CARAT horlogers de précision

carat jaz japy fin catal. 1958-59

En 1951 Jaz prend le contrôle de CARAT horlogers de Précision situé à Colmar ; sous sa raison sociale La Générale Horlogère Jaz administre désormais trois marques dont JAPY afin de diffuser  ses produits d’entrée de gamme jusqu’en 1990 . En revanche la marque CARAT n’est pas maintenue , son fameux calibre 100 et ses réveils sont rapidement « jazifiés » ;carat calibre 100 en rebaptisant le calibre à sonnerie limitable CARAT 100 en calibre Jaz AB et en l’incluant dans les COLMIC , ALSIC et SAPIC c’est la fameuse gamme Jaz de Luxe qui est créée apportant une exclusivité mondiale et une montée en gamme à la marque au jaseur .

Ce réveil CARAT deviendra le SAPIC qui ne s’en distingue que par ses inscriptions et ses pieds torpilles pleins .carat-3Version CARAT du COLMIC

RIDIC guillochés 1957 à 1959

ridic guillochésRIDIC 769-71 guilloché                                RIDIC 769-81 guillochés et fleurettes                                                                                                                                                                 RIDIC , petit réveil de la gamme des Jaz de Luxe , mouvement mécanique à sonnerie limitable , calibre AB , 7 pierres , échappement à ancre . Nouveautés du  catalogue 1957 à la page 2 . La version 769-71 , sans les fleurettes , n’est plus au catalogue 1959/1960 et celle aux fleurettes -769-81 n’est plus au catalogue suivant 1960/1961 . Ne pas confondre ces RIDIC avec les DIRIC qui ont le même type de boîtiers mais pas le même mécanisme ni les mêmes décors .ridic 769-71 et 769-81RIDIC 769-71 769-81 cadrans.jpgridicface et dos.jpgLes RIDIC guillochés ont le même cadran et le même dos                                                                                                                                                                                                Boîtier en laiton guilloché . Socle , pieds , colonnettes , lunette et joncs sont en métal façon or , cadran façon argent satiné , zone centrale quadrillée relief  argent , aiguilles façon or , chiffres et points d’heures façon or en relief , glace biseautée , portes escamotables , aiguilles et points lumineux . Format 7,5 x 9 cm.RIDIC 769-71RIDIC 769-71 face fermé ridic dos 769-71RIDIC 769-71 dos ferméridic dos 769-81RIDIC 769-81 dos ferméridic couleurs 1957On le constate sur cette publicité de 1957 , la différence de prix entre les RIDIC guillochés et les « cloisonnés » étaient négligeables .Paradoxalement les modèles ci -dessus sont  donc les RIDIC les plus difficiles à trouver alors qu’ils sont moins fragiles que les RIDIC peints mais ces derniers ont été commercialisés pendant neuf ans , quasiment au même prix et rencontrèrent un succès vraiment considérable .

Sur ce réveil LANCEL , on reconnaît aisément les fleurettes du RIDIC 769-81 . Nous savons par Monsieur Henri KOPFLER , ex -directeur de Méthode à l’Usine de Wintzenheim , que ces boîtiers étaient produits par une manufacture bisontine qui visiblement ne fournissait pas que Jaz .

EXIC 1953

exic face

EXIC , petit réveil de la gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AB , 7 pierres , échappement à ancre , à sonnerie limitable . Nouveauté de 1953 présentée dans le tarif F.B. 53 de 1953 mais n’apparaît pas dans le catalogue 1953 , référencée 721-11 . exic dosBoîtier en métal doré , cadran argenté ; aiguilles et points lumineux . Diamètre 7,5 cm  , poids 230 gr . Il n’est plus disponible en 1954 .exic anatomieCe pied en X est à l’origine de son nom . Vitre en verre biseauté , serti sur la lunette .

