2522 gros réveil 1991 à 1992

2522 , gros réveil Jaz , gamme TEMPESTO , corps rond en métal noir , répétition de sonnerie , bélière triangulaire , cadran noir , aiguilles et chiffres lumineux , chemin de fer rond au pourtour , arrêt de sonnerie au sommet , mouvement mécanique , trotteuse dite « petite seconde »  dans un petit cadran situé à six heures du cadran principal . Diamètre 13,5 cm . Disponible aux catalogues 1991/1992 et 1992 , existe aussi en corps et cadran nickelés réf. 2521 ou corps noir et cadran nickelé réf. 2503  ; à partir de 1993/1994 il prend la dénomination G2522 et n’est plus disponible qu’en corps nickelé .

REVIC 1978

REVIC , réveil rond , gamme des Gros Jaz , corps en métal laqué , à bélière basse , arrêt de sonnerie au sommet , mouvement mécanique calibre PL , aiguilles noires , aiguille du réveil rouge  , mention Made in France en bas de cadran , diamètre 8 cm , présent uniquement au catalogue 1978 . Deux  versions disponibles 1602-11 crème à cadran noir /  1602-61 rouge à cadran blanc . Doté du calibre PL qui ne dote que ce réveil . La dénomination REVIC avait déjà été attribué en 1957.

JAZIC 1978

JAZIC, réveil rond , gamme des Gros Jaz , corps en métal laqué , arrêt de sonnerie au sommet , mouvement mécanique calibre PG , aiguilles noires , aiguilles et points lumineux , mention Made in France en bas de cadran , diamètre 8 cm , présent uniquement au catalogue 1978 . Trois versions disponibles 1600-11 crème / 1600-51 bleu / 1600-61 rouge  . Doté du calibre PG qui ne dote que brièvement , en 1978 uniquement , deux réveils : ce JAZIC et le nouveau LODIC  . La dénomination JAZIC avait déjà été attribué en 1960 .

LODIC 1978

LODIC , réveil rond , gamme des Gros Jaz , corps en métal laqué , à deux cloches , arrêt de sonnerie au sommet , mouvement mécanique calibre PG , aiguilles noires , aiguilles et points lumineux , mention Made in France en bas de cadran , diamètre 8 cm , présent uniquement au catalogue 1978 . Trois versions disponibles 1601-11 crème / 1601-51 bleu / 1601-61 rouge  . Doté du calibre PG qui ne dote que brièvement , en 1978 uniquement , deux réveils : ce LODIC et le nouveau JAZIC . La dénomination LODIC avait déjà été attribué en 1960 et de nouveau en 1980 ;

PODIC orange 1975 à 1977

PODIC orange 1975 , grand réveil de la gamme des Gros Jaz , mouvement mécanique , calibre PA , version à dos orange et cadran cognac irisé . Cette nouvelle version du PODIC est référencée 1223-67 à la page 37 du catalogue de  1975 . Corps en plastique bicolore , vitre concave en plexiglas , pied tulipe amovible en plastique « chromé » qui est à l’origine de son nom , trotteuse centrale , arrêt de la sonnerie et réglage de l’heure sur petit cadran au dos , aiguilles et points lumineux  . Dimensions : hauteur 20 cm , diamètre 13 cm .

Les PODIC étaient disponibles dans cette version avec dos orange et cadran cognac irisé réf. 1223-67 , mais aussi avec dos bleu et cadran bleu irisé  réf.1223-57 et enfin avec dos brun et cadran cognac irisé réf.1223-97 . Vendu 95 Francs , il était en 1975 le plus cher des gros réveils Jaz . Il n’est plus disponible en 1978. 

Voir également l’article relatif aux SPHERIC , versions sans socle tulipe des PODIC . Attention :  les cadrans sont différents et les SPHERIC n’ont pas de trotteuse centrale contrairement aux PODIC !! 

réveil JAZ Swiss Made sans bélière circa 1940 /1942 hors catalogue

swiss made (1)Réveil mécanique , hors catalogue peut être destiné à l’export , Swiss Made , mouvement mécanique , calibre Z , pas de bélière , aiguilles et chiffres lumineux , arrêt de sonnerie au sommet diamètre 9,5 cm . Photos courtoisies du collectionneur Serge Benatti .

