Les Entreprises associées

 

 

Usine ALUVAC 22 boulevard National à Nanterre


En presque cent ans d’existence Jaz a collaboré avec de célèbres maisons françaises comme le maroquinier Longchamp , les fondeurs Thécla pour les NANDIC , JUNIC , FACIC ou ALUVAC / SOLIDO pour le corps du FRANCIC et même le célèbre sellier Hermès  pour le cuir des réveils de voyage de luxe TARVIC et pour leurs radio-réveils avec Ducretet Thomson et Pathé Marconi la Voix de son Maître .

Cette rubrique est en cours de construction , mais vous pouvez dès maintenant lire les articles -surlignés en gras- avec la reprise de CARAT et de la SAP Société Alsacienne de Précision puis l’absorption de JAPY , les accords avec FAVRE LEUBA , EUROPA , la SMI Société Méridionale d’Industrie , PETER Uhren , LORENTZ La VEDETTE , SARDA LIP , ACCTIM clocks , BULOVA , GREINER ElectronicsFINHOR du groupe Anguenot Frères puis Cupillard Rieme pour les montres , jusqu’à Seiko ou Matra et enfin Yema , Lotus et Pulsar.

carat jaz japy fin catal. 1958-59
CARAT
lonchamp logo 2
LONGCHAMP
Japy centenaire catalogue 1967-68
JAPY
USINE JAZ INDE détail 2
FAVRE-LEUBA
peter_uhren_1962_01
PETER UHREN FABRIK / LORENTZ

logo bulova

vedette logo

europa boite 4

Anglo Continental Clock Co.

phinney walker logo 32

CARAT horlogers de précision

carat jaz japy fin catal. 1958-59

En 1951 Jaz prend le contrôle de CARAT horlogers de Précision situé à Colmar ; sous sa raison sociale La Générale Horlogère Jaz administre désormais trois marques dont JAPY afin de diffuser  ses produits d’entrée de gamme jusqu’en 1990 . En revanche la marque CARAT n’est pas maintenue , son fameux calibre 100 et ses réveils sont rapidement « jazifiés » ;carat calibre 100 en rebaptisant le calibre à sonnerie limitable CARAT 100 en calibre Jaz AB et en l’incluant dans les COLMIC , ALSIC et SAPIC c’est la fameuse gamme Jaz de Luxe qui est créée apportant une exclusivité mondiale et une montée en gamme à la marque au jaseur .

Ce réveil CARAT deviendra le SAPIC qui ne s’en distingue que par ses inscriptions et ses pieds torpilles pleins .carat-3Version CARAT du COLMIC

Les Entreprises associées

 

                        Publicité et Usine ALUVAC 22 boulevard National à Nanterrethecla delle.jpg

En 100 ans d’existence Jaz a collaboré avec des fournisseurs comme les fondeurs Thécla pour les NANDIC , JUNIC , FACIC ou ALUVAC / SOLIDO pour le corps du FRANCIC et le célèbre sellier Hermès  pour le cuir des réveils de voyage de luxe TARVIC .

 

En 1951 Jaz prend le contrôle de CARAT horlogers de Précision ; en rebaptisant le calibre à sonnerie limitable CARAT 100 en calibre Jaz AB et en l’incluant dans les COLMIC , ALSIC et SAPIC c’est la fameuse gamme Jaz de Luxe qui est créée apportant une exclusivité mondiale et une montée en gamme à la marque au jaseur .

1954 voit la reprise par Jaz de la branche horlogère de JAPY qui était devenue la deuxième entreprise en importance du Second Empire en se diversifiant dans les moteurs , meubles de jardin , moulin à café , etc . Etrangement  Jaz célèbre dans son catalogue de 1967 le bicentenaire de l’ouverture de l’atelier de Frédéric JAPY qui n’était pourtant encore qu’en apprentissage en 1767 puisqu’il continue même sa formation en Suisse de 1768 à 1771 . Autre preuve que l’appropriation de ce patrimoine est bien superficielle , très vite JAPY sera transformé en version low-cost de Jaz et reléguée en fin de catalogue

indePour exporter en Inde et en Orient  , Jaz ouvre le 6 février 1965 l’usine SIFCO à Hyderabad avec la prestigieuse marque suisse de montre FAVRE-LEUBA , fournisseur historique des maharajas et officiers britanniques de l’Empire . Un parc de machines de construction suisse et française sur lequel s’activent 200 indiens , dont 50% de femmes , produit près de 10.000 réveils par mois dès la première année . Voyez l’article consacré à cette usine indienne .

