PUBLIC (1938 à 1940)

PUBLIC , réveil de la gamme des Gros Jaz , mouvement mécanique , sans bélière , vitre en verre bombé , calibre Dnon-lumineux .

Présenté dans un communiqué réservé aux horlogers, daté du 14 octobre 1938 , comme étant le réveil de tout le monde , dès lors l’origine de sa dénomination PUBLIC devient limpide . Boîtier en métal peint , couleur beige , sans bélière , arrêt de sonnerie au sommet . Diamètre 9,5 cm . Existe en version lumineuse .public 1938 pub.jpg publicité 1938 , format 15 x 11, 5 cm ; l’accent est clairement mis sur l’accessibilité du prix public bleu 1940Ce modèle du  PUBLIC de 1940 à fait l’objet d’une évolution avec l’acquisition d’une bélière étroite et un cadran lumineux un peu enrichi . public bleu 1940 dosNéanmoins le dos reste reconnaissable avec ce gros bouton pour l’alarme . public bleu 1940 clefsLes clefs évidées sont typiques de cette période .public bleu 1940 dos nu Mais la particularité du PUBLIC , par rapport aux autres réveils ronds de Jaz , apparaît en enlevant clefs et dos afin que l’absence de vis de fixation du dos devienne une évidence . public bleu 1940 emboitage Caractéristique unique à cette période  , le dos du PUBLIC est emboîté . Attention en introduisant un tournevis pour l’ouverture , le balancier n’est pas loin derrière . public bleu 1940  sonnerie.jpg Le marteau , qui se trouve d’ordinaire sur le côté du calibre pour frapper le dos-cloche au bord , est  déplacé vers le centre et à l’extérieur des platines pour venir frapper un ergot fixé sur la face intérieur du dos- cloche . Boîtier et dos ainsi emboîtés ne font qu’un , si bien que la sonnerie est tonitruante !

Le PUBLIC est décidément hors normes puisque la date n’est pas frappé comme d’habitude sur le marteau mais au dos du cadran . La platine du calibre D – étrangement frappé X – n’est pas en laiton doré mais en alliage blanc , mais il s’agit là d’une caractéristique des mouvements produits pendant la guerre en raison des restrictions                                                                                                                                                                    La dénomination PUBLIC sera réattribuée à une horloge murale en 1975 .

BOSIC 1983 à 1985

BOSIC , petit réveil électrique à quartz de la gamme Jaz Quartz , mouvement à pile . Nouveauté du catalogue 1983 . Boîtier en plastique , aiguilles et points lumineux , trotteuse centrale . Deux  modèles disponibles : beige à cadran façon bois foncé  réf. 8110-21 ; brun à cadran façon bois clair  réf. 8110-81 . Format 9 x 8 x 4,5 cm.

En 1985 pour sa dernière année de disponibilité , il porte les références 4008 et 4009.

CERLIC 1982 à 1986

cerlic face

CERLIC , horloge murale de la gamme Jaz Quartz , mouvement à quartz , pile LR6 , calibre MAK . Nouveauté dans le catalogue de 1982-83 à la page 15 , référencée 7129-40 pour le modèle blanc/noir à cadran blanc et 7129-40 pour le modèle brun/beige à cadran noir . Boîtier en plastique , vitre en plexiglas plat , trotteuse centrale . Diamètre 29,5 cm , poids 565 gr sans la pile . Mentions au dos en relief FRANCE clock assembled in France et Mention FRANCE imprimée en bas du cadran + JAZ PARIS c’est beaucoup insister – trop sans doute – sur l’origine française de cette horloge .

 

En 1983 le modèle à cadran noir et remplacé par un modèle à cadran brun , réf. 7129-80.

cerlic doscerlic cadrancerlic assembled in FranceSeul le modèle à cadran blanc est encore disponible en 1985 , avec la référence 6308 , puis disparaît en 1987.

BILLIC 1982 à 1985

billic 82.jpg

BILLIC , horloge murale de la gamme Jaz Quartz , mouvement à quartz , pile LR6 , calibre MAK . Nouveauté du catalogue de 1982 à la page 30 . Boîtier en matière plastique moulée , chiffres romains , trotteuse centrale . Diamètre 21,5 cm .

Deux modèles disponibles : noir à cadran façon argent réf. 7163-40 et brun à cadran façon or réf. 7163-80 . Une troisième version apparaît uniquement en 1983 : beige à cadran brun et  index à la place des chiffres réf. 7163-70.

En 1985 seule la version 7163-40 reste disponible sous la seule référence 6318 perdant son nom au passage .

Elle n’est plus disponible en 1986.

