BALIC 1952 à 1956

balic vert droitBALIC 759-41                                                                                                                                                                   BALIC , réveil de voyage , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AB , 7 pierres , échappement à ancre , à sonnerie limitable . Nouveauté présentée dans la Jazette d’octobre 1952 . Boîtier et porte avant faisant office de socle gainées de cuir , cadran argenté , vitre en verre biseauté sertie dans la lunette en métal doré , aiguilles phalliques , aiguilles et chiffres lumineux  . Format 7,5 x 10 cm ,épaisseur 3 cm . balicBALIC  759-21 .                                                                                                                                                        Trois variantes disponibles : maroquin rouge réf.759-21 ou maroquin bleu réf. 759-31 et maroquin vert réf.759-41  , cette dernière version est supprimée en 1953 . Le nom de BALIC  sera réattribué en 1972  et en 1982 .balic dosAu dos , on reconnaît la cloche commune à tous les calibres AB avec l’index pour limiter la sonnerie graduée : STOP / 5 / 20 .

balic vertL’arrêt de sonnerie est déporté sur le côté balic vert dosCe déport de l’arrêt de sonnerie sur le côté explique la rotation de 45° du calibre par rapport aux réveils dont l’arrêt de sonnerie est au sommet .balic dos vertbalic ferme

pub-balic-plaisir-de-francePublicité presse 1953 . Papier , pleine page , format 31,5 x 23,5 cm , issue de la revue mensuelle « Réalités ». Dessin par J.BYDO . Modèles reproduits GAPIC , COTIC , LANDIC et BALIC . Bien connu par ses publicités pour le Rhum Rocroy , Darbel et  Martini , BYDO avait déjà illustré la publicité de la ROULIC pour Jaz en 1950 et l’EMPIC en 1952 . Ces réveils de Luxe  correspondaient parfaitement au lectorat de Réalités qui était la revue illustrée la plus influente et la plus lue entre les années 1950 et 1970 . Avec son dos carré , son impression en quadrichromie , d’un prix élevé – 590 francs en 1956 –  Réalités  accordait une large place à la photographie , une grande importance au choix des couvertures et à la qualité de ses encarts publicitaires .landic balic coticDéclinaison simplifiée pour le Reader’s Digest , par Bydo lui même , de son travail pour Réalités . Format 18,5 x 13,5 cm . balic landic colmic cotic pub bydopublicité par Bydosapic cotic balic pub 1957publicité 1956/57 format 23,5 x 9 cm

BLAISIC 1950 à 1953

blaisic BLAISIC , réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre 1J . Nouveauté du catalogue de Novembre 1950 . Boîtier et lunette en métal doré , cadran métal argenté . Format 7,2 x 7,2 cm , poids 220 gr . Existe en version avec aiguilles et points lumineux , réf.463-11 ou non lumineux réf.463-10 dans ce cas les chiffres sont dorés et en relief .blaisic dos.jpgblaisic-jazette-1950Illustration extraite de la Jazette de Nov. 1950 , publicité pour vitrinemaric regic francic blaisic PM n°90 9 XII 1950                     publicité par BYDO , Paris Match n°90  , le 9 XII 1950 

FRANCIC 1950 à 1961

francicFRANCIC , petit réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre J . Nouveauté du catalogue de Novembre 1950 à la page 5 . Boîtier en métal laqué écaille acajou , réserve avant cuivrée , cadran en relief métal argenté , chiffres romains ou arabes , aiguilles et points lumineux . Diamètre 7,6 cm , poids 190 gr .

