LECOT horlogers à GRAY

chapellerie à GrayGrande Rue à GRAY , chef de lieu de Canton de Haute Saône . Photo de la fin XIX° .                                                                                                                                                  Le facteur distribue le courrier à côté de la chapellerie , sise au 81 Grande Rue , qui va devenir horlogerie bijouterie . La pharmacie est « centrale », la chapellerie est elle « parisienne » quand la teinturerie n’est que  » lyonnaise ».Lecot Gray et PharmacieAvant la Grande Guerre , trône en façade de l’horlogerie Lécot fils , une grande horloge suspendue en guise d’enseigne qui a remplacé le gibus en tôle ; une plus modeste paire de bésicle à droite du 81 indique que l’on exerce également en tant qu’opticien ; entre le premier et le deuxième étage une immense plaque CHRONOMETRE court sur toute la largeur de la façade ; on reconnaît deux publicités pour les montres Zénith : en lettres blanches collées sur la vitrine et une plaque émaillée sous le 81 . pharmacie et lecotCe contre angle depuis la pharmacie doit être quasiment contemporain de la précédente vue car on ne ne remarque aucunes différences notables .parade à GrayCette photographie de la parade de pêcheurs prise en hauteur nous permet de lire en entier la grande pancarte qui est en fait le nom de la boutique :  AU CHRONOMETRE . La paire de bésicle est passée à gauche de la façade .émile lécotEmile Lécot , né en 1884 à Gray , s’affichait en façade de son commerce comme Lécot fils , indiquant donc une filiation professionnelle avec son père . Grâce à son carnet militaire conservé aux archives de Haute Saône , nous savons que ce père c’est Eugène Lécot . Serait ce sa mobilisation du 1°Août 1914  au 16 mars 1919 qui en est la cause ? Toujours est il que l’on retrouve le nom d’Emile Lécot horloger dans les archives du Tribunal de Commerce de Gray en 1914 pour faillite .grande rue à grayUne petite pancarte suspendue Jaz réveil de précision indique que l’on est après 1921 , date du début de la commercialisation des premiers Jaz ; sans doute peu après d’ailleurs car cette petite plaque n’est pas distribuée par la marque qui n’a encore pas développé son matériel publicitaire à l’usage des commerçants . Ceux-ci faisaient encore concevoir ce type de produits localement .  Emile Lécot hors jeu , c’est A. Lécot qui s’affiche sur la porte d’entrée . lecot carnet militaire.JPGDécidément , les archives militaires sont des sources bien utiles puisqu’on y apprend que cet A.Lécot qui reprend la boutique AU CHRONOMETRE c’est Auguste Lécot , né en 1874 , non pas fils mais frère aîné du précédent et des six autres enfants du couple Eugène Lécot et Catherine Pigny .LECOT Grande rue à GrayAuguste Lécot est donc tout aussi légitime que son frère cadet à se déclarer Lécot fils , même sur l’enseigne/horloge de façade . Il fait grimper le nom de la boutique d’un étage , en ajoute une autre à la place :  Horlogerie Bijouterie ; ainsi que deux grandes plaques émaillées pour Zénith et les bijoux Fix .turlin gray.jpg La pharmacie voisine est remplacée par un assureur qui a certainement signé un contrat pour couvrir la belle fourgonette Fiat 505F que Lécot gare fièrement devant sa boutique . En haut à gauche , on ne peut lire que les deux dernières lettres d’une plaque émaillée  mais elles sont suffisement caractéristiques pour reconnaître celles de la marque de montres Oméga .Lecot à GrayRetour sur la photo à la Fiat 505F modèle 1923/25 : si la paire de bésicle est retournée à droite , près de l’assureur , c’est qu’elle a fait place à une plaque émaillée Jaz , première génération .A Lecot défiléCette plaque émaillée Jaz n’y était pas encore lors de ce corso fleuri de 1922 . Cette valse des plaques n’est pas spécifique à la Maison Lécot , au contraire , puisque les autres articles que nous avons consacrés à l’évolution des façades d’horlogers affiliés Jaz démontrent quasiment toujours la même évolution . Tout d’abord ce sont les plaques pour les montres ou chronomètres , en général , Lip , Zénith et bien sûr Oméga qui fleurissent , cohabitant en général avec les bijoux Fix ou Murat avant que n’apparaissent les plaques Jaz de différentes générations que rejoignent celles des carillons Vedette .

