GECIC 1974

gecic (2)

GECIC , pendule murale , mouvement électrique à diapason , calibre FD. Nouveauté du catalogue 1974 à la page 23 , référencée 2902-10 . Boîtier en métal chromé embouti , index sérigraphiés imitant des vis , vitre en plexiglas ,  trotteuse centrale rouge . Format 26 x 26 cm . La GECIC n’est plus disponible en 1975 , année où apparaît son anagramme la CEGIC qui reprend son boîtier et sa vitre en plexiglas .

Le calibre à diapason représentait pour Jaz , à cette époque , un nouveau et réel progrès dans la recherche de la précision en horlogerie.

 

 

BALIC 1972 à 1974

balic

BALIC , pendule à poser , gamme Diapason , mouvement électrique à diapason , calibre FD. Nouveauté du catalogue 1972/73 à la page 2 , référencée 2911-70 . Boîtier en métal doré sur pieds façon or , décor ciselé , trotteuse centrale , non lumineux  . Format 13,5 x 16,5 cm. Elle n’est plus disponible en 1975 . La dénomination BALIC avait déjà été attribué à un réveil de voyage en 1952  et sera réemployée en 1982 pour une horloge murale .

DIAPIC 1971 à 1974

 

DIAPIC , pendule murale , mouvement électrique à diapason , calibre FD. Nouveauté du catalogue 1971/72 à la page 21 , référencée 2901-10 . Boîtier gris  ou rouge/orangé , lunette nickelée , trotteuse centrale . Diamètre 30 cm .  La DIAPIC n’est plus disponible en 1975.

Son nom est de toute évidence inspiré de son calibre à diapason , représentant pour Jaz , à cette époque, un nouveau et réel progrès dans la recherche de la précision en horlogerie .Néanmoins cette expérience restera sans lendemain puisque La DIAPIC est la seule horloge à diapason diffusée par Jaz .

ANGLIC 1972 à 1976

Jaz Anglic (Copier)

ANGLIC , pendule à poser , gamme Diapason , mouvement électrique à diapason , calibre FD. Nouveauté du catalogue 1972/73 à la page 2 , référencée 2910-70 . Corps en métal noir et façon  brillant , chiffres romains sur écoinçons blancs , trotteuse centrale , non lumineux . Format 13 x 21 cm. Apparaît pour la dernière fois au catalogue 1976 .

Sa dénomination ANGLIC lui vient de l’habitude , prise par les antiquaires , de dénommer pendules anglaises toutes  les horloges de table à poignée en guise de bélière