Jaz Electrico murale 5010 Espagne 1981/82

Jaz Electrico, horloge murale, calibre TM à pile LR14, trotteuse centrale rouge, format 280 x 215 mm. Existe en version à dateur. Hors catalogue France, présente au catalogo 1981/1982, export Espagne, référencée 5010.

Jaz electronic mural gouvernail Espagne 1981

Jaz Electronico horloge murale, forme gouvernail, corps en bois, chiffres romains, chemin de fer au pourtour du cadran, présente au catalogo 1981, référencée 1032, calibre JK à dateur jour et mois, à pile LR14, diamètre 46 cm. Il manque trotteuse centrale et lunette à l’exemplaire photographié. Hors catalogue France, export uniquement en Espagne.

Jaz Electronic à dateur Espagne

Jaz Electronic , murale à dateur jour et date , licence ATO , mention France , trotteuse centrale , aiguilles noires , quatre chiffres cardinaux , forme rectangulaire, couleur métallique , vitre en verre plat . Hors catalogue France , export Espagne. 

Jaz Derby Swissonic 1978 pendulette bijou

Jaz Derby Swissonic (1)Pendulette bijou JAZ, mouvement Ebauches S.A. , calibre ESA 934 831, pile bouton, Swiss Made, sans fonction réveil, corps en laiton doré, dimensions 58 mm, 48 mm, épaisseur 1 cm, poids 185 gr. Mentions Jérôme Ravenne et Jaz. Hors catalogue, non référencée.La France Horlogère n°386 Fevri 1978 pendulette orLa France Horlogère revue n°386 Février 1978 page 68                                                  Avant de faire l’acquisition du modèle photographié, nous connaissions déjà cette pendulette par ce petit encart de 1978 qui nous avait doublement surpris. Effectivement, elle n’apparaît dans aucun catalogue de montres ou de réveils Jaz et aucun collectionneur de Jaz n’en avait jamais vu. La deuxième source d’étonnement est l’évocation d’un boîtier en or jaune ou gris, puisque Jaz n’a jamais produit de boîtier dans cette matière. Tout au plus, trouverez vous des montres Jaz plaqué or mais il n’existe aucune pendulette ou réveil dans cette matière précieuse chez Jaz. Contrairement à notre exemplaire qui est estampillé Jérôme Ravenne, l’exemplaire reproduit  dans la France Horlogère est badgé Derby Swissonic

Derby Swissonic est une dénomination qui parle aux collectionneurs de montres Jaz puisqu’on la retrouve sur l’iconique montre électronique à lecture directe apparue en 1974.Jéröme Ravenne (3)Jérôme Ravenne était une marque déposée en 1977 par Ebauches S.A. dans le domaine de la joaillerie, horloges, montres et parts de celles-ci.derby Swissonic Swiss Tout comme Derby Swissonic qui est un autre avatar de ESA, acronyme de Ebauches Electroniques S.A. , qui choisit l’une ou l’autre de ses propres marques pour estampiller cette pendulette. Derby S.A. était une fabrique d’ébauches fondée en 1941 à La Chaux-de-Fonds, membre du consortium auquel appartient Ebauches S.A.

Swissonic était un label utilisé par l’ESA pour distinguer ses «familles» de calibres: Swissonic 10, Swissonic 100 et autres versions ultérieures comme le Swissonic 1000 à quartz, cal. 9180. La montre Jaz Derby dite « Derbysonic » avec affichage à cylindre rotatif est animée par le calibre ESA 9176, communément appelé « Swissonic ».

Derby a également utilisé le nom « Swissonic » pour une ligne de réveils de table, certains caractérisés par un design très particulier…DerbyS1image[1]…dont ce tube- horloge que l’on retrouve estampillé Derby Swissonic ou Jaz    ( extrait du tarif montres Jaz Janvier 1975 )  

Ebauches S.A. est une holding pour la production d’ébauches et de pièces détachées d’horlogerie fondée à Neuchâtel en 1926. Ebauches S.A. prendra le contrôle de 33% de LIP en 1967. En 1968-1969 Ebauches comptait vingt-trois filiales en Suisse, trois à l’étranger et 10.000 employés. La filiale Ebauches Electroniques Marin, ou EEM, fut fondée en 1970. En 1974,  le consortium suisse englobe 25 % du marché mondial des mouvements mécaniques. En 1976, soit cinquante ans après sa création, le groupement totalise 1.136 milliards d’ébauches produites. Parmi les sociétés de la holding, une vague de fusion importante débuta dès 1978,  aboutissant finalement à la création du groupe Swatch. ETA En 1982, Eta reprend la direction opérationnelle d’Ebauches.Ebauche SA page 1Extraits d’un prospectus de 1977 Lire la suite

Mamanbébé horloge publicitaire par Jaz circa 1959 à 1964

mamanbébé (5)MAMANBÉBÉ , grande horloge publicitaire , forme ovale en plexiglas / altuglas , produite par Jaz , mouvement à pile LR14  , aiguilles dauphines dorées , poids 420 gr sans la pile , hauteur 44,5 x 31 cm au plus large.

