CARAT horlogers de précision

carat jaz japy fin catal. 1958-59

En 1951 Jaz prend le contrôle de CARAT horlogers de Précision situé à Colmar ; sous sa raison sociale La Générale Horlogère Jaz administre désormais trois marques dont JAPY afin de diffuser  ses produits d’entrée de gamme jusqu’en 1990 . En revanche la marque CARAT n’est pas maintenue , son fameux calibre 100 et ses réveils sont rapidement « jazifiés » ;carat calibre 100 en rebaptisant le calibre à sonnerie limitable CARAT 100 en calibre Jaz AB et en l’incluant dans les COLMIC , ALSIC et SAPIC c’est la fameuse gamme Jaz de Luxe qui est créée apportant une exclusivité mondiale et une montée en gamme à la marque au jaseur .

Ce réveil CARAT deviendra le SAPIC qui ne s’en distingue que par ses inscriptions et ses pieds torpilles pleins .carat-3Version CARAT du COLMIC

Miroir publicitaire JAZ et NOV circa 1951

miroir pub Jost (2)Petit miroir publicitaire + thermomètre intégré pour les montres NOV et JAZ . Format 32 x 29,5 cm miroir pub Jost  (4).JPGL’écusson , en raison de son jaseur à queue basse , cerne chronologiquement ce miroir entre 1942 et 1967 . La silhouette du réveil de droite , particulièrement ses pieds torpilles , laissent à croire qu’ils ont été inspirés par un SAPIC ou un TORPIC  , le situant plus précisément aux débuts des années 50 .

Marcel JOST le fabricant de tableaux -réclame , implanté au 46 rue St Erhard à Strasbourg – Neudorf , ne fabriquait pas ce type de publicité pour JAZ  , qui n’avait pas de liens avec les montres NOV , mais pour un horloger qui était probablement aussi opticien ou bijoutier et avait besoin , à ce titre , d’un petit miroir amovible dans sa boutique pour que ses clients puissent se voir porter ses produits .  Jaz proposait ses propres miroirs publicitaires , vers 1950 et 1943/53

DUCHIC 1967 à 1970

duchic noirDUCHIC 544-41 noir                                                                                                                                     DUCHIC , petit réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre J . Nouveauté du catalogue 1967/68 à la page 3 . Boîtier en métal peint et pailleté or , finition diamant , chapiteaux et pieds torpilles cannelées , cadran argenté , vitre en verre bombé , chiffres romains et aiguilles noirs , aiguilles et points lumineux . Diamètre 7 cm pour un poids de 280 gr .

duchic vertDUCHIC 544-91 vert                                                                                                                                                Deux couleurs disponibles noir pailleté or réf.544-41 et vert pailleté or réf.544-91 . Le DUCHIC n’est plus disponible au catalogue 1970/71 . duchic queue basse et haute.JPGIl est d’ailleurs à noter que le DUCHIC sort en 1967 , qui est la dernière année du jaseur boréal à queue basse au dessus du logo ,  les exemplaires vendus de 1968 à 1971 arborent  donc le jaseur à queue haute , Jaz n’a pas toujours jugé utile de faire refaire ses cadrans pour ce détail : le DUCHIC fait donc figure d’exception .

Ces pieds torpilles cannelés sont spécifiques au DUCHIC . Son style Louis XVI est à l’origine de son nom .duchic demontageLe démontage du DUCHIC est particulièrement aisé : il suffit de dévisser le gland décoratif au sommet pour libérer le mouvement puisque sa languette du bas (à gauche) est simplement encastrée dans l’encoche ( au centre) creusée dans le boîtier .lissic moltic scintic duchic cadric darlic quinzic pub Noel 1967++publicité pleine page Paris Match , 34 x 26 cm .

SAPIC 1951 à 1961

sapic

SAPIC , petit réveil de la gamme Jaz de Luxe, mouvement mécanique , calibre AB , échappement à ancre, 7 pierres , à sonnerie limitable . Présenté pour la première fois dans le catalogue d’octobre 1951, page 14 . Boîtier métal couleur acajou orné de deux filets circulaires façon or , cadran cuivré et pieds coniques en cuivre rouge , version ci-dessus référencée 710-19 . Aiguilles rectangles et chiffres lumineux . Diamètre 6,5 cm . Sa dénomination SAPIC célèbre la prise en main de la société SAP et de son usine alsacienne par Jaz . Belle longévité puisqu’il restera au catalogue jusqu’en 1961 .sapic-noir-et-dosDe multiples versions ont été proposées avec de subtiles différences :  comme le modèle ci-dessus  à boîtier noir sans filets sur la tranche , quatre chiffres et huit index remplaçant les douze chiffres , aiguilles alphas et non rectangles , cadran noir et pieds coniques « or » .

