Calibre AF 8 jours 1957 à 1965

calibre 4 AF (1)Calibre 4AF à 11 pierres calibre 5AF (2).JPGCalibre 5 AF à 7 pierres                                                                                                                                                                                                                                                       Le calibre AF est un calibre mécanique , mono-barillet  , ne nécessitant donc qu’une clef unique de remontage , d’une autonomie de 8 jours , petit module , diamètre 49,5 mm épaisseur 12,5 mm : il est uniquement destiné à la gamme Jaz de Luxe  ; Les premières versions , dite 1AF et 4AF à 11 pierres , dotent les RECTIC , CLAVIC , BINICTAMBRIC , PINCIC , TARVICHOMIC , DIRIC . La deuxième version , dite 5AF à 7 pierres , équipe les NUDIC ,  ZONIC ,   NUDIC , et non-répertorié 1962 . calibre 5AF (3)Les calibres AF ne sont pas datés en creux sur la platine du mouvement , comme les calibres J par exemple , toutefois la date de production est porté au tampon encreur sur le cache poussières : en l’espèce 10 62 pour octobre 1962 .

En outre les dos étaient d’abord gravés creux puis c’est un simple transfert qui donne les indications calibre AF détailscalibre AF liste

RECTIC 1962 à 1963

recticRECTIC , réveil de la gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AF dans sa version 1AF  , 11 pierres , 11 jewels , autonomie 8 jours , fonction réveil . Nouveauté du catalogue 1962/63 à la page 3 , référencée 816-11 . Boîtier en laiton doré , chapiteau et socle en métal noirs , cadran argent mat , pas de chiffres mais huit index noirs sérigraphiées et quatre index de métal doré en relief et aiguilles façon or ,  non-lumineux , vitre en verre plat . Format 14 x 10,5 cm , poids 545 gr . La dénomination RECTIC sera réattribuée en 1969 et 1980 . Le RECTIC de Luxe n’est disponible qu’au catalogue 1962/63 .retic droitrectic dosrectic dessus

 

 

CLAVIC 1964 à 1966

clavic (1)

CLAVIC ,  réveil , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AF dans sa version 1AF , échappement à ancre , 11 pierres , autonomie 8 jours . Nouveauté du catalogue 1964 /65 à la page 2  , référencée 831-11 . Boîtier en métal doré , cadran décoré blanc et or  , quatre chiffres dorés en relief , traits d’heures noirs , aiguilles alphas , aiguilles et points lumineux , une seule clé pour le mouvement et la sonnerie . Format 12 x 7,7 cm . Disponible aux catalogues 1964/65 et 1965/66 uniquement .clavic (2)La clavette qui maintient la bélière est à l’origine de son nom CLAVIC .

TAMBRIC 1958 à 1963

tambricTAMBRIC 1° version                                                                                                       TAMBRIC , pendule à poser puis réveil , gamme Jaz de Luxe et  gamme Jaz à Tirage Limité , mouvement mécanique , calibre K puis AF dans sa version 1AF , autonomie 8 jours . Nouveauté du catalogue 1958/59 à la page 3 , référencée 858-10 . Boîtier en métal argenté fin et finement striés ; arêtes avant et arrière, oreilles et socle façon or brillant , pas de chiffres mais des index sous forme de barrettes et quatre plots en relief , verre biseauté serti sur le cadre , non-lumineux , aiguille des minutes glaive . Diamètre 14,5 cm .                                                                                                                                                                                                                                                                                          En 1961/62 il est doté du calibre AF qui possède une autonomie de 8 jours comme le K mais dispose de la fonction réveil . tambric Catalogue 1962-63 page 3En conséquence le TAMBRIC , qui était une pendulette , devient un réveil avec une troisième aiguille au cadran et l’aiguille des heures flèche qui change pour un type Breguet , rendant aisé la différenciation des deux variantes . Cette deuxième version est référencée 814-10                                                                                   tambric dosLe nom de TAMBRIC  trouve son origine dans sa forme de tambourin                                                                                                                                                                                Lors de sa première apparition en 1957 , elle appartenait à la catégorie des Tirages Limités , toutefois le succès a sans doute modifié l’intention originelle puisqu’il sera disponible jusqu’au catalogue 1962/63 ; en fait cette catégorie des Tirages Limités apparue en 1946 est supprimée à partir du catalogue 1959/60 même si certains modèles qui lui appartenaient sont maintenus à la vente au delà de cette date comme le TAMBRIC .tambric trancheLa tranche est en métal strié sur lequel sont vissés huit oreilles reproduisant les cymbalettes d’un véritable tambourintambric pubpublicité pour la première version du TAMBRIC , Paris Match n°662 , Déc.1961 , demi-page .

