VOLIC 1953

volic Joel

VOLIC , pendulette de la gamme Jaz de Luxe et gamme à Tirage Limité , mouvement mécanique , autonomie 8 jours , calibre KL , échappement à ancre , 11 pierres , sans fonction réveil . Disponible uniquement dans le catalogue 1953 à la page 8 , référence 866-10 . Ensemble boîtier en métal doré , cadran chiffres relief doré sur fond argenté ; entièrement exécuté à la main ; chiffres romains , vitre en verre biseauté ,  non lumineuse . Format 16,5 x 19 cm . La dénomination VOLIC sera réattribuée en 1966 et 1978 .volic dosvolic haut Joel

FONCIC 1948 à 1951

foncic faceFONCIC , pendulette , gamme à Tirage Limité , mouvement mécanique calibre 1K / KL , autonomie 8 jours , échappement à ancre , 11 pierres . Nouveauté du catalogue 1948  , référencée 897-10 . foncicfoncic profilfoncic dessusBoîtier et socle en ébène et macassar , encadrement et intermédiaire de socle en métal doré , vitre en verre plat , cadran métal ivoire , chiffres bruns , arabesques découpées , entièrement exécuté à la main , non-lumineux . Format 12 x 14,5 cm . La FONCIC n’est plus disponible en 1952 .foncic tranchefoncic dosfoncic cadran

 

 

ALVIC 1950 à 1951

alvic-jaz-1950-6ALVIC , pendulette , gamme à Tirage Limité , mouvement mécanique , calibre KL , échappement à ancre , 11 pierres , autonomie 8 Jours , sans fonction réveil . Nouveauté du catalogue 1950 , référencé 884-20 . Boîtier en palissandre avec incrustations de buis , socle et intermédiaire en palissandre verni , chiffres dorés en relief sur fond argenté , entièrement exécuté à la main , non-lumineux .  Format 12 x 14,5 cm . L’ALVIC n’est plus en vente en 1952 .

MIMIC 1949

mimic

MIMIC , réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre 1J . Nouveauté du tarif de Mai 49 , référencée 450-11 . Boîtier en céramique fait main , cadran argenté aiguilles et chiffres lumineux . Format 14,5 x 12,5 cm . Cette petite fenêtre est celle de Mimi Pinson héroïne de roman d’opérette et de cinéma . Disponible uniquement en 19494516-10Maison réputée être celle de Mimi Pinson, 18 rue du Mont Cenis à Paris (1921) et affiche de film ( 1958) .

Cette création arbore le cachet de Robert BONFIL ( 1914+ 1990) célèbre céramiste ( ne pas confondre – comme le font même les plus grands commissaires priseurs – avec son contemporain et conscrit le peintre Robert BONFILS )                                                                                                                                                                                                          BONFIL était le nom d’artiste de Robert BONNEFILLE , diplômé de l’école Boule en 1934 . Il possédait un atelier à Paris dans le XII° arrdt . De 1936 à 1945 il a été créateur dessinateur de bijoux pour Cartier et Fontana. Créateur céramiste d’art à partir de 1945 , il a commencé par la création de boutons , il a travaillé pour quelques grands couturiers comme Schiaparelli.
( Remerciements à sa belle fille Christine qui nous a fourni ces renseignements et à Romain GALLARDO qui nous a offert cette pièce rare pour son immense générosité )

autres créations de Robert BONFIL

RUSSIC 1948 à 1954

russicRUSSIC , pendulette , gamme à Tirage Limité , mouvement mécanique , calibre KL , autonomie 8 jours , échappement à ancre , 11 pierres . Nouveauté du Tarif de Nov.1948 , référencée 888-80 . Boîtier gainé de cuir rouge , intersocle et garnitures en métal doré , cadran doré  , non lumineux . Format 14,5 x 16,5 cm . Entièrement faite à la main , elle est au catalogue jusqu’en 1954 . Son nom lui vient du cuir de Russie , dénomination qui désigne un cuir ayant trois propriétés intéressantes : il est imperméable, ne moisit pas dans les lieux humides et repousse les insectes .