FRANCIC de dos et version à chiffres romains francic-jazette-novembre-1950Affichette de vitrine fournie aux horloges affiliés avec la Jazette de Novembre 1950

francic-pub Le FRANCIC est clairement présenté par Jaz comme un JAZIC en réduction  .torpic sablic doucic francic pâquespublicité Paris Match n°105 , Mars 1951 , format 35,5 x 13,5 cm ( non signée mais il s’agit d’évidence d’un travail de BYDO .francic pub couleurspublicité couleur par BYDO pour le Reader’s Digest , format 18,5 x 13,5 cm .maric regic francic blaisic PM n°90 9 XII 1950publicité par BYDO , Paris Match n°90  , le 9 XII 1950 .sapic colmic carlic francic raffic PM n°299 Déc 1954publicité Paris match n° 299 , déc .1954  , tiers de page

Il est tout d’abord proposé en 1950 avec un boîtier doré brillant , un socle et la cloche arrière laqués ivoire , réf . 466-10 pour la version Lx et 466-11 pour la version NL.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           En 1951 un écrin en fer à cheval est proposé en option .                                                                                                                                                                                     En 1953 la version non lumineuse 466-11 n’est  plus en vente , en revanche apparait une version supplémentaire à boîtier et socle de couleur écaille acajou , réf 466-37 , ils disposent  toujours de l’écrin fer à cheval en option mais maintenant au choix avec un écrin chapelle .                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 En 1955 , le tout premier modèle doré réf . 466-10 n’est plus disponible , la version écaille acajou réf. 466-37 est toujours en vente et on lui ajoute une version à chiffres arabes et l’ensemble socle et boîtier peint de couleur ivoire , réf 466-19 qui peuvent encore être dotés d’un écrin fer à cheval ou chapelle  .                                                                                                                                                                                Pas de changement en 1956 , en revanche en 1957 la version ivoire réf. 466-19 disparaît ainsi que les écrins qui ne sont plus disponibles .                                                                                                                                                                                    Seule la version acajou réf.466-37 est toujours en vente dans les catalogues 1957 , 1958/59 , 1959/60 et enfin 1960/61 pour la dernière apparition du FRANCIC. francic socleSocle du FRANCIC en aluminium moulé estampillé ALUVAC en relief .                                                                                                                                                                 Après la Grande Guerre , Ferdinand de Vazeilles Directeur du Laboratoire et des Ateliers Thermique des Automobiles , chargé par le Ministère de l’Armement d’une mission en Angleterre , découvre l’existence de la technique peu usité de la fonderie d’aluminium sous pression . En 1919 il crée la première fonderie française sous pression à Paris qu’il transfère à Nanterre en 1925 et baptise ALUVAC , fonderie de précision .. aluvacIl connaît un succès foudroyant en fournissant tout d’abord l’industrie automobile avec les premiers carters fondus sous pression mais si cette marque et Monsieur de Vaizelles restent célèbres de nos jours , c’est parce qu’il réalise les premiers jouets exploitant ce procédé pour des petites voitures qu’il décide de commercialiser lui même sous le nom de SOLIDO  .

Publicité et Usine ALUVAC 22 boulevard National à Nanterre .

C’est bien naturellement que Jaz , alors implanté à Puteaux , fait appel à son fameux voisin de Nanterre pour fondre les pieds de ses FRANCIC . La dénomination FRANCIC sera réattribuée en 1978 à une horloge murale .

La Smi , Société Méridionnale d’Industrie implantée à Marseille , a fait également appel aux services d’Aluvac pour certains de ses socles .

Calibre AB 1951 à 1964

calibre-abEn 1950  Jaz produit 1.400.000 réveils , son usine de Puteaux a dû chasser ses bureaux vers le Siège Social parisien de la rue de la Boétie  , en outre des ateliers ont été ouverts à Annecy et rue Bayen à Paris mais cela ne suffit pas encore . Afin de faire face à son expansion galopante , Jaz prend  la majorité du capital de la SAP -Société Alsacienne de Précision- dont l’usine alsacienne fabriquait les productions de « Carat horlogers de précision » et elle absorbe cette dernière marque  .calibre AB Jaz fait ainsi une double bonne affaire : elle s’installe en Alsace à Wintzenheim près de Colmar dans son immense usine et hérite des calibres de précision de Carat dont le « 100 »rebaptisé par Jaz « AB »  à 7 pierres et sonnerie limitable .colmic-dosCe calibre AB  représente une telle innovation avec sa sonnerie limitable – toujours transcrite sous cette forme insistante li-mi-ta-ble – que Jaz fait sa publicité en représentant avec audace et pédagogie le dos , et lui seul , de leurs nouveaux réveils , originalité sans doute unique dans le monde de l’horlogerie !

