Catalogo Jaz 1981 /1982

catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (1)Ce catalogue 1981/1982 n’est pas la version en langue espagnole du catalogue Jaz français de 1981 ou 1982 ; En France il y a une édition par année destinée uniquement aux professionnels revendeurs ; Il s’agit d’une publication tout à fait originale et spécifique au marché espagnol qui présentait la particularité d’avoir une usine Jaz sur son territoire . Les réveils français ont des dénominations se terminant en -IC  ; à part quelques exceptions pour des modèles prestigieux vendus en Italie et  Belgique , les jaz étrangers n’ont pas de noms , que des références .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (2)page 1 :  Etrangement ce catalogue commence par les horloges murales , c’est exactement l’inverse en France ; la 1021C ressemble fort à une CALIC , en plus petite de 6 cm ; la référence 1006 est spécifique à l’Espagne catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (3)page 2 ; la 273 à dateur est une variante de la PRATIC que Jaz a vendue à Bulova et vendue en Allemagne sous la référence 208 avec d’autres couleurs ; la 207 en est la version sans dateur , non distribuée en France ; 2136 cette horloge n’a jamais été vendue en France, pas plus que la 2001 .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (4)page 3 ; sur cette page les assiettes et les références 2011 et 2703 sont endémiques , les autres sont des horloges identiques aux exemplaires français où présentant des toutes petites variantes par rapport à eux . catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (5)page 4 ; En revanche sur cette page tout est réservé au marché espagnol . catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (6)page 5 ; même constat sur cette page qui ne présente que des horloges espagnoles .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (7)page 6 ; là encore tout est strictement espagnol ;catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (8)page 7 : aucune de ces horloges n’a été distribuée en France ;catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (9)page 8 : on constate qu’aucune de ces horloges n’est disponible en France à l’époque , esthétiquement sans regrets .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (10)page 9 : encore une fois toutes ces horloges sont uniquement « espagnoles ».catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (11)page 10 : pas de versions françaises sur cette page 10 ; catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (12)page 11 : pas d’exemplaires distribués en France sur cette page 11 ; catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (13)page 12 : il est de même pour cette page toute espagnole .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (14)page 13 : si toutes ces pièces sont réservées aux ventes en Espagne , pour une fois on le regrette pour ces radios réveils assez élégants ; catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (15)page 14 : malgré d’apparentes similitudes aucun de ces réveils ne verra le sol français ; despertadores = réveils en français  ; ces lots de six réveils sont effectivement réservés aux horlogers espagnols . Rappelons que les catalogues Jaz , français ou espagnols ,  ne sont pas destinés à la clientèle particulière  ;catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (16)page 15 : présentés en haut de page par lots de seize réveils , ils sont détaillés en dessous permettant de nous assurer qu’aucun d’entre eux n’a été vendus en France  ; catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (17)page 20 : en revanche sur cette page , tout avait été précédemment disponible en France à part le 169 variante du POPIC de 1976 ; 1349 CLANIC  ; 1397 SCINTIC ; 1317 CORSIC ,  1346 DACRIC disparu en France en 1976 ;   165 LOPSIC ;   1331 VERTIC ; 1321 retour du  CLODIC  sept ans après sa suppression en France avec un cadran blanc ; 1320 DOCLIC  qui avait été arrêté en France en 1978 .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (18)page 21 : 1370 DARCIC  , 1338 CARDIC  , 1323 NICLIC ; ; catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (19)

GREINER Electronics et JAZ

Dans les années 50 Jaz avait breveté et distribué le SPIREGLOR et le TEXTOSCOPE   , deux appareils destinés à l’industrie horlogère . Jaz Actualités 2 Janvier 1975extrait Jaz Actualités n°111 du 2 janvier 1975                                                                    En 1970 Jaz se lance enfin dans la production de montres – consultez le site de référence https://sites.google.com/site/jazmontrevintage/  de notre ami Stéphane spécialiste des montres Jaz – ce qui impliquera un gros effort de formation des horlogers affiliés d’autant que cela correspond avec l’essor de l’horlogerie électronique , à diapason et à quartz . Afin de faciliter l’équipement des réparateurs , Jaz va s’associer à GREINER Electronic .

Dans les années 70 , le leader des appareils de réglage et de diagnostic c’est bien  GREINER Electronic de Langenthal en Suisse dont Jaz se fera le distributeur exclusif . Les représentants de Jaz montres – ce n’était pas les mêmes que ceux des horloges ou des réveils – étaient également distributeurs exclusifs des machines GREINER Electronic Jaz Actualités 1° Juillet 1977extrait Jaz Actualités n°131 du 1° juillet 1977                                                                      Le nettoyeur à ultrason l’ULTRASON U-3 ( voir son fonctionnement sur You Tube  https://www.youtube.com/watch?v=L0miGsLkTlc  )Jaz Actualités 8 sept 1978Fin de cette collaboration en 1978Jaz Espanola SACette enveloppe en notre possession , datée du 23 Septembre 1974 , prouve qu’à la même période , la branche espagnole de Jaz , JAZ ESPANOLA S.A. , s’adressait à la concurrence directe pour GREINER electronic  qu’était WITSCHI Fils , autre spécialiste suisse des appareils de mesures et de test pour l’horlogerie .