 

En 1967 , dans le cadre du marché commun Jaz signe avec PETER- UHREN GmbH un premier accord de collaboration à la fois technique , industrielle et commerciale . Un accord complémentaire conclut en 1975 avec PETER , devenu P.U.F.- Peter-Uhren Fabrik , Uhren étant le pluriel d’horloges en allemand – stipule que la société P.U.F. fabrique la totalité des besoins de Jaz en gros réveils mécaniques et que Jaz pourvoit à la totalité des besoins de Peter en horlogerie mécanique. Consultez notre article sur cette collaboration

loric lorentzLORENTZ  la célèbre marque d’horlogerie italienne , fondée en 1934 et souvent récompensée pour son design , est la créatrice de ce modèle que Jaz a repris en 1974  la baptisant LORIC en hommage à son origine , comme précédemment avec PETER Uhren pour le PETRIC .                                                                                                                                                            (Article en cours de construction , la suite très prochainement avec la reprise de la SAP Société Alsacienne de Précision , les accords avec la SMI Société Méridionale d’Industrie , La Vedette , Lip , ACCTIM clocks , Finhor du groupe Anguenot Frères puis Cupillard Rieme pour les montres , jusqu’à Seiko et Matra et enfin Yema , Lotus et Pulsar  )

ALSIC 1951 à 1957

alsic vert

 

ALSIC , petit réveil , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AB , à sonnerie limitable , échappement à ancre . Nouveauté du catalogue 1951 . Boîtier en métal doré dans gainerie en cuir , fermetures dorées , cadran argenté , six chiffres en relief , aiguilles et points lumineux . Format 7,5 x 8 cm , poids 300 gr .

Quatre couleurs de cuir disponibles : vert réf.719-11 ; havane réf.719-21 ; bleu réf.719-31 ; rouge réf.719-41 .

 

En 1956 seuls les havanes et bleues sont encore disponibles . En 1958 l’ALSIC n’est plus en vente . La dénomination ALSIC sera réutilisée en 1976 pour une horloge murale .sarda jaz 1953 page 23L’ALSIC  avec le SAPIC noir  l’EMPIC et le BUTIC fait partie des rares Jaz vendus également en dehors du réseau des horlogers affiliés Jaz , puisqu’on le retrouve à la page 23 du catalogue de vente par correspondance 1953 de SARDA Besançon sans-titre-48En 1950  Jaz produit 1.400.000 réveils , son usine de Puteaux a dû chasser ses bureaux vers le Siège Social parisien de la rue de la Boétie  , en outre des ateliers ont été ouverts à Annecy et rue Bayen à Paris mais cela ne suffit pas encore . Afin de faire face à son expansion galopante , Jaz prend  la majorité du capital de la SAP -Société Alsacienne de Précision- dont l’usine alsacienne fabriquait les productions de « Carat horlogers de précision » et elle absorbe cette dernière marque  . Jaz fait ainsi une double bonne affaire : elle s’installe en Alsace à Wintzenheim près de Colmar dans son immense usine et hérite des calibres de précision de Carat dont le « 100 »rebaptisé « AB »  à 7 pierres et sonnerie limitable . Alsic version CARAT (4)ALSIC en version CARAT .                                                                                                  Les dénominations SAPIC célèbrent donc la prise en main de la société SAP et COLMIC parce que l’usine est en banlieue de COLMAR et enfin ALSIC parce que ses usines sont  alsaciennes .sans-titre-55 L’arrivée de ce calibre AB dans le giron de Jaz induit l’apparition d’une nouvelle gamme de réveils les « Jaz de Luxe » dont ces trois réveils sont les pionniers .pub 1952 Réalitéspublicité pleine page Réalités , 31,5 x 23,5 cm , photo A. Berguglian . Ces  trois réveils de Luxe  correspondaient parfaitement au lectorat de Réalités qui était la revue illustrée la plus influente et la plus lue entre les années 1950 et 1970 . Avec son dos carré , son impression en quadrichromie , d’un prix élevé – 590 francs en 1956 –  Réalités  accordait une large place à la photographie , une grande importance au choix des couvertures et à la qualité de ses encarts publicitaires .pub-gapic-balic-raffic-et-alsic

SAPIC 1951 à 1961

sapic

SAPIC , petit réveil de la gamme Jaz de Luxe, mouvement mécanique , calibre AB , échappement à ancre, 7 pierres , à sonnerie limitable . Présenté pour la première fois dans le catalogue d’octobre 1951, page 14 . Boîtier métal couleur acajou orné de deux filets circulaires façon or , cadran cuivré et pieds coniques en cuivre rouge , version ci-dessus référencée 710-19 . Aiguilles rectangles et chiffres lumineux . Diamètre 6,5 cm . Sa dénomination SAPIC célèbre la prise en main de la société SAP et de son usine alsacienne par Jaz . Belle longévité puisqu’il restera au catalogue jusqu’en 1961 .sapic-noir-et-dosDe multiples versions ont été proposées avec de subtiles différences :  comme le modèle ci-dessus  à boîtier noir sans filets sur la tranche , quatre chiffres et huit index remplaçant les douze chiffres , aiguilles alphas et non rectangles , cadran noir et pieds coniques « or » .