PINCIC 1960 à 1962

pincicPINCIC , réveil de bureau , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AF dans sa version 1AF  , 8 jours d’autonomie , 11 pierres , 11 jewels . Nouveauté du catalogue 1960/61 à la page 3 , référencée 867-11 . Boîtier en métal doré formant pince à papier ; cadran argenté mat ; chiffres de métal doré en relief ; aiguilles alphas  ,  aiguilles et points lumineux . Format 15 x 9 cm                                                                                                                                                                                   Sa forme de pince à papier est à l’origine de son nom de PINCIC . Brève existence puisqu’il apparait pour la dernière fois au catalogue 1961 /62 , comme le TAGIC qui lui n’avait la fonction réveil mais était doté d’un calendrier perpétuel                                                                                                                                                                                 Avec la suppression du TAGIC et du PINCIC des catalogues en 1962/63 disparaît le genre des réveils du bureau ou tout moins ceux qui sont clairement conçus pour cette destination de part leurs designs .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

ridic pincic 1960 pubpublicité 1960 format 35 x 13 cm

HOMIC 1957 à 1963

homic (4)HOMIC , pendule à poser puis réveil , gamme Jaz de Luxe et gamme Jaz à Tirage Limité , mouvement mécanique , calibre K puis AF dans sa version 1AF  , 8 jours d’autonomie . Nouveauté du catalogue 1957 à la page 4 , référencée V872-10 . Format 16,5 x 14,5 cm .homic (11)homic (8)Boîtier en métal doré ; cadran argenté mat , fond noir décoré de rayons dorés ; quatre chiffres et huit index de métal doré en fort relief , aiguilles alphas , aiguilles façon or , non lumineux , vitre en verre plat .            homic 2En 1961/62 la HOMIC , qui était dotée depuis 1957 du calibre K , hérite du calibre AF . Ce changement n’est pas sans conséquence puisque , si l’autonomie reste de 8 jours , le nouveau calibre AF est doté de la fonction réveil que n’avait pas l’ancien K . Ainsi équipée , de pendulette à poser , la HOMIC devient un réveil qu’il est aisé de distinguer de la version précédente ,  puisqu’elle affiche évidemment une troisième aiguille au cadran , mais surtout parce que le décor est inversé en façade : la partie noire est désormais en bas et la partie dorée gagne le haut . En conséquence ses références sont modifiées et deviennent 813-10 .                                                                                                                                                                                                                                                             Lors de sa première apparition en 1957 , elle appartenait à la catégorie des Tirages Limités , toutefois le succès a sans doute modifié l’intention originelle puisqu’elle sera disponible jusqu’au catalogue 1962/63 . Sa silhouette de maison , avec son petit toit à deux pans , est à l’origine de son nom anglicisé de HOMIC .homic (9)homic (10)homic (2)homic (12)

 