Ce type d’aiguilles et ce genre de pieds n’ont jamais été employés par Jaz pour d’autres réveils; ce réveil est à rapprocher de sa version avec bélière . swiss made (2)swiss made (3)swiss made (4)calibre Z (2)Le calibre Z est identique à celui du modèle à bélière,  sauf l’inscription portée en bas et non sur le côté calibre Z (3)calibre Z (4)calibre Z (1)

TOURIC version artisanale en bois

Ce TOURIC en bois est bien à sa place dans cette des hybrides et faux Jaz  puisqu’il ne s’agit pas d’une production de la marque au jaseur boréal  . Néanmoins , il devrait y tenir une place de choix tant le menuisier a respecté les caractéristiques et les cotes du TOURIC  soit 120 x 155 mm , aboutissant à un objet de qualité . D’évidence il possédait un exemplaire original pour réussir cette version bois ; elle est quasiment indestructible , contrairement à la bakélite d’origine dont on sait combien elle cassante et fragile , ce qui explique sans doute ce travail . Le cadran correspond bien aux autres TOURIC que nous connaissons, mais pas les aiguilles, sans que cela est d’incidence réelle sur sa  » validité » . Effectivement comme toutes les productions de guerre, 1940 à 1942 sont les dates avérées des TOURIC connus , les normes sont fluctuantes en raison des restrictions imposées par l’occupant et pénuries que tout conflit provoque .touric bois dos et dessus (1)touric bois dos et dessus (2)

MODIC à répétition 1926 à 1934

modic Mars 1926 à répétition (14)MODIC à répétition , grand réveil rond , corps en métal chromé , mouvement mécanique , calibre 3D , vitre en verre légèrement bombée , bélière basse , arrêt de sonnerie au sommet , aiguilles cathédrales , mention CIMH Paris au bas du cadran , aiguilles et chiffres lumineux , diamètre 9,5 cm , poids 420 gr . Consultez notre article sur les MODIC . Ces pieds se terminant par des boules sont spécifiques aux MODIC . modic Mars 1926 à répétition dos.jpgDe dos , rien ne distingue un MODIC de base doté du calibre 1D de ce MODIC à répétition à calibre 3D , hormis la tirette au sommet sous la bélière . Avant guerre les gros réveils ronds CLASSIC , REPLIC , CLUB et MODIC étaient déclinés en version à répétition , sans que cela soit signalé par une mention répétition au cadran .modic Mars 1926 à répétition (1)les chiffres 3-26 , frappés à froid sur le battant du marteau de sonnerie, 3=trimestre 26= 1926.

 

La fonction Répétition de sonnerie peut se débrayer en poussant la tirette sur Continumodic Mars 1926 à répétition (2)le cache poussière A est fixé sur la platine du mouvement B par quatre écrous a+b+c+dmodic Mars 1926 à répétition (4)calibre 3Dmodic Mars 1926 à répétition (3)modic Mars 1926 à répétition (8)vue éclatée du MODIC à répétition .

Rénovation d’un Classic

carte jacquemart romain                                                                                                                               RESTAURATION d’un CLASSIC

A l’occasion du centenaire de Jaz , Romain GALLARDO , jeune horloger et conseiller technique de Jazlebontemps , a restauré un CLASSIC , au calibre B, le premier réveil conçu par la CIMH . La Compagnie Industrielle de Mécanique Horlogère , qui avait d’abord nommé ce premier modèle Jaz , le rebaptisera CLASSIC quand elle choisira de prendre JAZ comme nom commercial pour la marque .

une signature d'horloger (V 123 Q) cela veut dire qu'il à été vendu en janvier 1923

 

 

 

Le Classic a rénover est un modèle antérieur à 1924 puisque son calibre B n’est plus produit après cette date . En outre, on peut distinguer les traces d’une révision dont , selon l’usage des horlogers , la date est gravée en creux à la pointe sèche sur le timbre . En l’espèce ce V correspondrait à une date de vente , à savoir 1 23 pour Janvier 1923 .

L’opération commence par un démontage minutieux de chaque pièce.

Après un passage dans la machine à ultra-sons, chaque pièce du mécanisme est débarrassée des dernières  saletés et de la rouille avec une brosse.

6 presntation de la potence à bouchonner, pour reprendre les usures des trous de pivotement qui ont été ovalisé lors de la marche du réveil

Afin de reprendre les usures des trous de pivotement qui ont été ovalisés lors de la marche du réveil , on utilise une potence à bouchonner.