         SAPIC 710-61 de 1954 bleu pastel avec deux filets dorés et six chiffres en relief

       SAPIC 710-81 de 1954 noir avec deux filets dorés et six chiffres en relief

Il existait également des modèles à boîtier ivoire et cadran champagne ou boîtier cuivré à cadran « or » .

SAPIC 710-53 coquille d’oeuf sarda jaz 1953 page 23 Le SAPIC noir est avec l’ALSIC ,  l’EMPIC et le BUTIC fait partie des rares Jaz vendus également en dehors du réseau des horlogers affiliés Jaz , puisqu’on le retrouve à la page 23 du catalogue 1953 de SARDA sans-titre-48

En 1950  Jaz produit 1.400.000 réveils , son usine de Puteaux a dû chasser ses bureaux vers le Siège Social parisien de la rue de la Boétie  , en outre des ateliers ont été ouverts à Annecy et rue Bayen à Paris mais cela ne suffit pas encore . Afin de faire face à son expansion galopante , Jaz prend  la majorité du capital de la SAP -Société Alsacienne de Précision- dont l’usine alsacienne fabriquait les productions de « Carat horlogers de précision » et elle absorbe cette dernière marque  . Jaz fait ainsi une double bonne affaire : elle s’installe en Alsace à Wintzenheim près de Colmar dans son immense usine et hérite des calibres de précision de Carat dont le « 100 »rebaptisé « AB »  à 7 pierres et sonnerie limitable .

colmic-dosCe calibre AB  représente une telle innovation avec sa sonnerie limitable – toujours transcrite sous cette forme insistante li-mi-ta-ble – que Jaz fait sa publicité en représentant avec audace et pédagogie le dos , et lui seul , de leurs nouveaux réveils , originalité sans doute unique dans le monde de l’horlogerie ! carat-sapic

Cette prise de contrôle de CARAT et de la SAP aura pour résultat la cohabitation , sur les tarifs Jaz et chez les bijoutiers affiliés , de réveils absolument identiques mais indifféremment estampillés « Jaz de Luxe » ou « Carat horlogers de précisions » équipés des calibres AB,  ex 100, comme le réveil ci-dessus qui est un SAPIC version Carat . Il en est de même pour les  réveils qui ont la même origine alsacienne et présentés en même temps : le COLMIC  dont le nom rend hommage à COLMAR et l’ALSIC qui célèbre l’ALSACE , nouvelles ville et région d’implantation  pour Jaz . L’arrivée de ce calibre AB dans le giron de Jaz induit l’apparition d’une nouvelle gamme de réveils les « Jaz de Luxe » dont ces trois réveils sont les pionniers .

Les boîtes ne se différencient que par leurs marques respectives Jaz et Carat .

En revanche on notera que les pieds torpilles des versions CARAT sont creux alors que celles des Jaz sont pleins

à partir de 1954 sont proposés en option trois types d’écrin : cette gaîne en maroquin rouge comprenant deux sangles pour fixer les pieds fuseau du SAPIC , réf . E.EN19 ou la même en cuir façon croco couleur havane , réf.E.EN30 , et enfin une boîte en polystyrène ivoire réf.E.EEB78 .pub 1952 Réalitéspublicité pleine page Réalités , 31,5 x 23,5 cm , photo A. Berguglian . Ces  trois réveils de Luxe  correspondaient parfaitement au lectorat de Réalités qui était la revue illustrée la plus influente et la plus lue entre les années 1950 et 1970 . Avec son dos carré , son impression en quadrichromie , d’un prix élevé – 590 francs en 1956 –  Réalités  accordait une large place à la photographie , une grande importance au choix des couvertures et à la qualité de ses encarts publicitaires .( voir notre analyse d’une autre publicité de 1952)sapic colmic carlic francic raffic PM n°299 Déc 1954publicité Paris match n° 299 , déc .1954  , tiers de page sapic coticPublicité presse 1954 Reader’s Digest 18,5 x 13,2 cm curvic sapic publicité pour deux Jaz de Luxe , où l’on notera l’absence de prix indiqués   tarvic sapic torpic pub 1957publicité 1957 sapic cotic balic pub 1957publicité 1957 format 23,5 x 9 cm sapic cotic pub                         La dénomination SAPIC sera réattribuée en 1977 à un réveil en plastique .

