Jaz aux USA

Accord Jaz et Bulova                                                                                                                              SAMIC réveil pour G.I  en 1944                                                                                                            Accord Jaz et Seth Thomas                                                                                                       Accord Jaz et Phinney-Walker                                                                                                       Réveils Jaz au Museum of Contemporary Art of Chicago 

BULOVA et JAZ partenariat

Bulova ComputronLa célèbre manufacture américaine BULOVA est réputée pour ses montres iconiques comme la « Lone Eagle » dédiée à Charles Lindbergh , la Bulova 23 , l’Accutron première montre à diapason – sans couronne ! réglage par le boîtier – vue au poignet de Luchini  , l’Accutron Astronaut au dos dédicacé par Buzz Aldrin , la Computron et ses fameuses Led rouges , etc …. mais BULOVA  fut également un des premiers fabricants à proposer des horloges électriques , dès 1931 . Back-To-The-Future-Doc-Brown-s-copper-clock-2Les cinéphiles américains savent tous que le -très identifiable- réveil à cloches en cuivre du fantasque DOC du film Retour vers le Futur arbore la signature de BULOVA , ce qui lui vaut d’être proposé à des prix déraisonnables sur les sites marchands alors qu’il s’agit d’un réveil bien ordinaire dont la mention Made in Germany et un petit lion au dos trahissent une production de Adolf JERGER  . Dans les années 70 , BULOVA fait aussi appel à Jaz pour compléter ses collections d’horloges murales et de réveils .

ainsi le DIGIC se retrouve rebadgé BULOVA pour le marché américain …

il en est de même pour le NACRIC doté du calibre CS

tout comme le GOLDIC doté du même calibre

il n’est guère étonnant de trouver de trouver plusieurs déclinaison de la LORIC  par BULOVA – avec calibre électronique puis à quartz – puisque cette petite horloge murale  était aussi distribuée sous la marque de son créateur LORENTZ mais également par BINO en Italie .

la version de la PRATIC par BULOVA – qui est en métal – est légèrement différente de face Pratic bulova dateur calibre FC (2)Pratic bulova dateur calibre FC (3)en revanche il est étonnant de constater que le calibre FC perd son estampille Jaz S.A. au profit d’un BULOVA WATCH Co , gravé en creux , pour le moins abusif .

BRETIC et LOIRIC , ainsi que beaucoup d’autres assiettes , échangent elles aussi , leur logo JAZ contre celui de BULOVA . calibre TM bulova (2)calibre TM Bulovales calibres TM sont eux aussi rebaptisés BULOVA .

 

Les Entreprises associées

 

 

Usine ALUVAC 22 boulevard National à Nanterre


En presque cent ans d’existence Jaz a collaboré avec de célèbres maisons françaises comme le maroquinier Longchamp , les fondeurs Thécla pour les NANDIC , JUNIC , FACIC ou ALUVAC / SOLIDO pour le corps du FRANCIC et même le célèbre sellier Hermès  pour le cuir des réveils de voyage de luxe TARVIC , les tournebroches COCAMBROCHE et pour leurs radio-réveils avec Ducretet Thomson et Pathé Marconi la Voix de son Maître .

Cette rubrique est en cours de construction , mais vous pouvez dès maintenant lire les articles -surlignés en gras- avec la reprise de CARAT et de la SAP Société Alsacienne de Précision puis l’absorption de JAPY , les accords avec FAVRE LEUBA , EUROPA , la SMI Société Méridionale d’Industrie , PETER Uhren , LORENTZ La VEDETTE , SARDA LIP , ACCTIM clocks , BULOVA , GREINER ElectronicsFINHOR du groupe Anguenot Frères puis Cupillard Rieme pour les montres , jusqu’à Seiko ou Matra et enfin Yema , Lotus et Pulsar.

carat jaz japy fin catal. 1958-59
CARAT
lonchamp logo 2
LONGCHAMP
Japy centenaire catalogue 1967-68
JAPY
USINE JAZ INDE détail 2
FAVRE-LEUBA
peter_uhren_1962_01
PETER UHREN FABRIK / LORENTZ

logo bulova

vedette logo

europa boite 4

Anglo Continental Clock Co.