Les Entreprises associées

 

Usine ALUVAC 22 boulevard National à Nanterre


En presque cent ans d’existence Jaz a collaboré avec de célèbres maisons françaises comme le maroquinier Longchamp , les fondeurs Thécla pour les NANDIC , JUNIC , FACIC ou ALUVAC / SOLIDO pour le corps du FRANCIC et même le célèbre sellier Hermès  pour le cuir des réveils de voyage de luxe TARVIC , les tournebroches COCAMBROCHE et pour leurs radio-réveils avec Ducretet Thomson et Pathé Marconi la Voix de son Maître .

Cette rubrique est en cours de construction , mais vous pouvez dès maintenant lire les articles -surlignés en gras- avec la reprise de CARAT et de la SAP Société Alsacienne de Précision puis l’absorption de JAPY , les accords avec FAVRE LEUBA , EUROPA , la SMI Société Méridionale d’Industrie , PETER Uhren , LORENZ La VEDETTE , SARDA LIP , ACCTIM clocks , BULOVA , GREINER ElectronicsFINHOR du groupe Anguenot Frères puis Cupillard Rieme pour les montres , jusqu’à Seiko ou Matra et enfin Yema , Lotus et Pulsar.

logo coronet

carat jaz japy fin catal. 1958-59
CARAT
lonchamp logo 2
LONGCHAMP
Japy centenaire catalogue 1967-68
JAPY
USINE JAZ INDE détail 2
FAVRE-LEUBA
peter_uhren_1962_01
PETER UHREN FABRIK / LORENTZ

logo bulova

vedette logo

europa boite 4

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est logo-acctim.jpg

phinney walker logo 32

logo miror

LOPSIC 1976

lopsic 77LOPSIC , petit réveil , mouvement mécanique , calibre DK . Réservé à l’exportation , nouveauté du catalogue 1976 à l’export , page 42 . Boîtier et socle en plastique , vitre en plexiglas , aiguilles et points lumineux . Format 9,5 x 7 cm .                                                                                                                                                                                                            lopsicDisponible en trois variantes : parme réf.165-55 , jaune pâle réf. 165-71 et orange réf. 165-81 . Cet exemplaire est made in Spain : on le retrouve d’ailleurs  au catalogo 1980/1981 .

LOPSIC jaune 165-71 , vendu en Espagne .lopsic japy 76

Il est également distribué en France , mais sous la marque Japy , référencés 165-51 , 165-81 et 165-71 à la page 43 du catalogue Jaz France 1976 .lopsic 1977 france page 44

Le LOPSIC n’est plus disponible à la vente à l’export en 1977 sous la marque Jaz , mais reste en vente en France sous la marque Japy mais uniquement en jaune et orange . On peut le considérer comme une variante du LIPSIC .

 

DONIC 1981

donic marronDONIC 1375-81

DONIC ,  réveil , mouvement mécanique , calibre DV . Disponible uniquement dans le catalogue 1981 . Boîtier en métal peint , aiguilles et points lumineux . Trois couleurs de boîtier disponibles : crème réf. 1375-11 , bleu réf. 1375-51 et marron réf. 1375-81 . Diamètre 8 cm .donic anatomieVitre en verre bombé , cadran métal en cuvette , cerclage à emboîter d’encastrement du calibre DV .donic languettesPour faciliter le désemboîtage du cerclage d’encastrement , une petite languette à été prévue , sur laquelle il suffit de pousser avec un tournevis donic dos demonteEtrange production que ce DONIC à la silhouette plutôt désequilibrée , aux aiguilles surdimensionnées , au format intermédiaire avec son diamètre de 8 cm , un peu inférieur aux Gros Jaz qui démarrent à 9 cm mais sont en général à 11,5 /12,5 cm .donic marron dos Le choix de ce calibre DV  , qui dote d’ordinaire de plus petits réveils , est intriguant également : il s’agit d’ailleurs de sa dernière utilisation par Jaz . En fait ce DONIC est un MALDIC doté de grands pieds pour en faire un réveil classique .

Notre exemplaire 1375-11 crème est fabriqué par l’usine Jaz d’Espagne ainsi que le rappelle les mentions Spain au dos et Made in Spain au bas du cadran . La dénomination DONIC avait déjà été attribuée en 1960 .donic marron dessousDONIC 1975-81 dessous

DARCIC 1976

 

DARCIC 1370-11 blanc

DARCIC , petit réveil , mouvement mécanique , calibre DK . Uniquement disponible dans le catalogue de 1976 à la page 12 , il continue sa carrière en Espagne où il apparaît au catalogo 1980 / 1981 . Boîtier en plastique , cadran façon or , aiguilles et points lumineux , arrêt de sonnerie au sommet , vitre plate en plexiglas , douze  chiffres sur pastilles rondes métalisées . Format 7,5 x 7,5 x 4,5 cm , poids 155 gr .

 

Deux versions disponibles : blanche réf. 1370-11 ou jaune réf. 1370-91 .