Le BLANCHIC est la version blanche du RUSSIC  : mêmes aiguilles , même mouvement , même socle et intersocle , même format , même silhouette et quasiment le même cadran Russic et PenchicRUSSIC et PENCHIC                                                                                                                                                                                                                                                         La gamme des Tirages Limités  comprenait d’autres horloges gainées de cuir comme les NORIC , PENCHIC et donc la BLANCHIC .

ORNIC 1948 à 1954

ornic face.jpgORNIC , pendulette , gamme à Tirage Limité , mouvement mécanique , calibre KL , autonomie 8 jours , échappement à ancre , 11 pierres , sans fonction réveil . Nouveauté du Tarif de Nov.1948 , référencée 890-10 . Boîtier en noyer verni au tampon , entièrement exécutée à la main , socle et lunette en métal doré , cadran métal noir , chiffres en relief dorés , non lumineux . Format 12 x 14 cm . ornic dosSon nom est l’anagramme de NORIC , une autre pendulette à Tirage Limité sortie l’année précédente . L’ORNIC , avec la JUNIC , était la moins onéreuse des pendulettes de la gamme des Tirages Limités , elle est au catalogue jusqu’en 1954 .ornic de Luxe JoelNotre correspondant bordelais , le collectionneur Joël F. , qui s’est fait une spécialité des modèles hors normes et peu courants , possède cette version à cadran blanc estampillée Jaz de Luxe disponible uniquement au catalogue 1954 , même si ce dernier n’en fait pas mention mais il était sans doute trop complexe d’afficher cette ultime version à la fois dans la catégorie Jaz de Luxe et celle des Tirages Limités . ornic de Luxe dos JoelDe dos , pas de changement pour l’ORNIC de 1954 qui d’ailleurs ne change pas non plus de référence , malgré le passage d’un cadran noir à un cadran blanc .

 

FLEURIC 1946 à 1951

fleuricFLEURIC , réveil , gamme à Tirage Limité , mouvement mécanique , calibre 4J , échappement à ancre , 11 pierres , autonomie 30 heures . Nouveauté du Tarif de octobre 1946 , référencée 0796-10 . Boîtier en métal laqué noir à filets dorés , décor floral peint à la main , aiguilles en acier bleui , chiffres romains , non-lumineux  , vendu en écrin chapelle de cuir . Format 8 x 7 cm .fleuric exemplaire 2

 

Les FLEURIC sont peints à la main , chaque modèle est donc unique . Le dos de cet exemplaire est doré parce qu’un des propriétaires successifs l’a décapé pour camoufler des dégats ; les dos sont laqués noirs d’origine mais cette laque est très fragile et s’écaille facilement ;  comme sur le reste du boîtier du FLEURIC d’ailleurs , il est en conséquence peu courant d’en trouver en parfait état .

fleuric-jaz-tarif-1948-jpg6En 1948 l’encadrement du décor floral du FLEURIC est légèrement modifié , il n’est plus en vente en 1952 . Sa dénomination FLEURIC sera réattribuée en 1978 .

 

 

Le FLEURIC était vendu en écrin chapelle fleuric jolic face.jpgCe FLEURIC non répertoriée présente des caractéristiques très particulières , puisque le boîtier est repris de celui des JOLIC qui existaient déjà avant guerre . Il s’agit d’un prototype assemblé juste après guerre .fleuric jolic colonnesOn reconnaît les rainures d’angles propres aux JOLIC , ce qui ne permet pas de les peindre comme les modèles qui suivront de 1946 à 1951 .Fleuric calibre J première versionL’emploi d’un calibre J , non daté , mais de première version avec son pont de barillet 1J 111 A en laiton confirme le caractère « archaïque » de ce prototype assemblé avec un boîtier de Jolic et un calibre J , tous deux d’avant guerre .

