Calibre 800CH dit calibre CH 1968 à 1973

calibre 800 CHMouvement mécanique , d’une autonomie de 8 jours , Swiss Made , échappement à ancre 7 jewels , 7 rubis , ressorts en barillets , deux clefs de remontage . La nomenclature 800 CH de ce calibre est aisément décryptable : 800 pour son autonomie de 8 jours et CH qui correspond à Confœderatio Helvetica , nom de la Confédération Hélvétique en latin , popularisé par les plaques d’immatriculations suisses . export-calibre CH dateles calibres 800CH sont toujours datés en creux sur la platine                                                                                                                                                                                         Le calibre 800 CH fera sa première apparition officielle au catalogue 1971/72 dotant seulement cinq réveils : les BANIC , BRILIC , BRONZIC BULIC et le réveil de voyage BERNIC . Son existence officielle est brève puisqu’en 1974 , tous les réveils 8 jours sont supprimés des catalogues français , les modèles électroniques ayant pris leur place . Il était apparu plus tôt à l’export qu’en France comme en attestent ces deux réveils destinés à l’export en 1968 et 1970 .

Calibre AG 1AG /2AG/ 3AG/4 AG de 1956 à 1963

calibre AG image Jazette 37 juillet 1956 page 2.jpgCalibre AG , mouvement mécanique à clef amovible , d’une autonomie de 8 jours . Il succède à partir de 1956 au calibre G qui avait doté les premières horloges murales de la marque depuis 1936 . Il est le dernier calibre mécanique à équiper des horloges murales jusqu’en 1963 . Dans le catalogue Jaz 1963/64 , il n’y a plus que des pendules murales à transistor .cloisic-cadran-agCalibre AG les deux derniers chiffres sont ceux de l’année de production : ici 1957 . 2 ag bombic-calibre-2agLa variante 1AG , calibre AG de base , dote les horloges murales en plastique ou faïence :  CLOISIC , PAISSIC , TEVIC , JOURIC , ONDIC , MUDIC , VETIC , SOGIC , ROSTIC , STRATIC .                                                                                                         La variante 2AG est destiné aux horloges en tôle : VUSIC , BOMBIC , LAMIC , MISSIC , CAMPIC .                                                                                                                            La variante 3AG se remonte par l’arrière : PENDIC , TRINIC .                                            La variante 4AG à plaque porte mouvement retournée : HUITIC , MONIC , SMOLICNOBLIC .paissic- étanchéitéA et B fixations du calibre sur le boîtier de l’horloge : la particularité du calibre G qui le précéde , était l’absence totale de vis de fixation dans le cadran grâce à un système exclusif de maintien par un œillet autour de l’orifice d’entrée de la clé . La concurrence affichait  au moins deux , trois voire quatre têtes de vis pour le moins voyantes et disgracieuses sur ses cadrans . En cela le calibre AG présente un recul esthétique .        C les horloges murales étant pour la plupart destinées aux cuisines , il convenait de protéger les mouvements des poussières , vapeurs et graisses qui pouvaient entrer par l’orifice du remontage ; Pour obstruer le trou , une rondelle cache poussière – que l’on aperçoit ici –  montée sur ressort s’enfonce lorsque l’on y introduit la clef .                       D ce 8 stylisé dans un cercle rappelle l’autonomie de 8 jours .

Autre technique astucieuse pour assurer l’étanchéité : la patte de fixation pivote pour donner l’accès à la raquette d’avance/recul , elle en assure donc la fermeture .calibre AG texte Jazette 37 juillet 1956 page 2calibre AG suite Jazette 37 juillet 1956 page 3illustrations noir et blanc et textes imprimés , extraits de la Jazette n°37 de Juillet 1956 .Le Guide Jaz fournitures calibre 1AGLe Guide Jaz fournitures calibre 2AG 3AGpages extraites LE GUIDE JAZ fournitures pour réveils et pendulettes circa 1953 à 1958

