Les Entreprises associées

Usine ALUVAC 22 boulevard National à Nanterre


En presque cent ans d’existence Jaz a collaboré avec de célèbres maisons françaises comme le maroquinier Longchamp , les fondeurs Thécla pour les NANDIC , JUNIC , FACIC ou ALUVAC / SOLIDO pour le corps du FRANCIC et même le célèbre sellier Hermès  pour le cuir des réveils de voyage de luxe TARVIC et pour leurs radio-réveils avec Ducretet Thomson et Pathé Marconi la Voix de son Maître .

Cette rubrique est en cours de construction , mais vous pouvez dès maintenant lire les articles -surlignés en gras- avec la reprise de CARAT et de la SAP Société Alsacienne de Précision puis l’absorption de JAPY , les accords avec FAVRE LEUBA , EUROPA , la SMI Société Méridionale d’Industrie , PETER Uhren , LORENTZ La VEDETTE , SARDA LIP , ACCTIM clocks , BULOVA , GREINER ElectronicsFINHOR du groupe Anguenot Frères puis Cupillard Rieme pour les montres , jusqu’à Seiko ou Matra et enfin Yema , Lotus et Pulsar.

carat jaz japy fin catal. 1958-59
CARAT
lonchamp logo 2
LONGCHAMP
Japy centenaire catalogue 1967-68
JAPY
USINE JAZ INDE détail 2
FAVRE-LEUBA
peter_uhren_1962_01
PETER UHREN FABRIK / LORENTZ

logo bulova

vedette logo

europa boite 4

Anglo Continental Clock Co.

Peter Uhren Fabrik et Jaz Collaboration

 

En 1967 , dans le cadre du marché commun Jaz signe avec PETER- UHREN GmbH un premier accord de collaboration à la fois technique , industrielle et commerciale . Un accord complémentaire conclut en 1975 avec PETER , devenu P.U.F.- Peter-Uhren Fabrik , Uhren étant le pluriel d’horloges en allemand – stipule que la société P.U.F. fabrique la totalité des besoins de Jaz en gros réveils mécaniques et que Jaz pourvoit à la totalité des besoins de Peter en horlogerie mécanique. Consultez notre article sur cette collaboration.

 

Les Entreprises associées

 

                        Publicité et Usine ALUVAC 22 boulevard National à Nanterrethecla delle.jpg

En 100 ans d’existence Jaz a collaboré avec des fournisseurs comme les fondeurs Thécla pour les NANDIC , JUNIC , FACIC ou ALUVAC / SOLIDO pour le corps du FRANCIC et le célèbre sellier Hermès  pour le cuir des réveils de voyage de luxe TARVIC .

 

En 1951 Jaz prend le contrôle de CARAT horlogers de Précision ; en rebaptisant le calibre à sonnerie limitable CARAT 100 en calibre Jaz AB et en l’incluant dans les COLMIC , ALSIC et SAPIC c’est la fameuse gamme Jaz de Luxe qui est créée apportant une exclusivité mondiale et une montée en gamme à la marque au jaseur .

1954 voit la reprise par Jaz de la branche horlogère de JAPY qui était devenue la deuxième entreprise en importance du Second Empire en se diversifiant dans les moteurs , meubles de jardin , moulin à café , etc . Etrangement  Jaz célèbre dans son catalogue de 1967 le bicentenaire de l’ouverture de l’atelier de Frédéric JAPY qui n’était pourtant encore qu’en apprentissage en 1767 puisqu’il continue même sa formation en Suisse de 1768 à 1771 . Autre preuve que l’appropriation de ce patrimoine est bien superficielle , très vite JAPY sera transformé en version low-cost de Jaz et reléguée en fin de catalogue

indePour exporter en Inde et en Orient  , Jaz ouvre le 6 février 1965 l’usine SIFCO à Hyderabad avec la prestigieuse marque suisse de montre FAVRE-LEUBA , fournisseur historique des maharajas et officiers britanniques de l’Empire . Un parc de machines de construction suisse et française sur lequel s’activent 200 indiens , dont 50% de femmes , produit près de 10.000 réveils par mois dès la première année . Voyez l’article consacré à cette usine indienne .

