CUBIC cubiste 1931

cubic 1931 cubiste (4)CUBIC , petit réveil de Luxe , mouvement mécanique , calibre E . Daté sur la patine du calibre de 1931  . Corps en métal chromé , socle en Jazolite . Format 58 x 58 mm .cubic 1931 cubiste (3)En 1931 le CUBIC fait l’objet d’une audacieuse variante  » cubiste » où les chiffres sont remplacés par des index carrés . Dès lors sa dénomination CUBIC se justifie doublement .Jaz Cubic modernisteil était présenté , en option , en écrin chapelle .cubic cubiste 1931 (dosComme sur les CUBIC n°312 et n°313 son gong était fixé sur le dos . Le CUBIC a fait l’objet de nombreuses déclinaisons : CUBIC n° 336 et n°337 Art Déco , CUBIC n°302 ,  CUBIC peintures craquelées ,  CUBIC n°308 , CUBIC n°309

CUBIC n°336 et n°337 ( 1934) à 1935

cubic n°337 (5)CUBIC n° 336 non-lumineux de 1934                                                                                                                                                                    CUBIC n°336 et n°337 , petit réveil , mouvement mécanique ,  calibre E  . Corps en métal chromé à effet miroir et décor géométrique émaillé , cadran  en métal , arrêt de sonnerie au sommet sur base en bakélite  , sans bélière , socle en bakélite . Disponible en lumineux  référencé 337 ou  non-lumineux référencé 336 . Format 58 x 58 mm . cubic n°337 (6)Ce CUBIC est très certainement le réveil plus authentiquement et typiquement de style Art Déco de tous les JAZ . En opposition totale avec les formes organiques et féminines de l’Art Nouveau , il est de ce style dans lequel les lignes droites , les cercles ou les triangles ont été arrangés dynamiquement et des formes réelles ont été remplacées par des formes géométriques pour créer de nouvelles expressions plus techniques et viriles .

Notre CUBIC est à la fois héritier du Cubisme , sans doute à l’origine de sa dénomination , mais aussi du dazzle painting du camouflage des bateaux de la Grande Guerre .

CUBIC n°337catalogue 1934-35 page 4CUBIC n°337 lumineux  extrait du catalogue 1934/35 page 5

Réveil de Luxe mais n’appartenant pas à la catégorie « Jaz de Luxe « qui n’apparaîtra qu’en 1951 . En 1936 ces CUBIC n°336 et n°337 ne sont plus aux catalogues . Voyez les autres versions : CUBIC cubiste ,  CUBIC n°302CUBIC peintures craqueléesCUBIC n°308 , CUBIC n°309 et CUBIC n°312

PORTIC (1934 à 1935)

portic faceportic dos

PORTIC , petit réveil mouvement mécanique, calibre E . Boîtier en métal avec bandes chromées , arrêt de sonnerie au sommet , vitre en verre plat , sonnerie sur gong fixé sur le dos . Deux versions de cadran avec chiffres ou index seront disponibles , déclinées en lumineux ou non-lumineux  . Les chiffres sont en métal et rapportés sur le cadran . Référencé n°351 en version index lumineux . Format 8 x 6,5 cm pour un poids de 450 gr !!

Ce poids important explique la rareté du PORTIC car il est un indice déterminant sur la composition de son boîtier . Son prix est pourtant sensiblement identique aux CUBIC , ses contemporains que l’on trouve en abondance . Ce n’est donc pas son prix qui justifie que l’on en trouve aussi peu et surtout en bien pitoyable état pour la plupart . Le problème est d’évidence dans l’alliage choisi , lequel n’est pas précisé par Jaz . Les exemplaires que nous possédons présentent  les cassures caractéristiques de l’antimoine , le poids du plomb  , les fissures de la peste du zinc et les cloques de la peste de l’étain : assurément un mauvais alliage et un bien mauvais choix . Après guerre Jaz confiera à la fonderie Thécla Delle , ses boîtiers de ce type pour les réaliser en zamac alliage découvert en 1926 qui ne présentait pas ces défauts si le zinc employé était de grande pureté .

Cadran lumineux à chiffres . Comme pour les CUBIC  n°308 de 1929 à 1936 , le gong de sonnerie est fixé sur le dos .

Le VERDIC reprendra sa silhouette , son format et son calibre en 1942 . La dénomination PORTIC sera réattribuée en 1971 et en 1983

CUBIC peintures craquelées (1929 à 1931)

cubic vert ecrinCUBIC , petit réveil  de Luxe , mouvement mécanique , daté en creux 1931 sur la platine du calibre E .  Le CUBIC a été disponible aux catalogues Jaz de 1929 à 1936 dans diverses versions  : CUBIC n°308 , CUBIC n°309 , CUBIC n°312 et CUBIC 1935 .

