SPIREGLOR et TEXTOSCOPE

spireglor et textoscopeextrait du catalogue export Belgique 1950                                                                                                                                                                                                                       En 1950 dans son catalogue destiné aux horlogers français , Jaz  proposait une petite boîte à outils de réparation basique . En revanche à l’export ce sont deux appareils beaucoup plus sophistiqués fabriqués par Jaz et arborant le jaseur boréal qui sont présentés : SPIREGLOR et TEXTOSCOPE . spireglorextrait Le Guide Jaz Fournitures pour réveils et pendulettes 1951                        Comme indiqué dans la légende de cette photo , le SPIREGLOR est destiné à l’industrie ; il ne s’agit pas d’un outil de réparations mais de fabrication ; dès lors on comprend que Jaz n’en fasse pas la promotion en France mais à l’étranger où visiblement quelques exemplaires ont été vendus .textoscope 3source site de la NASA , Nasa Astrophysics Data System                                               On le voit dans cette communication de la CIMH , acronyme de la Compagnie Industrielle de Mécanique Horlogère raison sociale de Jaz jusqu’en 1948 , le TEXTOSOPE n’est pas plus destiné aux horlogers rhabilleurs que le SPIREGLOR  mais bien aux manufactures de montres et réveils .textoscope 2Dans les années 70 , afin d’accompagner ses horlogers affiliés dans leurs conversions à l’horlogerie électronique et à quartz , Jaz va s’associer à GREINER Electronic

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s