EMPIC 1950 à 1954

empic belge 1951EMPIC , pendule à poser , gamme à Tirage Limité , mouvement mécanique , calibre KL , autonomie 8 jours , échappement à ancre , 11 pierres . Nouveauté du catalogue de Novembre 1950 , référencée 882-10 . Boîtier et 6 colonnes en laiton doré , terrasse et chapiteau en métal doré mat et guilloché , cadran doré mat ,  aiguilles brunes – on disait encore tête de nègre en 1950 – chiffres brun en relief , non lumineuse . Format 16 x 16 cm poids 1650 gr .EMPIC 1953

En 1953 l’EMPIC arbore des chiffres romains mais revient aux chiffres arabes en 1954 avant d’être définitivement supprimée des catalogues en 1955 . Dans les catalogues l’EMPIC  n’est jamais dans la catégorie Jaz de Luxe mais celle des Tirages Limités uniquement ; d’ailleurs en version à chiffres arabes il n’y a pas pas de mention Jaz de Luxe au cadran toutefois lorsqu’il est en version chiffres romains la mention Jaz de Luxe est indiqué au cadran . La raison est est sans doute qu’il s’agit de la reprise du cadran du VOLIC lequel appartient à ces deux catégories . Nous avons donc fait le choix d’intégrer l’EMPIC à la catégorie des Jaz de Luxe .pub-1952-empicPublicité presse 1952 . Papier , pleine page , format 31,5 x 23,5 cm , issue de la revue mensuelle « Réalités ». Dessin par J.BYDO . Bien connu par ses publicités pour le Rhum Rocroy , Darbel et  Martini , BYDO avait déjà illustré la publicité de la ROULIC en 1950 pour Jaz en 1950 . En représentant une Impératrice Joséphine dans un costume de sacre revisité et épuré , il fait directement allusion à la dénomination de l’EMPIC qui tire son nom du Premier Empire auquel son style se veut une allusion très modernisée avec sa forme de portique à colonnes . Elle est apparue en novembre  1950 au sein de la gamme à Tirage Limité dont les pendulettes , en général sans fonction réveil , étaient entièrement fabriquées à la main et clairement plus destinées à décorer qu’à donner uniquement l’heure puisqu’il n’est fait aucune allusion à son calibre KL qui était pourtant un mouvement de qualité à ancre , 11 pierres et d’une autonomie de 8 jours .En 1950 son prix de 19.750 Francs la plaçait nettement dans le haut de gamme puisque 20 fois plus onéreuse qu’un CLAMIC le réveil Jaz le moins cher , seules les FAUNIC et EMIC étaient plus coûteuses

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s