Tita TERRISSE artiste

COQUIC  et DROPIC par Tita TERRISSETita terrisse Jazette_1948_Juin_page_03 extraitextrait Jazette n°17 de Juin 1948                                                                                                                                                                                                                                     Deux ans après cette annonce dans la Jazette n°17 , Jaz diffusait en Belgique la DROPIC  un cartel de bronze qui porte effectivement sa signature au dos . boisic cat belge 1950Le cartel en bois mentionné serait il le BOISIC sorti lui aussi en 1950 ? Ce n’est précisé  nul part et il nous semble un peu trop raide par rapport au reste de sa production même si les rouleaux de parchemin stylisé appartiennent au vocabulaire stylistique de cette artiste . En revanche le COQUIC est d’évidence une des productions de la fée du staff comme on la surnommait avant guerre . Il n’y a pas de biographie connue de Tita TERRISSE qui n’est étrangement pas non plus recensée par le Benezit . Pourtant il suffit de consulter les résultats des grandes salles de ventes et quelques journaux des années 30/40 pour trouver de nombreuses traces de son talent multiforme puisqu’elle est , à la fois , aquarelliste , peintre , décoratrice , sculptrice , staffeuse et illustratrice .

On peut ajouter à son CV la qualité d’étalagiste-décoratrice puisqu’elle réalise ces vitrines pour le joaillier Boucheron

Cette paire de lampes diabolos portent un cachet à son nom , adresse de sa galerie , téléphone et son estampille constituée de deux T croisés

Miroirs et toiles de sa main font aujourd’hui l’objet d’enchères assidues et  témoignent de ses multiples talents .

Ce miroir et ces deux candélabres de 1940 attestent sa proximité avec Serge Roche , le célèbre décorateur que s’arrachaient Coco Chanel et Ali Khan . Elle collabore avec lui en tant que staffeuse et il est parfois difficile de distinguer qui à fait quoi . Face à l’excés de rationalisation de la fin de l’Art Déco , ils sont les tenants d’une réintéprétation du baroque . Le COQUIC est absolument typique de ce style , si particulier et si identifiable , que nous avons pris le parti de l’attribuer à Tita TERRISSE sans grand risque de se tromper .Paix45A1945 Projet pour la fête de la paix par Humbaire, Jean Picard le Doux, Tita Terrisse et Hétrau                                                                                                                                                                                                                                                                        Sculpteurs et architectes exposent, au Salon de l’imagerie en 1945, des projets de décoration de l’Opéra et de son avenue pour la célébration d’éventuelles fêtes de la Paix …qui n’auront jamais lieu malgré les prestigieuses signatures réunies .

André ARBUS en 1937 et Jean JANIN en 1943 sont autant d’autres collaborations qui prouvent que son talent était reconnu par les plus grands noms de l’Art .

Louis Cheronnet et le conservateur du Petit Palais , Raymond Escholier , font allusion dès 1937 à des pendules conçues par TERRISSE qui auront , sans doute , inspiré à Jaz l’initiative heureuse de lui confier deux de ses productions . cb_ci33egroupe

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s