CAILLIC 1977 à 1989

 

caillic 4434-71CAILLIC 4434-71 de 1977.                                                                                                                                          CAILLIC , réveil style pendulette d’officier , Jaz Electronic , sonnerie par moduleur buzzer , mouvement électronique à pile , à tic-tac discret , calibre TR , licence ATO . Nouveauté du  catalogue  1977 à la page 5 référencée 4434-71 . Boîtier en laiton façon or , chiffres romains sur zone façon or , couleur écaille -à l’origine de son nom-   sur cadran et joues , aiguilles et points lumineux , bélière , vitre en verre biseauté . Format 8 x 9,5 cm .

 

                        CAILLIC 4434.41                                                   CAILLIC 4434-45

En 1978 sont ajoutées deux autres versions : noir et doré réf. 4434-41 ; noir et doré à motif asiatique avec oiseau sur les joues réf. 4434-45 .

caillic rouge 79En 1979 , le CAILLIC passe au quartz avec le calibre RK . Ce seul modèle rouge et doré réf. 8007-75 reste disponible .

                       CAILLIC 8007-71                              CAILLIC 8007-41

En 1980 il est disponible en deux nouvelles versions qui reprennent le style des premières versions . Celle qui est référencée 8007-71 est semblable à la toute première 4434-71 hormis le calibre à quartz et donc les mentions au cadran sont différentes . Avec la CAILLIC 8007-41 on retrouve les joues à motifs chinois avec oiseau de celle de 1978 .caillic 8107                         CAILLIC 8107-71

En 1984 les nouvelles références deviennent 8107-71 pour l’écaille et 8107-41 pour le décor chinois  avec le déplacement du bouton d’arrêt sonnerie au sommet sous la bélière . En 1985 il perd son nom pour les références 5005 et 5006 . Dans le catalogue 1987-88 , le modèle 5006 écaille présente sur son cadran les mention Jaz Quartz sous le XII et Paris au dessus du VI .caillic 4434 dosCAILLIC Jaz Electronic de dos et son calibre TR

RIDIC / La PERSIANA 1955 à 1964

 

1955-ridic-769-112RIDIC , petit réveil de la gamme des Jaz de Luxe , mouvement mécanique à sonnerie limitable , calibre AB , 7 pierres , échappement à ancre . Nouveauté du  catalogue 1955 à la page 2 . Boîtier laqué écaille acajou réf. 769-11 ou écaille verte réf. 769-21 . Socle , pieds , colonnettes , lunette et joncs sont en métal façon or , cadran façon argent satiné , zone quadrillée façon or relief , aiguilles façon or , chiffres et points d’heures façon or en relief , glace biseautée , portes escamotables , aiguilles et points lumineux . Format 7,5 x 9 cm.

ridic-dosSi Jaz a commercialisé dès avant guerre des pendulettes et réveils luxueux , la catégorie Jaz de Luxe à laquelle appartient ce RIDIC , n’est apparue qu’en 1951 lorsque le calibre AB est mis en service . Ce mouvement mécanique offrait en  Exclusivité Mondiale la possibilité de faire varier le temps de sonnerie en trois positions : stop permanent , sonnerie courte 5s’ ou sonnerie longue 20s’. Le calibre AB dispose d’une seule clé pour remonter mouvement et sonnerie puisqu’un unique ressort anime les deux fonctions , induisant des conséquences sur l’autonomie du réveil en fonction du temps de sonnerie choisi grâce au petit bouton muni d’une aiguille indicatrice : 60 , 58 ou 40 heures .ridic 769-53RIDIC 769-53

ridic-ouvertRIDIC 769-43 .diric blancRIDIC 769-43 .                                                                                                                                              En 1956 deux nouvelles variantes supplémentaires apparaissent : laqué noir , réf. 769-33 ou  façon argent  réf. 769-43 avec des scènes de vies chinoises polychromes sur les portes avant et un décor chinois stylisé sur le cadran façon or sur argent .

1957-page-2En 1957 apparaît son cousin  le DIRIC et , s’il ne dispose pas de la sonnerie  limitable qui est une Exclusivité Mondiale propre au calibre AB , il ne s’agit pourtant pas d’un parent pauvre , bien au contraire puisqu’il est peu plus onéreux . Effectivement le DIRIC est doté du calibre AF qui lui offre une autonomie de 8 jours contre 60 heures maximum pour le RIDIC . Outre un choix riche de variantes pour les décors , Jaz propose donc deux options de mécanismes bien différentes et selon son habitude , quand l’habillage est similaire , les noms des modèles sont déclinés sous forme d’anagrammes . ridic-58-59Jaz consacre les premières pages de ses catalogues 1957 et 1958/59 à ces réveils , de la gamme Jaz de Luxe , hors normes tant par leurs formes de cabinets à portes escamotables , leurs décors raffinés et leurs mécanismes sophistiqués qui sont la véritable différence qui les distingue . Le succès sera au rendez-vous même si le choix se resserre jusqu’à la dernière apparition au catalogue 1963/64 .

persianaEn 1951 les Jaz se vendaient déjà dans 61 pays ; à l’export leurs productions étaient parfois rebaptisées : ainsi les DIRIC et RIDIC s’appelaient La Persiana  en Italie , dénomination qui leur va très bien puisque cela signifie persienne ou volet ce qui caractérise parfaitement ces cabinets à deux volets .

ridic noctic tarvicridic tarvic

ridic diricridic diric par chesnotpublicités presse Reader’s Digest 1956 /1958 , format 18 x 13 cm .tarvic ridic pharic pub Octobre 1956++publicité pleine page Paris Match n°400 , Déc 1956 , 35 x 26 cm .ridic tarvic tagicpublicité  ELLE magazine 1956 , format 31 x 24 cm .tarvic tagic ridic pub 1956publicité presse hebdomadaire , 1956 , format 34,5 x 13 cm (dessin non signé mais à attribuer à CHESNOT )ridic 1956publicité Paris Match 1956 , format 35 x 12,5 cm ridic pincic 1960 pubpublicité 1960 format 35 x 13 cm