 

En 1967 , dans le cadre du marché commun Jaz signe avec PETER- UHREN GmbH un premier accord de collaboration à la fois technique , industrielle et commerciale . Un accord complémentaire conclut en 1975 avec PETER , devenu P.U.F.- Peter-Uhren Fabrik , Uhren étant le pluriel d’horloges en allemand – stipule que la société P.U.F. fabrique la totalité des besoins de Jaz en gros réveils mécaniques et que Jaz pourvoit à la totalité des besoins de Peter en horlogerie mécanique. Consultez notre article sur cette collaboration

loric lorentzLORENTZ  la célèbre marque d’horlogerie italienne , fondée en 1934 et souvent récompensée pour son design , est la créatrice de ce modèle que Jaz a repris en 1974  la baptisant LORIC en hommage à son origine , comme précédemment avec PETER Uhren pour le PETRIC .                                                                                                                                                            (Article en cours de construction , la suite très prochainement avec la reprise de la SAP Société Alsacienne de Précision , les accords avec la SMI Société Méridionale d’Industrie , La Vedette , Lip , ACCTIM clocks , Finhor du groupe Anguenot Frères puis Cupillard Rieme pour les montres , jusqu’à Seiko et Matra et enfin Yema , Lotus et Pulsar  )

NURSIC « camp indien » 1974 à 1975

nursic indien

NURSIC , réveil animé , mouvement mécanique , calibre PA . Nouveauté du catalogue 1974 à la page 30 , référencé 1225-20 . Corps laqué orange , aiguilles et points lumineux , vitre bombée en plexiglas , bouton d’arrêt de sonnerie luminescent .

Jaz renoue , en 1974 , avec la catégorie des réveils animés en présentant deux NURSIC :  un modèle dit « course auto » et celui  dit « camp indien » dont la balançoire à bascule chevauchée de 2 oursons s’agite  à chaque seconde  . Ils étaient à peine plus cher qu’un réveil de base et destinés à un public enfantin d’où leurs noms inspiré par la  » nurse » anglaise qui couche les enfants des « bonnes familles ». En 1976 ils sont remplacés par deux BABIC animés à motifs de Clown et de Moto . Diamètre 11 cm .nursic indien dos .jpgLa mention Germany rappelle que les réveils au calibre PA était fabriqué par le partenaire allemand de Jaz , la firme Peter Uhren . L’animation se fait tout simplement par le mécanisme de la trotteuse , laquelle  est d’ordinaire à VI heures sur le calibre PA . Toutefois les oursons se trouvant à III heures , le mécanisme à été tourné d’un quart de tour , ce qui explique ce dos étrangement tourné à 45 degrés .

Il s’agit probablement d’un hasard , et donc d’une surinterprétation de notre part ou d’un petit clin d’œil de l’associé allemand , mais il est étonnant de constater que les deux flèches croisés à triple empennage abandonnées au centre du camp indien sont également l’estampille de la célèbre manufacture de réveils HAU , Hambourg Amerikanische- Uhrenfabrik .

DUBRIC 1968 à (1989)

 

dubric (2)DUBRIC 1203-11.                                                                                                                                        DUBRIC ,  réveil de la gamme Gros Jaz , mouvement mécanique , calibre PA . Nouveauté du catalogue 1968/69 à la page 30. Boîtier en métal peint , garnitures  façon or , aiguilles et points lumineux , trotteuse à 6 heures , vitre en verre bombé , pieds antigliss , bouton d’arrêt de sonnerie au sommet luminescent . Diamètre 9,5 cm

 

dubric noir (2)dubric noir (1)dubric (3)dubric (1)

Existe en trois couleurs : crème , noir ou rouge , référencées  1203-11 , 1203-41 et 1203-61 . Le DUBRIC est encore en vente en 1989 soit vingt ans de présence aux catalogues !                                                                                                                                                                                  Le DUBRIC appartient à la famille des réveils équipés du calibre PA de Peter Uhren , tous apparus dans le même catalogue 1968 /69 , qui sont des déclinaisons esthétiques du même type de Gros Jaz d’un diamètre de 95 mm , les NUFIC , NIGIC, POLDIC  et qui seront encore en vente dans les années 80 . Voyez l’apparition d’un DUBRIC dans le film la ZIZANIE .

boite dubric faceboîte Dubric rougeBoîte du NUBRIC 1203-61 : le préfixe en 4 chiffres 1203 correspond au modèle NUBRIC et le suffixe en deux chiffres à la couleur 11 pour le crème , 41 pour le noir et dans ce cas 61 pour le rouge , confirmé par la pastille de couleur rouge .prospectus Dubricprospectus Dubric 20001prospectus Dubric 20002Un petit prospectus publicitaire de 7,5 x 7 cm , plié en trois , était ajouté dans dans les boîtes .