Calibre G 1934 à 1959

calibre GCalibre G ou 1G : Mouvement mécanique à clef amovible , format 6 x 8 cm. Mouvement d’une autonomie de 8 jours sans fonction réveil , platines pleines ( non-ajourées) , hauteur sur platines : 23,5 mm , pont de barillet , arrêtage à croix de Malte , pignons à fuseaux , porte échappement Roskof indépendant à trois pierres , balancier à pivots , spiral auto-compensateurs ( 14.400 oscillations /heure)  .                                                                                                                                                                                                Quatre variantes existantes :                                                                                                Calibre G ou 1G : il dote douze horloges murales  SARRIC , BOISIC , SOFIC , BERTIC , SEVRIC , SORIC , VISIC , MASSIC , TERRIC , MASSIC , FROMIC  , PRINTIC et une horloge à poser POSIC                                                                                                                                                                                                                        Calibre 3G identique à 1G mais avec voyant indicateur d’armage et remontage démultiplié ,  pour emboîtage moulé qui équipe trois murales  APPLIC 1934  ,  APPLIC 1945 , QUADRIC et trois horloges à poser CADIC  , FANTIC , HOTIC                                                                                                                                                                           Calibre 4G identique à 3G mais pour emboîtage métallique pour deux murales en métal  LENTIC , VISIC                                                                                                                                                                                                                                                Calibre 5G identique à 1G mais avec porte -échappements à 6 pierres ( à partir du 1° mars 1951 c’est lui qui est monté dans les horloges murales Jaz soit 21 au total ) VISIC après 1951 , NEPTIC , PRINTIC après 1951 ,  SPIRIC  , BRETIC , FORMIC ,  RHONIC ,  MURIC , Nafra-Don pub , GRANIC Le Progrès Pub ,  Cognac Pub , ZODIC , CUIDIC , MITRIC ,  CAMPIC ,  LUMIC ,  LIVIC , REXIC , DELFIC LIGNIC  . Ce calibre ne possède plus le témoin de charge des 3G et 4G .cadran cadiccadran de CADIC                                                                                                        Particularité des calibres 3G et 4G  : la petite fenêtre de témoin de réserve de charge ou voyant indicateur d’armage au milieu du 2 de XII heures : lorsque le triangle est rouge il faut remonter le mécanisme . Le 8 au dessus de l’axe central rappelle l’autonomie de 8 jours du calibre G qui n’a pas de fonction réveil .lentic calibre GLes calibres G ne sont pas toujours datés mais lorsque c’est le cas , ce sont les deux derniers chiffres qui indiquent la date , en l’occurrence 37 pour 1937 .horloge-ceramiqueLa particularité des horloges en céramique Jaz , dotées du calibre G , est l’absence totale de vis de fixation dans le cadran grâce à un système exclusif de maintien par un œillet autour de l’orifice d’entrée de la clé . La concurrence affichait  au moins deux , trois voire quatre têtes de vis pour le moins voyantes et disgracieuses sur ses cadrans .                                                                                                                                                 Le calibre AG , qui succède à partir de 1956 au calibre G , ne présente plus cet avantage et nécessite deux vis de fixation en facade .Le Guide Jaz fournitures calibre 1GLe Guide Jaz fournitures calibre 3G 4G 5Gpages extraites LE GUIDE JAZ fournitures pour réveils et pendulettes circa 1953 à 1958

DATIC et PARLIC 1953 à 1955

Jaz Datic faceDATIC , montre de bord pour automobile , mouvement mécanique , calibre K , sans fonction réveil , autonomie 8 jours , échappement à ancre , 11 pierres  , aiguilles et chiffres  lumineux , avec dateur référencée 558-11 , nouveauté du catalogue 1954 à la page 18 . Elle prend la référence 558-21 , en 1955 pour sa dernière année de vente , en adoptant le calibre 9K , diamètre 63 mm .Jaz Datic impairLes jours impairs sont soulignés d’un seul trait Jaz Datic pairLes jours pairs sont encadrés de deux traits

Notre exemplaire arbore encore sur sa vitre les inscriptions explicatives pour la vente qui sont ensuite effacées pour un usage normal .

DATIC de dos et son calibre

panneau-pair-impair Si l’origine de son nom de la DATIC est limpide puisqu’elle indique la date , sa fonction pair /impair l’est moins pour les conducteurs du XIX° siècle : c’est oublier que les principes de stationnement et de verbalisation au milieu du XX° siècle se basaient essentiellement sur une alternance quotidienne qu’on appelait à l’époque stationnement pair-impair , c’est-à-dire que l’on garait son véhicule selon la date , les jours pairs du côté des numéros pairs des maisons et les jours impairs du côté des numéros impairs des maisons . Cela a duré pendant quelques années et chaque matin il y avait problème puisque les véhicules garés la veille du côté réglementaire se retrouvaient le matin en infraction . La date ayant changé , les nouveaux arrivants du jour venaient garer leur véhicule du côté réglementaire … résultat :  on avait régulièrement des voitures stationnées des deux côtés de la rue , celles de la veille et celles du jour, d’où  un imbroglio quotidien : encombrement de la rue , embouteillages et verbalisation forcenée . Cette fonction pair /impair s’avérait donc bien utile avec la DATIC et la PAIRIC sa variante fixée sur porte de boîte à gants pour 4 CV Renault .Jaz Parlic cadran saumon cuvettePARLIC réf.519-13                                                                                                                                                                                       Une version sans dateur de la DATIC était proposée depuis 1953 sous le nom de PARLIC . Son cadran en creux est de couleur saumon , elle est référencée 519-13 et n’est plus au catalogue en 1956 . Voir leur variante pour Citroën la DRIVIC . La dénomination DATIC sera réattribuée en 1969 et de nouveau en 1982 .