BINIC 1959 à 1961

binicBINIC , réveil , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre 1AF , autonomie 8 jours , 11 jewels ou  11 pierres , une seule clé pour le mouvement et la sonnerie . Nouveauté du catalogue 1959/60  à la page 4 , référencée 812-13 . Boîtier en laiton massif , cadran argenté mat , quatre chiffres métal en relief , aiguilles dauphines , aiguilles et huit points lumineux . Format 13,5 x 9 cm . Le BINIC est encore au catalogue 1960/61 mais il n’est déjà plus présent dans  celui de 1961/62 soit deux années d’existence seulement . Le nom de BINIC sera réattribué en 1977 à un réveil .binic dos

binic dessus

TARVIC première version 1956 à 1964

tarvic (2)tarvic 11 jewels vert

TARVIC , réveil de voyage , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , échappement à ancre , calibre AF dans sa version 1AF , autonomie 8 jours , 11 pierres , calibre mono-barillet donc une seule clé pour remonter mouvement et sonnerie , chiffres et index en relief . Référencé 808-21 pour ce modèle gaîné façon lézard rouge . Aiguilles dauphines , aiguilles et points lumineux , chemin de fer au pourtour . Format 7,5 x 8,5 cm , épaisseur 3,2 cm . tarvicOn le trouve également sans la mention « 11 jewels » sur son cadran.

Plusieurs références jusqu’en 1957:

  • 808-11: gainé maroquin vert
  • 808-21: gainerie façon lézard rouge
  • 808-31: gainerie façon lézard havane clair
  • 808-71: gainerie cuir rouge
  • 808-81: gainerie cuir vert
  • 808-91: gainerie cuir agate brun

Nouvelles références en 1958:

  • 808-17: gainé cuir façon lézard Hermès
  • 808-27: gainé cuir uni rouge
  • 808-37: gainé cuir uni noir
  • 808-47; gainé cuir façon porc
  • 808-57: gainé cuir uni vert

Le TARVIC fait son apparition  en 1956 à la première page du catalogue . Il devenait le premier réveil de voyage JAZ à mouvement huit jours de format portefeuille . Son calibre AF le faisait donc naturellement entrer  dans la gamme des Jaz de Luxe . Apparue en 1951 cette catégorie était  constituée des Jaz les plus travaillés esthétiquement , les plus sophistiqués techniquement et donc les plus chers juste après les Tirages Limités . On y trouvait réveils , pendulettes , pendules à poser -et même quelques unes à suspendre- ainsi donc que des réveils de voyage .

Le TARVIC  peut se targuer d’une longévité exceptionnelle puisqu’on le trouve disponible pour la dernière fois au  catalogue de 1970/71 soit près de quinze ans de présence , en ne subissant au catalogue 1964/65 qu’ un petit “lifting” pour le cadran dont les chiffres changent , ils  sont modernisés et repoussés en bordure , à cheval sur un ” chemin de fer “allégé et l’on passe de 2-4-6-8-10-12 à 3-6-9-12. Les aiguilles sont affinées et l’aiguille du réveil raccourcie.

tarvic (5) tarvic (10)

Le dos-cloche qui habille le mouvement a lui aussi été modifié : les inscriptions qui étaient d’abord gravées en creux -1ère version – sont dorénavant simplement imprimées par transfert : 2ème version . Le cuir choisi pour les premières années est au choix  “maroquin” , uni ou  façon “lézard ”proposés  en six teintes  au total . Pour la période couverte par les catalogues de 1960/61 et 1962/63  , le cuir des TARVIC est réalisé par la célèbre Maison Hermès (précision apportée par les catalogues et tarifs d’époque )catalogue 1958-59 extrait page 3extrait catalogue 1958/1959 page 3                                                                                                              ….avant d’être gainé  avec un plus simple cuir Madras les dernières années , pour un ensemble de treize références depuis l’origine .  Il est , à ce titre , un “survivant”puisque la catégorie des Jaz de Luxe disparaît pour les autres modèles en 1968/69 : le TARVIC 2° version  reste le seul de cette catégorie en vente en 1968/69 et 1970/71 arborant fièrement , sur le papier glacé de ces derniers catalogues , son ancien logo à jaseur queue basse au milieu des nouveaux Jaz , depuis 1967, à queue haute .

