Catalogo Jaz 1981 /1982

catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (1)Ce catalogue 1981/1982 n’est pas la version en langue espagnole du catalogue Jaz français de 1981 ou 1982 ; En France il y a une édition par année destinée uniquement aux professionnels revendeurs ; Il s’agit d’une publication tout à fait originale et spécifique au marché espagnol qui présentait la particularité d’avoir une usine Jaz sur son territoire . Les réveils français ont des dénominations se terminant en -IC  ; à part quelques exceptions pour des modèles prestigieux vendus en Italie et  Belgique , les jaz étrangers n’ont pas de noms , que des références .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (2)page 1 :  Etrangement ce catalogue commence par les horloges murales , c’est exactement l’inverse en France ; la 1021C ressemble fort à une CALIC , en plus petite de 6 cm ; la référence 1006 est spécifique à l’Espagne catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (3)page 2 ; la 273 à dateur est une variante de la PRATIC que Jaz a vendue à Bulova et vendue en Allemagne sous la référence 208 avec d’autres couleurs ; la 207 en est la version sans dateur , non distribuée en France ; 2136 cette horloge n’a jamais été vendue en France, pas plus que la 2001 .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (4)page 3 ; sur cette page les assiettes et les références 2011 et 2703 sont endémiques , les autres sont des horloges identiques aux exemplaires français où présentant des toutes petites variantes par rapport à eux . catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (5)page 4 ; En revanche sur cette page tout est réservé au marché espagnol . catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (6)page 5 ; même constat sur cette page qui ne présente que des horloges espagnoles .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (7)page 6 ; là encore tout est strictement espagnol ;catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (8)page 7 : aucune de ces horloges n’a été distribuée en France ;catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (9)page 8 : on constate qu’aucune de ces horloges n’est disponible en France à l’époque , esthétiquement sans regrets .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (10)page 9 : encore une fois toutes ces horloges sont uniquement « espagnoles ».catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (11)page 10 : pas de versions françaises sur cette page 10 ; catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (12)page 11 : pas d’exemplaires distribués en France sur cette page 11 ; catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (13)page 12 : il est de même pour cette page toute espagnole .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (14)page 13 : si toutes ces pièces sont réservées aux ventes en Espagne , pour une fois on le regrette pour ces radios réveils assez élégants ; catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (15)page 14 : malgré d’apparentes similitudes aucun de ces réveils ne verra le sol français ; despertadores = réveils en français  ; ces lots de six réveils sont effectivement réservés aux horlogers espagnols . Rappelons que les catalogues Jaz , français ou espagnols ,  ne sont pas destinés à la clientèle particulière  ;catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (16)page 15 : présentés en haut de page par lots de seize réveils , ils sont détaillés en dessous permettant de nous assurer qu’aucun d’entre eux n’a été vendus en France  ; catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (17)page 20 : en revanche sur cette page , tout avait été précédemment disponible en France à part le 169 variante du POPIC de 1976 ; 1349 CLANIC  ; 1397 SCINTIC ; 1317 CORSIC ,  1346 DACRIC disparu en France en 1976 ;   165 LOPSIC ;   1331 VERTIC ; 1321 retour du  CLODIC  sept ans après sa suppression en France avec un cadran blanc ; 1320 DOCLIC  qui avait été arrêté en France en 1978 .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (18)page 21 : 1370 DARCIC  , 1338 CARDIC  , 1323 NICLIC ; ; catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (19)

MOGIC 1978

mogicHorloge murale , en forme d’assiette , gamme Jaz Electronic  , mouvement à pile LR14 , calibre TM , licence ATO en forme d’assiette . Diamètre 25 cm .  Assiette en porcelaine de Limoges , sans trotteuse , aiguilles poire et feuille noires en métal . 1978 (2)Hors catalogue, probablement uniquement destinée à l’export ;  nous ne connaissons la MOGIC que par cette page dont les trois horloges sont non répertoriées dans les catalogues français , au contraire des quatre réveils qui sont bien connus .

COQUIC 1950

titaCOQUIC , réveil , gamme des Jaz à Tirage Limité  , mouvement mécanique , calibre 4J , 11 pierres  . Référencée 797-10 . Boîtier et socle en bronze massif , poids 0,840 kg  , vitre sertie en verre biseauté ,aiguille pontife pour l’heure ,  non-lumineux . Format 13,2 x 12,5 cm . coquicAbsent des  catalogues et tarifs français , l’identification du COQUIC n’a été possible que par cette fiche extraite d’un catalogue de 1950 destiné au marché belge auquel sa commercialisation était apparemment limitée . ( le poids mentionné est de 740 gr mais nous en possédons deux rares exemplaires qui pèsent chacun 840 gr , il s’agit donc probablement d’une erreur ) . Vous noterez également qu’ elle arbore sur l’illustration les mêmes aiguilles que sa cousine la DROPIC  , celle du réveil est étrangement absente , mais que nos exemplaires sont équipées d’autres aiguilles .Sur cette fiche , la mention modèle de luxe , bien que justifiée , ne fait pas entrer pour autant  le COQUIC dans la catégorie Jaz de Luxe parce qu’il y aurait le logo correspondant reproduit sur son cadran . En revanche , en raison de sa qualité , de l’extrême briéveté de sa production , de sa rareté mais surtout du calibre employé, nous la classons parmi les Jaz à Tirage Limité : effectivement le calibre 4J n’est attribué qu’à des réveils de cette catégorie . D’ailleurs on reconnait le cadran et les aiguilles du ROULIC , nouveauté de cette catégorie en cette même année 1950 .