         SAPIC 710-61 de 1954 bleu pastel avec deux filets dorés et six chiffres en relief

       SAPIC 710-81 de 1954 noir avec deux filets dorés et six chiffres en relief

Il existait également des modèles à boîtier ivoire et cadran champagne ou boîtier cuivré à cadran « or » .

SAPIC 710-53 coquille d’oeuf sarda jaz 1953 page 23 Le SAPIC noir est avec l’ALSIC ,  l’EMPIC et le BUTIC fait partie des rares Jaz vendus également en dehors du réseau des horlogers affiliés Jaz , puisqu’on le retrouve à la page 23 du catalogue 1953 de SARDA sans-titre-48

En 1950  Jaz produit 1.400.000 réveils , son usine de Puteaux a dû chasser ses bureaux vers le Siège Social parisien de la rue de la Boétie  , en outre des ateliers ont été ouverts à Annecy et rue Bayen à Paris mais cela ne suffit pas encore . Afin de faire face à son expansion galopante , Jaz prend  la majorité du capital de la SAP -Société Alsacienne de Précision- dont l’usine alsacienne fabriquait les productions de « Carat horlogers de précision » et elle absorbe cette dernière marque  . Jaz fait ainsi une double bonne affaire : elle s’installe en Alsace à Wintzenheim près de Colmar dans son immense usine et hérite des calibres de précision de Carat dont le « 100 »rebaptisé « AB »  à 7 pierres et sonnerie limitable .

colmic-dosCe calibre AB  représente une telle innovation avec sa sonnerie limitable – toujours transcrite sous cette forme insistante li-mi-ta-ble – que Jaz fait sa publicité en représentant avec audace et pédagogie le dos , et lui seul , de leurs nouveaux réveils , originalité sans doute unique dans le monde de l’horlogerie ! carat-sapic

Cette prise de contrôle de CARAT et de la SAP aura pour résultat la cohabitation , sur les tarifs Jaz et chez les bijoutiers affiliés , de réveils absolument identiques mais indifféremment estampillés « Jaz de Luxe » ou « Carat horlogers de précisions » équipés des calibres AB,  ex 100, comme le réveil ci-dessus qui est un SAPIC version Carat . Il en est de même pour les  réveils qui ont la même origine alsacienne et présentés en même temps : le COLMIC  dont le nom rend hommage à COLMAR et l’ALSIC qui célèbre l’ALSACE , nouvelles ville et région d’implantation  pour Jaz . L’arrivée de ce calibre AB dans le giron de Jaz induit l’apparition d’une nouvelle gamme de réveils les « Jaz de Luxe » dont ces trois réveils sont les pionniers .

Les boîtes ne se différencient que par leurs marques respectives Jaz et Carat .

En revanche on notera que les pieds torpilles des versions CARAT sont creux alors que celles des Jaz sont pleins

à partir de 1954 sont proposés en option trois types d’écrin : cette gaîne en maroquin rouge comprenant deux sangles pour fixer les pieds fuseau du SAPIC , réf . E.EN19 ou la même en cuir façon croco couleur havane , réf.E.EN30 , et enfin une boîte en polystyrène ivoire réf.E.EEB78 .pub 1952 Réalitéspublicité pleine page Réalités , 31,5 x 23,5 cm , photo A. Berguglian . Ces  trois réveils de Luxe  correspondaient parfaitement au lectorat de Réalités qui était la revue illustrée la plus influente et la plus lue entre les années 1950 et 1970 . Avec son dos carré , son impression en quadrichromie , d’un prix élevé – 590 francs en 1956 –  Réalités  accordait une large place à la photographie , une grande importance au choix des couvertures et à la qualité de ses encarts publicitaires .( voir notre analyse d’une autre publicité de 1952)sapic colmic carlic francic raffic PM n°299 Déc 1954publicité Paris match n° 299 , déc .1954  , tiers de page sapic coticPublicité presse 1954 Reader’s Digest 18,5 x 13,2 cm curvic sapic publicité pour deux Jaz de Luxe , où l’on notera l’absence de prix indiqués   tarvic sapic torpic pub 1957publicité 1957 sapic cotic balic pub 1957publicité 1957 format 23,5 x 9 cm sapic cotic pub                         La dénomination SAPIC sera réattribuée en 1977 à un réveil en plastique .

