveils .

Enfin il faut savoir que nous avons , actuellement en construction des sites similaires pour LANCELVEDETTE , HOUR LAVIGNECARTIER , SMI , ROMANET , JAPY période Jaz , BLANGY , UTI /Swiza etc , afin de mieux cerner la place de JAZ face à ses concurrents et surtout écrire une histoire inédite de l’horlogerie française de gros , réveils et pendules donc , et l’inscrire plus largement dans l’histoire industrielle française et européenne du XX° siècle .  

Calibre FD dit à Diapason 1971 à 1976

DIAPASON : Pièce à deux branches vibrant à une fréquence suffisamment stable employée comme résonateur dans les instruments de mesure du temps dits «à diapason».

Principe de fonctionnement : le diapason, alimenté par la pile, vibre à une fréquence de 360 hertz, stabilisée électroniquement par un champ électromagnétique produit par deux bobines , qui fait un léger bourdonnement  caractéristique. diapasonBien avant l’arrivée des montres à quartz dont la précision supplanta l’horlogerie mécanique , la marque américaine BULOVA travailla dans les années 1950 sur une technologie qui permettrait d’augmenter l’autonomie et la précision d’une montre , les deux points faibles des montres mécaniques de l’époque .

1971-72 page 15 Catalogue 1971/1972 page 17 : on constate la fierté de Jaz à présenter son usine -laboratoire où son propre mouvement à diapason , le calibre FD , a été conçu .

Jaz 1971-72 (2) Il est présenté comme l’aboutissement de la technologie de Jaz . Il s’agira pourtant d’un échec commercial et industriel puisque Jaz a doté seulement quatre de ses productions de ce mouvement .

GECIC horloge murale en 1974 , DIAPIC  une autre murale de 1971 à 1974 , BALIC une pendule à poser de 1972 à 1974  , ANGLIC horloge à poser de 1972 à 1976 . Quatre Jaz peu diffusées et qui d’occasion sont bien rarement fonctionnelles . Le numéro de brevet n°1 113 392 du mouvement à diapason de Jaz est mentionné sur les mouvements . Il nous faut développer la genèse du diapason horloger pour comprendre pourquoi Jaz opte pour cette technologie et les raisons de son échec relatif .

breguet tour eiffel détailLa toute première horloge mécanique utilisant un diapason a été fabriquée en 1856 par Louis Clément Breguet  . La même année , il conçoit le premier réseau public d’horloges électriques pour le centre de Lyon . Son nom est en lettres de 70 cm parmi les 72 savants de la Tour Eiffel .

breguet-lqh-tourbillonIl était le petit-fils du célèbre et génial horloger , Abraham Breguet , inventeur du tourbillon entre autres . Voir notre article sur l’histoire des implantations géographiques de Jaz et l’horlogerie occidentale  ( à venir prochainement ) .

lip Electronic On pourrait considérer que l’histoire de l’Accutron commence en 1952 , lorsque Elgin l’américain ou le français Lip présentent leur première montre électrique , la plus grande révolution technologique depuis 150 ans dans l’univers de l’horlogerie . Mais la Lip , dite Electronic , présentée en 1952 ne sera commercialisée qu’en Décembre 1958 .

Elvis HamiltonSi bien qu’elle est précédée par Hamilton qui commercialise , le 3 Janvier 1957,  la première montre électrique : la Ventura . Elle sera portée par Elvis Presley et …

Men in Black…les Men in Black , dont les horloges murales sont des JAZ .

Par montre électrique, il faut entendre une montre mécanique dont le mouvement fonctionne grâce à l’énergie d’une pile bouton de 1,35v . Si ce mode d’alimentation permet une avancée spectaculaire en termes d’autonomie, il n’apporte en revanche aucun progrès en matière de précision par rapport à une montre mécanique classique .

Joseph Bulova ( 1851 +1936 ), immigrant tchèque , ouvre sa propre bijouterie , en 1875 , à Manhattan . Son « rêve américain » se réalise puisque son commerce prospère vite .

