Carte PUBLIBEL JAZ entier postal Belgique 1946 /1947

entier postal Jaz belgeCarte postale publicitaire Jaz  , entier postal émis par la poste belge , timbre imprimé au Lion Héraldique de 65 centimes de Franc Belge  .                                                                                                                                                                                                            Un entier postal est un support  – enveloppe ou carte postale – sur lequel un timbre est imprimé , pour faire simple .

Toutefois la véritable définition , proposée par  l’Académie de Philatélie , est celle – ci :     « Imprimé émis par l’Administration des Postes , ayant une valeur fiduciaire, et directement utilisable par l’usager »

Les Cartes PUBLIBEL sont des entiers postaux belges sur cartes postales  , existant de 1933 à 1984 , avec tirage variant de 500 à 2 000 000 d’exemplaires .

Jaz a utilisé d’autres supports publicitaires à caractère philatélique comme le Timbre Européen et les Flammes Postales .                                         publibelSérie de quatre Publibel sur le thème de l’Horlogerie                                                                                                                                                                                                 Ces cartes sont éditées avec une publicité imprimée par l’Agence Belge de Publicité Postale , dite PUBLIBEL , concessionnaire exclusif qui se charge d’imprimer le timbre et les autres mentions . L’annonceur décide de la zone de diffusion soit à l’ensemble de la Belgique  , soit dans les bureaux de postes régionaux . Les Publibel Jaz étant toutes d’avant 1951 sont du premier type et mesurent donc le format standard suivant 140 mm x 90 mm ;  après 1951 le format de référence devient 148 mm x 104 mm . Le papier utilisé est de couleur jaune clair /crème pour la Belgique et bleu ou verte pour l’étranger . Cette norme est en fait internationale puisque les entiers postaux ne sont pas , loin de là , une spécificité belge . Ainsi les cartes françaises sont jaunes pour la France et bleue pour l’international , exactement comme en Belgique ou ailleurs dans l’Union Postale  .

entiers postaux belgesOn connait 2790 différents numéros de cartes Publibel , sur de nombreuses thématiques très diverses . L’atelier du timbre de Malines fournissait le carton à Publibel qui imprimait la partie publicitaire puis les cartes étaient retournées à Malines où l’imprimerie de la poste belge apposait l’entête et le timbre poste .Jaz Publibel n°630Chaque Publibel est numéroté , celui de Jaz est 630 , il a été employé de 1946 à 1947.Jaz Publibel n°630 détailagrandissement                                                                                                                                                                                                                                                                   PUBLIBEL acronyme de Publicité Belge a été crée en 1932 . L’année suivante , est  présentée la première d’une longue série de cartes entiers postaux belges avec la publicité qui ont été vendues dans les bureaux de poste de Belgique tout d’abord au profit des chômeurs pendant la crise des années trente avant d’être attribuée aux services sociaux de la Poste . Puisque la Belgique est bilingue, la plupart des annonces ont été imprimées en versions française et flamande pour la distribution dans les régions appropriées du pays . revue l'entier postalComme tout autre objet philatélique , les entiers postaux sont collectionnés . Pour les Publibel vous en trouverez , une moyenne de plus de 15.000 exemplaires , à la vente sur le site belge Delcampe , la cote moyenne semble être de 3 € pour une carte circulée ou non , les oblitérations sont toujours de 1946 ou 1947 . Une association , l’ACEP , fédère les collectionneurs depuis 1922 laquelle édite une revue .                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                QUELQUES PUBLIBEL HORLOGERS                                                                                                                                                                                                                               COD publibel 764COD n°764FantomeFANTOME n°2459FHorlogeriWaarborg publibel 915Horlogeriewaarborg n°915 Comité National Belge des Joailliers et Horlogers Olor Publibel 761OLOR n°761OLOR publibel n°763OLOR n°763 Waltic publibel 1173WALTIC n°1173Zonnestand Publibel 665ZONNESTAND horloger à UCCLE n°665 

Jaz médaille d’or à l’Exposition Universelle et Internationale de Bruxelles 1958

TECHNICA n°157 Août 1959 unePresqu’un an après la clôture de L’Exposition Universelle de Bruxelles 1958 , JAZ s’offrait encore la Une du mensuel TECHNICA pour rappeler que la marque au jaseur boréal avait obtenu la médaille d’Or à cette occasion . Cette revue était l’organe officiel , bilingue français /flamand , du comité National Belge de la Bijouterie , Horlogerie , Joaillerie ,Orfèvrerie , etc .atomium bruxellesDevenu le symbole de Bruxelles , l’Atomium est le vestige mondialement connu de l’Exposition Universelle de 1958 et Internationale de Bruxelles qui se tient du 17 avril au 19 octobre 1958 sur le plateau du Heysel et attire près de 42 millions de visiteurs. Initialement prévue pour l’année 1955 et reportée en raison de la Guerre de Corée et des tensions internationales , l’exposition est inaugurée , à l’issue de trois ans de travaux . Elle bouleverse totalement Bruxelles dont les boulevards sont transformés en autoroutes urbaines .