TORPIC chiffres arabes 1952 à 1961

torpic+ ecrin.jpgTORPIC , petit réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre 6J . Référencé n° 467-15  à la  page 9 du catalogue Jaz de 1955 . Corps en métal doré , réserve avant et pieds torpilles cuivrés , cadran argenté , chiffres arabes en relief , aiguilles et points lumineux , existe également en modèle à chiffres romains avec boîtier laqué écaille acajou rouge dès 1955 et l’on pouvait déjà opter pour un modèle à chiffres arabes avec un corps et une cloche couleur ivoire  avec au choix une version non lumineuse 467-14 ou lumineuse  n° 467-15 lesquelles ne durent que l’année 1955  , remplacées dès 1956 par le modèle ci-dessus à  boîtier « or « version  lumineuse uniquement  .

Diamètre 7,5 cm , poids 210 gr . Ces pieds , dits torpilles , sont à l’origine de son nom .torpic-pubEn option on pouvait acheter une bourse de protection d’abord  en  maroquin rouge référence n° LN 20 puis en plastique rouge à fermeture éclair référence EN23 . Le TORPIC à chiffres romains disparaît du catalogue en 1960 , la version à chiffres arabes n’est supprimée qu’en 1961 .torpic sablic doucic francic pâquespublicité Paris Match n°105 , Mars 1951 , format 35,5 x 13,5 cm torpic rafficpublicité  format 32,5 x 11,5 cm raffic torpic pubJaz Torpic CupraVersion promotionnelle du TORPIC à chiffres arabes pour CUPRA datée de 1957

CUPRA sulfate de cuivre – Kupfer Vitriol – à gauche affiche pour le fongicide Cupra, réalisée en 1946 par Samuel Henchoz pour la Société des produits chimiques SA à Renens (Museum für Gestaltung Zürich, Plakatsammlung, Zürcher Hochschule der Künste)

TORPIC chiffres romains 1952 à 1959

IMG_0481 (Copier)TORPIC , petit réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre 6J . Référencé  n° 467-23  à la page 9 du catalogue Jaz 1955  . Corps métal laqué écaille acajou , réserve avant et pieds torpilles cuivrés , cadran argenté , chiffres romains en relief et aiguilles cuivrées , aiguilles et points lumineux ,  existe aussi en version chiffres arabes , aiguilles noires  avec boîtier et cloche de couleur ivoire dès 1955 ; disponible en version non-lumineuse 467-14 ou lumineuse n° 467-15  . Cette version avec un corps et une cloche couleur ivoire ne dure que l’année 1955  remplacée dès 1956 par une version à boîtier dorée . Diamètre 7,5 cm . Ses pieds , dits torpilles , sont à l’origine de son nom . raffic stibric torpic siblic pubpublicité Paris Match , format 35 x 13 cm .stibric cotic torpic colmicPublicité Reader’s Digest 1953 tarvic sapic torpic pub 1957publicité 1957pub stibric cotic torpic colmictorpic-pubEn option était proposé une bourse de protection d’abord  en  maroquin rouge , référence n° LN 20 , puis en plastique rouge à fermeture éclair , référence EN23 . Cette version  à chiffres romains  disparaît du catalogue en 1960 , le TORPIC à chiffres arabes ne disparaît qu’en 1961 .boîte torpic chiffres romainsBoîte pour TORPIC . Format 9 x 8 x 4 cm .Œuvre du célèbre designer Enric CROUS-VIDAL

boîte torpic chiffres romains côtéboîte torpic chiffres romains dosSelon l’usage constant chez Jaz , les références du réveil sont imprimées au dos avec un tampon encreur ; en l’occurrence , en haut à gauche , celle d’un TORPIC acajou à chiffres romains le 467-23 , en bas à gauche les chiffres 5209 donnent la date 1952 Septembre ( cette datation est très hors normes selon les critères habituels de Jaz qui date en général en 3 chiffres en commençant par le mois , sans doter la dizaine pour l’année ; d’ordinaire ce serait donc 09 2 pour Septembre 1952 .

notice torpic chiffres romains.jpgCette petite notice trilingue se trouvait dans la boîte du TORPIC . Format 9 x 7 cm fermé