Réveil hors catalogue export 1968

swiss made CH facePetit réveil , mouvement mécanique , calibre CH . Cadre et socle en métal doré et brossé , cadran en métal bleu effet de gouttes , vitre plate en plexiglas , aiguilles et points lumineux , pas de chiffres mais des index . Format 9,5 x 8 cm , 380gr . Le chiffre 8 dans un cercle , qui est reproduit au cadran , rappelle l’autonomie de huit jours de ce calibre d’origine suisse , justifiant la mention Swiss Made sous le VI .

SWISS MADE CH 1969 anatomieLa mention SWISS est reportée au dos , les finitions sont de qualités , les matériaux nobles portant le poids de ce petit réveil à 380 gr .

calibre 800 CHLa référence 800 CH de ce calibre , à échappement ancre et 7 pierres , fait évidemment référence à son origine suisse . Daté en creux de 1968 sur le calibre , ce réveil n’apparaît pourtant pas aux catalogues français de cette période . Le calibre 800 CH fera sa première apparition officielle au catalogue 1971/72 dotant les BANIC , BRILIC , BRONZIC , BULIC et le réveil de voyage BERNIC . Mais nous savons par les Jazettes , le journal interne de communication avec les horlogers affiliés , que Jaz testait régulièrement de nouveaux modèles à l’export avant de les introduire ou pas sur le marché français comme par exemple la LORENESE qui ne sera vendue qu’en Italie . Apparemment ce modèle , que nous avons acquis en Angleterre , ne sera pas retenu mais a directement inspiré le BRONZIC avec son décor « minéral »  . En 1974 , tous les réveils 8 jours sont supprimés du catalogue , les modèles électroniques ayant pris leur place . Voir un exemplaire similaire daté de 1970 .

QUADRIC biface 1934/35 tutoriel de démontage

quadric tutoriel (2)Le hublot vitré s’ouvre du côté où le remontage se fait , évidemment . De l’autre côté la vitre est fixe et le cadran n’a ni ouverture de remontage , ni fenêtre triangulaire d’indicateur de réserve . quadric tutoriel (3)Enlevez les aiguilles et les vis qui fixent la plaque de métal du cadran sur le cadre quadric tutoriel (4)Apparaît un cercle de bois percé de deux trous : celui pour la clé de remontage amovible et celui où passent l’axe des aiguilles et le témoin de charge bicolore : blanc/le mouvement est remonté ; rouge/il est temps de réarmer le mécanisme .quadric tutoriel (5)Ces quatre vis libère le hublot fixe de l’autre côté : il s’agit d’un raccourci que nous vous conseillons pour la plupart des opérations courantes ,  le calibre étant fixé sur cette plaque de bois .quadric tutoriel (7)Une tige relie le mécanisme à la vis d’avance / retard quadric tutoriel (11)Le réglage d’avance / retard est reporté sous le cadre . L’horloge étant destinée à être suspendue , son accès est donc aisé .quadric tutoriel (12)Pour sortir le calibre fixé sur sa plaque de bois , il conviendra de faire attention à  ne pas tordre la tige de rappel de l’avance / retardquadric tutoriel (13)Le cadran du côté fixe ne comprend ni fenêtre de réserve , ni trou de remontage . Attention , les aiguilles et leurs rouages sont solidaires de ce cadran .quadric tutoriel (15)Le calibre 3G ne porte aucune mention ; tous les modèles que nous avons eu en mains présentent le même « bricolage  » pour fixer le mécanisme : rustique mais efficace .quadric tutoriel 16En bas la tige de l’avance / retard et en haut le volet bicolore d’indication de réserve .

