MODIC à répétition 1926 à 1934

modic Mars 1926 à répétition (14)MODIC à répétition , grand réveil rond , corps en métal chromé , mouvement mécanique , calibre 3D , vitre en verre légèrement bombée , bélière basse , arrêt de sonnerie au sommet , aiguilles cathédrales , mention CIMH Paris au bas du cadran , aiguilles et chiffres lumineux , diamètre 9,5 cm , poids 420 gr . Consultez notre article sur les MODIC . Ces pieds se terminant par des boules sont spécifiques aux MODIC . modic Mars 1926 à répétition dos.jpgDe dos , rien ne distingue un MODIC de base doté du calibre 1D de ce MODIC à répétition à calibre 3D , hormis la tirette au sommet sous la bélière . Avant guerre les gros réveils ronds CLASSIC , REPLIC , CLUB et MODIC étaient déclinés en version à répétition , sans que cela soit signalé par une mention répétition au cadran .modic Mars 1926 à répétition (1)les chiffres 3-26 , frappés à froid sur le battant du marteau de sonnerie, 3=trimestre 26= 1926.

 

La fonction Répétition de sonnerie peut se débrayer en poussant la tirette sur Continumodic Mars 1926 à répétition (2)le cache poussière A est fixé sur la platine du mouvement B par quatre écrous a+b+c+dmodic Mars 1926 à répétition (4)calibre 3Dmodic Mars 1926 à répétition (3)modic Mars 1926 à répétition (8)vue éclatée du MODIC à répétition .

Réveil cadre 1939

1939 non identifieGrand réveil , mouvement mécanique , calibre J , non-lumineux  , référencé n°2302  . Boîtier carré en métal peint , chevalet . Mention Made in France .  Format 12 x 12 cm , poids 375 gr .1939 chevalet dos

1939 tranche droite.jpg

Ce cadran avec cette combinaison d’aiguilles sera réutilisé sur un réveil en 1943

Boîte d’origine box matches numbers 2304Ne possédant pas de catalogues de 1939 , nous ignorons sa dénomination ; en revanche grâce à sa boîte d’origine sa référence nous est connue . La mention blanc signifie cadran blanc , comprendre non-lumineux  .comparaison de taille trupliccomparaison de taille avec un réveil classique .

Grande plaque émaillée circa 1925

Grande plaque émaillé Jaz , modèle de rue , tôle émaillée, format 135 x 21 cm. Le réveil reproduit est le second Jaz , un REPLIC non lumineux et la mention réveil de précision est le slogan initial de la marque en 1921 .

Cette plaque non standard n’était pas fournie par Jaz , il s’agit d’une commande spéciale d’un horloger en fonction de la configuration spécifique de sa boutique . Elle devait être accrochée le long d’une porte ou au coin d’un mur, sur la façade de l’horlogerie.

horloge murale export 1962 / Japy 85

murale exportHorloge murale , gamme Jaz Transistor et gamme Jaz Electric , mouvement à transistor , pile LR20 , calibre 4 AN daté de 1962 . Corps et cadran en plastique beige , chiffres dorés en relief , lunette en métal rouge , vitre bombée en plexiglas  . Diamètre 24 cm , poids 420 gr sans la pile . Cette horloge est absente des catalogues 1962 ou 1963 où elle devrait apparaître , elle était uniquement destinée à l’export ; nous l’avons d’ailleurs acquis à l’étranger . En fait elle se trouve dans les catalogues 1962/63 mais dans la section Japy à la page 24 , sous la référence Japy 85 .img_2189 (copier)Les GUTIC et CLAUSIC , contemporaines de cette horloge , affichent le même double estampillage au cadran :  transistor et Jaz Electric . Toutefois en France sous le nom transistor , on retrouve la mention légale impérative Licence ATO ; il semble que celle ci ne soit pas obligatoire en Angleterre d’où cette horloge provient . horloge export trancheCette pendule présente une caractéristique unique chez Jaz : elle est très nettement moins épaisse en bas  , à savoir 6 cm , que dans sa partie supérieure où elle atteint 12 cm . On retrouve cette particularité sur d’autres marques , comme Vedette ,  mais jamais aussi prononcée ; cela présente l’avantage , si l’horloge est placée très en hauteur de corriger les problèmes de parallaxe pour un observateur placé plus bas puisque le cadran est incliné face à lui ; en outre ,  la lunette rouge en métal est plus large en haut en forme de casquette afin de minimiser les reflets lumineux sur le cadran .horloge export dosLe calibre 4 AN nécessite une pile LR20 simplement tenue par les deux pattes de connexionhorloge export face

CHEVRIC 1959 à 1960

chevric 1959 60

CHEVRIC , petit réveil , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AB , 7 pierres , échappement à ancre , à sonnerie limitable . Nouveauté du catalogue 1959/60 à la page 7 , référencée 736-11 . Boîtier en métal façon or , côtés en métal noir , cadran argenté , vitre en verre plat , huit chiffres et quatre index en relief , lumineux . Format 6,5 x 8 cm . Le CHEVRIC n’est disponible qu’au catalogue 1959/60. Son design très particulier , avec ses grandes joues noires , inspirera le MERIC en 1960, le PESIC en 1963 puis le LETIC  en 1965 . L’étymologie de cette dénomination de CHEVRIC peut sembler étrange si l’on pense aux caprins , en revanche le rapprochement avec l’appareil de levage nommé chèvre et les flancs de ce réveil est visuellement évident .