Bulova Clock En 1912, il ouvre sa première usine à Bienne en Suisse, destinée entièrement à la production de montres et ajoute à son catalogue des horloges murales sur secteur portant sa signature . Il ne choisit ni Neuchâtel , ni la Chaux de Fonds , ni Locle en raison de la forte hostilité de ces villes horlogères envers la production industrielle de masse ,  opposée à leur tradition artisanale.Omega-Bienne-factory-in-1950Les frères Brandt , pionniers de la production à l’américaine , avaient précédemment été contraints de s’installer à Bienne qui présentait d’ailleurs d’autres avantages , pour leur manufacture Oméga . Lorsque l’un des leurs Louis-Gustave Brandt co-fonde Jaz , il opte évidemment pour le même type de production taylorisée .

page-16-17Bulova , qui opte pour le même modèle de production , s’installe logiquement en voisin . En 1926 , il diffuse à la radio une publicité entendue par des millions d’américains , « At the tone, it’s eight o’clock , Bulova Watch Time », « au bip sonore , il est huit heures «  c’est le premier top sonore radiophonique . En 1928 , il présente en première mondiale une radio qui s’allume automatiquement à l’heure souhaitée , c’est le premier radio-réveil sur secteur . Ses innovations techniques et artistiques le distinguent très vite des autres horlogers et sa notoriété commence à s’accroître .

Dans les années 70 , Bulova fera appel à Jaz pour équiper ses horloges murales .

Max_HetzelBulova confie la riposte à Max Hetzel , un ingénieur bâlois recruté douze plus tôt par sa manufacture suisse , qui pense qu’en ajoutant un transistor au mouvement , il sera possible de créer une montre plus précise .

                                              HETZEL et un Diapason d’horlogerie

Pour accroître encore la précision , il a l’idée de remplacer le balancier par un diapason , une petite pièce métallique constituée de deux branches parallèles , soudées en forme de U et prolongées par une tige . Le diapason est placé entre deux transistors . La dénomination ACCUTRON  s’interprète ainsi : « ACCUracy through ElecTRONic »  soit la « précision grâce à l’électronique ».

Dans cette vidéo , on entend le fameux bourdonnement amplifié , car le diapason vibre à 360 Hz , une fréquence étalonnée supérieure à celle d’un balancier classique .               Une précision inégalée par un calibre mécanique de deux secondes par jour ou d’une minute par mois . Du jamais vu ! Il divise chaque seconde en centaines de parts égales . Le brevet est enregistré en 1953 ,  le prototype est opérationnel en 1954 .Bradley & accutron L’Accutron est présentée officiellement le 10 octobre 1960 par le nouveau président de Bulova , l’ancien général Omar N. Bradley , l’un des principaux chefs de l’armée américaine au cours de la Seconde Guerre mondiale et en Corée , le dernier des généraux cinq étoiles américains .paris_brule_t_il_is_paris_burning_1966_3 Son rôle central dans Paris brûle-t-il est interprété par Glenn Ford . Bradley est le seul homme dans l’Histoire à avoir eu 1,3 millions d’hommes sous son seul commandement .accutronACCUTRON SPACEVIEW : vous noterez le talon d’aiguille en forme de diapason .

Lors de la présentation au public en 1960 , les revendeurs reçurent pour leurs vitrines une montre d’exposition appelé Spaceview = vu de l’espace . Elle ne  disposait pas de cadran mais d’un verre transparent pour que l’on puisse admirer tout le mécanisme dont le fameux diapason . Succès énorme qui induira que de nombreux cadrans de Bulova furent retirés pour laisser apparaître le fameux calibre 214  .

accutron backPour surprendre le futur client de la montre Accutron , Bulova éliminera le remontoir qui est d’habitude sur le côté droit de la montre . Il s’agissait de marquer les esprits en faisant passer le message comme quoi la montre qui fonctionne avec une pile électrique est si précise qu’elle n’a ni besoin de remontoir , ni besoin d’être remise à l’heure . En fait un ingénieux système de mise à l’heure sera développé et installé au dos de la montre , juste à côté de l’emplacement de la pile .