Le style et le principe des décors du dessus et des côtés étaient déjà fixés , mais il a été judicieusement décidé que le décor de face pouvait être complété aux angles ; il fallut pour cela créer un boîtier spécifique à pans lisses pouvant donc être peints .Fleuric jolic dos ouvertDos laqué noir dissimulant le dos-cloche des calibre J fleuric-pubLa notion de Tirage Limité est à géométrie variable chez Jaz puisque le FLEURIC est en vente pendant cinq ans et fait l’objet de plusieurs campagnes publicitaires noric-fleuric-penchic

EMPIC 1950 à 1954

empic belge 1951EMPIC , pendule à poser , gamme à Tirage Limité , mouvement mécanique , calibre KL , autonomie 8 jours , échappement à ancre , 11 pierres . Nouveauté du catalogue de Novembre 1950 , référencée 882-10 . Boîtier et six colonnes en laiton doré , terrasse et chapiteau en métal doré mat et guilloché , cadran doré mat , vitre en verre bombé biseauté , aiguilles brunes – on disait encore tête de nègre en 1950 – chiffres brun en relief , non lumineuse . Format 16 x 16 cm poids 1750 gr .

empic 1En 1953 l’EMPIC arbore des chiffres romains mais revient aux chiffres arabes en 1954 avant d’être définitivement supprimée des catalogues en 1955 . Dans les catalogues l’EMPIC  n’est jamais dans la catégorie Jaz de Luxe mais celle des Tirages Limités uniquement ; d’ailleurs en version à chiffres arabes il n’y a pas pas de mention Jaz de Luxe au cadran toutefois lorsqu’il est en version chiffres romains la mention Jaz de Luxe est indiqué au cadran . La raison est est sans doute qu’il s’agit de la reprise du cadran du VOLIC lequel appartient à ces deux catégories . Nous avons donc fait le choix d’intégrer l’EMPIC à la catégorie des Jaz de Luxe .sarda empic On notera que l’EMPIC , première version , fait partie des rares Jaz distribué également par SARDA Besançon .empic 2empic chiffres romainsempic dessusempic dospub-1952-empicPublicité presse 1952 . Papier , pleine page , format 31,5 x 23,5 cm , issue de la revue mensuelle « Réalités ». Dessin par J.BYDO . Bien connu par ses publicités pour le Rhum Rocroy , Darbel et  Martini , BYDO avait déjà illustré la publicité de la ROULIC en 1950 pour Jaz en 1950 . En représentant une Impératrice Joséphine dans un costume de sacre revisité et épuré , il fait directement allusion à la dénomination de l’EMPIC qui tire son nom du Premier Empire auquel son style se veut une allusion très modernisée avec sa forme de portique à colonnes . Elle est apparue en novembre  1950 au sein de la gamme à Tirage Limité dont les pendulettes , en général sans fonction réveil , étaient entièrement fabriquées à la main et clairement plus destinées à décorer qu’à donner uniquement l’heure puisqu’il n’est fait aucune allusion à son calibre KL qui était pourtant un mouvement de qualité à ancre , 11 pierres et d’une autonomie de 8 jours .En 1950 son prix de 19.750 Francs la plaçait nettement dans le haut de gamme puisque 20 fois plus onéreuse qu’un CLAMIC le réveil Jaz le moins cher , seules les FAUNIC et EMIC étaient plus coûteusesempic pub cheapVersion réduite , format 18 x 13 cm . Si l’on retrouve la signature de Bydo au bout de la traîne , la qualité a baissé autant que le format ; même le sempiternel slogan , bien vieillot et ranci , n’est pas de haut niveau .