Boîte de TARVIC 808-17 cuir bordeaux façon lézard

Le carton de l’emballage étant fin , il est doublé à l’intérieur de carton ondulé . Elle porte,  comme toutes les boîtes Jaz , la référence du réveil imprimée au tampon encreur au tampon  808-17 ; les références complémentaires 031 donnent la date de production à savoir Mars 1961 .

publicités Reader’s Digest

tarvic ridic pharic pub Octobre 1956++publicité Paris Match n°400 , Déc .1956 , pleine page , 35 x 26 cm .ridic tarvic tagicpublicité  ELLE magazine 1956 , format 31 x 24 cm .tarvic tagic ridic pub 1956publicité presse hebdomadaire , 1956, 34,5 x 13 cm . tarvic sapic torpic pub 1957publicité 1957

tarvic bardicpublicités Reader’s Digest 1956 , 1957 et 1958 :  le TARVIC a fait l’objet d’une intense campagne publicitairebardic tarvicPublicité Octobre 1959

TARVIC dernière version 1964 à 1971

tarvic (11)TARVIC , réveil de voyage , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique échappement à ancre , calibre AF , autonomie 8 jours , 11 pierres , une seule clé pour remonter mouvement et sonnerie , aiguilles et points lumineux . Référencé 808-35 pour ce modèle en cuir noir . Aiguilles et points lumineux . Format 7,5 x 8,5 cm , épaisseur 3,2 cm .

 

Plusieurs références en 1964:

  • 808-15: gainé cuir madras bordeaux façon lézard (1964/65 uniquement)
  • 808-25: gainé cuir madras uni rouge (jusqu’en 1968)
  • 808-35: gainé cuir madras uni noir
  • 808-45: gainé cuir madras façon porc
  • 808-55: gainé cuir madras uni vert (jusqu’en 1968

Le TARVIC fait son apparition  en 1956 à la première page du catalogue en six teintes disponibles . Il devenait le premier réveil de voyage JAZ à mouvement 8 jours de format portefeuille . Son calibre AF le faisait donc naturellement entrer  dans la gamme des Jaz de Luxe . Apparue en 1951 cette catégorie était  constituée des Jaz les plus travaillés esthétiquement , les plus sophistiqués techniquement et donc les plus chers juste après les Tirages Limités . On y trouvait réveils , pendulettes , pendules à poser -et même quelques unes à suspendre- ainsi donc que des réveils de voyage .

 

Le TARVIC  peut se targuer d’une longévité exceptionnelle puisqu’on le trouve disponible pour la dernière fois au catalogue de 1970/71 soit près de quinze ans de présence , en ne subissant , au catalogue 1964/65 , qu’ un petit « lifting » pour le cadran dont les chiffres changent (on passe de 2-4-6-8-10-12 à 3-6-9-12) et sont modernisés et repoussés en bordure  à cheval sur un  » chemin de fer « allégé. Les aiguilles sont plus fines, et l’aiguille du réveil est raccourcie ( modèle ci-dessus) .

 

marquages en creux pour la 1ère version , inscriptions imprimées par transfert

Le cuir choisi est cette fois un cuir Madras , cuir fin et souple de vachette , après l’utilisation au début de « maroquin » et même d’un cuir façon « lézard  » réalisé par la prestigieuse Maison Hermès . Il est  à ce titre un « survivant »puisque la catégorie des Jaz de Luxe disparaît pour les autres modèles en 1968/69 : il reste le seul de cette catégorie en vente en 1968/69 et 1970/71 arborant fièrement , sur le papier glacé de ces derniers catalogues , son ancien logo à jaseur queue basse au milieu des nouveaux Jaz  qui depuis 1967 sont à queue haute .

 

DIRIC / La PERSIANA 1957 à 1964

DIRICS au completChronologie et références des trois DIRIC existants diric corailDIRIC n° 869-99 , première version du DIRIC .