Système sans doute « emprunté « à Lip qui avait déjà commercialisé sa toute première montre électrique R27 avec ce type système de mise à l’heure au verso , dès 1958 .

 

Grâce à cette technologie révolutionnaire , Bulova espère collaborer avec la NASA sur l’ambitieux programme spatial américain en fournissant des instruments Accutron , fort de l’influence du Général Bradley . A l’époque , la NASA ne savait pas comment un mouvement mécanique allait fonctionner dans des conditions de faible gravité . Mais c’est sans compter les tests « massacrants » que l’agence spatiale fait subir en 1964 à toute une série d’horloges candidates : pressions et températures extrêmes , vibrations , chocs , humidité . Et de toutes les montres « torturées », la seule à ne pas s’être arrêtée fut l’Omega Speedmaster et son mouvement mécanique Lemania conçu en 1948 . C’est l’humiliation pour Bradley et Bulova dont le mouvement à diapason Accutron révolutionne pourtant le monde de l’horlogerie.

Bulova Atomic clockBradley  se lance alors dans un lobbying offensif . Il en appelle au Sénat pour que le « Buy American Act », imposant à tout achat gouvernemental d’être américain à 60% minimum , soit appliqué au marché des montres des astronautes et de l’instrumentation des fusées et vaisseaux spatiaux . La parade d’Omega est immédiate . Les boîtiers et les lunettes Speedmaster de la série Nasa seront fabriqués aux Etats-Unis et les mouvements seront assemblés en Suisse . Le Buy American Act est donc respecté .

apollo11 50anniversaryOmega Speedmaster Apollo XI modèle commémoratif 50° anniversaire

L’Omega Speedmaster est donc la montre-bracelet choisie pour partir dans l’espace , les Bulova Accutron sont tout de même les horloges de bord de 46 missions spatiales , dont le programme Apollo . Si bien qu’une Accutron de bord est toujours présente sur la Lune dans le véhicule lunaire abandonné dans la Mer de la Tranquillité par l’équipe d’Apollo XI en 1969 .

Neil Armstrong sera le premier homme à marcher sur la Lune , mais pas le premier à porter une montre sur la Lune. Il avait été contraint de laisser son Oméga Speedmaster à bord du module lunaire , car l’horloge électronique embarquée était tombée en panne lors de l’alunissage et c’était une Bulova …                                                                                                                                                                                            gordon-cooper-faith-7-bulova-accutron-astronaut Toutefois , en 1963 , l’astronaute Gordon Cooper , victime d’un incident électrique à bord de sa capsule pendant la mission Projet Faith 7 , autour de la Terre , est sauvé par son Accutron « Astronaut » personnelle qui lui sert au chronométrage du ré-allumage des moteurs pour revenir sur Terre . GagarinePour l’anecdote , Youri Gagarine lors du premier vol spatial , en 1961,  portait une Sturmanskie , qui deviendra Poljot  ce qui en russe signifie Vol / Flight , que l’on voit nettement sur son bras gauche . Montre à remontage mécanique , dotée d’un calibre 26 par Lip , fournisseur des russes . La cœur de la première montre de l’espace est donc bien français.               Accutron railroad approvedEn 1962 , l’Accutron devient la première montre certifiée pour le personnel des chemins de fer américains . Sa précision permet aux trains de respecter les horaires et surtout d’éviter les collisions qui se produisaient à cause des retards . Ce seront 75 compagnies ferroviaires dans le monde entier qui adopteront également la technologie Accutron.

bulova-lyndon-johnsonEn 1964 , le président américain Johnson fait de l’Accutron le cadeau d’Etat officiel, offert aux personnalités du monde entier , quand  De Gaulle offrait des horloges Cartier. Les horloges Accutron équipent l’avion présidentiel Air Force One ainsi que les aéronefs et navires de l’armée américaine.