Si en 1937 , les pavillons nazi et soviétique – qui inspirèrent sans doute esthétiquement le FONIC – se toisaient orgueilleusement à l’Exposition Universelle de Paris , en 1958 à Bruxelles – guerre froide oblige –  se sont évidemment les pavillons américain et soviétique qui se jaugent . Celui des USA fait la taille du Colisée et celui de l’URSS présente , dans ses 150 mètres de long , les modèles des spoutniks , des machines-outils , des modèles ultra-modernes de voitures de tourisme , un bateau rapide à ailes sous-marines , une inévitable statue de Lénine …0ea0be34b63811b8e8f4c3e5affbcb7d--pavilion-expo…des modèles d’avions commerciaux , notamment le U-104 et le TU-114 connus dans le monde entier , le modèle du « Lénine» premier brise-glace atomique du monde , un synchrophasotron de 10 milliards d’électronvolts , une turbo-foreuse et une électro-foreuse en fonctionnement sur le terrain devant le pavillon . Néanmoins la Belgique a réservé à la France le régime de la nation la plus favorisée.
pav frL’audacieux pavillon français de l’architecte Guillaume GILLET prix de Rome 1946 pav_francais_pilier_central_D’un hectare de surface il reposait sur un seul pilier                                                                                                                                                                                                           Notre pays a pu disposer dans l’Exposition d’une superficie de 25 000 mètres carrés équivalente à celles des Etats-Unis d’Amérique et de l’URSS . Le thème général de l’Exposition était Bilan pour un Monde plus Humain , nous convenait évidemment fort bien . Si les Expositions Universelles ne sont pas des foires commerciales et que rien ne s’y vend , elles ne sont pas exemptes de publicité loin de là . pavillon le corbusierL’extraordinaire pavillon Philips par Le Corbusier en est une superbe démonstration mais on trouvait également d’immenses pavillons pour Eternit , Hachette , IBM , Kodak , les chocolats belges Côte d’Or ou Jacques et …pavillon coca cola…déjà l’incontournable Coca-Cola . Ds totem 1958Le pavillon français vantait les records de la SNCF , la beauté de la DS , l’expansion d’Air France et tous les fleurons de l’industrie et du commerce français étaient représentés comme Jaz , évidemment .

Médaille de bronze Exposition Universelle 1958 par Rau

Au cours des huit mois de l’Exposition , ce sont au total 57 jurys qui distribueront 3 961 prix , dont 1 003 à des exposants belges , selon des règles très précises et strictes Feudor JAZ n’était pas la seule marque à se valoriser par sa Médaille d’Or à Bruxelles ; FEUDOR ajoutait même un petit atomium pour rappel .TECHNICA n°160 Novembre 1959 page 614En novembre 1959 en pleine page 614 de cette même revue , JAZ s’offre un rappel pour les professionnels belges . TECHNICA n°157 Août 1959 page 416…et les montres HERMA , à la page 416 , célèbrent leur propre médaille d’or .                      Prenez le temps de voir ce film en couleurs pour vous plonger dans l’ambiance de l’Expo et admirer la pavillon français à la fin des 9 minutes .

RAPIC 1950 à 1953

rapic bordeaux

RAPIC , réveil de voyage de la gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre 1J . Nouveauté dans la brochure tarifaire F.A.50 de mars 1950 , référencée 479-13 . Boîtier gaîné cuir bordeaux  , lunette avant dorée ; cadran doré;  aiguilles et chiffres lumineux . Format 9 x 9 cm , épaisseur fermé 3,5 cm , poids 290 gr . Le RAPIC est le premier réveil de voyage de format portefeuille produit par Jaz ;  il succède au réveil de voyage pliable en jazolite le PARIC dont il est l’anagramme . Décliné sous différentes formes et matières , c’est ce type de réveil de voyage qui va s’imposer jusqu’en 1994 .                                                                                                                                                                 En 1951 et 1952 , deux couleurs sont disponibles : bleu 479-35 ou rouge 479-45 .  En 1953 pour sa dernière année de mise en vente , ce sont quatre couleurs de cuir qui sont disponibles : vert 479-55 , havane 479-65 , bleu 479-75 et rouge 479-85 .rapic 2 catalogue belge 1950Extrait catalogue export pour la Belgique , 1950 .                                                              En Belgique seul le RAPIC bordeaux , réf.479-13 , était identique à celui commercialisé en France ; les bleus marines et rouges portaient les mêmes références que dans l’hexagone mais leurs boîtiers étaient légèrement différents et surtout ils étaient dotés du même cadran et des mêmes aiguilles que le MADRIC .

Le RAPIC sera remplacé en 1954 par le RAFFIC aux caractéristiques similaires hormis le cadran .LUCIARevue indochinoise de 1951