COLMIC 1951 à 1956

colmic (2)COLMIC 711-21 boîtier cuivré , cadran cuivré , deux filets or , douze chiffres , aiguilles rectangles

colmic (4)COLMIC , petit réveil de la gamme Jaz de Luxe, mouvement mécanique, calibre AB , à limitation de sonnerie , échappement à ancre , 7 pierres  . Présenté pour la première fois dans le catalogue d’octobre 1951 à la  page 14 . colmic (5)Boîtier métal  acajou , cuivré , noir , ivoire à filets ou ivoire craquelé ; cadran or , cuivré , noir ou champagne ; aiguilles rectangle ou fuseau . Aiguilles et chiffres lumineux . Diamètre 6,5 cm . Sa dénomination COLMIC célèbre « la grande nouvelle » de 1951 pour la société Jaz , à savoir ,  l’acquisition de l’usine de Colmar . Il est au catalogue jusqu’en 1956 .colmic-noir1COLMIC 711-45 boîtier noir , cadran noir , quatre chiffres et huit index , aiguilles fuseauxcolmic beigeCOLMIC 711-33 boîtier ivoire , deux filets or , cadran champagne , 12 chiffres , aiguilles rectangle  Colmic référencesDès 1951 ce sont cinq variantes qui sont disponibles à la vente . carat-colmic-2

En 1950  Jaz produit 1.400.000 réveils , son usine de Puteaux a dû chasser ses bureaux vers le Siège Social parisien de la rue de la Boétie  , en outre des ateliers ont été ouverts à Annecy et rue Bayen à Paris mais cela ne suffit pas encore . Afin de faire face à son expansion galopante , Jaz prend  la majorité du capital de la SAP -Société Alsacienne de Précision- dont l’usine alsacienne fabriquait les productions de « Carat horlogers de précision » et elle absorbe cette dernière marque  . Jaz fait ainsi une double bonne affaire : elle s’installe en Alsace à Wintzenheim près de Colmar dans son immense usine et hérite des calibres de précision de Carat dont le « 100 »rebaptisé « AB »  à 7 pierres et sonnerie limitable .

colmic-dosCe calibre AB  représente une telle innovation avec sa sonnerie limitable – toujours transcrite sous cette forme insistante li-mi-ta-ble – que Jaz fait sa publicité en représentant avec audace et pédagogie le dos , et lui seul , de leurs nouveaux réveils , originalité sans doute unique dans le monde de l’horlogerie ! carat-comic-pub

Cette prise de contrôle de CARAT et de la SAP aura pour résultat la cohabitation , sur les tarifs Jaz et chez les bijoutiers affiliés , de réveils absolument identiques mais indifféremment estampillés « Jaz de Luxe » ou « Carat horlogers de précisions » équipés des calibres AB – ex Carat 100 – comme ce  COLMIC à fond noir . Il en est de même pour les  réveils qui ont la même origine alsacienne et présentés en même temps : le  SAPIC dont le nom rend hommage à son fabricant la SAP et l’ALSIC qui célèbre l’ALSACE , nouvelle région d’implantation  pour Jaz . L’arrivée de ce calibre AB dans le giron de Jaz induit l’apparition d’une nouvelle gamme de réveils les « Jaz de Luxe » dont ces trois réveils sont les pionniers .carat-3Version CARAT du COLMIC

Boîte d’origine pour COLMIC 

Gaine cuir façon croco havane pour SAPIC ou COMIC , référencée EN30 ,  apparue au catalogue 1953

sans-titre-48Publicités Reader’s Digest 1953 .pub 1952 Réalités.jpgpublicité pleine page Réalités , 31,5 x 23,5 cm , photo A. Berguglian . Ces  trois réveils de Luxe  correspondaient parfaitement au lectorat de Réalités qui était la revue illustrée la plus influente et la plus lue entre les années 1950 et 1970 . Avec son dos carré , son impression en quadrichromie , d’un prix élevé – 590 francs en 1956 –  Réalités  accordait une large place à la photographie , une grande importance au choix des couvertures et à la qualité de ses encarts publicitaires .sapic colmic carlic francic raffic PM n°299 Déc 1954publicité Paris match n° 299 , déc .1954  , tiers de page balic landic colmic cotic pub bydopublicité par Bydopub stibric cotic torpic colmic