 

DARCIC 1970-91 jaune made in Spain

Comme le DRILIC, le DARCIC, a fait l’objet en 1988 d’une imitation un peu lointaine par le russe  SLAVA puisque le cadran est bien différent et le calibre n’était pas inspiré par Jaz .

CARDIC 1974 à 1977

cardicCARDIC 1338-11                                                                                                                     CARDIC , petit réveil , mouvement mécanique , calibre DK . Nouveauté du catalogue  1974 à la page 10 . Boîtier en plastique , arrêt de sonnerie au sommet , chemin de fer circulaire au pourtour du cadran , mention made in France en bas de cadran , aiguilles et points lumineux. Format 7,5 x 7,5 x 4,5 cm .cardic 1338-81CARDIC 1338-81 fabriqué en Espagne .                                                                         Cette mention se justifie par la production du CARDIC en Espagne où on le trouve disponible au delà de son arrêt de production en France et de distribution en 1977 ; ainsi on le retrouve au catalogo 1980/ 1981cardic-74Décliné en trois références : crème à façade corail 1338-11, corail à façade noire 1338-81 et jaune à façade crème 1338-91.

Il n’est plus disponible en 1978.

cardic 1338-11 corailcardic corail profilEsthétiquement et mécaniquement très proche du SOCLIC et de son anagramme le DACRIC  dont il se distingue , entre autres , par la présence d’un chemin de fer au cadran . La dénomination CARDIC  sera réattribué en 1982 .1973La France Horlogère n°332 Juin 1973 . L’horloge murale GRANDIC à transistor sert d’arrière plan aux petits réveils tel les CARDIC ,  DACRIC à mouvements mécaniques et un Jazistor à pile l’ANDRIC .

DOCLIC 1970 à 1978

doclicDOCLIC , petit réveil de la gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre DV puis DK et enfin CS . Nouveauté du catalogue 1970-71 à la page 8 , référencé 1320-71 . Boîtier métal façon or brossé , finition diamant , cadran en plastique façon or décoré , chiffres romains sur écoinçons blancs , fausses cloches en plastique doré , bélière , vitre en verre bombé , aiguilles et points lumineux. Format 6,2 x 8,7 cm.

En 1974  le DOCLIC passe du calibre DV  au calibre DK et prend la référence 132-71

En 1978 son calibre change encore passant du DK au  CS et prend la référence 1320-81 .

Le DOCLIC n’est plus disponible en 1979 en France , néanmoins sa production et sa distribution sont maintenues en Espagne jusqu’en 1981 , voir le catalogo 1980/1981 . Comme son anagramme le CLODIC, il est décoré de clochettes fictives . Son esthétique est très proche du PROMIC sorti en 1974 .doclic cadranCadran du DOCLIC en plastique , décor façon or deux tons doclic dos

DACRIC 1974 à 1976

PC230222.JPGDACRIC 1346-75

DACRIC , pendulette-réveil , mouvement mécanique , calibre DK . Nouveauté du catalogue de 1974 à la page 10 . Boîtier en plastique , lunette plastique  façon or ou chrome , cadran métal irisé , aiguilles et points lumineux , arrêt de sonnerie au dos et au sommet . Deux versions disponibles : noir et or , réf. 1346-75 ou blanc et chromé , réf. 1346-35 . Format 7,5 x 7,5 x 4,5 cm .

Le modèle noir et or disparaît de la collection de 1976 pour la dernière apparition du DACRIC en France . Toutefois il continue à être fabriqué et distribué en Espagne , on le retrouve au catalogo 1981/1982 .dacric dos

Esthétiquement et mécaniquement très proche du SOCLIC et de son anagramme le CARDIC .dacric 2dacriccadran soleillé argenté .1973La France Horlogère n°332 Juin 1973 . L’horloge murale GRANDIC à transistor sert d’arrière plan aux petits réveils tel les CARDIC ,  DACRIC à mouvements mécaniques et un Jazistor à pile l’ANDRIC .

NICLIC 1971 à 1976 / 1981

niclicNICLIC 1323-31

NICLIC , petit réveil de la gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre DV . Nouveauté du catalogue  1971-1972 à la  page 4 . Boîtier nickelé , socle en plastique , aiguilles et barrettes lumineuses . niclic noir .jpgNICLIC 1323-33                                                                                                                                                                  Existe en deux variantes : cadran « or » pâle , référencé  1323-31 ou cadran noir , référencé  1323-33 . Diamètre 6,2 cm . En 1974 , le calibre DV cède sa place au calibre DK et apparaît un modèle à cadran rouge , référencé 1323-35 . Cette variante rouge disparaîtra en 1976 mais les deux autres versions sont maintenues. Le NICLIC revient une dernière fois en 1981, sous la référence 1323-39: nickel , cadran noir.niclic dos .jpgNICLIC dos Made in France

niclic espagnolniclic espagnol dosLes NICLIC fabriqués en Espagne se distinguent aisément par leur marquage frontal et dorsal . ils sont présent au catalogo Jaz 1980/1981.niclic (1)niclic (2)niclic (3)niclic (4)niclic (5)niclic (6)niclic (7)niclic (8)