 

Réveil non-identifié 1948

ladic inconnu (1)Réveil , mouvement mécanique , aiguilles et barrettes  lumineuses ,  calibre J , format 8,3 x 7 cm , poids  225 gr , hors tarifs et catalogues , non répertorié . Nous avons reproduit ce petit réveil dans l’article des LADIC parce qu’il partage avec ce modèle contemporain beaucoup de points communs : calibre , format , pied , etc .sauf la lunette et le cadran rond .ladic inconnu dos

Réveil non-identifié (1943)

non-identifié (5)Grand réveil de bureau , mouvement mécanique , calibre J en durilium daté en creux 1943 , socle en Bakélite , boules en bois , cadre métal , aiguilles et chiffres  lumineux  , vitre en verre plat . Socle de 21,5 cm de long , hauteur du réveil 13,5 cm ; poids 380 gr .non-identifié (2)Ce grand réveil n’apparaît pas au catalogue de  1942 ni au tarif F.A. de 1943 de Septembre 1943 , néanmoins son calibre J de 1943 en durilium et son boîtier au décor de boules en bois peints sont typiquement des productions de guerre comme les DAMIC qui , sous régime de restrictions strictes des métaux , font appel au bois qui est moins contingenté par l’occupant , comme ses contemporains le CORSIC et le GRADIC qui sont en bois laqué et frêne verni . Même souci  de pénurie dans le catalogue 1943  pour les TORIC et MARBRIC qui eux sont en pierre et marbre tout autant que les DANSIC et GRAVIC  conçus en verre et plexiglas . Ce cadran avec cette combinaison d’aiguilles avait déjà été emplyé par Jaz pour le réveil 2302 en 1939 .non-identifié (3)

BROSSIC 1967 à 1970

brossic 1967BROSSIC , petit réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre J . Nouveauté du catalogue 1967/68 à la page 3, réf. 543-11 . Boîtier et socle façon or, « finition diamant » , cadran argenté , vitre en verre bombé , chiffres romains et aiguilles noirs , aiguilles et points lumineux . Diamètre 6,5 cm .

On le trouve disponible dans le catalogue 1969-70 pour la dernière fois .

Son nom sera réemployé en 1978 pour un autre petit réveil.

CUBIC cubiste 1931

cubic 1931 cubiste (4)CUBIC , petit réveil de Luxe , mouvement mécanique , calibre E . Daté sur la patine du calibre de 1931  . Corps en métal chromé , version non lumineuse , aiguilles building ,  socle en Jazolite . Format 58 x 58 mm .cubic 1931 cubiste (3)En 1931 le CUBIC fait l’objet d’une audacieuse variante  » cubiste » où les chiffres sont remplacés par des index carrés . Dès lors sa dénomination CUBIC se justifie doublement .Jaz Cubic modernisteil était présenté , en option , en écrin chapelle .cubic cubiste 1931 (dosComme sur les CUBIC n°312 et n°313 son gong était fixé sur le dos . cubic cubiste lx (1)Version  lumineusecubic cubiste lx (2)Le CUBIC a fait l’objet de nombreuses déclinaisons : CUBIC n° 336 et n°337 Art Déco , CUBIC n°302 ,  CUBIC peintures craquelées ,  CUBIC n°308 , CUBIC n°309

COQUIC 1950

titaCOQUIC , réveil , gamme des Jaz à Tirage Limité  , mouvement mécanique , calibre 4J , 11 pierres  . Référencée797-10 . Boîtier et socle en bronze massif , poids 0,840 kg  , vitre sertie en verre biseauté ,  non-lumineux . Format 13,2 x 12,5 cm . coquicAbsent des  catalogues et tarifs français , l’identification du COQUIC n’a été possible que par cette fiche extraite d’un catalogue de 1950 destiné au marché belge auquel sa commercialisation était apparemment limitée . ( le poids mentionné est de 740 gr mais nous en possédons deux rares exemplaires qui pèsent chacun 840 gr , il s’agit donc probablement d’une erreur ) . Vous noterez également qu’ elle arbore sur l’illustration les mêmes aiguilles que sa cousine la DROPIC  , celle du réveil est étrangement absente , mais que nos exemplaires sont équipées d’autres aiguilles .Sur cette fiche , la mention modèle de luxe , bien que justifiée , ne fait pas entrer pour autant  le COQUIC dans la catégorie Jaz de Luxe parce qu’il y aurait le logo correspondant reproduit sur son cadran . En revanche , en raison de sa qualité , de l’extrême briéveté de sa production , de sa rareté mais surtout du calibre employé, nous la classons parmi les Jaz à Tirage Limité : effectivement le calibre 4J n’est attribué qu’à des réveils de cette catégorie . D’ailleurs on reconnait le cadran et les aiguilles du ROULIC , nouveauté de cette catégorie en cette même année 1950 .

Contrairement à la DROPIC , qui est présente au même catalogue belge et affiche de nombreuses similitudes avec elle , la COQUIC n’est pas signée au dos ; toutefois elle est tellement caractéristique de son style – plus d’ailleurs que la DROPIC – que nous n’hésitons pas à l’attribuer à Tita TERRISSE . Est il besoin de préciser que sa dénomination trouve son origine dans sa forme de coquille  ?