Le CUBIC est également disponible avec un décor de peinture craquelée décliné en  plusieurs couleurs . Corps en métal au décor de peinture craquelée , cadran métal dit de Luxe , arrêt de sonnerie au sommet servant de fixation pour la bélière , quatre pieds carrés , aiguilles cathédrales pour les modèles lumineux,  aiguilles cubiques pour les modèles non-lumineux, vitre aux bords fortement biseautés , disponible avec aiguilles et chiffres lumineux ou en version non-lumineuse dite « cadran blanc » . Format 58 x 58 mm .cubic vert dessousLe décor de peinture craquelé est appliqué sur les quatre côtés . Pieds , clefs , dos et bélière sont dorés .

L’effet craquelé s’obtient en appliquant en même temps deux produits – peinture , médium , vernis – qui ne sèchent pas à la même vitesse provoquant naturellement ces craquelures : chaque réveil est donc unique dans son aspect .

Réveil de Luxe mais n’appartenant pas à la catégorie « Jaz de Luxe « qui n’apparaîtra qu’en 1951 , ce CUBIC pouvait être vendu dans des écrins spécifiques .

Un écrin type pendulette d’officier était également disponible comme pour ce CUBIC vert de 1929 non lumineux  .cubic craquelé vert et sa boîteToutefois , pour le prix de base , le CUBIC était livré en boîte carton portant imprimé au tampon rouge les caratéristiques principales , en l’occurence CUBIC VERT cadran lumineux .

cubic vert ouvertDans cette version du CUBIC comme sur le CUBIC n°312 , le gong de sonnerie est fixé sur le dos contrairement aux versions n°308 et n°309 .Voyez les autres versions : CUBIC cubiste CUBIC n°302CUBIC n°308 , CUBIC n°309 et CUBIC n°312 et 313 

 

CUBIC n°302 (1935)

cubic bleu 1935CUBIC n°302 émail bleu non-lumineux

CUBIC n°302 , petit réveil , mouvement mécanique , date en creux  sur le calibre E de 1935 . Corps en métal chromé à effet miroir et émail , cadran blanc en métal à zone centrale en creux , arrêt de sonnerie au sommet servant de fixation pour la bélière , 4 pieds carrés rivetés . Existe en émail bleu ou rouge . Disponible en lumineux  ou  non-lumineux . Format 58 x 58 mm .                                                                                                                                                              Réveil de Luxe mais n’appartenant pas à la catégorie « Jaz de Luxe « qui n’apparaîtra qu’en 1951 . Voyez les autres versions : CUBIC cubiste ,  CUBIC peintures craqueléesCUBIC n°308 , CUBIC n°309 et CUBIC n°312 et n° 313

LUCIC 1928 à 1943

 

lucic 1928LUCIC 1928.                                                                                                                                            LUCIC , petit réveil de la gamme Jaz de Luxe , puis gamme des Petits Calibres , mouvement mécanique . D’une fabrication très soignée, les petits réveils JAZ , 30 heures , calibre E possèdent  des pignons taillés , trempés , polis ;  des platines pleines ; un porte-échappement et des barillets indépendants , un échappement empierré . Format 63 x 72 mm , boîtier en Jazolite .

LUCIC n°362 acajou , non-lumineux

Boîte de LUCIC acajou ; la mention au tampon cadran blanc signifie qu’il s’agit d’un modèle non-lumineux.

Lucic 1935                                                    LUCIC n°366 thuya non-lumineux

En 1936 la brochure tarifaire F129 propose trois versions : bakélite acajou , chiffres et aiguilles rouges , réf. 362 en non-lumineux et 363 en lumineux ; bakélite thuya , chiffres et aiguilles verts , réf. 366 en non-lumineux et 367 en  lumineux  ; bakélite granit , chiffres et aiguilles rouges , réf. 368 en non-lumineux et 369 en  lumineux .

Le modèle granit n’est plus disponible en 1937.

lucic 1943lucic boîte recto verso 1943LUCIC 321-11 thuya de 1943 et sa boîte

En 1942  seul le modèle Thuya est proposé , avec écrin réf. 0321-11 ou sans réf. 321-11 . Il est alors équipé d’une lunette émaillée rapportée , d’un cadran métal satiné avec zone émaillée vert clair et chiffres lumineux . Notre exemplaire , neuf de stock bien qu’acquis récemment , a été toujours protégé de la lumière ce qui explique la vivacité du vert de l’émail du cadran qui est en général devenu plus clair avec le temps . lucic calibre

