Les Entreprises associées

Usine ALUVAC 22 boulevard National à Nanterre


En presque cent ans d’existence Jaz a collaboré avec de célèbres maisons françaises comme le maroquinier Longchamp , les fondeurs Thécla pour les NANDIC , JUNIC , FACIC ou ALUVAC / SOLIDO pour le corps du FRANCIC et même le célèbre sellier Hermès  pour le cuir des réveils de voyage de luxe TARVIC et pour leurs radio-réveils avec Ducretet Thomson et Pathé Marconi la Voix de son Maître .

Cette rubrique est en cours de construction , mais vous pouvez dès maintenant lire les articles -surlignés en gras- avec la reprise de CARAT et de la SAP Société Alsacienne de Précision puis l’absorption de JAPY , les accords avec FAVRE LEUBA , EUROPA , la SMI Société Méridionale d’Industrie , PETER Uhren , LORENTZ La VEDETTE , SARDA LIP , ACCTIM clocks , BULOVA , GREINER ElectronicsFINHOR du groupe Anguenot Frères puis Cupillard Rieme pour les montres , jusqu’à Seiko ou Matra et enfin Yema , Lotus et Pulsar.

carat jaz japy fin catal. 1958-59
CARAT
lonchamp logo 2
LONGCHAMP
Japy centenaire catalogue 1967-68
JAPY
USINE JAZ INDE détail 2
FAVRE-LEUBA
peter_uhren_1962_01
PETER UHREN FABRIK / LORENTZ

logo bulova

vedette logo

europa boite 4

Anglo Continental Clock Co.

SIFCO / FAVRE-LEUBA

 

indePour exporter en Inde et en Orient  , Jaz ouvre le 6 février 1965 l’usine SIFCO à Hyderabad avec la prestigieuse marque suisse de montre FAVRE-LEUBA , fournisseur historique des maharajas et officiers britanniques de l’Empire . Un parc de machines de construction suisse et française sur lequel s’activent 200 indiens , dont 50% de femmes , produit près de 10.000 réveils par mois dès la première année . Voyez l’article consacré à cette usine indienne .

WEST END WATCH Co importateur Jaz aux Indes

we_ree15Siège de West End Watch Co à Bombay , Mahatma Gandhi Road , ex Esplanade Road , près de Flora Fountain vers 1950                                                                                                                                                            West End Watch Co, est l’une des plus anciennes marques suisses de montres et l’une des rares dont l’activité est restée ininterrompue depuis plus de 120 ans. Près de 15 millions de montres portant la marque West End Watch Co. ont été vendues de par le monde et particulièrement en Inde avec ses 100.000 montres Queen Anne .

Comme Favre-Leuba dont elle était l’agent commercial à Bombay , la West End Watch Company avait fait sa réputation auprès des soldats anglo-saxons durant la première guerre mondiale grâce aux 50.000 montres achetés par l’armée pour équiper ses troupes comme le corps de chameliers de T.E. Lawrence , dit Lawrence d’Arabie , ou les premiers pilotes de la Royal Air Force . Elle y distribuait également les montres Zénith et fut la première importatrice des réveils Jaz à Bombay et Calcutta .omega-west-end-blog1West End Watch Co commercialisait en Inde , outre Favre-Leuba et Zenith , des marques telles que Tissot , Longines et Oméga sous son propre nom , comme cette montre pour femme , à droite , estampillée West End Watch Co . Dès lors , il était logique que Louis Gustave Brandt co-fondateur de JAZ et co-dirigeant d’Oméga avec ses cousins , tous descendants de Louis Brandt fondateur de cette autre marque de montres suisses , fasse appel au même importateur pour diffuser ses réveils Jaz en Asie du Sud .Zenith Mahatma GandhiAujourd’hui rééditée , la montre gousset à alarme de Gandhi était une Zénith en argent , vendue par la boutique Favre-Leuba à un ami du Mahatma qui lui offrira  . Jusque dans les années 60 le destin des marques Zenith , Favre-Leuba , West End Watch Co et Jaz furent étroitement liés sur le sous-continent indien : voyez l’article que nous avons consacré à l’usine Sifco Jaz Favre-Leuba et au réveil géant offert au Raja de Nanpara .catalogue 1930Catalogue 1930 West End Watch Co à Bombay dont la dernière page est consacrée aux Jaz de Luxe : CUBIC , BATIC , etc..

