Petit catalogue La Flèche d’Or 1961

page JazPage Jaz : n° 128 PALTIC ; n° 129 CHANTIC  ; n° 130 GAMBIC ; n° 131 INSTIC ;  n° 132 RITIC ; n° 133 RIDIC ; les illustrations sont exactement celles du catalogue Jaz 1961/1962 ; l’intérêt pour nous de ce petit catalogue est la comparaison des prix avec les concurrents directs de Jaz au sein d’un même commerce . page Vedettepage Vedette le n°126 au décor chinois qui est pourtant au même prix que la RITIC est de nos jours introuvable à la vente . La 123 en fer forgé est la 7/889 , disponible 1931 à 1965 , qui est , en revanche , fort courante sur les sites de vente . La n°122 verra ses chiffres caractéristiques repris , mais en relief sur la RICHIC de Jaz en 1963 . En sachant que la RITIC est une murale particulièrement spectaculaire , les prix Vedette et Jaz semblent tout à fait du même ordre .page Yemapage Yema . Le succès mondial de cette marque française dans les montres a occulté ses propres productions de réveils pourtant pas négligeables . L’historique du site officiel Yema n’y fait pas allusion . Les prix sont très proches , là encore , de ceux de Jaz .page imhof et hour lavignePage ImHof et Hour Lavigne . Avec le Suisse ImHof de la Chaud de Fond et le français Hour Lavigne , il s’agit des pages de luxe de ce petit catalogue ; avec le numéro 55 vendu presque six fois celui du RIDIC proposé plus avant , on constate que les modèles les plus luxueux de Jaz restaient abordables .scan b0001L’enseigne existe toujours , à notre grande joie , mais ne la cherchez plus au 36 avenue Paul Vaillant-Couturier au Kremlin Bicètre , bien que la boutique n’ait pas changé d’emplacement . Tout simplement parce que la voie a été rebaptisée avenue de Fontainebleau , sa première toponymie , qui ne rappelle plus le passé communiste de cette commune de la ceinture rouge de Paris .scan b0002Page Lip en couleurs parce qu’il s’agit du quatrième de couverture.La Flèche d'Or Kremlin BicêtreCarte de fidélité au nom d’un certain Monsieur Papin qui habitait l’adresse prestigieuse à Chatelenay- Malabry ( pas Malabris ) du 35 rue jean Longuet , correspondant au Pavillon Colbert .

Catalogo Jaz 1981 /1982

catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (1)Ce catalogue 1981/1982 n’est pas la version en langue espagnole du catalogue Jaz français de 1981 ou 1982 ; En France il y a une édition par année destinée uniquement aux professionnels revendeurs ; Il s’agit d’une publication tout à fait originale et spécifique au marché espagnol qui présentait la particularité d’avoir une usine Jaz sur son territoire . Les réveils français ont des dénominations se terminant en -IC  ; à part quelques exceptions pour des modèles prestigieux vendus en Italie et  Belgique , les jaz étrangers n’ont pas de noms , que des références .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (2)page 1 :  Etrangement ce catalogue commence par les horloges murales , c’est exactement l’inverse en France ; la 1021C ressemble fort à une CALIC , en plus petite de 6 cm ; la référence 1006 est spécifique à l’Espagne catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (3)page 2 ; la 273 à dateur est une variante de la PRATIC que Jaz a vendue à Bulova et vendue en Allemagne sous la référence 208 avec d’autres couleurs ; la 207 en est la version sans dateur , non distribuée en France ; 2136 cette horloge n’a jamais été vendue en France, pas plus que la 2001 .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (4)page 3 ; sur cette page les assiettes et les références 2011 et 2703 sont endémiques , les autres sont des horloges identiques aux exemplaires français où présentant des toutes petites variantes par rapport à eux . catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (5)page 4 ; En revanche sur cette page tout est réservé au marché espagnol . catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (6)page 5 ; même constat sur cette page qui ne présente que des horloges espagnoles .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (7)page 6 ; là encore tout est strictement espagnol ;catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (8)page 7 : aucune de ces horloges n’a été distribuée en France ;catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (9)page 8 : on constate qu’aucune de ces horloges n’est disponible en France à l’époque , esthétiquement sans regrets .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (10)page 9 : encore une fois toutes ces horloges sont uniquement « espagnoles ».catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (11)page 10 : pas de versions françaises sur cette page 10 ; catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (12)page 11 : pas d’exemplaires distribués en France sur cette page 11 ; catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (13)page 12 : il est de même pour cette page toute espagnole .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (14)page 13 : si toutes ces pièces sont réservées aux ventes en Espagne , pour une fois on le regrette pour ces radios réveils assez élégants ; catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (15)page 14 : malgré d’apparentes similitudes aucun de ces réveils ne verra le sol français ; despertadores = réveils en français  ; ces lots de six réveils sont effectivement réservés aux horlogers espagnols . Rappelons que les catalogues Jaz , français ou espagnols ,  ne sont pas destinés à la clientèle particulière  ;catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (16)page 15 : présentés en haut de page par lots de seize réveils , ils sont détaillés en dessous permettant de nous assurer qu’aucun d’entre eux n’a été vendus en France  ; catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (17)page 20 : en revanche sur cette page , tout avait été précédemment disponible en France à part le 169 variante du POPIC de 1976 ; 1349 CLANIC  ; 1397 SCINTIC ; 1317 CORSIC ,  1346 DACRIC disparu en France en 1976 ;   165 LOPSIC ;   1331 VERTIC ; 1321 retour du  CLODIC  sept ans après sa suppression en France avec un cadran blanc ; 1320 DOCLIC  qui avait été arrêté en France en 1978 .catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (18)page 21 : 1370 DARCIC  , 1338 CARDIC  , 1323 NICLIC ; ; catalogue espagnol 1981 1982 page 0 (19)