Elvis , décidément jamais en retard d’une innovation , et Paul Newman , parmi tant d’autres célébrités , portent une Accuran Astronaut ou Spaceview.

Omega-mega.jpg1973 est l’année où un responsable du service marketing d’Omega a une épiphanie en remarquant , avec une extraordinaire sagacité pour un cadre supérieur gavé de Francs Suisses , que le nom de la marque contient le mot «Méga» , perspicacité qui avait déjà manqué à tous ses prédécesseurs depuis la création de l’enseigne en 1903 par les fils Brandt , famille des co-fondateurs de Jaz . La Foire de Bâle verra donc le lancement à la fois de la «Megasonic» et de la «Megaquartz» parce que lorsqu’on a une bonne idée , il faut l’exploiter à fond … à la Chaux de Fonds . Le MegaSonic 720Hz est un mouvement spécifique à Omega et avait à l’époque la trotteuse la plus fluide de tous les temps . Elle a été aussi conçue par Max Hetzel ,  mais elle fonctionne de manière très différente : un micro-moteur qui , pour faire simple , est un disque de rubis de 1,2 mm parsemé d’aimants lequel est secoué entre deux ressorts de rubis dans une boîte étanche remplie d’huile par le diapason . Cela fait tourner le disque quatre fois par seconde. Ce disque n’est pas directement connecté au train d’engrenages ou à n’importe quelle partie de la montre , mais utilise plutôt un engrenage magnétique pour transmettre son mouvement .  Voyez la vidéo de ce mouvement . C’est une façon merveilleusement folle de construire un mouvement horloger et c’est la revanche ébouriffante de la famille Brandt qui débauche le créateur de L’Accutron , lequel n’a plus qu’à changer de rue pour aller au bureau à Bienne , afin de contourner ses propres brevets pour Oméga .

Il faut tout de même s’interroger sur le lancement simultané de ces deux montres , la Megasonic étant une impasse glorieusement innovante et la Megaquartz étant la première vague d’une révolution horlogère . Sans doute la signature d’une très grande marque qui innove , tout azimut , quitte à se tromper .

Mais l’âge d’or de Bulova a rapidement pris fin avec l’avènement des montres à quartz . Les montres à quartz étaient encore plus précises par rapport à la technologie des diapasons et moins chères : elles vont avoir raison de la technologie à diapason . Toutefois pendant les deux décennies où la méthode du diapason a été utilisée , ces montres étaient les plus précises sur terre et dans l’espace . En 1977 , la production de l’Accutron à diapason est arrêtée , après plus de cinq millions de pièces vendues . Cette date marque également la fin de l’âge d’or de l’histoire de Bulova . La révolution du quartz et l’abandon du calibre à diapason a de sérieuses retombées sociales à Bienne et à Neuchâtel . Le conflit et les grèves engagées alors auront raison des activités de Bulova en Suisse .

Il était nécessaire de décrire l’histoire technologique et commercial du diapason en horlogerie pour comprendre dans quel contexte Jaz produit le sien en 1972 . D’évidence c’est aussi tard qu’Oméga , donc trop tard puisque le quartz pointe déjà son nez et qu’en outre il faut développer des brevets spécifiques dans un domaine que Jaz ignore .

En outre les prix des quatre diapasons , en haut , sont plus élevés que des pièces comparables de la gamme Jaz de la même année , ci-dessous .

Jaz Actualites n°53 1965 page 1 Jaz Actualités n°53 1965 page 1 : court extrait d’un page entière consacrée par Paul Nicolas aux réticences des horlogers affiliés envers l’horlogerie électrique , qui en 1965 se limitait pourtant aux transistors . C’est là , sans doute , un des principaux freins à la technologie du diapason qui faisait peur à beaucoup d’horlogers , lesquels n’y étaient pas formés . N’oublions pas que les horlogers étaient prescripteurs envers leur clientèle de particuliers .  Il suffisait que l’horloger n’en n’intègre pas dans son stock ou ne les montre pas sur catalogue . Les notices d’entretien et de réglages , ci-après ne sont effectivement pas vraiment destinées à rassurer au vue de leur complexité  . Ci-dessous ces documents appartenant à la collection de Mariano Macor . Il s’agit probablement du bon à tirer du chapitre XXIV , consacré au Calibre FD . calibre diapason001calibre diapason002calibre diapason003calibre diapason004calibre diapason005calibre diapason006calibre diapason007calibre diapason008calibre diapason009

Le petit cache blanc qui dissimule le bouton de changement d’heure et celui de lancement du mouvement , porte le numéro de brevet n°1 113 932 du mouvement à diapason .

