CALIBRE Z pour minuteries 1951-1961

calibre-z-face

Le Calibre Z pour compte-minutes apparaît en 1951 avec le COMTIC.Sans titre 53.jpgIl en existe alors 3 variantes de durée , munies d’une sonnerie. calibre-zComme tous les calibres mécaniques Jaz , le Z et ses variantes sont datés sur le marteau . Toutefois cette date étant inscrite côté face avant , vers le cadran , elle n’est pas aisée à lire si l’on se contente d’ouvrir l’arrière du réveil ou du minuteur .

On le trouve également démuni de sa fonction sonnerie sur le TELIC , compte minutes spécialisé pour calculer le coût d’une communication téléphonique . Il disparaît en 1961 au profit du calibre AZ qui équipe le TEMPIC remplaçant du COMTIC .

COMTIC 1951 à 1961

comtic (2)COMTIC 15 mn à fixer au mur comtic (3)COMTIC 30 mn à poser comtic (1)COMTIC 60 mn à poser comtic 60 et 30COMTIC 60 mn et COMTIC 30 mn d’autonomie

COMTIC , compte-minutes, mouvement mécanique, présenté pour la première fois en 1951, notamment dans la brochure TARIF F.C. 51 du 1° Novembre 1951 , calibre Z . Boîte et fond emboîté peints en blanc , cadran blanc impression noire , index chromé mat , bouton de mise à l’heure en Jazolite noire .

Dans chaque temps de minutage – à savoir 15 , 30 ou 60 minutes – le compte-minutes JAZ se fait en modèle à poser avec pieds nickelés – à gauche -et en modèle à accrocher avec trois  pattes de fixation -à droite .

COMTIC 15 mn et COMTIC 60 mn à pattes de fixation
L’index en métal permet de conserver en mémoire le temps de départ et  facilite la mise à l’heure pour utilisation dans l’obscurité puisqu’il était très utilisé par les photographes amateurs et professionnels pour le développement photographique , activité alors en vogue .

Boîte pour COMTIC portant au dos sa référence 015-10 : le 15 fait allusion à son autonomie et le Z qui précède la référence à son calibre Z : elle contenait donc un COMTIC 15 minutes à poser . L’origine de la dénomination des COMTIC , qui sont des comptes , temps est limpide .

Notice trilingue du COMTIC

comtic Jazette Déc 1951 page 2Il fait l’objet d’une communication spéciale dans la Jazette de décembre 1951 , présenté aux distributeurs comme l’une des grandes nouveauté de la fin de l’année .

 

Les COMTIC  existent en six variétés : 15, 30 ou 60 minutes – calibres 1Z, 2Z ou 3Z – à poser ou à accrocher . Les références sont aisées à décoder :  015-10 pour le 15 mn à poser 015-20 pour la version à fixer ; 030-10 pour le 30 mn à poser et 030-20 pour celui à accrocher et logiquement 060-10 pour le 60 mn à poser et 060-20 pour celui à fixer . Les COMTIC seront commercialisés jusqu’en 1961 pour être remplacé par le TEMPIC .comtic pub 2comtic pub 1952Publicité presse 1952  . Format 18,5 x 13 cm .comtic publicité 1952Publicité presse 1952 dessins par J. BYDO . Format 18,5 x 13 cm .comtic pub 1957Publicité presse 1957 . Format 18,5 x 13 cm . Ces publicités démontrent que le succès des COMTIC est lié à la modernisation des cuisines , particulièrement avec les ventes de l’autocuiseur de SEN la « Super-Cocotte »inventée en 1953 et diffusée en 1960 à 500.000 exemplaires qui induisait des temps de cuisson longs , mais aussi des professionnels tels que les coiffeurs , les chimistes , les photographes , etc … enfin c’est ce que veulent faire croire ces « réclames » . La clientèle était plus probablement les photographes amateurs qui développaient chez eux leurs pellicules avec une cuve Paterson et les élégantes qui utilisaient Belle Color de l’Oréal , apparu en 1960  : un des tout premiers shampoings colorants qui  joue un rôle primordial dans le développement du marché de la coloration à domicile . En 1966 son célèbre successeur , le kit colorant Récital , sera sans doute pour beaucoup dans le succès du  TEMPIC  faisant passer les minuteurs Jaz de la cuisine à la salle de bain .