DIRIC , petit réveil , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AF dans sa version 1AF , à ancre , 11 pierres , autonomie 8 jours , une seule clé pour remonter mouvement et sonnerie . Nouveauté du catalogue de 1957 à la page 2 , référencée V869-99 . Boîtier laqué corail décor polychrome chinois ; socle , pieds , colonnettes , lunette et jonc en métal « or »; cadran argenté satiné , zone centrale décorée paysage relief « or », quatre chiffres , huit points d’heures et aiguilles « or », glace en verre biseauté , portes escamotables , aiguilles et points  lumineux . Format : haut 7,5  longueur 9 cm épaisseur 5 cm , poids 550 gr .

diric cadranLe DIRIC hérite de la deuxième version attribuée  en 1956 aux cadrans de son cousin le RIDIC enrichi d’un 8 dans un cercle , entre le XII et l’axe central , rappelant qu’il est doté du calibre AF d’une autonomie de 8 jours diric comparaisonLe décor , imitation émail cloisonné , peut s’avérer sensiblement d’un modèle à l’autre étant donné qu’il est peint à la main .

1957-page-22 ridic & diric Présenté dans le catalogue 1957 à la même page des Jaz de Luxe  que son prédécesseur le RIDIC apparu deux ans  plus tôt dont il est l’anagramme selon un usage répandu chez Jaz pour les modèles disposant d’un même habillage mais de calibres différents .                                                                                                                             On y lit …. RIDIC : portes escamotables , six présentations : c’est une EXCLUSIVITE MONDIALE JAZ . DIRIC : encore mieux , il est équipé d’un mouvement 8 jours-réveil ! . Effectivement  si le DIRIC ne dispose pas de la sonnerie  limitable qui est une exclusivité mondiale propre au calibre AB , il ne s’agit pourtant pas d’un parent pauvre du RIDIC , bien au contraire puisqu’il est un peu plus onéreux . Diric dosDe fait le DIRIC est doté du calibre 1AF qui lui offre une autonomie de 8 jours contre 60 heures maximum pour le RIDIC . On retrouve donc encore le chiffre 8 dans un cercle faisant référence à cette autonomie .DIRIC poissons Ce modèle corail à décor chinois disparaît de la collection 1961-1962  au profit de deux autres DIRIC à décor de poissons polychromes ;  dessus , socle , pieds , colonnettes , lunette et jonc sont en métal doré , cadran argenté , chiffres en relief , glace en verre biseauté , portes escamotables , chiffres et points  lumineux . Ils sont disponibles en deux variantes de couleurs pour le boîtier : laqué noir , réf. 871-13 ou  laqué vert d’eau , réf. 871-33 . Dernière apparition au catalogue 1963/64 .diric poissons ferméDIRIC 871-13 noirdiric poissons

DIRIC 871-13 noir ouvert mentions 11 jewels et 8 au cadran mais le beau décor japonisant de la version corail a disparu .

Diric 871-33 vert deauDIRIC 871-33 vert d’eauDiric 871-33 vert deau ouvert DIRIC 871-33 vert d’eau ouvert. Contrairement à la version noire 871-13 , ce cadran ne comporte ni la mention 11 jewels , ni l’estampille 8 pour l’autonomie de 8 jours.

 

Version Swiss Made 15 jewels 8 jours , non référencée dans les catalogues français , réservé à l’exportEstymaVersion estampillée ESTYMA , sous marque exploitée par BLESSING à l’export en Angleterre

persianaEn 1951 les Jaz se vendaient déjà dans 61 pays ; à l’export leurs productions étaient parfois rebaptisées : ainsi les DIRIC et RIDIC s’appelaient indifféremment La Persiana  en Italie , dénomination qui leur va très bien puisque cela signifie persienne ou volet ce qui caractérise parfaitement ces cabinets à deux volets .ridic diric par chesnotridic diricpublicités presse , format 18,5 x 13 cm ; Reader’s Digest 1959 par CHESNOT et 1958 .