GREINER Electronics 1974

La France Horlogère n°345  juillet 1974 une.jpgEn 1974 Jaz et Greiner Electronics affichent , fièrement et en couleurs , leur collaboration à la une de LA FRANCE HORLOGERE ,  la plus importante revue professionnelle de l’époque . On notera que Jaz occupe vingt îlots à Bijorhca , ce qui est énorme . Voyez notre article sur la collaboration GREINER et JAZ .La France Horlogère n°345  juillet 1974  .jpgCollaboration détaillée dans cette même revue n°345 Juillet 1974 ; suivie d’une visite des usines suisses de Greiner en présence de Monsieur André FROMENT , directeur commercial de Jaz.La France Horlogère page 41La France Horlogère page 42La France Horlogère page 43La France Horlogère page 44La France Horlogère page 45à l’extrême gauche sur la photo André FROMENT , dir. com de Jaz . Ci dessous quelques productions GREINER diffusées par Jaz :La France Horlogère n°375 Février 1977 GrenierLa France Horlogère °389 Mai 1978la france horlogère n°341 Mars 1974 grenierLa France Horlogère n°345 juillet 1974 aLa France Horlogère n°345 juillet 1974 bLa France Horlogère n°345 juillet 1974 cLa France Horlogère n°380 Juillet Août 1977

GREINER Electronics et JAZ

Dans les années 50 Jaz avait breveté et distribué le SPIREGLOR et le TEXTOSCOPE   , deux appareils destinés à l’industrie horlogère . Jaz Actualités 2 Janvier 1975extrait Jaz Actualités n°111 du 2 janvier 1975                                                                    En 1970 Jaz se lance enfin dans la production de montres – consultez le site de référence https://sites.google.com/site/jazmontrevintage/  de notre ami Stéphane spécialiste des montres Jaz – ce qui impliquera un gros effort de formation des horlogers affiliés d’autant que cela correspond avec l’essor de l’horlogerie électronique , à diapason et à quartz . Afin de faciliter l’équipement des réparateurs , Jaz va s’associer à GREINER Electronic .

Dans les années 70 , le leader des appareils de réglage et de diagnostic c’est bien  GREINER Electronic de Langenthal en Suisse dont Jaz se fera le distributeur exclusif . Les représentants de Jaz montres – ce n’était pas les mêmes que ceux des horloges ou des réveils – étaient également distributeurs exclusifs des machines GREINER Electronic Jaz Actualités 1° Juillet 1977extrait Jaz Actualités n°131 du 1° juillet 1977                                                                      Le nettoyeur à ultrason l’ULTRASON U-3 ( voir son fonctionnement sur You Tube  https://www.youtube.com/watch?v=L0miGsLkTlc  )Jaz Actualités 8 sept 1978Fin de cette collaboration en 1978Jaz Espanola SACette enveloppe en notre possession , datée du 23 Septembre 1974 , prouve qu’à la même période , la branche espagnole de Jaz , JAZ ESPANOLA S.A. , s’adressait à la concurrence directe pour GREINER electronic  qu’était WITSCHI Fils , autre spécialiste suisse des appareils de mesures et de test pour l’horlogerie .

SPIREGLOR et TEXTOSCOPE

spireglor et textoscopeextrait du catalogue export Belgique 1950                                                                                                                                                                                                                       En 1950 dans son catalogue destiné aux horlogers français , Jaz  proposait une petite boîte à outils de réparation basique . En revanche à l’export ce sont deux appareils beaucoup plus sophistiqués fabriqués par Jaz et arborant le jaseur boréal qui sont présentés : SPIREGLOR et TEXTOSCOPE . spireglorextrait Le Guide Jaz Fournitures pour réveils et pendulettes 1951                        Comme indiqué dans la légende de cette photo , le SPIREGLOR est destiné à l’industrie ; il ne s’agit pas d’un outil de réparations mais de fabrication ; dès lors on comprend que Jaz n’en fasse pas la promotion en France mais à l’étranger où visiblement quelques exemplaires ont été vendus .textoscope 3source site de la NASA , Nasa Astrophysics Data System                                               On le voit dans cette communication de la CIMH , acronyme de la Compagnie Industrielle de Mécanique Horlogère raison sociale de Jaz jusqu’en 1948 , le TEXTOSOPE n’est pas plus destiné aux horlogers rhabilleurs que le SPIREGLOR  mais bien aux manufactures de montres et réveils .textoscope 2Dans les années 70 , afin d’accompagner ses horlogers affiliés dans leurs conversions à l’horlogerie électronique et à quartz , Jaz va s’associer à GREINER Electronic

Calibre DV mallette de réparation

malette calibre DVPetite  mallette de réparation pour calibre DV      Format 14 x 8,5 x 2,5 cm malette DV ouverte7 boîtes plastiques transparentes comprennent un ensemble de pièces de rechangescalibre DV malette (1)Un rappel de nomenclature est fixé au couvercle     clefs VS472 vis de platine10 clefs 7 boutons 8 clefs dorées de fixation de dos-cloche et 5 vis de fixation de platinecalibre DV ressorts DV 116 : trois ressorts de réveils           DV 48 : trois ressorts de mouvement à crochets tous maintenus par un sertissage en fil de fer calibre DV malette (5) BD 4109 ensemble barillet réveil                    BD 4041 ensemble barillet mouvement  DV5095 balancier réglé BD4091 ancre DV2080 roue d'échappementDV 5095 deux balanciers réglés BD4091 cinq ancres  DV2080 deux roues d’échappement

 

dix goupilles de platine DV94 huit axes de balancier DV3106 trois noyaux de raquette à rubisdoc cal DV (2)Nous devons à la générosité de Stéphane G. de présenter cette rare mallette complète . Consultez le site de notre ami , spécialiste des montres JAZ  Jazmontrevintage.