L’horlogerie Lécot n’échappe à la règle de la désertification des commerces dans les centres-villes de province ; actuellement les locaux sont vides et le resteront certainement après avoir accueillis d’éphèmères et improbables commerces , comme un Kebab et cette agence matrimoniale Love club Select qui a défrayé la chronique judiciaire locale il y a quelques années .

CP Asnières sur Oise

cp-anieres-sur-oiseCarte postale , Asnières sur Oise , la Place . Si ce charmant village est réputé pour abriter sur son territoire l’abbaye de Royaumont et avoir été administré pendant 37 ans par Frédéric MASSON , célèbre historien des Napoléonides et secrétaire perpétuel de l’Académie Française , il n’en est pas moins peuplé dans les années 50/60 d’à peine plus de 1000 habitants . Le peu de commerces existant est donc concentré sur la place de l’Eglise , en fait la seule place du village , mais comporte pourtant un dépositaire Jaz , si l’on en croit la plaque émaillé Jaz le Réveil Ponctuel . Pas pour longtemps puisque le texte au dos de la carte précise » tu vois la Ruche sur la carte , mais avant les transformations , maintenant elle s’étend jusqu’où sont les personnes et cela fait un grand libre-service »

CP Fort de France La Martinique circa 1957/1960

carte-postale-fort-de-franceCarte postale , La Martinique , Fort de France , rue Schoelcher . Une Simca Chambord produite de 1957 à 1960 en approche et l’architecture de la fin des années 50 de la boutique Milon et les belles couleurs attestent de la « modernité » de cette carte postale couleur –  mais l’enseigne Jaz est bien d’avant guerre .

CP GACK / TALAY à DONZY circa 1936/39

carte-postale-donzyCarte postale DONZY , Nièvre , Eglise et Place du Marché . Reconnaissons le , cette rubrique à un peu des allures nécrologiques tellement la plupart de ces boutiques représentées ont disparues . Aussi c’est avec plaisir que nous mentionnons la reprise récente par Vincent TALAY du 11 de la rue du Vieux-Marché , la maison à pans de bois , face à l’église Saint-Carad’Heuc , qui est de nouveau le royaume du bijou et de l’horlogerie puisque cet ancien employé de Seiko y assure , outre l’entretien et la réparation , des stages d’horlogeries ouvert à tous . Il succède à Pierre GACK lequel avait pris la suite de son père Charles GACK dont on lit le nom sur le fronton de la boutique qui arbore une belle plaque émaillée JAZ .Talay 09/08/2017 : Apprenant que nous évoquions son atelier , Monsieur TALAY nous a fait l’immense plaisir de nous envoyer cette photo ainsi légendée : je vous joins une photo actuelle de ma boutique -atelier. J’ai conservé une enseigne extérieure Jaz datant, je pense , des années 70/80 s’intégrant bien dans le décor.  

 

 

 

 

CP HONFLEUR 1950

carte-postale-honfleurCarte postale , HONFLEUR , le Quai Sainte Catherine circa 1950. Difficile de reconnaître le Quai et ses célèbres maisons du XVIII° à façades de tuiles , aujourd’hui envahis par les terrasses des crêperies et brasseries à touristes . Cet horloger opticien , l’alliance de ces deux professions était assez courante , arbore une plaque émaillée Jaz au dessus d’une paire de binocles . De nos jours il a cédé la place à un caviste qui vend Calvados , Cidre , Pommeau et Poirineau .

Plaque émaillée ronde circa 1950

plaque émaillée 49 par 60Grand plaque émaillée , modèle de façade , tôle émaillée estampillée émaillerie alsacienne  Strasbourg  , format 49 x 60 cm .plaque émaillée recto .jpgEsthétiquement très proche de cette autre plaque émaillée , elle est probablement sa contemporaine bien que plus sobre , sans slogan , dont même les chiffres sont remplacés par des index .Voir les autres plaques émaillées Jaz .

Plaque émaillée « Le Réveil Ponctuel »circa 1947 /1967

jaz plaque fond brunGrand plaque émaillée , modèle de façade , tôle émaillée non signée  , format 66 x 49 cm .

Le type de typographie , la forme du Jaseur boréal , les couleurs employées  et le slogan  « le réveil ponctuel » permettent une datation vers les années 50 comme l’attestent ces boîtes disponibles à partir de 1947 et jusqu’à 1967 qui reprennent ces caractéristiques . Voir les autres plaques émaillées Jaz . .