Le calibre est numéroté en creux , les deux derniers chiffres indiquant l’année de fabrication , ici 1935 . Le cadran en carton est fixé au mécanisme par deux clous tordus selon un usage qui va se perpétuer jusqu’aux années 90 en URSS et en Chine . lucic gongComme pour ses contemporains , les CUBIC et JANIC , un gong fixé sur  le dos fait usage de sonnerie .lucic anatomie

JANIC ( 1932 à 1938 )

janic-1JANIC lumineuxen écrin chapelle

janic NL.jpgJANIC non-lumineux                                                                                                                                                                                                                                                          JANIC , petit réveil , mouvement mécanique , calibre E . Présent à la page 9 du catalogue de 1937 . Boîtier en métal chromé , socle en Jazolite marbrée thuya , aiguilles cathédrales pour les versions lumineuses . Existe en non-lumineux  réf. 218 et lumineux réf.219 . Format 9 x 7,5 cm .

Un écrin spécial était disponible en péga bleu ou peau bordeaux .

janic 1932 dosC’est de dos que la ressemblance avec son contemporain le CUBIC paraît la plus évidente , le couvercle arrière étant quasiment similaire avec de chaque côté du bouton central deux boulons de maintien du gong . Les inscriptions incisées en creux , plus ou moins adroitement , correspondent aux dates des interventions des différents horlogers pour l’entretien et la révision du mouvement .

Effectivement de par la taille , la technique et l’esthétique le JANIC est en fait un CUBIC qui n’est pas cubique et c’est bien la seule différence entre eux : ils sont dotés du même calibre E , un gong fixé sur le dos fait office de sonnerie pour ces deux réveils , leurs boîtiers chromés reposent sur un petit socle en bakélite .janic 1932 nlJANIC 1932 non-lumineuxJanic Lumineux faceJANIC 1932 lumineux . Ces deux derniers cadrans en carton , gaufré en creux et striés de lignes argentées et brillantes pour la partie centrale .Janic 1938 lxJANIC 1938 lumineux cadran métal pub-janic-1933Etrangement dans les publicités et les tarifs de 1933 , le JANIC est en vente sans son socle en Jazolite  ,socle qui est pourtant présent en 1932 et de retour après cette date . De ce fait son format s’en ressent et descend à 68 x 62 mm et toujours en 1933 il est disponible , comme le CUBIC , en émail craquelé prune , rouge ou bleu .

CALIBRE E 1928 à 1944

Entre 1919 et 1924 , la toute nouvelle C.I.M.H. a breveté trois calibres: le A , le B et le D. Cependant , ces calibres ne pouvaient servir qu’à équiper de gros modèles . En 1928 l’ingénieur Maurice Georges met au point  calibre E , 30 heures d’autonomie à fonction réveil . Par sa petite dimension , il va permettre à la marque de se lancer dans la production de petits modèles . Après 1944 , lui succédera le calibre 2E aux caractéristiques presque identiques et dont la plupart des pièces pouvaient servir à la réparation du calibre E.

calibre-e-1937-1981à gauche , le calibre E  reproduit à la page 9 du catalogue de 1937 aux côtés des CUBIC , JANIC ou BATIC qu’il animait et à droite , en 1981 , dans « le Guide Jaz Gros Volume » destiné aux horlogers pour le service après vente , 37 ans après son abandon .

BATIC marteau sur cloche                                 CUBIC marteau sur gong

Il existe deux types de marteau pour le calibre E  soit en acier bleui à gauche du calibre , soit à droite sur tige avec battant venant frapper un gong sous forme d’un cercle non fermé .                                                                                                                                                                 Le calibre E est monté dans les CUBIC , LUCIC , JANIC , VERDIC et BATIC .

CUBIC n°308 ( 1929 à 1936)

cubic-308CUBIC n°308 non-lumineux de 1931

 

CUBIC n°308 n-l         en 1931                              en 1933                                  en  1935

CUBIC , petit réveil , mouvement mécanique , calibre E . Présent à la page 5 du Tarif de 1936 . Corps en métal chromé à effet miroir , cadran en métal avec zone centrale en creux , arrêt de sonnerie au sommet servant de fixation pour la bélière , 4 pieds carrés rivetés . Format 58 x 58 mm . Référencée n°308  pour la version non-lumineuse dite  » à cadran blanc » par opposition au n° 309 avec aiguilles et chiffres lumineux . Réveil de Luxe mais n’appartenant pas à la catégorie « Jaz de Luxe « qui n’apparaîtra qu’en 1951 .cubic-309-et-308CUBIC n°309                                                      CUBIC n°308                                                                                                                                                                      La comparaison entre le  CUBIC n° 309  et le CUBIC n° 308 met en évidence la différence entre les versions , lumineuses ou non , qui implique outre des chiffres légèrement dissemblables des aiguilles totalement différentes . On notera que , pour le CUBIC n° 308 de 1931 , une version cubique des aiguilles Breguet a été choisie pour correspondre , comme la bélière et les quatre pieds carrés , à son  style quadrangulaire .cubic-308-dessus-et-dessousEn revanche dessus et dessous étaient parfaitement identiques entre les CUBIC 308 et 309.