phinney walker logo 32

LORIC 1974 à 1977

 

loricLORIC , horloge murale , gamme Jaz Electronic , mouvement à pile LR14 , calibre TM ,   licence ATO . Nouveauté du catalogue 1974 à la page 21 . Boîtier en plastique , chiffres en relief , vitre plate en verre , trotteuse centrale noire .Trois couleurs de boîtier disponibles : rouge à cadran blanc réf.4310-60 ; orange à cadran blanc réf.4310-80 et blanc à cadran vert pâle réf.4310-90 . Le version chromée est nommée RELIC . La version verte 4310-90 , reproduite ci dessus , n’est en vente qu’en 1974 ; en revanche les versions rouge et orange resteront en vente jusqu’au catalogue 1977. Format 19,5 x 19,5 cm , épaisseur 6 cm , poids 620 gr .loric 3 partiesLa vitre est en verre , elle est maintenue par le cadre blanc qui s’encastre sur le boîtier loric cadranLes chiffres sont en fort relief et le cadran est grainé loric dosCalibre TM sans sa pile LR14

 

loric lorentzLORENTZ  la célèbre marque d’horlogerie italienne , fondée en 1934 et souvent récompensée pour son design , est la créatrice de ce modèle que Jaz a repris en la baptisant LORIC en hommage à son origine , comme précédemment avec PETER Uhren pour le PETRIC .lorentz cadranOn peut donc trouver , essentiellement en Italie , des LORIC estampillées Lorenz Quartz

Loric bulova jauneElectroniques ou quartz c’est sous la marque BULOVA qu’elles sont distribuées aux USA

ou par Caravelle , sous marque low cost de Bulova .

Mais c’est principalement sous la marque BINO qu’elle restera disponible jusque dans les années 80 .

Jaz collabore de nouveau en 1975 avec Lorentz pour la DUBLIC .jovic calgic loric espagne pubpublicité espagnole , pleine page 33 x 24 cm , pour les modèles 4710 Juvic , 4708 Calgic et 4310 Loric .  « aujourd’hui nous avons raté l’autobus du collège »

GOLDIC 1976 à 1978

 

goldicGOLDIC 1493-71

GOLDIC , petit réveil, mouvement mécanique, calibre CS . Nouveauté du catalogue 1976 à la page 16 . Boîtier en métal , cadran doré , chiffres romains sur des écoinçons blancs , bélière fixe , aiguilles et points lumineux . Format 6,8 x 11 cm , poids 320 gr .goldic rouge (3).JPGGOLDIC 1493 -41                                                                                                                  Deux versions disponibles : marbré rouge réf. 1493-41 ou laiton brossé réf. 1493-71 . Elle n’est plus disponible en 1979 . Son décor entièrement doré est à l’origine de son nom . La dénomination GOLDIC sera réemployée en 1982 .goldic dosGOLDIC 1493-71 dos le calibre CS ne nécessite qu’une clef de remontage . Boutons en plastiquegoldic rouge (4)GOLDIC 1493-41 dos . Boutons en métal goldic rouge (2)GOLDIC 1493 -41

Version BULOVA du GOLDIC 1993-41

totalement identique , même de dos Goldic Bulova (7)le calibre CS , qui dotent les versions Jaz et Bulova , produit par Europa , affiche sur la version  Bulova son origine allemande très clairement .

NACRIC 1977 à (1994)

nacric (1)NACRIC , petit réveil , mouvement mécanique , calibre CS , une seule clé pour remonter mouvement et sonnerie . Nouveauté du catalogue 1977 à la page 15 . Boîtier en métal façon or , bélière , vitre en plexiglas , chiffres romains , aiguilles lumineuses . Son nom est inspiré par son cadran nacré . Deux versions disponibles pour la couleur de la tranche sous la claustra de métal soit dorée , réf. 1487-71 soit rouge , réf. 1487-41 . Diamètre 7,5 cm .  nacricSeule la version à tranche dorée est encore en vente en 1994 bien que son cadran se soit simplifié les dernières années .

nacric tranchesLes résilles métalliques étaient à la mode à la fin des années 70 chez Jaz et les autres horlogers européens .nacric bulovaVersion du NACRIC pour BULOVA , doté du même calibre CS : seul le logo change !