 

à noter que ces modèles vendus en Inde portaient au cadran la double estampille West End Watch et Jaz , comme plus tard ils arboreront les marques Favre-Leuba et Jaz entremêlée .West end Watch Co 1942 factureDans ce courrier du 10 Mars 1942 au bureau du Surintendant de Gondal , on peut lire que l’expéditeur renvoie à la page 30 du catalogue pour conseiller le nouveau Jaz .

 

Réveil géant Jaz Favre-Leuba offert au Raja de Nanpara en 1935

raja clock indiaRéveil géant de vitrine , estampillé JAZ FAVRE-LEUBA , offert au Raja de Nanpara en 1935 . Diamètre 43 cm , poids 9,250 kg , mouvement mécanique Kienzlé postérieur .

IMG_3326 (Copier)IMG_3325 (Copier)Si le donateur , Hamid Ali Khan de la ville de Malhiabad , reste obscur en raison d’un patronyme trop courant en Inde , le récipiendaire est fort connu puisqu’il s’agit du Raja de Nanpara :  MOHAMMAD SAADAT ALI KHAN souverain de cet état princier du Nord Est de l’Inde .

Stand JAZ Hamelin AngersSur cette rare photo originale du stand de la Maison Hamelin à la foire d’Angers, probablement en 1935 d’après l’analyse précise des modèles et des prix affichés , trône au centre un REPLIC géant pour vitrine du même modèle que notre exemplaire indien . Consultez notre article sur les réveils géants de vitrine .

Raja Syed MOHAMMAD SAADAT ALI KHAN, Raja de Nanpara de 1925 à 1975 , est né le 2 Novembre 1904 et décédé en 1975 . Marié deux fois , passionné d’aviation et de chasses aux tigres . La raison du don de ce réveil géant au souverain nous est inconnue . Consultez nos articles consacrés à Jaz en Inde :l’usine Sifco Jaz Favre-Leuba et West End Watch Co importateur Jaz aux Indes .Raja Clock 3 Cette pièce historique nous a été offerte par Julien CLAIRET qui a fait renaître la marque JAZ en 2016 , la dotant d’une large gamme de montres Made in France , mêlant avec brio création et respect du passé https://www.jazwatch.com/ . Qu’il soit remercié pour ce cadeau doublement royal .

Le Raja de Nanpara est encore mondialement connu , un peu à tort , en raison de cette extraordinaire Rolls Royce 1925 Phantom 1 Coupé aérodynamique à portes rondes , à tel point que les recherches sur internet le concernant n’aboutiront qu’à ce seul résultat de prime abord . Afin de survaloriser cette merveille , qui n’en a pourtant pas besoin et comme on ne prête qu’aux riches , il est élevé dans tous les articles la concernant au titre de Maharaja . Cela ne convient pourtant qu’aux rajas suzerains de plusieurs autres monarques , ce qui n’est pas son cas , et on présente cette Rolls comme une de ces folies dont les souverains indiens étaient coutumiers , il est vrai . Et pourtant cette voiture a été commandée en 1925 par la femme de Hugh Dillman un acteur du cinéma muet , mais surtout veuve de H.E. Dodge magnat de l’automobile de Détroit et l’une des femmes les plus riches du monde . Elle a tout d’abord été carrossée en cabriolet par Hooper en 1926 et c’est sous cette forme que le Raja en fait l’acquisition  puis la revend au duc de Windsor qui la confia aux Ets Jonckheere  pour être re-carrossée en ce chef d’œuvre automobile Art Déco que notre roi indien n’a donc jamais connu . Passons la suite rocambolesque de son histoire : maintes fois rachetée , retrouvée dans un terrain vague , restaurée , peinte en blanc puis dorée avec des kilos d’or fin , etc avant de rejoindre le Musée Petersen de Los Angeles après un ultime restauration .Raja_Nanpara_Rolls_RoyceEn revanche , cette autre Rolls Royce nous est parvenue telle que le souverain la connue . Consultez notre article consacré aux autres réveils Jaz géants .