LENTIC 1937 à (1939)

lentic coteLENTIC vert deux tons réf. 8202                                                                                                                                                                                                                                          LENTIC , horloge murale , œil de bœuf , mouvement mécanique à clé amovible , calibre 4G , autonomie 8 jours . Boîtier en métal chromé ou émaillé , vitre plate en verre , aiguilles buildings .                                                                                                                                                                                                                                                                                  lenticNouveauté du catalogue 1937 à la page 10 : trois modèles disponibles : chromée n°8200 ; émaillée vert n°8202 ; émaillée beige n°8204 . Diamètre 30 cm , poids 3,428 kg  .                                                                                                                                                             Quatre versions disponible au tarif F 178 du 15 Avril 1939 : chromé n°8200 , prix 300 fr ; vert deux tons n°8202 , prix 275 fr ; beige deux tons n°8204 , prix 275 fr ; tout ivoire n°8206 , prix 275 fr .

épaisseur 6,5 cm , diamètre de la vitre 20 cm

C’est ainsi que le catalogue de 1937 vante une capacité peu courante de la LENTIC : Lunette démontable en deux pièces facilitant le remplacement du verre                                                                                                                                                                  Cet argument publicitaire et technique nous semble étrange , comme s’il était usuel d’avoir à changer la vitre de sa pendule . En revanche remonter le calibre G devait se faire au moins tous les 8 jours et assez fréquemment régler l’heure , ce qui se fait sur les horloges murales en poussant délicatement l’aiguilles des minutes . Or ce système de hublot , dont la charnière est au sommet , n’est guère pratique . Effectivement il est d’usage , pour voir l’heure dans toute la pièce , de positionner son horloge assez haut  sur le mur ; c’est donc à bout de bras qu’il faut soulever le hublot métallique pour accéder au cadran . Sauf que la vitre plate cerclée d’inox n’étant pas fixée , il faut , lorsque l’on soulève ce hublot d’une main , la maintenir avec l’autre main afin qu’elle ne tombe pas , puis l’enlever pour remonter le mouvement ou modifier l’heure et enfin la repositionner  pour refermer le hublot : opération complexe et peu aisée qui peut conduire à casser la vitre . Dès lors la facilité à changer le verre prend son sens ce qui est pour le moins paradoxal , voire absurde . Les concepteurs de cette horloge seraient ils donc … disons incompétents , pour rester élégant ? Une charnière à III ou IX heures , sur le côté donc , n’est il pas une solution évidente qui sera d’ailleurs utilisée par Jaz sur d’autres pendules murales ?                                                                                                                             Sauf que celles ci étaient dans d’autres matières plus denses , or la LENTIC est constituée d’une tôle relativement légère que le poids du hublot gauchirait ou tordrait irrémédiablement s’il reposait sur une charnière de côté . La charnière au sommet ne présente pas cet inconvénient : CQFD !

Les deux derniers chiffres sur le calibre G indiquent l’année de production en l’occurrence 1937

une petite fenêtre triangulaire de témoin de charge du ressort passe au rouge quand l’horloge doit être remontée

La LENTIC n’est plus en vente pendant la guerre, elle était la première et seule horloge murale  en métal de la gamme Jaz d’avant guerre , les autres étant en céramique , bois ou bakélite :  TERRIC , SEVRIC et APPLIC .  La VISIC est son héritière  en 1948 .

PERLIC 1954

perlic-et-croisicPERLIC , grand réveil ,  gamme des Gros Jaz , mouvement mécanique , calibre 1D . Nouveauté du catalogue 1954 à la page 13 réf. 269-11 . Boîte en Polopaze ivoire , cadran métal à zone des heures lie de vin foncé , vitre en verre plat , arrêt de sonnerie au sommet , sans trotteuse contrairement à son cousin le CROISIC , aiguilles et points lumineux . Format 20 x 17 cm .                                                                                                                                                                  Le PERLIC est la version du CROISIC – à l’arrière plan -en pollopas de couleur perle qui est à l’origine de son nom ; le PERLIC n’est disponible qu’en 1954 . La dénomination PERLIC sera réattribuée en 1968 .

MADRIC 1948 à 1954

Madric 2MADRIC 412-21                                                                                                                  MADRIC , petit réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre J . Boîtier en métal laqué de forme carré , lunette et socle sont en métal doré , chemin de fer à l’intérieur de la zone des heures , mention made in France en bas de cadran , vitre en verre plat biseauté . Format 7,5 x 8 cm . Le MADRIC apparaît pour la première fois en 1948 doté de ce cadran métal exclusif et inédit , à zone des chiffres brune , avec ces chiffres romains superbement décalés .

Quatre versions sont d’abord disponibles : boîtier laqué bordeaux , non-lumineux réf .412-10 ; boîtier laqué bordeaux , aiguilles et chiffres lumineux réf.412-11 ; boîtier laqué ivoire , non-lumineux  réf.412-20 ; boîtier laqué ivoire , aiguilles et chiffres lumineux réf.412-21 .                                                                                                                                                    En Novembre 1950 les modèles non lumineux sont supprimés , seuls les 412-11 et 412-21 restent donc en vente.