Déjà pour les montres à gousset , il était d’usage chez les horlogers de graver en creux avec un stylet les dates des révisions , souvent précédées de leurs initiales . Ce  » JM » a profité de l’importante surface du dos de ce NACRIC pour aller plus loin et transcrire en clair ses interventions puisqu’on reconnaît les mots aiguille , rochet et remontoir .

DIGIC 1974 à 1979

digicDIGIC , réveil digital à lecture directe par rouleau , mouvement mécanique , calibre PA . Nouveauté du catalogue 1974 à la page 29 . Digic (6)Deux versions disponibles : orange et blanc réf. 1224-60 ou noir et blanc réf. 1224-10 . Non lumineux . Format 8,5 x 9 cm . L’accès aux clés de remontage et à la fenêtre de l’heure de réveil est  dissimulé par une trappe ronde amovible . Dernière apparition au catalogue 1979 .

 

 

digic ouvertLa France Horlogère n°343  Mai 1974 page 74 extrait.jpgAnnoncé , mais pas encore baptisé, dans le n°343 de La France Horlogère Mai 1974 p.74digicArticle extrait de la France Horlogère fin d’année 1974 , le DIGIC a trouvé son nom  jaz-1975-page-35-digicLe DIGIC est une telle nouveauté que Jaz lui consacre une page entière dans son catalogue de 1975 . Est il besoin de préciser que sa dénomination DIGIC vient de son affichage digital ? JAZ_24h de la vie d une femme_MAMCconsultez notre article sur l’exposition  » 24 heures dans la vie d’une femme » au MAMC .contic orangeEn 1976 Jaz reprend la silhouette et le principe de la lecture directe pour le minuteur CONTIC dont on reconnaît une version verte , non-diffusée en France , sur la photo ci-dessous .peter-uhren-digic Photo prise lors d’une réunion amicale des anciens ouvriers de l’usine PETER à Rottweil, Bade-Würtemberg.                                                                                                                                      Devant eux quelques échantillons de leur production où l’on reconnait aisément à l’extrême gauche un DIGIC . Effectivement en 1967 , dans le cadre du marché commun , Jaz signe avec PETER- UHREN GmbH  un accord de collaboration à la fois technique , industrielle et commerciale . L’année précédente PETER venait de célébrer son centenaire et de construire une usine moderne et design à côté de son siège historique à Rottweil , une petite ville de la Forêt Noire dans un méandre du Neckar , assez proche finalement de l’usine Jaz de Wintzenheim en banlieue de Colmar . JAZ avait déjà conclu antérieurement des accords étroits avec d’autres marques d’horlogerie  comme la  SMI , Société Méridionale Industrielle Marseillaise , ou Vedette et même absorbé quelques unes comme Japy et Carat. Un accord complémentaire conclut en 1975 avec PETER , devenu P.U.F., Peter-Uhren Fabrik , stipule que la société P.U.F. fabrique la totalité des besoins de Jaz en gros réveils mécaniques et que Jaz pourvoit à la totalité des besoins de Peter en horlogerie mécanique . Ainsi les PEINTRIC , PETRIC , DIGIC et autres gros Jaz étaient fabriqués en Allemagne .bulova Jaz Digic                                           voir sa version pour BULOVA 