Contrairement à la DROPIC , qui est présente au même catalogue belge et affiche de nombreuses similitudes avec elle , la COQUIC n’est pas signée au dos ; toutefois elle est tellement caractéristique de son style – plus d’ailleurs que la DROPIC – que nous n’hésitons pas à l’attribuer à Tita TERRISSE . Est il besoin de préciser que sa dénomination trouve son origine dans sa forme de coquille  ?

réveil JAZ Swiss Made circa 1940 /1942 hors catalogue

jaz swiss made 1940Réveil mécanique , hors catalogue peut être destiné à l’export , Swiss Made . Diamètre 9,5 cm . Ce type d’aiguilles et ce genre de pieds n’ont jamais été employés par Jaz pour d’autres réveils . Aiguilles et chiffres lumineux .jaz swiss made cadranDe nombreux détails nous incitent à dater ce réveil du début des années 40 : la silhouette générale , l’arrêt de sonnerie au sommet de petite taille , le cadran en carton , la bélière basse à la mode en Europe à cette période et évidemment l’absence de jaseur boréal au dessus du logo Jaz .jaz swiss made calibreLa platine est estampillée en creux JAZ SWISS MADE  et MOD.Z pour calibre Z qui sera en fait le nom donné à partir de 1951 aux mouvements des minuteurs COMTIC avec lequel il n’a rien à voir , évidemment . Le battant du marteau de sonnerie , en demi-lune forme tout à fait inusitée chez Jaz , ne comporte pas la date gravée en creux selon l’usage pour les réveils de la marque au jaseur .IMG_8258 (Copier)Ce mouvement ne nous est pourtant pas inconnu puisque nous le retrouvons dans un réveil SWIZA Repeat , Swiss Made des années 40 . La marque fondée en 1904 par Louis Schwab ne prend le nom officiel de Swiza qu’à partir de 1935 .IMG_8255 (Copier)La platine en revanche ne porte aucune inscription comme c’est souvent le cas lorsqu’il s’agit d’une fabrication sous licence . Toutefois on a vu pour BULOVA que JAZ acceptait que ses platines portent la marque de son client .

 

La comparaison des dos confirme les nombreuses similitudes entre les deux modèles qui arborent les mêmes boutons et les mêmes clefs . En l’absence de documents sur cette collaboration , il nous est actuellement impossible de dire qui est le concepteur et qui est le fabricant de ces réveils , le premier n’étant pas forcément le second . Nous tenons à remercier un de nos fidèles lecteurs , le collectionneur Arnaud Le Page , de nous avoir cédé ce réveil atypique et notre ami le jeune horloger Romain Gallardo qui nous a mis sur la piste du calibre de ce Swiza . turun museumOn notera la similitude d’aspect – hormis l’absence de bélière – avec cet autre Jaz Swiss Made  , exposé au Turku Museum Centre de l’ancienne capitale finlandaise Åbo , actuelle Turku .

Pendule à poser 1962 à 1964 export

inconnu 1962 (2)Pendule à poser , gamme Jaz Electric et gamme Jaz Transistor , mouvement à pile LR14 , calibre ANlicence ATO . Pas de chiffres mais des index , incisés en creux , sur une couronne extérieure d’un diamètre de 10 cm , vitre légèrement bombée  en plexiglas , cadran métal doré brossé , aiguilles alphas ,  aiguilles  non-lumineuses . Le calibre est daté de 1964 et les deux autres exemplaires que nous connaissions sont datés de 1962 , néanmoins cette horloge n’apparaît pas dans les catalogues français de cette période : il s’agit donc très probablement d’un modèle réservé à l’export . Hauteur 14,5 cm pour un poids 1,245 kg sans la pile .1964 ferme1964 dessus1964 dessousLa pile LR14 est dissimulée dans la colonne .1964 dos ouvertinconnu 1962 (1)inconnu 1962 (3)inconnu 1962 (4)inconnu 1962 (5)inconnu 1962 (6)

Réveil hors catalogue export 1968

swiss made CH facePetit réveil , mouvement mécanique , calibre CH , 7 pierres . Cadre et socle en métal doré et brossé , cadran en métal bleu effet de gouttes , vitre plate en plexiglas , aiguilles et points lumineux , pas de chiffres mais des index . Format 9,5 x 8 cm , 380 gr . Le chiffre 8 dans un cercle , qui est reproduit au cadran , rappelle l’autonomie de huit jours de ce calibre d’origine suisse , justifiant la mention Swiss Made sous le VI .

