Lumineux LX et Non Lumineux NL aiguilles , chiffres et points .

radiumEn lisant les descriptions des réveils sur ce site , mais également  dans les tarifs ou les catalogues Jaz , les symboles LX ou NL voire les mentions aiguilles et chiffres ou points lumineux peuvent intriguer ou prêter à confusion pour les novices en horlogerie . LX signifie tout simplement lumineux et NL , non lumineux , mais là encore il convient de bien l’entendre comme l’éclaire joliment cette petite anecdote – ci dessous -rapportée dans une Jazette de 1947 .lumineux-non-lumineuxLumineux signifie donc que les aiguilles , les chiffres ou des points sur le cadran sont luminescents , qu’ils émettent une lumière froide visible dans l’obscurité . C’est le Radium qui a été utilisé jusque dans les années 50 dans les peintures destinées à l’horlogerie ou à l’aviation . Découvert par Pierre et Marie Curie , le Radium est utilisé pour la première fois par le Dr Kunz qui avait peint les aiguilles de sa propre montre et déposa un brevet pour ce procédé en 1903 .radium10 La célèbre affaire des irradiées du New Jerzey ou Radium Girls, des ouvrières gravement contaminées en  affinant leurs pinceaux de peinture enrichie au radium en les portant à leur bouche , avait alerté l’opinion dès la fin des années 20 sur ses dangers en cas d’ingestion . Néanmoins il faudra attendre des décennies avant que le Tritium , moins dangereux  ne le remplace , sans doute parce que cela ne représentait aucun danger pour les clients mais seulement pour les ouvriers et à long terme seulement .

 

Il ne faut pas y voir forcément un choix criminel des industriels qui étaient fort du progrès que représentaient la radiothérapie et ne pouvaient imaginer la bombe atomique . Au contraire avant guerre une  croyance dans les pouvoirs miraculeux de la radioactivité s’empare de tous les domaines d’activités : les crèmes , solutions , savons , dentifrices , cures , layettes et même préservatifs enrichis au Radium pullulent !!commande-etiquettes-1926Sur ce rare bon de commande daté de 1926 de la CIMH , on constate que les Jaz étaient déjà proposés en lumineux ou non : CB signifiant cadran blanc donc non lumineux ou CL pour cadran lumineux .

 

Variantes du CHROMIC 1947 : à gauche NL , au centre seuls les chiffres sont LX , à droite chiffres et aiguilles sont LX .                                                                                                                                                                            On le constate sur ces photos ,les cadrans et aiguilles variaient d’aspect suivant les versions , lumineuses ou pas . Il ne s’agissait pas de peindre un cadran ordinaire au radium pour le rendre lumineux , cela impliquait un support et des formes parfois fort différents . Notez que si le Radium est parfaitement blanc à l’origine , il jaunit puis noircit lors de son exposition à l’air libre et à la lumière , ce qui explique son aspect jaune sur les chiffres et aiguilles de nos jours .jaz-radiumA part de ce bref encart laconique et sibyllin , à la fin d’un tarif de 1946 , donc post-Hiroshima , à notre connaissance Jaz n’a jamais communiqué sur la nature de ses produits luminescents et l’on ignore quand exactement a lieu le passage du Radium au Tritium puis sans doute au Strontium . ivan-benel-a-linstitut-curie-1925-png-2Lettre d’Ivan BENEL , fondateur de Jaz , à Madame RAZET , secrétaire du Laboratoire Curie de l’Institut du Radium , datée du 25 Février 1925 ( Fonds Musée CURIE). On y constate combien il est soucieux de la qualité des sels radio-actifs qu’il emploie et de son évidente proximité avec sa correspondante dont il connait les habitudes . Les inscriptions au crayon en bas de page et autour de la signature de BENEL sont les notes sténographiques de la réponse que Léonie RAZET a dicté à son secrétariat .reponse-a-ivan-benelRéponse de Léonie RAZET  à Ivan BENEL datée du 3 Mars 1925 (Fonds Musée Curie) leonie-razetEntourée en rouge Léonie RAZET (1884+1950 ) épouse de Jean Pierre RAZET chimiste et collaborateur des CURIE lors de la visite du Président de la République à l’institut du Radium en Juin 1928. de gauche à droite : Claudius REGAUD . Marie CURIE . Jean PERRIN .Frédéric JOLIOT-CURIE . Irène JOLIOT-CURIE . Gaston DOUMERGUE.                                                                                                                                                                                 A partir des années 50 , pratiquement tous les réveils étaient rendus lumineux par les employés de Jaz , aussi le site de son usine alsacienne a fait l’objet d’une dépollution spécifique lors de sa destruction en 2008. Néanmoins ne jetez pas vos vieux réveils , le danger étaient pour les travailleurs pas le client tant qu’il n’inhale ou n’ingère pas une aiguille ! Les pendules Jaz ne sont jamais luminescentes mais quelques unes sont lumineuses comme la LUMIC .

 

Photos de la démolition de l’usine Jaz de Wintzenheim en 2008

Base de données BASOL sur les sites et sols pollués , dossier 68.00078 ( extraits choisis) Ancien site industriel exploité dans le cadre de la production horlogère JAZ . 

Une tâche de contamination radioactive a été détectée par l’OPRI en 1996 sur le site de l’atelier de peintures luminescentes.
L’enlèvement de la tâche et la pose d’une clôture ont été demandés par arrêté préfectoral du 13/05/98.
Le site est aujourd’hui traité dans l’état actuel de la technique et des infrastructures de stockage de déchets faiblement radioactifs.
Dans le cadre de la réhabilitation du site, un diagnostic de pollution des sols et une EDR ont été réalisés en 2004 et en 2005.
Ces études concluent que les pollutions résiduelles en métaux lourds et en radioactivité induisent un risque sanitaire acceptable pour un usage résidentiel à condition que la voie de transfert par contact direct (contact cutané avec les terres, inhalation de poussières, ingestion de sol) soit supprimée (par imperméabilisation ou apport de terre saine superficiellement).
Cependant, pour un usage de maraîchage, les risques sanitaires sont inacceptables au regard de la circulaire ministérielle du 10/12/1999.claric-1974Un seul réveil Jaz porte à juste titre la mention LUMINEUX sur son cadran , le CLARIC de 1974 . Ce petit réveil est le seul Jaz équipé d’un cadran faiblement rétroéclairé qui permet de lire l’heure la nuit et qui ne consommait que 2 watts . Son nom de CLARIC lui vient bien sûr de cette CLARté produite de nuit .

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s