 

USINE SIFCO JAZ FAVRE – LEUBA en INDE

indePour continuer à exporter en Inde et en Orient  , Jaz ouvre , le 6 Février 1965 , l’usine SIFCO à Sanathnagar , banlieue industrielle d’Hyderabad avec la prestigieuse marque suisse de montre FAVRE-LEUBA et India Capital . En fait , Jaz importait aux Indes depuis les années 30 des réveils fabriqués en France en s’appuyant sur la réputation et le réseau de FAVRE-LEUBA , fournisseur historique des maharajas et officiers de l’Empire Britannique des Indes dont WEST END WATCH Co était l’agent commercial grâce à son implantation à Bombay . A partir de son premier plan quinquennal , en 1951 , l’Inde a pratiqué une économie administrée , fondée – notamment au niveau industriel – sur une politique de substitution aux importations qui sont d’abord retreintes puis progressivement interdites . Consultez notre article consacré au réveil géant offert au Raja de Nanpara en 1935 .                                                                                                                                                                USINE JAZ INDE détail 2Pour résumer les choses simplement , il fallait que cessent les importations de produits manufacturés qui étaient source de dépendances et de fuites des capitaux de la jeune république indienne . En outre , l’Inde souhaitait des transferts de technologies et la formation d’une main d’œuvre autochtone qualifiée . Cette usine , au parc de machines de construction suisse et française , occupait 200 indiens , dont 50% de femmes . Au tout début à Hyderabad , on n’assurait que des assemblages de réveils fabriqués en France mais dès la première année ce sont près de 10.000 réveils qui sont produit par mois destinés aux marchés indiens et asiatiques . USINE JAZ INDE détailDans le cadre du régime dit des « licences » ,  l’État Indien a soumis l’investissement privé et celui des grands groupes – investissement qui visait une implantation dans de nouveaux domaines ou tout simplement une augmentation des capacités de production – à l’obtention de « licences administratives »par des oligopoles composés de grands groupes publics et privés, ces derniers acquérant une structure conglomérale par « addition de licences » comme SIFCO qui , de nos jours , est toujours active dans l’industrie pharmaceutique , l’aéronautique , etc.                                                                         Source : Rapport de l’International Labour Organisation  METAL TRADES COMMITTEE 8°session Geneva 1965 à la page 138  Jaz à l'exportOpera Mundi Europe  n°402 Mars 1967  – a weekly report on the Economy of the Common Market – in Euroflash Headlines page i .                                                                                                                                                                  Ainsi dans cette usine , Fabre-Leuba fabriquait ses montres et Jaz ses réveils, limitant apparemment cette production aux Gros Jaz ronds , comme ce modèle de 1978 et une réédition du CHILIC . A la même période Jaz tentera une implantation analogue à Manaus en Amazonie (Brésil) pour des raisons semblables de surtaxation – voir l’exemple d’un NUFIC taxé – en déléguant pendant deux ans un employé de l’usine de Wintzenheim sur place , en vain .

 

Réveil Jaz Favre-Leuba 1978 made in India

Jaz Favre -Leubat 1978Réveil , mouvement mécanique , calibre 1U , made in India , daté 1978 en creux sur la platine . Corps en métal chromé , bélière triangulaire , réserve en plastique , vitre en verre plat , aiguilles et chiffres lumineux , pieds antigliss , cadran noir . Diamètre 9,5 cm , poids 450 gr . Favre-Leubat JazBien que daté de 1978 , ce réveil est esthétiquement très proche d’un MIBRIC de 1957 partageant les mêmes aiguilles , les pieds antigliss également , une bélière triangulaire semblable ainsi que le dos , si l’on fait abstraction des inscriptions de licences . Le rapprochement est possible aussi avec un DIBRIC de 1960 . La seule différence réelle , en dehors évidemment du cadran spécifique , est le remplacement de la vitre bombée par une vitre plate -moins chère et plus solide – impliquant l’emploi d’une réserve en plastique crème entre le cadran noir et la lunette . dos favre-leubatTous les réveils fabriqué en Inde par SIFCO dans l’usine indienne d’HYDERHABAD porte cette mention au dos.calibre U India vs FranceLa comparaison entre les calibres ne montrent , évidemment , aucune différence entre les mouvements fabriqués en Inde sous licence et ceux fabriqués en France , hormis la matière des platines .calibre U made in Indiamade in India Jaz Favre-LeubatCalibre U made in India de 1978

