Carnet LE TIMBRE EUROPEEN 1954

img006.jpgCarnet de propagande Le Timbre Européen , circa 1954 , avec publicité Jaz à gauche . Le carnet de propagande s’inscrit à mi-chemin entre le carnet de timbres postaux à message publicitaire et ceux des timbres primes que de nombreuses enseignes proposaient jusque dans les années 70 .

tisane du laboureurLes carnets publicitaires comprenaient d’authentiques timbres postaux , alternant avec des messages pour les marques les plus diverses ; la publicité se prolongeait souvent dans les marges des timbres officiels , comme cette Tisane du Laboureur cernant des timbres rouges de 10 cts à la fameuse Semeuse gravée par Roty .

Les carnets de primes étaient les ancêtres du crédit à la consommation ; ils subsisteront jusque dans les années 70 . Le principe consistait à acheter , ou recevoir ,  un ou plusieurs timbres lors d’un achat , les accumuler sur l’année , les coller sur un carnet afin d’obtenir une « prime « . La dite prime était un objet à choisir sur catalogue . Cette petite digression est nécessaire pour les plus jeunes générations , qui ne peuvent connaître ce système , afin de comprendre ce que Paul Nicolas veut dire lorsqu’il précise que Jaz n’a jamais accepté que ses réveils soient des primes .

Enfin il y a le timbre de propagande : ce terme a été avili par les dictatures .

Mais les timbres de propagande servaient à l’origine de belles et grandes causes , comme le vaccin du BCG ou la lutte contre la tuberculose . Plutôt que de timbres ,  on devrait parler de vignettes car elles n’ont pas de valeurs faciales et ne peuvent donc permettre d’affranchir un courrier . Les jeunes générations auront du mal à comprendre que ces carnets s’achetaient – pas uniquement dans les bureaux de poste- pour soutenir une cause et qu’ensuite on pouvait les coller à côté d’un timbre officiel des Postes et Télécommunications afin de répandre un message , à une époque où l’on écrivait beaucoup .tuberculoseSur la page de gauche , le message est d’ailleurs clair : il ne suffit pas d’acheter ces « timbres » , il faut les diffuser en les collant sur des courriers ou autres supports . On notera que ceux -ci sont d’un type intermédiaire avec des bandes publicitaires pour un dentifrice .img005 Ce préambule historique était nécessaire pour comprendre ce qu’est ce carnet LE TIMBRE EUROPEEN et la présence d’un message publicitaire Jaz . Ce carnet ne comprenant aucune date , il faut donc l’analyser pour le contextualiser . La citation de l’écrivain suisse Denis de Rougemont  , considéré comme l’un des grands penseurs pionniers de l’idée d’instituer un  fédéralisme européen et l’un des principaux représentants du fédéralisme intégral , est une première piste , mais n’indique que le courant de pensée politique . Les plus curieux iront consulter les articles , très complets et savants ,  que le site Histoire et Philatélie consacre à la France dans la Construction Européenne .

img008La présence d’autres marques de dimensions européennes ne peut nous étonner mais ne permet pas de préciser une datation . 2° expo philatélisteC’est ce rare document de 1954 , où l’on retrouve une des vignettes du carnet , qui va nous donner la solution . On voit bien ici , que pour expédier cette carte dite Premier Jour , il faut un timbre avec une valeur faciale de 4 LUF Francs Luxembourgeois , la vignette ne vient qu’en complément : on notera qu’elle reprend le vert du drapeau fédéraliste avec son grand E étiré , bien caractéristique .

En marge de la Foire Internationale de Luxembourg de 1954 avait lieu cette exposition philatélique sous l’égide de l’Union Fédéraliste qui organise une journée européenne , toujours au Luxembourg quelques mois plus tard .timbre européenLa date de 1954 semble se préciser ; elle est totalement validée par le chiffre présenté par Jaz puisqu’il y a exactement 60 modèles de réveils et pendulettes au catalogue de 1954 ; il est le seul catalogue de cette période à afficher ce nombre précis . La présence de la publicité Jaz dans ce carnet , s’il ne faut pas la surinterpréter en adhésion politique , ne peut être totalement gratuite pour autant . Le fédéralisme européen prôné par ces vignettes s’opposait vivement aux confédéralistes , aux unionistes et aux souverainistes qui n’ont pas forcément apprécié le soutien publicitaire et donc financier de la marque au jaseur boréal à cette cause politique . Elle était celle de Paul -Henri SpaakJean Monnet , René Pleven et Robert Schuman , les pères de l’Europe telle que nous la connaissons , preuve que Jaz avait du flair et concrétisera d’ailleurs sa fibre européenne par l’accord de 1967 , dans le cadre du Marché commun , avec Peter Uhren qui est le premier accord de ce genre conclu à Bruxelles .

Le véritable Timbre Européen n’apparaît que deux ans plus tard  , en 1956 , sous ce nom bien connu des philatélistes , l’ EUROPA  . Le premier exemplaire représente une tour formée des lettres du mot « EUROPA », en construction puisque entourée par un échafaudage . Longtemps ces timbres représentaient un thème identique pour chaque pays membre qui le déclinait dans sa monnaie , avant que les émissions à motifs communs s’essoufflent , preuve que les timbres sont un écho assez fidèle de la société qui les emploie .

.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s