UBLIC 1947 à 1951

ublic faceUBLIC , pendule à poser , gamme des Jaz à Tirage Limité , mouvement mécanique , calibre KL , autonomie 8 jours , échappement à ancre , 11 pierres . Nouveauté du catalogue de 1947 , référencée 896-10 . ublic (8)ublic profilDisque épais de glace galbé  , socle au dos en métal doré , cadran noir , pas de chiffres mais des index  entièrement gravés à la main dans le grand disque de verre à bord sablé , non lumineuse . Diamètre 20 cm .ublic disque Le disque en verre pèse 940 gr , poids total 1,870 kg .

ublic (4)ublic (3)ublic cadranL’UBLIC est supprimée des catalogues en 1952 . Sa forme ronde et en verre représente une similarité avec un hublot à l’origine de son nom .pub-ublic-plaisir-de-france-313-x-245Publicité revue Plaisir de France 1947 . Papier , pleine page format 31 x 24 cm .Photos Scaïoni et René-Jacques . Publicité pour l’UBLIC , une des premières pendulettes à Tirage Limité de Jaz . Apparue en 1947 , son tirage n’était pas si limité puisqu’elle est encore en vente en Novembre 1951 , lui accordant une longévité presque égale à celle de la CUIRIC . Créée tout de suite à la sortie de la guerre en 1946 avec trois modèles seulement , cette catégorie des Tirages Limités  prend très vite de l’ampleur puisque ce sont 13 modèles qui sont proposés dès 1948 , l’UBLIC étant alors de loin la plus chère de cette gamme . On notera que Jaz ne met pas en avant le calibre KL à ancre et 11 pierres qui est un mécanisme pourtant honorable , à peine une allusion est faite à son autonomie de 8 jours . Le titre de l’annonce est d’ailleurs explicite , il s’agit d’un élément d’ameublement , de décoration et même de mode . Dès lors on est moins étonné du choix de cette collaboration de grand prestige qui a été obtenue pour cette publicité entre un des plus célèbres photographes de mode et de publicité de la première moitié du XX° siècle Edigio Scaïono et le non moins fameux René-Jacques . René-Jacques ( 1908+2003) de son vrai nom René Giton est un  photographe français réputé qui se consacre à la photographie d’illustration dès  1930. Membre du groupe « Rectangle » en 1941, il est l’un des fondateurs du Groupe des XV en 1946, collectif de photographes qui comptera Robert Doisneau , Willy Ronis ou Pierre Jahan  dans les années 50

ROULIC 1950 à 1953

roulic illustration.jpgROULIC  , pendule à poser , gamme des Jaz à Tirage Limité , mouvement mécanique , calibre 1K , autonomie 8 jours , mouvement à ancre , 11 pierres , sans fonction réveil . Nouveauté du catalogue de Mars 1950 , référencée 876-10 . Ensemble boîtier en métal doré brillant , socle en métal doré , cadran fond argenté , zone et points d’heures en relief , entièrement exécuté à la main , non lumineux . Diamètre 13 cm , 620 gr .pub-1950-roulic-realitesPublicité presse 1950 . Papier , pleine page , format 31,5 x 23,5 cm  issue de la revue mensuelle « Réalités ». Le dessin par J.BYDO illustrateur -connu pour ses publicités pour le Rhum Rocroy , Darbel ou Martini – établit clairement le parallèle entre un gouvernail et le design de la ROULIC dont le nom est une allusion au roulis de la mer . Elle est apparue au cours de l’année 1950 au sein de la gamme  à Tirage Limité  dont les pendulettes , en général sans fonction réveil , étaient entièrement fabriquées à la main et clairement plus destinées à décorer qu’à donner uniquement l’heure puisqu’il n’est fait aucune allusion à son calibre KL qui était pourtant un mouvement de qualité à ancre , 11 pierres et d’une autonomie de 8 jours . Son prix de 15.000 Francs en 1950 la plaçait en haut  de gamme puisque 7 fois plus onéreuse qu’un JAZIC le réveil Jaz le plus vendu mais les EMPIC , UBLIC , EMIC et FAUNIC étaient respectivement deux et trois fois plus chères . La ROULIC correspondait donc parfaitement au lectorat de Réalités qui était la revue illustrée la plus influente et la plus lue entre les années 1950 et 1970 .