Prototype aux poissons

prototype aux poissons.jpgPendule à poser , gamme Jaz Transistor , mouvement électrique à pile LR 14 , non-lumineux ,  licence ATO . La gamme Jaz Transistor s’étend de 1959 à 1974 , large période pour laquelle nous possédons tous les catalogues Jaz existants , pourtant cette belle pendule à poser n’y apparaît pas : il s’agit donc probablement d’un prototype ou d’un modèle réservé à l’export qui serait non-répertorié . Il ne peut s’agir d’un hybride – montage avec des éléments d’une autre marque- puisque ce cadran inédit est spécifique à ce modèle . Il est la propriété de Mariano MACOR , notre correspondant local en Alsace .

Ce décor de poissons nous est familier puisque nous le retrouvons sur les DIRIC dont nous savons , par Monsieur Kopfler , que ces boîtiers étaient fabriqués par une entreprise de Besançon qui ne peut être qu’à l’origine de la conception de ce prototype .

prototype aux poissons cadran 1prototype aux poissons dosprototype aux poissons cadran

LAXIC ou TROCADERO 1966 à 1969

laxic1laxicLAXIC , petit réveil , gamme Jazistor , Jaz Electric , mouvement à pile LR6 , calibre 5AR , licence ATO . Nouveauté du catalogue 1966/67 à la page 13 , référencée 2433-11 . Boîtier intersocle et socle en V tout en métal doré , cadran argent , bouton d’interruption de sonnerie en plastique noir au somment  , chiffres en relief , aiguilles et points lumineux . Format 11,5 x 8 cm . En vente  des catalogues 1966/67 à 1968/69 . Les VONIC , NOVIC et LAXIC sont des déclinaisons esthétiques autour d’une même base  . Notez le changement de logo entre les modèles fabriqués avant et après 1967. Il était nommé Trocadéro à l’export notamment en Belgique .laxic dosdarlic laxic quinzic tonnic , volic , cristic , souric Paris match n° 922 déc 1966publicité pleine page Paris Match n°922 , Déc. 1966  , 34 x 26 cm .Laxic_boite1[1]Mariano MACOR , notre ami et correspondant en région Alsace , est à la tête d’une collection de pièces rares , et de réveils plus communs mais complets avec boîtes d’origine , factures ,  notice , etc. comme ce LAXIC Laxic_boite2[1]Laxic_boite3[1]Laxic_boite4[1]2433-11 cette référence imprimée au tampon , étant bien celle du LAXIC , elle confirme l’identification de cette boîte . Peut visible la date en revanche surtout pour le mois , en revanche le 7 de l’année 1967 se devine .Laxic_boite5[1]Laxic_garantie1[1]Voilà une indication étonnante que celle d’un syndicat OBLIGATOIRE !! C’est une des très nombreuses différences du droit local en Alsace et en Moselle qui représente une spécificité juridique pour les trois départements français du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle. Cette particularité est liée à l’histoire complexe de ces trois départements qui, du fait des annexions successives entre 1871 et 1945, se sont trouvés déconnectés de l’évolution linéaire du droit français. Ce régime juridique conserve un certain nombre de dispositions napoléoniennes, ainsi que d’autres dispositions mises en place par les autorités allemandes lors du deuxième Reich , près de la moitié du droit local tout de même , ainsi que toutes les modifications dont ces dispositions anciennes ont fait l’objet, jusqu’à la période actuelle . Il faudra attendre 2012  pour que l’obligation d’affiliation aux corporations soit censurée par le Conseil constitutionnel dans sa décision 2012-285 du 30 novembre 2012 en raison de l’atteinte de ces dispositions à la liberté d’entreprendre.Laxic_garantie2[1]Laxic_notice1[1]Cette  charmante petite notice est illustrée par le plus fameux des Jazistor , le DRILIC de Monsieur CHARBONNEAUX, transformé en un sympathique personnage .Laxic_notice2[1]Laxic_pub1[1]Laxic_pub2[1]