On commence par mesurer le pivot du barillet pour trouver le bon bouchon.

Avec un équarrissoir , le trou ovalisé est agrandi jusqu’à obtenir un rond parfait , en faisant attention de ne pas dépasser le diamètre du bouchon . A l’aide de la potence, on finit d’agrandir le trou avec un alésoir au diamètre à peine plus petit que le diamètre du bouchon. Puis on met en place le bouchon pour le chasser sur la platine.

14  avec un autre équarrissoir on agrandi le trou du bouchon afin d'être au diamètre du pivot de l'axe du barillet (Attention le trou du bouchon doit être impérativement de diamètre inférieur au diamètre du pivo.jpg

 

Avec un autre équarrissoir on agrandi le trou du bouchon afin d’être au diamètre du pivot de l’axe du barillet (Attention le trou du bouchon doit être impérativement de diamètre inférieur au diamètre du pivot)

 

16 ensuite nettoyage des pièces à l’essence C

 

 

 

 

 

Les pièces sont nettoyées

à l’essence C.

 

15 J'ai changé l'axe de balancier oublié de faire plus de photos à ce sujet

 

 

 

 

 

 

 

L’axe du balancier est remplacé.

 

 

 

 

 

 

Remontage du calibre B

20  huilage des pivots des roues (huile La Jurassienne).jpg

 

 

 

 

 

Huilage des pivots des roues avec l’huile La Jurassienne.

 

 

 

 

 

 

 

Remontage.

Voilà notre CLASSIC reparti pour une centaine d’année!

réveils à chiffres anguleux (1942) (1945 et 1946)

daté 1946 (7)Réveil non-identifié , mouvement mécanique , calibre 3D à répétition de sonnerie , aiguilles et chiffres  lumineux  , cadran en papier très exposé au vieillissement et aux taches d’huiles horlogères , vitre en verre plat , bélière , le battant du marteau est daté de 1946 ( le modèle ci-dessus ne possède pas de bélière) . Ces réveils très caractéristiques , avec leurs chiffres très anguleux , sont typiques dans leurs factures des fabrications Jaz impactées par les restrictions de guerre qui imposaient des produits d’origine française comme l’aluminium ou le carton .daté 1946 (1)L’emploi d’aluminium pour boîtier et lunette , ainsi que de durilium pour les platines du calibre , allège beaucoup ce réveil qui ne pèse que 300 gr .daté 1946 (5)Pendant et juste après la guerre , le laiton des platines et rouages est remplacé par des alliages dit  » blancs »daté 1946 (2)au sommet , derrière l’arrêt de sonnerie qui est sous la bélière , les réveils à répétition sont dotés d’un levier CONT/REP pour sonnerie CONtinue ou REPétition de sonnerie daté 1946 (6)Bélière et pieds sont rivetés sur le boîtier ; vitre en verre plat et lunette très légère chiffres anguleuxVersion sans bélière et sans fonction de répétition de sonnerie1945 chiffres anguleux (2)double datation : 3-45 sur la platine en métal blanc du calibre D à interpréter ainsi : soit Mars 1945 , soit 3° trimestre 1945 .1945 jaz chiffres anguleux (6)  et 4-45 qui signifie soit Avril 1945 , soit 4° trimestre 1945 .1945 jaz chiffres anguleux (8) (Copier)1945 chiffres anguleux (1)Les pénuries sont telles , à la fin de la guerre , que le carton des cadrans est remplacé par un papier très fin .1945 jaz chiffres anguleux (9)Sur ce calibre D , daté de 1945 , donc  tous les rouages sont en métal blanc ; sur le précédent , il restait tout de même des rouages en laiton .jaz répétition GbUn correspondant anglais nous a fourni les photos de cet exemplaire à chiffres anguleux , à répétition mais sans bélière , au mouvement daté de 1942 . Les inscriptions à la plume à gauche et droite de l’axe central correspondent au nom et au régiment de l’ancien propriétaire . Le 27° Régiment a été dissous le 27 novembre 1942, après l’invasion de la zone libre par l’armée allemande, en riposte au débarquement allié en Afrique du Nord .Jaz répétition inconnu 1942 GBJaz chiffres anguleux (4)Version non-lumineuse , sans bélière , pas de fonction répétition , zone des heures bleue  Jaz chiffres anguleux (5)Jaz chiffres anguleux (1)Jaz chiffres anguleux (3)Jaz chiffres anguleux (2)