VOSGIC 1959 à 1963

vosgic .jpgVOSGIC , petit réveil , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AB , 7 pierres , échappement à ancre , à sonnerie limitable . Nouveauté du catalogue 1959/60 à la page 7 , référencée 734-11 . Boîtier en métal doré , cadran argenté mat , chiffres et index en reliefs , aiguilles et points lumineux . Format 9 x 10 cm . Il sera disponible à la vente de 1959 à 1963 . La dénomination VOSGIC sera réattribuée en 1980 .vosgic 2vosgic dosau dos l’index permet d’arrêter la sonnerie sur STOP ou de limiter la sonnerie à 5 ou 20 secondes vosgic postic curvic.jpgPublicité Paris Match , pleine page , format 35 x 25,5 cm

POINTIC 1957

pointicPOINTIC , petit réveil  , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AB , 7 pierres , échappement à ancre , à sonnerie limitable . Nouveauté du catalogue 1957 à la page 3 , référencée 723-11 . Boîtier et socle en métal doré , pas de chiffres mais des index sous formes de barrettes d’heures en relief sur cadran argenté mat , aiguilles et points lumineux . Si la  vitre bombée est étonnamment en plexiglas et non en verre , les parties métalliques font l’objet d’un traitement de surface bicolore assez sophistiqué , alternant parties dorées et argentées ; technique décorative que l’on retrouve sur d’autres Jaz de Luxe comme le VOUTIC et le TAMBRIC . Ainsi la partie plate du socle est argenté mais ses bords dorés et les pans de la lunette passe de l’argent mat au doré brillant . Diamètre 7,5 cm . Le POINTIC n’est disponible qu’en 1957 .

Son socle en pointe est à l’origine de son nom .

ALSIC 1951 à 1957

alsic vert

ALSIC , petit réveil , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AB , à sonnerie limitable , échappement à ancre . Nouveauté du catalogue 1951 . Boîtier en métal doré dans gainerie en cuir , fermetures dorées , cadran argenté , six chiffres en relief , aiguilles et points lumineux . Format 7,5 x 8 cm .

Quatre couleurs de cuir disponibles : vert réf.719-11 ; havane réf.719-21 ; bleu réf.719-31 ; rouge réf.719-41 .                                                                                                                                              En 1956 seuls les havanes et bleues sont encore disponibles . En 1958 l’ALSIC n’est plus en vente . La dénomination ALSIC sera réutilisée en 1976 pour une horloge murale .sarda jaz 1953 page 23L’ALSIC  avec le SAPIC noir  l’EMPIC et le BUTIC fait partie des rares Jaz vendus également en dehors du réseau des horlogers affiliés Jaz , puisqu’on le retrouve à la page 23 du catalogue de vente par correspondance 1953 de SARDA Besançon sans-titre-48En 1950  Jaz produit 1.400.000 réveils , son usine de Puteaux a dû chasser ses bureaux vers le Siège Social parisien de la rue de la Boétie  , en outre des ateliers ont été ouverts à Annecy et rue Bayen à Paris mais cela ne suffit pas encore . Afin de faire face à son expansion galopante , Jaz prend  la majorité du capital de la SAP -Société Alsacienne de Précision- dont l’usine alsacienne fabriquait les productions de « Carat horlogers de précision » et elle absorbe cette dernière marque  . Jaz fait ainsi une double bonne affaire : elle s’installe en Alsace à Wintzenheim près de Colmar dans son immense usine et hérite des calibres de précision de Carat dont le « 100 »rebaptisé « AB »  à 7 pierres et sonnerie limitable . Les dénominations SAPIC célèbrent donc la prise en main de la société SAP et COLMIC parce que l’usine est en banlieue de COLMAR et enfin ALSIC parce que ses usines sont  alsaciennes .sans-titre-55 L’arrivée de ce calibre AB dans le giron de Jaz induit l’apparition d’une nouvelle gamme de réveils les « Jaz de Luxe » dont ces trois réveils sont les pionniers .pub 1952 Réalitéspublicité pleine page Réalités , 31,5 x 23,5 cm , photo A. Berguglian . Ces  trois réveils de Luxe  correspondaient parfaitement au lectorat de Réalités qui était la revue illustrée la plus influente et la plus lue entre les années 1950 et 1970 . Avec son dos carré , son impression en quadrichromie , d’un prix élevé – 590 francs en 1956 –  Réalités  accordait une large place à la photographie , une grande importance au choix des couvertures et à la qualité de ses encarts publicitaires .pub-gapic-balic-raffic-et-alsic

BOUSSIC 1955 à 1960

1955 boussicBOUSSIC , réveil , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AB,  7 pierres , à échappement à ancre , à sonnerie limitable . Nouveauté du catalogue 1955 à la page 2 , référencée 712-11 . Lunette en métal doré avec décor dentelé sur fond argent , cadran argent à traits rayonnants or , glace biseautée , aiguilles et points lumineux  . Diamètre 7,5 cm . Dernière apparition au catalogue 1959/60 .