SWISS MADE CH 1969 anatomieLa mention SWISS est reportée au dos , les finitions sont de qualités , les matériaux nobles portant le poids de ce petit réveil à 380 gr .

calibre 800 CHLa référence 800 CH de ce calibre , à échappement ancre et 7 pierres , fait évidemment référence à son origine suisse . Daté en creux de 1968 sur le calibre , ce réveil n’apparaît pourtant pas aux catalogues français de cette période . Le calibre 800 CH fera sa première apparition officielle au catalogue 1971/72 dotant les BANIC , BRILIC , BRONZIC , BULIC et le réveil de voyage BERNIC . Mais nous savons par les Jazettes , le journal interne de communication avec les horlogers affiliés , que Jaz testait régulièrement de nouveaux modèles à l’export avant de les introduire ou pas sur le marché français comme par exemple la LORENESE qui ne sera vendue qu’en Italie . Apparemment ce modèle , que nous avons acquis en Angleterre , ne sera pas retenu mais a directement inspiré le BRONZIC avec son décor « minéral »  . En 1974 , tous les réveils 8 jours sont supprimés du catalogue , les modèles électroniques ayant pris leur place . Voir un exemplaire similaire daté de 1970 .

horloge de maison de poupée circa 1946 à 1953

sofic poupee faceHorloge de maison de poupée , plastique jaune teinté dans la masse , chiffres peints , aiguilles tournantes sur rivet central . 7,4 cm x 5,6 cm .

Le moulage étant creux , le poids est de 10gr . Son édition n’a pu se faire sans l’accord de Jaz toutefois nous ne disposons actuellement d’aucune documentation relative à ce jouet

sofic 1947Le modèle qui a vaguement inspiré cette horloge de poupée est d’évidence la SOFIC .La présence du logo à queue basse indique donc qu’il s’agit de la version après guerre de cette horloge en céramique qui a été disponible à la vente de 1946 à 1953 .

STENOMETRE JAZ Licence PRATTE circa 1951

stenometre.jpgSténomètre Jaz , Licence Pratte à Lille . Mouvement mécanique , calibre 13D à trotteuse centrale . Diamètre 13,5 cm . Construit sur la base esthétique et mécanique d’un JAZIC , cet appareil comme son nom l’indique servait à mesurer la cadence des sténographes .

Le Sténomètre étant bien évidemment hors catalogues , les seuls informations que nous avons trouvé le concernant viennent du journal VENDRE d’octobre 1951 à la page 678 en bas à droite ;  pour comparaison le JAZIC se vendait à peine moins cher à 2.475 Fr .calibre stenometreLa sonnerie n’étant pas nécessaire , le calibre D a été allégé du ressort et bien logiquement du marteau , ce qui un peu gênant puisque Jaz gravait  la date de fabrication sur sa tête . stenometre dosEn conséquence il n’y a au dos qu’une clé , celle du remontage du mécanisme et qu’un bouton central celui du changement d’heure .stenometre anatomiePour le reste on reconnaît tous les éléments constitutifs d’un classique JAZIC .cadran stenometre.JPGL’aiguilles des heures a été supprimée et celle des minutes remplacée par cette petite aiguilles qui permet de totaliser les minutes sur le petit cadran central , numéroté de 0 à 60 . L’élément le plus important est donc la grande trotteuse rouge qui explique l’emploi du JAZIC plutôt qu’un autre modèle Jaz ou même d’une autre marque . Nous vous renvoyons pour une meilleure compréhension à l’article du JAZIC mais , pour rappel , il était le premier grand réveil au monde à être doté d’une grande trotteuse centrale , dès lors il était idéal pour cette fonction , remplaçant avantageusement les montres goussets qui faisaient jusque là office de Sténomètres . Basées sur un mouvement de chronomètre , elles avaient l’avantage de disposer d’un bouton de départ mais leur petit format en réservait la lecture au seul examinateur . Avec ce dérivé du JAZIC , les sténographes elles mêmes pouvaient visualiser leur performance . Nous vous invitons à consulter cet article très complet sur L’école de Sténographie PRATTE de Lille , établissement privé de formation des jeunes filles aux métiers du secrétariat ouvert à Lille en 1919 dont le fondateur Jean PRATTE avait conçu une méthode de sténographie au début du XX° siècle et dont le fils André assurait les fonctions de président de l’Association sténographique professionnelle créée en 1916 et sera secrétaire général du congrès de la Fédération nationale des sociétés de sténographie de France qui se tient à Lille en juillet 1936.