La production indienne de Favre- Leuba Jaz , via la SIFCO , semble se cantonner à des gros réveils ronds très classiques , hormis parfois des petits personnages animés disposé à 7 heures comme pour un LEVRIC ou un BABIC . On reconnaît un CHILIC avec sa bélière en triangle pointu et son jaseur à queue basse : il s’agit donc un modèle d’importation qui n’ est pas Made in India , comme l’indique fièrement au cadran les productions sorties de l’usine de la province de l’ Andhra Pradesh . Consultez notre article consacré réveil Jaz Favre Leuba géant offert au Raja de Nanpara

Les petits personnages humoristiques , plutôt inappropriés sur des réveils aussi austères , laissent heureusement sur ce modèle la place à un jaseur en plastique plus adapté qui va osciller à chaque seconde . Dans ce cas le jaseur à queue haute n’est , évidemment , pas répété sur le cadran .

Les Entreprises associées

 

                        Publicité et Usine ALUVAC 22 boulevard National à Nanterrethecla delle.jpg

En 100 ans d’existence Jaz a collaboré avec des fournisseurs comme les fondeurs Thécla pour les NANDIC , JUNIC , FACIC ou ALUVAC / SOLIDO pour le corps du FRANCIC et le célèbre sellier Hermès  pour le cuir des réveils de voyage de luxe TARVIC .

 

En 1951 Jaz prend le contrôle de CARAT horlogers de Précision ; en rebaptisant le calibre à sonnerie limitable CARAT 100 en calibre Jaz AB et en l’incluant dans les COLMIC , ALSIC et SAPIC c’est la fameuse gamme Jaz de Luxe qui est créée apportant une exclusivité mondiale et une montée en gamme à la marque au jaseur .

1954 voit la reprise par Jaz de la branche horlogère de JAPY qui était devenue la deuxième entreprise en importance du Second Empire en se diversifiant dans les moteurs , meubles de jardin , moulin à café , etc . Etrangement  Jaz célèbre dans son catalogue de 1967 le bicentenaire de l’ouverture de l’atelier de Frédéric JAPY qui n’était pourtant encore qu’en apprentissage en 1767 puisqu’il continue même sa formation en Suisse de 1768 à 1771 . Autre preuve que l’appropriation de ce patrimoine est bien superficielle , très vite JAPY sera transformé en version low-cost de Jaz et reléguée en fin de catalogue

indePour exporter en Inde et en Orient  , Jaz ouvre le 6 février 1965 l’usine SIFCO à Hyderabad avec la prestigieuse marque suisse de montre FAVRE-LEUBA , fournisseur historique des maharajas et officiers britanniques de l’Empire . Un parc de machines de construction suisse et française sur lequel s’activent 200 indiens , dont 50% de femmes , produit près de 10.000 réveils par mois dès la première année . Voyez l’article consacré à cette usine indienne .

 

En 1967 , dans le cadre du marché commun Jaz signe avec PETER- UHREN GmbH un premier accord de collaboration à la fois technique , industrielle et commerciale . Un accord complémentaire conclut en 1975 avec PETER , devenu P.U.F.- Peter-Uhren Fabrik , Uhren étant le pluriel d’horloges en allemand – stipule que la société P.U.F. fabrique la totalité des besoins de Jaz en gros réveils mécaniques et que Jaz pourvoit à la totalité des besoins de Peter en horlogerie mécanique. Consultez notre article sur cette collaboration

loric lorentzLORENTZ  la célèbre marque d’horlogerie italienne , fondée en 1934 et souvent récompensée pour son design , est la créatrice de ce modèle que Jaz a repris en 1974  la baptisant LORIC en hommage à son origine , comme précédemment avec PETER Uhren pour le PETRIC .                                                                                                                                                            (Article en cours de construction , la suite très prochainement avec la reprise de la SAP Société Alsacienne de Précision , les accords avec la SMI Société Méridionale d’Industrie , La Vedette , Lip , ACCTIM clocks , Finhor du groupe Anguenot Frères puis Cupillard Rieme pour les montres , jusqu’à Seiko et Matra et enfin Yema , Lotus et Pulsar  )