L’arrivée de ce calibre AB dans le giron de Jaz induit l’apparition d’une nouvelle gamme de réveils les « Jaz de Luxe » dont trois réveils sont les pionniers : ALSIC , COLMIC et SAPIC mais bien d’autres suivront dont l’emblématique RIDIC , appartenant tous à la catégorie des Jaz de Luxe : LISIC , CYCLIC , LANDIC , COTIC , MORIC , MARGIC , NATIC , CURVIC , etc .Alsic version CARAT (11)Alsic version CARAT numéroLes mouvements d’origine , le calibre 100 de Carat , sont numérotés mais pas datés …calibre AB daté… contrairement aux calibres AB qui sont datés en creux sur la platine , à gauche .calibre AB pubdessin de Bydo

Publicité FAUNIC 1950

pub-faunic-38-x28-plaisir-de-france-1950Publicité revue Plaisir de France 1950 . Papier pleine page grand format,  38 x 28 cm , dessin par Bydo . Publicité pour le FAUNIC , pendule décorative à Tirage Limité en vente uniquement en 1950 et entièrement faite à la main . Publicité de prestige pour un des modèles les plus onéreux de la gamme Jaz puisque qu’il était vendu 31 fois plus cher qu’un réveil à mouvement courant comme le CLAMIC et même trois fois plus que les autres Jaz à Tirage Limité tel que le CUIRIC pourtant gainé de parchemin véritable ou de python . Bien connu par ses publicités pour le Rhum Rocroy , Darbel et  Martini , BYDO collaborait très régulièrement avec JAZ comme par exemple pour la ROULIC la même année , entre autres  .

REGIC 1950 à 1954

 

regicREGIC 499-11.

REGIC , réveil de voyage , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre 1J . Nouveauté à la Une du Tarif de 1950 . Boîtier gainé cuir à l’intérieur et l’extérieur , cadran métal argenté, puis façon or mat en 1951, chiffres « cordes » cernés dorés , fermeture à anneau façon sellier , aiguilles et  chiffres lumineux. Existait en gainé maroquin rouge , référencé 499-11 ou gainé cuir havane , référencé 499-21 .regic-dos-et-fermeLe mécanisme et le dos ne sont pas spécifiques aux réveils de voyage mais empruntés aux réveils de chevet de la gamme des stylites , induisant une épaisseur et un volume relativement importants . Format  12 x 7,6 cm , épaisseur 4,2 cm , poids environ 300 gr .

regic joel faceREGIC 499-13 .                                                                                                                                                                   En 1953 , il change d’aiguilles , pour des modèles identiques à celles du VENIC  par exemple , et de cadran également , adoptant de ce fait la nouvelle référence 499-13 .

 

regic-pubLe REGIC est le premier des réveils de voyage Jaz gainé de cuir , ils étaient précédemment en bakélite ou en métal peints . Le système de fermeture qui se transforme en chevalet est ingénieux mais fragile , il ne sera pas poursuivi au delà de 1954 qui marque la dernière apparition du REGIC au catalogue . Bydo l’auteur de cette publicité , qui travaillait très régulièrement pour Jaz , a dessiné les chiffres de la deuxième version avec les aiguilles de la première  , en outre le cadran mentionné comme étant « fond argent » s’avère en fait d’un doré du plus bel effet . Il convient de pas le confondre avec l’ERGIC qui lui totalement semblable d’aspect début 1951 avec son cuir rouge , avant de n’être disponible qu’en gainé façon porc dès octobre 1951 . Selon un usage fréquent chez Jaz , les anagrammes ne se différencient essentiellement que par leur mécanisme ainsi l’ERGIC se voit doter d’un calibre 4J à échappement à ancre onze pierres , contre trois seulement pour le REGIC . Le nom de REGIC sera réattribué en 1975 et 1984 .regic pubpublicité Reader’s Digest , 18 x 13 cm .maric regic francic blaisic PM n°90 9 XII 1950publicité par BYDO , Paris Match n°90  , le 9 XII 1950 .