MASSIC 1968 à 1988

massic 1MASSIC 1221-11 crème

MASSIC , réveil de la gamme des Gros Jaz , mouvement mécanique , calibre PA . Nouveauté du catalogue 1968/69 à la page 32 . Boîtier métal peint , garnitures façon or , sonnerie forte . Aiguilles , points et bouton d’arrêt de sonnerie  lumineux . Diamètre 11 cm , poids 425/430 gr  .massic dosMASSIC 1221-11 crème, dos plat .                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 Deux couleurs de boîtiers sont disponibles : crème réf.1221-11 ou gris réf.1221-21.

massic (3).JPGEn  1969-70 le dessin des chiffres change légèrement sur le cadran et sont cernés de noir

massic 1971MASSIC 1221-13                                                                                                                   Dans la collection 1970-71 , le modèle gris réf.1221-21 et le crème réf.1221-11 ne sont déjà plus disponibles , remplacé par ce seul modèle crème à cadran noir avec des chiffres blancs et des aiguilles blanches plus sobres  , référencé 1221-13 .massic 1971 dosMASSIC 1221-13 dos creux

massic-1En  1971/72  on ajoute au 1221-13 , un deuxième MASSIC à boîtier façon or à cadran blanc référencée 1221-71 .massic-2

Il n’est plus disponible en 1989 , cette dénomination de MASSIC avait déjà été attribuée en 1956 à une horloge murale .massic évolution (1)en raison de sa grande longévité , le MASSIC fera l’objet de légères évolutions comme ces petites aiguilles d’abord conçues en métal puis fabriquées en plastique noir massic évolution (2)le marteau de sonnerie sera lui aussi modernisé par Peter Uhren , le sous traitant allemand de Jaz pour les gros réveils massic évolution (3)on verra même des rouages en nylon blanc remplacer les rouages en métal

MASSIC dos plein et MASSIC dos creux

PLUSIC 1970 à 1972

plusic (2)PLUSIC , réveil de la gamme des Gros Jaz , mouvement mécanique à répétition , calibre PA . Calibre Made in Germany par Peter Uhren . Nouveauté du catalogue de 1968-1969 à la  page 31 . Boîtier en métal , vitre en plexiglas bombé , bouton d’arrêt de sonnerie au sommet luminescent , aiguilles et points lumineux , garniture « or », finition diamant , socle en plastique . Diamètre 8,7 cm .

Deux variantes disponibles : Boîtier crème référencé 1242-11 ou boîtier rouge référencé 124-61 .                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           Le PLUSIC appartient à une  série de trois réveils esthétiquement très proches mais techniquement différents , présentés ensemble pour la première fois à la même page 31 du catalogue 1968/69 : le PITIC  en est le modèle de base , le DISCRIC la version Discreto à tic-tac discret et le PLUSIC  dont le « plus » est sa variante à répétition expliquant sa dénomination puisqu’il sonne PLUSieurs fois . Si le PITIC  disparaît très rapidement puisqu’il  est présent une dernière fois dans le catalogue de 1971-1972 , le DISCRIC est en vente jusqu’en 1988 .

Le PLUSIC n’est plus disponible au catalogue 1972-73.