Ce CUBIC pouvait être vendu en écrins spécifiques déclinés en trois versions : péga bleu n°15 , péga bordeaux n°16 ou suédine 2 tons n° 24  mais aussi livré en écrin chapelle jaz-cubic-312-face-et-dosCUBIC n°312                                                                                                                                                                     La gamme des CUBIC comprenait également jusqu’en 1936 d’autres petits réveils de même format , même calibre et parfois même cadran comme le CUBIC n°302 mais aussi avec un  socle en bakélite et sans bélière , référencés n°312 et n°313 ( ci-dessus CUBIC n°312) , l’étonnant CUBIC cubiste et enfin les CUBIC à décor de peintures craquelées .

 

Gong sur calibre                                               Gong sur dos

A l’instar de ceux ci , son dos carré vissé touchant le cadre ne permet pas de s’en servir comme cloche pour la sonnerie , c’est donc un gong formé d’un cercle non fermé qui en fait office selon la méthode employée dans nombre de carillons .

 

Gong sur calibre =2 vis                             Gong sur dos =4 vis+ 2 rivets

Mais à la différence de leurs homonymes , ce gong n’est pas fixé sur le dos mais directement sur le mécanisme ; ils sont donc aisés à distinguer même sans les ouvrir : le gong est fixé au dos par deux boulons autour de l’axe central et le dos est lui même maintenu par 4 vis aux angles , en revanche si le gong est fixé sur le mécanisme les deux boulons sont remplacés par les deux vis de maintien du dos et il n’y en a donc pas aux 4 angles .CUBIC 308 ouvert Le gong se fixe aux points A et B  sur la platine , il dissimule le numéro de série gravé en creux mais pas la date ( cercle rouge ) . cubic noirCUBIC n°308 non lumineux de 1933  cubic 308 1935CUBIC n°308 non-lumineux de 1935                                                                                                                                                                  cubic n°308 bis et 309 bisCUBIC n°308 bis /309bis catalogue 1937 page 8                                                                                                                                                                  En 1936 , les CUBIC n°308bis et n°309bis , dotés du même cadran que les 312 , sont ajoutés . En 1937  ne sont plus en vente que les 308bis /309 bis et leurs cousins  n°312 et n°313 à socle en Bakélite . L’origine de son nom vient évidemment de sa forme cubique , il en de même de son homonyme un grand réveil en plastique de couleurs vives , le CUBIC de 1974 .

 

Jaz cubic pubPublicité de presse 1931

CUBIC n°309 (1929 à 1936)

cubic-309CUBIC n°309.                                                                                                                                                     CUBIC , petit réveil , mouvement mécanique , calibre E . Présent à la page 5 du Tarif de 1936 . Corps en métal chromé à effet miroir , cadran Luxe , arrêt de sonnerie au sommet servant de fixation pour la bélière , 4 pieds carrés , aiguilles cathédrales  . Format 58 x 58 mm . Référencé n°309 avec aiguilles et chiffres lumineux pour le modèle ci-dessus . Référencé CUBIC n° 308  en version non-lumineuse dite « cadran blanc ». Réveil de Luxe mais n’appartenant pas à la catégorie « Jaz de Luxe « qui n’apparaîtra qu’en 1951 , ce CUBIC pouvait être vendu en écrins spécifiques déclinés en trois versions : péga bleu n°15 , péga bordeaux n°16 ou suédine 2 tons n° 24 .cubic-dosDe haut en bas et de droite à gauche : calibre E , dos , dessus et dessous . La gamme des CUBIC comprenait également jusqu’en 1936 d’autres petits réveils de même format , même calibre et parfois même cadran mais avec un  socle en bakélite et sans bélière , référencés CUBIC n°312 et n°313 . A l’instar de ceux ci , son dos carré vissé touchant le cadre ne permet pas de s’en servir comme cloche pour la sonnerie , c’est donc un gong formé d’un cercle non fermé qui en fait office selon la méthode employée dans nombre de carillons . Mais à la différence de leurs homonymes , ce gong n’est pas fixé sur le dos mais directement sur le mécanisme . En 1937 ces CUBIC 308 et 309 ne sont plus en vente alors que leurs  » cousins » 312 et 313  à socle en Jazolite sont maintenus . L’origine de son nom vient évidemment de sa forme cubique , il en de même de son homonyme un grand réveil en plastique de couleurs vives , le CUBIC 1974 .