Publicité presse EMPIC 1952

pub-1952-empicPublicité presse 1952 . Papier , pleine page , format 31,5 x 23,5 cm , issue de la revue mensuelle « Réalités ». Dessin par J.BYDO . Bien connu par ses publicités pour le Rhum Rocroy , Darbel et  Martini , BYDO avait déjà illustré la publicité de la ROULIC pour Jaz en 1950 . En représentant une Impératrice Joséphine dans un costume de sacre revisité et épuré , il fait directement allusion à la dénomination de l’EMPIC qui tire son nom du Premier Empire auquel son style se veut une allusion très modernisée avec sa forme de portique à colonnes . Elle est apparue en Novembre  1950 au sein de la gamme à Tirage Limité dont les pendulettes , en général sans fonction réveil , étaient entièrement fabriquées à la main et clairement plus destinées à décorer qu’à donner uniquement l’heure puisqu’il n’est fait aucune allusion à son calibre KL qui était pourtant un mouvement de qualité à ancre , 11 pierres et d’une autonomie de 8 jours . En 1950 son prix de 19.750 Francs la plaçait nettement dans le haut de gamme puisque 20 fois plus onéreuse qu’un CLAMIC le réveil Jaz le moins cher , seules les FAUNIC et EMIC étaient plus coûteuses . L’EMPIC  correspondait donc parfaitement au lectorat de Réalités qui était la revue illustrée la plus influente et la plus lue entre les années 1950 et 1970 . Avec son dos carré , son impression en quadrichromie, d’un prix élevé -590 francs en 1956- , Réalités  accordait une large place à la photographie , une grande importance au choix des couvertures et à la qualité de ses encarts publicitaires .                                                     Cette publicité a été publiée également par la revue Plaisir de France , à un format identique pour un lectorat tout à fait semblable à celui de Réalités .

Publicité presse ROULIC 1950

pub-1950-roulic-realitesPublicité presse 1950 . Papier , pleine page , format 31,5 x 23,5 cm  issue de la revue mensuelle « Réalités ». Le dessin par J.BYDO illustrateur -connu pour ses publicités pour le Rhum Rocroy , Darbel ou Martini – établit clairement le parallèle entre un gouvernail et le design de la  ROULIC . Elle est apparue au cours de l’année 1950 au sein de la gamme à Tirage Limité dont les pendulettes , en général sans fonction réveil , étaient entièrement fabriquées à la main et clairement plus destinées à décorer qu’à donner uniquement l’heure puisqu’il n’est fait aucune allusion à son calibre KL qui était pourtant un mouvement de qualité à ancre , 11 pierres et d’une autonomie de 8 jours . Son prix de 15.000 Francs en 1950 la plaçait en haut  de gamme puisque 7 fois plus onéreuse qu’un JAZIC  le réveil Jaz le plus vendu mais les EMPIC , UBLIC , EMIC et FAUNIC étaient respectivement deux et trois fois plus chères . La ROULIC correspondait donc parfaitement au lectorat de Réalités qui était la revue illustrée la plus influente et la plus lue entre les années 1950 et 1970 . Avec son dos carré , son impression en quadrichromie, d’un prix élevé -590 francs en 1956- , Réalités  accordait une large place à la photographie , une grande importance au choix des couvertures et à la qualité de ses encarts publicitaires .