Natic Planic Boussic pubpublicité Reader’s Digest , format 18 x 13 cm .

 

PLANIC 1955 à 1956

planicPLANIC , petit réveil , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AB , 7 pierres , à échappement à ancre , à sonnerie limitable . Nouveauté du catalogue 1955 page 2 , référencée 724-11 . Boîtier plat argenté satiné , encadrement et baguettes dorés , traits rayonnants dorés , lunette en métal doré , cadran argenté , chiffres et points dorés et rapportés , glace bombée biseautée , aiguilles et points lumineux . Format 8 x 8 cm .planic dos Le PLANIC n’est disponible qu’aux catalogues 1955 et 1956 . La dénomination PLANIC sera réattribuée en 1984 .pub Natic Planic Boussic.jpgpublicité Reader’s Digest , format 18 x 13 cm , 1955 .

REMIC 1956

remic-1956-page-2            illustration catalogue 1956 page 2 , photo collection Paglia/ Raquin en attente                                                                                                                                                                                                REMIC , réveil , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AB , 7 pierres , échappement à ancre , à sonnerie limitable . Nouveauté du catalogue 1956 à la page 2 , référencée 725-11 . Chapiteau et intersocle en plexiglas noir poli , garnitures latérales et socle en métal doré , chiffres noirs sur fond doré , aiguilles noires , verre galbé , aiguilles et points lumineux . Format 10,5 x 7,5 cm . Le REMIC n’est disponible qu’en 1956 .

BALIC 1952 à 1956

balic vert droitBALIC 759-41                                                                                                                                                                   BALIC , réveil de voyage , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AB , 7 pierres , échappement à ancre , à sonnerie limitable . Nouveauté présentée dans la Jazette d’octobre 1952 . Boîtier et porte avant faisant office de socle gainées de cuir , cadran argenté , vitre en verre biseauté sertie dans la lunette en métal doré , aiguilles phalliques , aiguilles et chiffres lumineux  . Format 7,5 x 10 cm ,épaisseur 3 cm . balicBALIC  759-21 .                                                                                                                                                        Trois variantes disponibles : maroquin rouge réf.759-21 ou maroquin bleu réf. 759-31 et maroquin vert réf.759-41  , cette dernière version est supprimée en 1953 . Le nom de BALIC  sera réattribué en 1972  et en 1982 .balic dosAu dos , on reconnaît la cloche commune à tous les calibres AB avec l’index pour limiter la sonnerie graduée : STOP / 5 / 20 .

balic vertL’arrêt de sonnerie est déporté sur le côté balic vert dosCe déport de l’arrêt de sonnerie sur le côté explique la rotation de 45° du calibre par rapport aux réveils dont l’arrêt de sonnerie est au sommet .balic dos vertbalic ferme

pub-balic-plaisir-de-francePublicité presse 1953 . Papier , pleine page , format 31,5 x 23,5 cm , issue de la revue mensuelle « Réalités ». Dessin par J.BYDO . Modèles reproduits GAPIC , COTIC , LANDIC et BALIC . Bien connu par ses publicités pour le Rhum Rocroy , Darbel et  Martini , BYDO avait déjà illustré la publicité de la ROULIC pour Jaz en 1950 et l’EMPIC en 1952 . Ces réveils de Luxe  correspondaient parfaitement au lectorat de Réalités qui était la revue illustrée la plus influente et la plus lue entre les années 1950 et 1970 . Avec son dos carré , son impression en quadrichromie , d’un prix élevé – 590 francs en 1956 –  Réalités  accordait une large place à la photographie , une grande importance au choix des couvertures et à la qualité de ses encarts publicitaires .landic balic coticDéclinaison simplifiée pour le Reader’s Digest , par Bydo lui même , de son travail pour Réalités . Format 18,5 x 13,5 cm . balic landic colmic cotic pub bydopublicité par Bydo