PETER Uhren GmbH

En 1967 , dans le cadre du marché commun Jaz signe avec PETER- UHREN GmbH un accord de collaboration à la fois technique , industrielle et commerciale . L’année précédente PETER venait de célébrer son centenaire et de construire une usine moderne et design à côté de son siège historique à Rottweil , une petite ville de la Forêt Noire dans un méandre du Neckar , assez  proche finalement de l’usine Jaz de Wintzenheim en banlieue de Colmar . JAZ avait déjà conclu antérieurement des accords étroits avec d’autres marques d’horlogerie  comme la  SMI -Société Méridionale Industrielle Marseillaise -ou Vedette et même absorbé quelques unes comme Japy et Carat. Un accord complémentaire conclut en 1975 avec PETER , devenu P.U.F.- Peter-Uhren Fabrik , Uhren étant le pluriel d’horloges en allemand -stipule que la société P.U.F. fabrique la totalité des besoins de Jaz en gros réveils mécaniques et que Jaz pourvoit à la totalité des besoins de Peter en horlogerie mécanique.  Avec cet accord  JAZ était , encore une fois , en avance puisque suivront  d’autres alliances franco-allemandes dans l’univers de l’horlogerie comme Matra et VDO ou Bayard et Jaeger .t2000-et-petricCeci explique que l’on trouve des modèles JAZ « seventies » indiquant Made in Germany sur le cadran ou plus discrètement sur leur mouvement et même des réveils et des pendules JAZ estampillés PETER  avec peu ou pas de différences esthétiques comme le PETRIC devenu un T 2000 ( ci dessus à gauche face au PETRIC de Jaz à droite dont le nom rend hommage à l’accord avec Peter Uhren ) . calibre-peintric-peter-uhrenIl en est de même pour les DIGIC , PEINTRIC , FUSTIC , BICLIC  et bien d’autres modèles germanisés ou au contraire francisés dont les calibres PA portent les deux noms .peter-rougeHorloge murale rouge , Made in Germany , estampillée PETER mais doté d’un calibre Jaz .  peter-uhren-neckarstrasse_100_um_1970_01Chaîne de montage des PEINTRIC chez PETER à Rottweil .                                                                  peter-uhren-digicRéunion d’anciens ouvriers de l’usine PETER affichant fièrement devant eux quelques exemples de leur production dont des PEINTRIC et DIGIC . PETER a fermé définitivement ses portes dans les années 80 et n’a pas bénéficié de la chance de JAZ qui vient , en 2016 , de renaître de ses cendres avec brio.

BICLIC 1969 à 1977

biclicBICLIC , réveil de la gamme des Gros Jaz , mouvement mécanique , calibre PA . Nouveauté du catalogue 1969-1970 à la page 34 , référencée 1207-71 . Boîtier métal peint en blanc blanc et laiton , sonnerie sur 2 clochettes, aiguilles et points lumineux . Diamètre 8,7 cm . Le cadran de la première version est muni de chiffres arabes et d’aiguilles triangulaires très pointues.

La seconde version – photo ci-dessus- présentée à la page 29 du catalogue de 1970-1971 est dotée d’un cadran doré à chiffres romains et des aiguilles cathédrales . Sa référence devient  1206-13. Le BICLIC n’est plus au catalogue France  en 1974, remplacé par le CLIBIC dont il est l’anagramme , mais il continue sa carrière à l’export jusqu’en 1977 et en France sous l’estampille Japy .peter-uhren-biclicDepuis 1954 , Jaz a acquis la partie horlogerie de Japy se servant parfois de l’ancienneté de cette marque prestigieuse pour faire remonter sa propre histoire à la fondation de celle ci en 1773 . Démarche publicitaire pour le moins excessive puisque les nouveaux Japy sont produits  avec des calibres JAZ  qui ne doivent rien à la marque bicentenaire , en l’occurrence ces modèles à calibre PA sont d’ailleurs fabriqués par Peter Uhren en Allemagne qui en produisait d’ailleurs sa propre version .jaz-1971-72-23-japy-2-cloches Les JAPY sont même cantonnés systématiquement en fin de catalogues , en général sur des pages monochromes et proposés à des prix inférieurs aux Jaz . Nous avons en conséquence  choisi de ne pas inventorier pour le moment les modèles Japy , pourtant diffusés par Jaz , car ils ne sont que des ersatz des productions de la maison mère , comme le prouve ce Japy 135 copie servile du BICLIC qui ne s’en distingue que par le logo et le boîtier qui n’est pas peint en blanc ..

PARMIC 1978 à 1988

parmic-noir-et-rougeparmic blanc.jpg

PARMIC , gros réveil , mouvement mécanique , calibre PA . Nouveauté du catalogue 1978 à la page 38 . Boîtier plastique , aiguilles et points lumineux . Trois modèles disponibles : blanc et cadran blanc , réf. 1235-19 ;  noir et cadran blanc ,  réf.1235-49 et rouge à cadran noir , réf. 1235-69 . Diamètre 8,5 cm . En 1960 la dénomination PARMIC avait déjà été attribuée à un horloge murale .

primoL’habillage du PARMIC a servi de modèle pour les réveils d’entrée de gamme PRIMO .

parmic dos