LANDIC 1952 à 1955

landic

LANDIC , réveil de la gamme des Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AB , 7 pierres , échappement à ancre , à sonnerie limitable . Présenté parmi les nouveautés dans la Jazette d’octobre 1952 . Boîtier, colonnes et socle laiton massif façon or , cadran argenté , chiffres en relief , chiffre et points lumineux . Format  11 x 8,5 cm . landic-coffret-jazette-oct-1952-a-la-page-2Le LANDIC était livré en coffret Luxe .                                                                                                     Dans les années 50 la mode est aux modèles de réveils néoclassiques à colonnes pleines , le LANDIC est pourtant abandonné en 1956 , il cohabite avec des modèles très semblables tels les GLACIC , CILIC et  SAUVIC mais à colonnes tronquées .pub-balic-plaisir-de-francePublicité presse 1953 . Papier , pleine page , format 31,5 x 23,5 cm , issue de la revue mensuelle « Réalités ». Dessin par J.BYDO . Modèles reproduits GAPIC , COTIC , LANDIC et BALIC . Bien connu par ses publicités pour le Rhum Rocroy , Darbel et  Martini , BYDO avait déjà illustré la publicité de la ROULIC pour Jaz en 1950 et l’EMPIC en 1952 . Ces réveils de Luxe  correspondaient parfaitement au lectorat de Réalités qui était la revue illustrée la plus influente et la plus lue entre les années 1950 et 1970 . Avec son dos carré , son impression en quadrichromie, d’un prix élevé -590 francs en 1956- , Réalités  accordait une large place à la photographie , une grande importance au choix des couvertures et à la qualité de ses encarts publicitaires .landic balic coticDéclinaison simplifiée pour le Reader’s Digest , par Bydo lui même , de son travail pour Réalités . Format 18,5 x 13,5 cm .  balic landic colmic cotic pub bydopublicité par Bydo

COTIC 1952 à 1956

cotic noir 2COTIC 716-25

COTIC , petit réveil de la gamme des Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AB, 7 pierres , échappement à ancre , sonnerie limitable , aiguilles alpha ou rectangles . Nouveauté du catalogue 1953 à la page 6 . Boîtier et socle en métal , avant cuivré , cadran argenté , aiguilles et points lumineux , vitre en plexiglas . Format 7,5 x 7 cm.cotic-coffret-jazette-oct-1952-a-la-page-2Le COTIC était vendu en coffret LUXE . Le COTIC est doté d’aiguilles rectangle sur cette illustration .                                                                                                                                                                                                                              coticCOTIC 716-43.                                                                                                                                         Trois  modèles sont présentés  dans le catalogue de 1953 : boîtier laqué noir réf.716.25 , laqué gris fumée réf.716.33  et laqué « coquille d’œuf » réf.716.43 ( photo ci-dessus) . Il sera en vente jusqu’en 1956.

Au dos est portée la mention 7 pierres , seven jewels ; en haut  l’index pour limiter la sonnerie gradué : STOP / 5 / 20 . Une seule clé pour le mouvement et la sonnerie .

cotic cadran inconnu (2)On lui connait également cette version avec variante de cadran (4 chiffres cardinaux) non-répertoriée dans les catalogues, datant, sur le mécanisme, de la fin de l’année 1952.

pub-balic-plaisir-de-francePublicité presse 1953 . Papier , pleine page , format 31,5 x 23,5 cm , issue de la revue mensuelle « Réalités ». Dessin par J.BYDO . Modèles reproduits GAPIC , COTIC , LANDIC et BALIC Bien connu par ses publicités pour le Rhum Rocroy , Darbel et  Martini , BYDO avait déjà illustré la publicité de la ROULIC pour Jaz en 1950 et l’EMPIC en 1952 . Ces réveils de Luxe  correspondaient parfaitement au lectorat de Réalités qui était la revue illustrée la plus influente et la plus lue entre les années 1950 et 1970 . Avec son dos carré , son impression en quadrichromie, d’un prix élevé -590 francs en 1956- , Réalités  accordait une large place à la photographie , une grande importance au choix des couvertures et à la qualité de ses encarts publicitaires .landic balic coticDéclinaison simplifiée pour le Reader’s Digest , par Bydo lui même , de son travail pour Réalités . Format 18,5 x 13,5 cm.stibric cotic torpic colmicsapic coticPublicités presse 1953 . Papier , pleine page , format 13,2 x 18,5 cm , issue de la revue mensuelle « Reader ‘s Digest». Format plus petit et maquette bien moins noble que celle de « Réalités « , évidemment , mais surtout la cible est très clairement les cadeaux de premières communions balic landic colmic cotic pub bydopublicité par Bydo sapic cotic balic pub 1957publicité 1956/57 format 23,5 x 9 cm pub stibric cotic torpic colmicsapic cotic pub