Version verte exclusive au marché britannique . Collection Marc Barat ( outre ce bel exemplaire, nous n’en connaissons que deux autres dont un dans la collection de Jazlebontemps .)madricMADRIC 412-21 de 1951                                                                                                    En 1951 , il perd son beau cadran de style néo-Art Déco au profit de ce cadran argenté plus sobre et surtout plus lisible , il adopte des aiguilles phalliques , aiguilles et points qui sont  lumineux . Le boîtier et tout le socle sont dorénavant soit en laiton doré verni , réf.412.59  soit en laqué ivoire pour le boîtier , l’intermédiaire de socle et la lunette en métal  ivoire , réf.412-21 . Le MADRIC apparaît pour la dernière fois au catalogue 1954

pub-jaz-madric-1951-1953

PILIC 1969 à 1973

pilic.JPGPILIC , réveil de voyage de la gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre DV . Nouveauté du catalogue 1969-1970 à la page 4 . Portefeuille gainé cuir , trois couleurs disponibles : beige réf. 1309-11 , rouge réf. 1309-21 ou noir réf. 1309-61 . Cadran en métal argenté et strié , aiguilles Breguet , vitre en plexiglas bombée , aiguilles et points lumineux . Diamètre 8 cm . Épaisseur 3,5 cm.

Le modèle rouge n’est plus disponible dans le catalogue 1972-73.

 

Le PILIC n’est plus du tout disponible en 1974 .Perlic Gendic pilic petric 1969++publicité pleine page Paris Match , 35 x 26 cm .gendic datic silnic pilic pub 1970publicité presse hebdomadaire 1970

 

NIPIC 1964 à 1968

nipicNIPIC 1126-61 rouge                                                                                                                                                                                                                                                       NIPIC , très grand réveil , gamme des Gros Jaz  , mouvement mécanique , calibre 28U puis 68U . Nouveauté du catalogue 1964/65 à la page 20 . Boîtier en plastique , cadran blanc ou noir , chiffres et index en reliefs dorés , grand bouton rectangulaire d’arrêt de sonnerie au sommet , aiguilles et points lumineux . Format 21,5 x 13 x 6 cm , poids 790 gr .

NIPIC et POSTICNIPIC 1126-41 noir et un POSTIC pour la comparaison de taille                                      Trois couleurs disponibles : noir réf.1126-41 à cadran blanc , rouge réf.1126-61 à cadran blanc  , beige /jaune réf.1126-83 à cadran noir . Format 21 x 31 cm . Tout d’abord équipé du calibre U dans sa version 28 , il sera doté de la version 68 à partir de 1966/67 et il apparaît pour la dernière fois au catalogue 1967/68 .drilic-vinic Le NIPIC , comme le VINIC apparu en même temps dans la même catégorie , adopte l’aspect moderne propre aux nouveaux réveils à transistor du même catalogue 1964/65 , tel le DRILIC dessiné par le célèbre designer Philippe Charbonneaux dont il adopte la forme rectangulaire , le même style de boîtier en plastique de couleurs vives , le même genre de cadran , l’analogie s’étendant même aux aiguilles cunéiformes .nipic-dosToutefois de dos , le NIPIC révèle sa vraie nature avec ses clés de remontage traditionnelle et sa cloche empruntée à un bien classique réveil mécanique . Son boîtier n’est qu’un habile déguisement destiné à donner un coup de jeune aux calibres U apparu en 1953 .NIPIC 1126-41NIPIC 1126-41 noirNipic jaune beige Romain (1)NIPIC 1126-83 crème/jaune à cadran noirNipic jaune beige Romain (2)NIPIC jaune photos courtoisies de Romain GallardoNipic jaune beige Romain (3)

 

 

DUPLIC 1950 à 1954

 

duplic

DUPLIC , réveil de la gamme des Gros Jaz , mouvement mécanique , calibre 18D . Nouveauté du catalogue tarifé FB50 de novembre 1950 à la page 9 . Boîtier matière plastique ivoire , lunette laiton verni incolore , cadran grenat , non-lumineux  réf. 225-10  ou aiguilles et points lumineux  réf. 225-11 . Format 16,5 x 12 cm , poids 400 gr .

 

En 1952 ,  il est proposé en trois couleurs supplémentaires : vert jaspé réf.225-33 ou bordeaux réf. 225-43 et en violine jaspé en 1953 réf. 225-23 avec des cadrans différents  . Le modèle vert n’est plus disponible en 1954 .

DUPLIC 225-23 violine jaspé photos courtoisie de Romain Gallardo .                                                                                                                                                                             Le DUPLIC n’est plus en vente en 1954 . On aperçoit plusieurs fois un DUPLIC dans le film Suivez cet homme de 1953 . Voir la version yougoslave du DUPLIC par INSA .

duplic boîte dosduplic boîteDUPLIC et sa boîte d’origine par le designer Crous-Vidal .boîte duplic 4Le format de cette boîte est adapté au DUPLIC ( 16,5 x 12 cm) et uniquement à lui .duplic réparationnotice de réparation pour le DUPLIC duplic pubpublicité presse , 18,5 x 13,5 cm .duplic pubduplic jazic camic pub.jpgpublicité presse , format 35,5 x 13,5 cm

Le DUPLIC est visible dans le film Mon frangin du Sénégal, de Guy Lacourt, en 1953.