Publicité belge de Novembre 1967 : comme d’autres Jaz, le LAXIC était rebaptisé à l’export 

FUSIC 1981 à 1984

fusic (1)FUSIC 8994-71

FUSIC , réveil de la gamme Jaz Quartz , mouvement à deux piles boutons LR 44 , affichage à cristaux liquides 24 heures , Made in Japan . Sonnerie à répétition . Eclairage du cadran. Nouveauté du catalogue 1981. La dénomination FUSIC avait déjà été attribuée en 1962 .

Boîtier en plastique , portefeuille , noir et argent réf. 8994-31 ou brun et or réf. 8994-71 , écran LCD . Dimensions 8,5 x 6 x 7 cm .FUSIC_8994-31_ouvert[1]Version 8994-31 noir et argent . Collection Mariano MACOR FUSIC_8994-31_fermé[1]FUSIC_8994-71_dessous[1]

fusic 1984FUSIC 8982-41 brun et or                                                                                                                                                                                                                                                 Il est remplacé en 1984 par deux modèles très similaires :  réf. 8982-41 pour la version brun et or et 8982-61 pour celle noir et argent .fusic (4)FUSIC 8994-71 de 1981 à gauche                                FUSIC 8982-41 de 1984 à droite

Son nom FUSIC  a déjà été employé en 1962 pour un réveil mécanique .notice_fusic1[1]Notice du FUSIC imprimée au Japon : on notera que la rédaction du texte est visiblement une traduction , plus ou moins laborieuse , d’un texte japonais notice_fusic2[1]1982 HBJO de France n°3 Janvier Février 1982HBJO de France n°3 Janvier Février 1982 . Publicité réservée aux professionnels publiée dans la revue spécialisée , Horlogers Bijoutiers Joailliers et Orfèvres de France .garantie_fusic1[1]garantie_fusic2[1]Garantie du FUSIC FUSIC_ORIENT[1]FUSIC_ORIENT[2] Version du FUSIC pour la marque Orient ; on notera que l’origine du réveil est assumé avec le mot Japan en façade contrairement aux versions Jaz .

PHOTIC / LODIC 1980 à 1983

 

PHOTIC_80_83[1]PHOTIC , réveil de la gamme JAZ Quartz , mouvement à deux piles bouton LR44 , calibre LCD affichage à cristaux liquides sur 24 heures . Nouveauté du catalogue 1980 à la page 5 . photicBoîtier en plastique , portefeuille , à droite emplacement photo à l’origine de son nom  , façade argentée réf. 8996-41 , écran LCD. Dimensions 7 x 8 cm . Vendu avec sa housse de protection.

En 1983 on le retrouve sous le nom de LODIC , couleur écaille brun, réf. 8987-41 . Sonnerie mélodie.

En 1984 il est remplacé par un modèle sans nom, référencé 8981-41/61 (noir et argent ou brun et or) avec une option éclairage cadran et sonnerie à répétition . Le nom de PHOTIC avait déjà été employé en 1948 .PHOTIC_vue1[1]Photos courtoisies du correspondant de Jazlebontemps en Alsace , Mariano MACORPHOTIC_vue2[1]PHOTIC_int[1]Mouvement NEC made in JapanPHOTIC_boite1[1]Collection Mariano MACOR . Boîte dédiée du PHOTIC reproduisant sa façadePHOTIC_boite2[1]PHOTIC_boite3[1]PHOTIC_boite5[1]