PRATIC 1971 à 1974

praticPRATIC 2720-90 cadran brun                                                                                          PRATIC , horloge murale , dateur , Jaz Transistor , mouvement électrique à pile LR14 , calibre FC , licence ATO . Nouveauté du catalogue 1971/72 à la page 27 . Corps en plastique crème , trotteuse centrale , jour et date , trotteuse centrale rouge , vitre en plexiglas . pratic bleu trancheAttention : nous avons constaté que les PRATIC sont fréquemment mis en vente sans leur vitre de protection en plexiglas .pratic bleuPRATIC 2720-50 cadran bleu pratic orangePRATIC 2720-60 cadran orangé                                                                                             Si le corps était toujours de couleur crème en revanche trois couleurs de cadran étaient disponibles : orangé réf.2720-60 , brun réf.2720-90 et bleu réf.2720-50 ; cette dernière couleur est supprimé en 1974 avant que les deux autres PRATIC ne disparaissent à leur tour en 1975 . Diamètre 23 cm , poids sans la pile .pratic dos La dénomination PRATIC avait déjà été employée en 1942 .pratic version suédoisePRATIC version suédoise ou danoise ( le mot söndag pour dimanche est commun à ses deux langues scandinaves , il s’écrit søndag en danois ) PRATIC suede(Dans cet exemplaire la trotteuse centrale est manquante ) Le mot lördag ou lørdag pour samedi est également commun aux deux langues , en fait tous les jours de la semaine sont quasi identiques hormis la manière d’écrire les voyelles , excepté le mardi qui se dit tisdag en suédois et tirsdag en danois . Différence notable avec les versions françaises , les PRATIC scandinaves ne sont pas dans la rubrique Jaz Transistor mais celle des Jaz Electric .Pratic bulova dateur calibre FC (1)La marque américaine BULOVA , qui a multiplié les collaborations avec Jaz , a diffusé une version réinterprêtée de la PRATIC : corps métallique , fenêtre du dateur jour plus large , cadran d’un discutable vert kaki , etc Pratic bulova dateur calibre FC (2)Pratic bulova dateur calibre FC (3)Etonnament le calibre FC , évidemment commun aux deux modèles , est estampillé BULOVA et non Jaz .JAZ 1974Publicité 1974 presse professionnelle allemande : ces couleurs ne sont pas distribuées en France , et comme pour les versions Bulova , la fenêtre du dateur est plus large et entame le chiffre 10 , trotteuse à la queue épatée , logo Jaz déplacé au dessus du 5 , etc .

BRETIC 1975 à 1976

bretic 1975.jpgBRETIC , horloge murale , Jaz transistor , mouvement à pile LR14 , calibre TM , licence ATO . Nouveauté du catalogue 1975  à la page 22 , référencée  4202-10 . Diamètre 26 cm . Assiette en faïence de Lunéville  portant au dos le cachet de KG pour la manufacture Keller & Guérin , sans trotteuse , chiffres romains . Dernière apparition au catalogue 1976 . En 1952 , la dénomination BRETIC avait déjà été attribuée à une horloge murale en forme d’assiette et le sera de nouveau en 1978 .bretic bulovaversion de la BRETIC estampillée BULOVA calibre TM Bulova KG ATO 03-161217-8944Même le calibre TM de Jaz se retrouve badgé BULOVA estampille Bulova KGl’estampille de Keller & Guérin est bien présente comme pour la BRETIC de Jaz  . (source site My Bulova )

LOIRIC 1970 à 1977

ALOIRIC , pendule murale , Jaz  Transistor , mouvement à pile LR14 , calibre AN , licence ATO . Nouveauté apparue à la page 20 du catalogue 1970/71 , référencée 2271-10 . Assiette en faïence de GIEN à motifs bleus , sans trotteuse , chiffres romains .bulova-gien-france-blue-transferware_1_a97805fcea4ca4b87fe3bce43e0f6cda (1) Le nom de LOIRIC s’explique aisément par la situation de la ville de Gien au bord de la Loire et chef lieu de canton du Loiret , au dos l’estampille au trois tours de la faïencerie de Gien du modèle en usage de 1971 à 1984 et mention  » décor garanti inaltérable , cuisson à 1150° ». Diamètre 25 cm .  Jaz avait déjà produit de 1952 à 1957 une pendule murale « assiette » en collaboration avec la faïencerie de Gien : la DELFIC.

Elle n’est plus disponible en 1975 en France mais elle reste disponible à l’export jusqu’en 1977 .bulova Gien Loiric                                                   Version de la LOIRIC par BULOVA