 

Pièces détachées et réparations

 

Les réveils et pendules Jaz n’étaient vendus qu’à travers un réseau d’horlogers , bijoutiers et orfèvres affiliés . Jaz a éprouvé le besoin de communiquer avec son réseau dès 1942 grâce à un petit bulletin de liaison trimestriel joliment nommé « Jazette » , puis plus régulièrement à travers « Actualités »une simple feuille rétro verso dont le sous titre « Bulletin Express d’Information » indique explicitement l’utilité . Leurs fonctions étaient de tenir les horlogers informés de la vie de l’entreprise , des promotions de dirigeants voire des hommages en cas de décès , des difficultés d’approvisionnement pendant la guerre ou la crise de Suez , des agrandissements ou acquisitions d’usines , des innovations techniques , des campagnes de publicités , de l’arrivée de nouveaux produits , de la suppression ou de la disponibilité des modèles aux catalogues , des outils de promotion ou de publicité en magasin mais aussi des conseils d’entretien ou de réparations et bien entendu de la vente des consommables comme les huiles ou les pièces détachés d’origine pour tous les Jaz .durer

Evidemment  JAZ dans ses publicités insistait sur la robustesse et la durabilité de ses produits et précisait  toujours que ses produits étaient vendus par un spécialiste qui était  horloger . N’oublions pas que , contrairement à nos réveils et pendules contemporaines dont il suffit de changer les piles , les réveils mécaniques ont besoin d’entretiens périodiques et l’on trouve d’ailleurs sur beaucoup d’anciens Jaz les dates de ces révisions très finement gravés sur une partie peu visible du boîtier ou de la cloche . Outre l’exclusivité de la vente, l’activité des horlogers comprenait donc un entretien régulier des produits vendus mais aussi parfois leurs réparations à une période où l’obsolescence n’était pas programmée , où l’on ne jetait pas volontiers et que l’heure de travail d’un spécialiste ne coûtait pas plus cher qu’un réveil neuf . Jaz fournissait donc les pièces détachées pour l’ensemble de ses modèles même les plus anciens , des outils spécialement adaptés aux mécanismes « maison » mais également un service de réparation et d’échanges standards dans ses propres ateliers car certains revendeurs n’étaient que bijoutiers, joailliers ou orfèvres  .

Sans titre 93.jpg

Dès  1947 , Jaz proposait des sachets de réparations personnalisés, spécialement imprimés au nom des horlogers demandeurs et non « repiqués », c’est-à-dire sur lesquels la place du nom était laissé en blanc.

sans-titre-48En 1951 parait « Le Guide JAZ »  catalogue de pièces détachées pour réveils et pendulettes . Il est  également un recueil de conseils pratiques illustrés pour les réparations , enrichis de quelques photographies des ateliers JAZ.

En Novembre 1973  , avec l’apparition  des mouvements électroniques , sort le livret « Jaz électronique et électrique » guide de réparation et catalogue de pièces pour calibres TM (à transistor et trotteuse centrale) et SM (à contact et trotteuse centrale) et leurs variantes.

L’essor des mouvements à piles se confirmant , en 1976 JAZ fait paraitre un nouveau livret , encore plus complet et détaillé , comprenant même des connaissances de base en électricité pour des horlogers essentiellement formés aux modèles mécaniques  : le « Manuel technique des calibres électriques, électroniques et quartz, pendules et réveils ».

JAZ poursuit son service après-vente en 1981 en publiant « Le guide JAZ gros volume », avec les même objectifs même si son préambule , sous forme de plaidoyer et de manifeste , laisse sous entendre les dangers qui menacent déjà la profession d’horloger-réparateur : » Le service après -vente est une fonction que doit assurer ( lui-même ou localement ) tout H.B.J.O. -Horloger Bijoutier Joaillier Orfèvre ndlr- qui veut défendre sa profession . Le service après vente JAZ est cependant à la disposition des horlogers qui ne pourraient pas exceptionnellement l’assurer pour une raison quelconque » 

 

BOITE OUTILS RÉPARATIONS 1950 à 1959

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Boîte à outils spéciaux Jaz , pour réparations , présentée pour la première fois par la Jazette de Mars 1950 comme un service rendu aux horlogers et « rhabilleurs », il était bien précisé qu’elle était vendue sans bénéfice , à prix coûtant donc ,et  uniquement par la maison mère . Sa dotation a peu varié dans le temps comprenant  les outils suivants: tourne-écrous à 6 pans standard pour les écrous de fixation des cache poussières et platines ; tournevis à cornet pour les gros réveils ;  2 outils dit  » arrache-aiguilles » pour  enlever les aiguilles pour gros réveils et stylites ; d’abord deux outils à remplacer les axes de balancier puis  une seule enclume à chasser les axes de balancier ; 2 frettes à ressorts pour mouvements et réveils (bagues métalliques maintenant un ressort comprimé pour sa pose ou dépose) ;  enfin une notice explicative .Elle apparaît pour la dernière fois au catalogue 1958/59

notice-1