Mamanbébé (1)Mamanbébé (2)On reconnaît les aiguilles dauphines déjà vues sur la CLAUSIC , GUTIC de 1961 à 1964 avec le même calibre AN , TALIC de 1959 à 1962 , RICHIC 1963 à 1964 , etc ; Ces aiguilles étaient donc très à la mode chez Jaz pour les murales de 1959 à 1964 Mamanbébé (3)mamanbébé (1)mamanbébé (4)calibre ANMamanbébé (5)

Catalogo Jaz 1981 /1982

catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (1)Ce catalogue 1981/1982 n’est pas la version en langue espagnole du catalogue Jaz français de 1981 ou 1982 ; En France il y a une édition par année destinée uniquement aux professionnels revendeurs ; Il s’agit d’une publication tout à fait originale et spécifique au marché espagnol qui présentait la particularité d’avoir une usine Jaz sur son territoire . Les réveils français ont des dénominations se terminant en -IC  ; à part quelques exceptions pour des modèles prestigieux vendus en Italie et  Belgique , les jaz étrangers n’ont pas de noms , que des références .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (2)page 1 :  Etrangement ce catalogue commence par les horloges murales , c’est exactement l’inverse en France ; la 1021C ressemble fort à une CALIC , en plus petite de 6 cm ; la référence 1006 est spécifique à l’Espagne catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (3)page 2 ; la 273 à dateur est une variante de la PRATIC que Jaz a vendue à Bulova et vendue en Allemagne sous la référence 208 avec d’autres couleurs ; la 207 en est la version sans dateur , non distribuée en France ; 2136 cette horloge n’a jamais été vendue en France, pas plus que la 2001 .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (4)page 3 ; sur cette page les assiettes et les références 2011 et 2703 sont endémiques , les autres sont des horloges identiques aux exemplaires français où présentant des toutes petites variantes par rapport à eux . catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (5)page 4 ; En revanche sur cette page tout est réservé au marché espagnol . catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (6)page 5 ; même constat sur cette page qui ne présente que des horloges espagnoles .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (7)page 6 ; là encore tout est strictement espagnol ;catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (8)page 7 : aucune de ces horloges n’a été distribuée en France ;catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (9)page 8 : on constate qu’aucune de ces horloges n’est disponible en France à l’époque , esthétiquement sans regrets .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (10)page 9 : encore une fois toutes ces horloges sont uniquement « espagnoles ».catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (11)page 10 : pas de versions françaises sur cette page 10 ; catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (12)page 11 : pas d’exemplaires distribués en France sur cette page 11 ; catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (13)page 12 : il est de même pour cette page toute espagnole .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (14)page 13 : si toutes ces pièces sont réservées aux ventes en Espagne , pour une fois on le regrette pour ces radios réveils assez élégants ; catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (15)page 14 : malgré d’apparentes similitudes aucun de ces réveils ne verra le sol français ; despertadores = réveils en français  ; ces lots de six réveils sont effectivement réservés aux horlogers espagnols . Rappelons que les catalogues Jaz , français ou espagnols ,  ne sont pas destinés à la clientèle particulière  ;catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (16)page 15 : présentés en haut de page par lots de seize réveils , ils sont détaillés en dessous permettant de nous assurer qu’aucun d’entre eux n’a été vendus en France  ; catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (17)page 20 : en revanche sur cette page , tout avait été précédemment disponible en France à part le 169 variante du POPIC de 1976 ; 1349 CLANIC  ; 1397 SCINTIC ; 1317 CORSIC ,  1346 DACRIC disparu en France en 1976 ;   165 LOPSIC ;   1331 VERTIC ; 1321 retour du  CLODIC  sept ans après sa suppression en France avec un cadran blanc ; 1320 DOCLIC  qui avait été arrêté en France en 1978 .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (18)page 21 : 1370 DARCIC  , 1338 CARDIC  , 1323 NICLIC ; ; catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (19)

MOGIC 1978

mogicHorloge murale , en forme d’assiette , gamme Jaz Electronic  , mouvement à pile LR14 , calibre TM , licence ATO en forme d’assiette . Diamètre 25 cm .  Assiette en porcelaine de Limoges , sans trotteuse , aiguilles poire et feuille noires en métal . 1978 (2)Hors catalogue, probablement uniquement destinée à l’export ;  nous ne connaissons la MOGIC que par cette page dont les trois horloges sont non répertoriées dans les catalogues français , au contraire des quatre réveils qui sont bien connus .