QUADRIC 1934-1935

quadric  suspendue .jpgQUADRIC , horloge murale en bois , mouvement mécanique à clé amovible , calibre 3G d’une autonomie de 8 jours . Corps en bois , vitre en verre plat , aiguilles type buildings noires , petite fenêtre triangulaire de témoin de charge passant au rouge quand l’horloge doit être remontée , en dessous du XII et au dessus de l’axe central . Format 35 x 32 cm , poids en uniface 3 kg ; poids en biface  5 kg . quadric (8)Recto de la version biface à hublot fixe : ni fenêtre de témoin de charge , ni orifice pour la clef de remontage . quadric dessusVue du dessus : un crochet de chaque côté pour la suspendre

Dans le catalogue de 1934/35 , Jaz affiche clairement la destination de cette horloge proposée en deux versions : uniface ou double face , pour les lieux publics . On peut trouver des QUADRIC arborant le nom d’un horloger sous le XII ou d’un grand magasin comme les Galeries Lafayette  . Elle n’était pas prévue pour être accrochée aux murs mais suspendue par chaîne ( fournie) ou des tiges chromées ce qui , suivant la situation , permettait éventuellement une lecture de l’heure des deux côtés pour la version biface . Voir notre article tutoriel de démontage de la QUADRIC .

AMPLIC n°4802 /4803 (1936 à 1937)

amplic (4)AMPLIC 4802                                                                                                                                             AMPLIC 4802 et 4803 , pendulette Art Déco , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre K , autonomie 8 jours , 11 pierres , sans fonction réveil . Chevalet socle chromé , supports en bakélite , inclinable , vitre en verre biseautée , cadran métal , 4 chiffres et 8 index en relief , mention 8 jours sous le XII , centre en forme de tonneau de métal brossé . Format 20 x 12 cm                                                                                                                                                                   amplic (1)Deux versions disponibles : 4802  non lumineuse dite à cadran blanc ou 4803 lumineuse dite à cadran de Luxe . Présent au tarif d’Août 1936 et au catalogue de l’été 1937 .AMPLIC 1937Les AMPLIC comportaient 3 variantes de cadran déclinés en CB pour Cadran Blanc non- lumineux et CL Cadran de Luxe lumineux . Amplic 4802 étiquette (1)Amplic 4802 étiquette (2)Par chance , notre exemplaire porte encore son étiquette d’origine , blanc signifie que le cadran est non-lumineux . Voyez les articles des AMPLIC 4800/4801 et AMPLIC 4804/4805charmic et amplicOn ne confondra pas les AMPLIC avec le CHARMIC  -dans l’angle à gauche-  qui est un réveil et se distingue donc aisément à sa troisième aiguille au cadran .

AMPLIC n°4804 /4805 (1936 )

amplic (3)amplic (3)AMPLIC 4804                                                                                                                                                                             AMPLIC 4804 et 4805 , pendulette Art Déco , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre K , autonomie 8 jours , 11 pierres , sans fonction réveil . Chevalet socle chromé , supports en bakélite , inclinable , vitre en verre biseautée , cadran métal , chiffres western noirs sérigraphiés , mention 8 jours sous le XII .                                                                                                                                                                   amplic 4805AMPLIC 4805 à aiguilles et chiffres lumineux                                                                                                                                                  Deux versions disponibles : 4804  non lumineuse dite à cadran blanc ou 4805 lumineuse dite à cadran de Luxe .  Format 20 x 12 cm . Seul la version lumineuse 4805 est encore présente au tarif d’Août 1936 et plus au catalogue de l’été 1937 contrairement aux AMPLIC 4800/01 et 4802/03  . amplic (1) AMPLIC 1937Les AMPLIC comportaient 3 variantes de cadran déclinés en CB pour Cadran Blanc non- lumineux et CL Cadran de Luxe lumineux . Voyez les articles des AMPLIC 4800/4801 et AMPLIC 4802/4803 .charmic et amplicOn ne confondra pas les AMPLIC avec le CHARMIC  -dans l’angle à gauche-  qui est un réveil et s’en distingue donc aisément grâce à sa troisième aiguille au cadran .

RECTIC 1962 à 1963

recticRECTIC , réveil de la gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AF , 11 pierres , 11 jewels , autonomie 8 jours , fonction réveil . Nouveauté du catalogue 1962/63 à la page 3 , référencée 816-11 . Boîtier en laiton doré , chapiteau et socle en métal noirs , cadran argent mat , pas de chiffres mais huit index noirs sérigraphiées et quatre index de métal doré en relief et aiguilles façon or ,  non-lumineux , vitre en verre plat . Format 14 x 10,5 cm , poids 545 gr . La dénomination RECTIC sera réattribuée en 1969 et 1980 . Le RECTIC de Luxe n’est disponible qu’au catalogue 1962/63 .retic droitrectic dosrectic dessus