« Les méfaits d’un mauvais réveil » pub cinéma par Robert Lortac circa 1938

jaz-1924-les-mefaits-dun-mauvais-reveil-robert-lortac

film-lortac-identific3a9s-version-2Les modèles présentés  dans la seconde partie du film , nous indiquent la période durant laquelle cette publicité a été diffusée . Les logos Jaz n’étant pas surmontés de l’oiseau jazeur , tous ces réveils sont donc antérieurs à  1941 , toutefois les GAMIC , LEGIC et SOFIC n’étant pas encore au catalogue en 1937 , ce film est probablement de 1938 ou 1939 .Consultez l’article que nous avons consacrés à LORTAC .

Les publicités destinées à être diffusées dans les cinémas , alors très fréquentés , ont une importance capitale dans l’histoire de la marque puisque dans une interview au journal « VENDRE »en 1924 , Ivan BENEL  fondateur de la marque leur attribue son succès  « Car le « Jaz » est un exemple frappant d’un produit lancé exclusivement par le cinéma. Nous ne faisons de publicité dans la presse que depuis quelques mois à peine  et cela dans une mesure encore réduite»

« Evidemment la marchandise se prête admirablement à cette publicité spéciale qui, ne l’oublions pas, s’adresse , dans les salles où nous passons , à environ 2.500.000 personnes»

« Rien de plus amusant à illustrer qu’un réveil! Quelles associations d’idées joyeuses ! Voyez plutôt!»

« Et sur l’écran défilent les dessins drolatiques de LORTAC  : voici le soleil qui , pour ne point manquer l’heure d’été , se pourvoit d’un « Jaz »; voici le vieux Chanteclerc qui , pour ne point faillir à sa légendaire mission , fait un achat pareil ; voici enfin la Parisienne qui veille au son du jazz-band et qui , pour son réveil , se fie joyeusement au Jaz »

« Notons ceci  « Jaz »! Jamais réveil Jaz ; c’est inutile , c’est même nuisible . On ne parle plus de réveil , il n’existe plus ce mot ; il est remplacé par son synonyme : un JAZ . Et partout, simples et vigoureux, dans un cartouche, se détachent à la fin du film ces mots « Industrie française ». C’est une signature…c’est aussi un appel »

« Publicité toute de notoriété , évidemment . Ah! je sais , on pourrait discuter à perte de vue entre gens du métier . Peu importe, n’est-ce pas ? C’est le succès qui consacre, et le succès est là »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s