COQUIC 1950

titaCOQUIC , réveil , gamme des Jaz à Tirage Limité  , mouvement mécanique , calibre 4J , 11 pierres  . Référencée 797-10 . Boîtier et socle en bronze massif , poids 0,840 kg  , vitre sertie en verre biseauté ,aiguille pontife pour l’heure ,  non-lumineux . Format 13,2 x 12,5 cm . coquicAbsent des  catalogues et tarifs français , l’identification du COQUIC n’a été possible que par cette fiche extraite d’un catalogue de 1950 destiné au marché belge auquel sa commercialisation était apparemment limitée . ( le poids mentionné est de 740 gr mais nous en possédons deux rares exemplaires qui pèsent chacun 840 gr , il s’agit donc probablement d’une erreur ) . Vous noterez également qu’ elle arbore sur l’illustration les mêmes aiguilles que sa cousine la DROPIC  , celle du réveil est étrangement absente , mais que nos exemplaires sont équipées d’autres aiguilles .Sur cette fiche , la mention modèle de luxe , bien que justifiée , ne fait pas entrer pour autant  le COQUIC dans la catégorie Jaz de Luxe parce qu’il y aurait le logo correspondant reproduit sur son cadran . En revanche , en raison de sa qualité , de l’extrême briéveté de sa production , de sa rareté mais surtout du calibre employé, nous la classons parmi les Jaz à Tirage Limité : effectivement le calibre 4J n’est attribué qu’à des réveils de cette catégorie . D’ailleurs on reconnait le cadran et les aiguilles du ROULIC , nouveauté de cette catégorie en cette même année 1950 .

Contrairement à la DROPIC , qui est présente au même catalogue belge et affiche de nombreuses similitudes avec elle , la COQUIC n’est pas signée au dos ; toutefois elle est tellement caractéristique de son style – plus d’ailleurs que la DROPIC – que nous n’hésitons pas à l’attribuer à Tita TERRISSE . Est il besoin de préciser que sa dénomination trouve son origine dans sa forme de coquille  ?

réveil JAZ Swiss Made à bélière circa 1940 /1942 hors catalogue

jaz swiss made 1940Réveil mécanique , hors catalogue peut être destiné à l’export , Swiss Made  mouvement mécanique , bélière , aiguilles et chiffres lumineux , arrêt de sonnerie au sommet, diamètre 9,5 cm .

Ce type d’aiguilles et ce genre de pieds n’ont jamais été employés par Jaz pour d’autres réveils , excepté pour son cousin sans bélière . Aiguilles et chiffres lumineux , arrêt de sonnerie au sommet .jaz swiss made cadranDe nombreux détails nous incitent à dater ce réveil du début des années 40 : la silhouette générale , l’arrêt de sonnerie au sommet de petite taille , le cadran en carton , la bélière basse à la mode en Europe à cette période et évidemment l’absence de jaseur boréal au dessus du logo Jaz .jaz swiss made calibreLa platine est estampillée en creux JAZ SWISS MADE  et MOD.Z pour calibre Z qui sera en fait le nom donné à partir de 1951 aux mouvements des minuteurs COMTIC avec lequel il n’a rien à voir , évidemment . Le battant du marteau de sonnerie , en demi-lune forme tout à fait inusitée chez Jaz , ne comporte pas la date gravée en creux selon l’usage pour les réveils de la marque au jaseur .

IMG_8258 (Copier)Ce mouvement ne nous est pourtant pas inconnu puisque nous le retrouvons dans un réveil SWIZA Repeat , Swiss Made des années 40 . La marque fondée en 1904 par Louis Schwab ne prend le nom officiel de Swiza qu’à partir de 1935 .IMG_8255 (Copier)La platine en revanche ne porte aucune inscription comme c’est souvent le cas lorsqu’il s’agit d’une fabrication sous licence . Toutefois on a vu pour BULOVA que JAZ acceptait que ses platines portent la marque de son client .

 

La comparaison des dos confirme les nombreuses similitudes entre les deux modèles qui arborent les mêmes boutons et les mêmes clefs . En l’absence de documents sur cette collaboration , il nous est actuellement impossible de dire qui est le concepteur et qui est le fabricant de ces réveils , le premier n’étant pas forcément le second . Nous tenons à remercier un de nos fidèles lecteurs , le collectionneur Arnaud Le Page , de nous avoir cédé ce réveil atypique , dont le collectionneur Marc Barat possède un exemplaire tout à fait semblable et notre ami le jeune horloger Romain Gallardo qui nous a mis sur la piste du calibre de ce Swiza . turun museumOn notera la similitude d’aspect – hormis l’absence de bélière – avec cet autre Jaz Swiss Made  , exposé au Turku Museum Centre de l’ancienne capitale finlandaise Åbo , actuelle Turku .